Abdessalem Jerad

Abdessalem Jerad ou Abdessalem Jrad, né le 23 janvier 1937 sur l'archipel des Kerkennah, est un syndicaliste tunisien.

Biographie

Il entame ses activités syndicales au début des années 1960 comme secrétaire général du syndicat du transport à Sfax. En 1969, Il est secrétaire général du syndicat de la Société nationale de transport à Tunis et secrétaire général adjoint de la Fédération nationale du transport (FNT). En 1975, il est élu secrétaire général de la FNT.

En 1978, Jerad est arrêté et condamné à la prison, avec la majorité des dirigeants de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), pour avoir participé à une grève générale décrétée légalement par la centrale syndicale. En 1980, il est réélu secrétaire général de la FNT et s'oppose à l'ingérence du gouvernement. Il réclame le retour d'Habib Achour à la tête de l'UGTT.

En 1983, il fait sa première entrée au bureau exécutif de l'UGTT comme secrétaire général adjoint chargé du règlement intérieur. Lors du seizième congrès de l'UGTT en décembre 1984, il est réélu au bureau exécutif. Après la crise de 1985, qui oppose l'UGTT au gouvernement, il est licencié de son travail, mis en résidence surveillée puis emprisonné à nouveau.

En avril 1989, lors du congrès extraordinaire de Sousse, il est élu membre du bureau exécutif chargé du règlement intérieur. Il est réélu pour deux autres mandats en 1993 et 1999. Le 21 septembre 2000, il est élu secrétaire général de l'UGTT après l'éviction d'Ismaïl Sahbani. Contesté par une partie de la classe ouvrière, il est confirmé à son poste au congrès de Djerba, en février 2002, par 307 voix sur 457.

Il est également secrétaire général adjoint de l'Union arabe des travailleurs du transport depuis 1976 et membre du Conseil central de la Confédération internationale des syndicats arabes (CISA) depuis 1991. En novembre 2006, il est élu membre de l'assemblée générale et du bureau exécutif de la Confédération syndicale internationale que rejoint l'UGTT.

En 2009, Jerad est décoré par le président Zine el-Abidine Ben Ali au palais présidentiel de Carthage[1]. Deux mois après, l'UGTT apporte son soutien à la candidature de Ben Ali aux élections présidentielles[2]. Le 12 janvier 2011, Jerad est la dernière personnalité politique à rencontrer Ben Ali avant sa fuite le lendemain en Arabie saoudite suite au soulèvement populaire[3].

Après la révolution tunisienne, l'UGTT tente de se poser comme principale force politique[4] ; plusieurs voix se sont toutefois élevées pour réclamer la démission de Jerad de la centrale syndicale et manifestent contre les interventions politiques de l'UGTT. Sous le régime de Ben Ali, le bureau exécutif dont Jerad est le secrétaire général s'est limité à des manifestations pro-palestiniennes et des négociations, alors que les syndicats régionaux ont gardé une certaine liberté dans la contestation du régime, comme durant les grèves de Gafsa en 2008.

Vie privée

Jerad est marié et père de six enfants.

Références


Précédé de :
Ismaïl Sahbani
Secrétaire général de l'UGTT
2000-
Suivi de :
En fonction

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdessalem Jerad de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union générale tunisienne du travail — Nom natif الاتحاد العام التونسي للشغل Fondation 20 janvier 1946 Pays  Tunisie Têt …   Wikipédia en Français

  • UGTT — Union générale tunisienne du travail L Union générale tunisienne du travail (UGTT) (الاتحاد العام التونسي للشغل) est l unique centrale syndicale en Tunisie. Fondée le 20 janvier 1946 par Farhat Hached, son siège est à Tunis. Elle regroupe les… …   Wikipédia en Français

  • Union generale tunisienne du travail — Union générale tunisienne du travail L Union générale tunisienne du travail (UGTT) (الاتحاد العام التونسي للشغل) est l unique centrale syndicale en Tunisie. Fondée le 20 janvier 1946 par Farhat Hached, son siège est à Tunis. Elle regroupe les… …   Wikipédia en Français

  • Kerkennah — قرقنة (ar) Image satellite des Kerkennah Géogra …   Wikipédia en Français

  • UGTT — Die Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) ist die Bezeichnung für den tunesischen Gewerkschaftsdachverband mit Sitz in Tunis. Der Verband wurde am 20. Januar 1946 auf Initiative ihres dann ersten Vorsitzenden Farhat Hached durch die… …   Deutsch Wikipedia

  • Union Generale Tunisienne du Travail — Die Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) ist die Bezeichnung für den tunesischen Gewerkschaftsdachverband mit Sitz in Tunis. Der Verband wurde am 20. Januar 1946 auf Initiative ihres dann ersten Vorsitzenden Farhat Hached durch die… …   Deutsch Wikipedia

  • Union Générale Tunisienne du Travail — Die Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) ist die Bezeichnung für den tunesischen Gewerkschaftsdachverband mit Sitz in Tunis. Der Verband wurde am 20. Januar 1946 auf Initiative ihres dann ersten Vorsitzenden Farhat Hached durch die… …   Deutsch Wikipedia

  • Ahmed Tlili — (أحمد التليلي), né le 16 octobre 1916 à Gafsa[1] et décédé le 25 juin 1967 à Paris, est un syndicaliste et homme politique tunisien. Biographie …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles concernant la Tunisie — Projet:Tunisie/Index Accueil   Café des Délices   Évaluation   …   Wikipédia en Français

  • Liste des dirigeants des principaux syndicats — Cette page dresse la liste des dirigeants actuels des principaux syndicats de France et d’Europe de l’Ouest, ainsi que des États Unis. Sommaire 1 Afrique du Sud 2 Allemagne 3 Argentine 4 Autriche …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”