Abdelmadjid Meziane

Abdelmadjid Meziane (né le 17 mars 1926 à Tlemcen et mort le 15 janvier 2001)

Abdelmadjid était descendant en lignée directe de Sid Ahmed Belhadj El Minaoui El Idrisi, savant et théologien d'une haute spiritualité reconnu dans tout le Maghreb arabe, et neveu du cheikh Meziane, initiateur d'une fatwa contre le colonialisme qui fut à l'origine de la Hijra en Syrie, au début du siècle, et qui, lui même est devenu par la suite grand muphti de Bilad Echam (d'Istanbul a Damas).

Petit-fils de l'éminent cadi de Tlemcen, cheikh Mokhtar Meziane, enterré à l'intérieur du palais des Zianides -le mechouar- il est le fils de Mohamed Ibn Touhami Meziane, lui même fondateur d'une école privée à Tlemcen et membre de la Jamiaat El ouléma qui lui valut des années de camps de concentration colonial. Élève par sa tante paternelle à El Anbad, Abdelmadjid fréquenta des l'age de 3 ans l'école coranique de Sidi Boumediene El Choaib, et ce qui lui permit d'apprendre par cœur le Coran des l'âge de 9 ans et le fit surnommer par son entourage le "fakih".

Il accéda après l'école publique à la medersa de Tlemcen et fit ses études à l'université de Rabat à la fin des années 1940 en optant pour la philosophie.

Il exerce en qualité d'interprète judiciaire au tribunal de Taza et fut nommé à l'âge de 23 ans secrétaire général du gouvernorat de Taza. Cette période lui permit déjà de côtoyer des personnalités politiques et intellectuelles marquantes de la société algérienne et marocaine.

Membre du PPA dès l'âge de 16 ans, il rejoignit la révolution en 1954 et fut membre actif du MALG où on retient essentiellement qu'il fut au côté de Aissa Messaoudi, l'une des voix les plus célèbres de la radio de "l'Algérie libre et combattante".

De 59 à 62, il assuma des fonctions politiques dont secrétaire général de la fédération FLN au Maroc, et son domicile était connu pour être un des principaux lieux de rencontre des responsables politiques de la révolution.

En 1962, Abdelmadjid Meziane fut désigné dès le cessez-le-feu comme préfet de la Saoura pour sa connaissance et sa maîtrise des problèmes frontaliers.

En 1963, il assuma pendant quelques mois la fonction de préfet d'Oran et fut nommé par la suite comme directeur de cabinet à la présidence de la République, période pendant laquelle il assuma conjointement les fonctions de secrétaire général du ministère de l'intérieur.

En juin 1965, il se retire à Tlemcen et enseigna la sociologie à l'université d'Oran et d'Alger, l'École Nationale d'Administration où il forma plusieurs générations de cadres.

En 1981, il fut désigné en qualité de recteur de l'université d'Alger, puis ministre de la culture et enfin ministre de la culture et du tourisme de 1982 à 1986.

En janvier 1998, il est installé à la tête de la nouvelle instance qu'est le Haut Conseil Islamique, poste qu'il occupa jusqu'à son décès.

Sur le plan intellectuel, la vie de Abdelmadjid Meziane s'est caractérisée par une intense activité.

Ses études de philosophie ont été complétées par des études de sociologie, de psychologie et très tôt son intérêt pour l'islamologie l'a amené à développer le dialogue islamo-chrétien dont il fut un fervent animateur au côté d'éminents islamologues et notamment à travers la revue "Islamo-Christina" dont il était un des membres fondateurs dans les années 1950.

Jouissant d'une grande culture, il anima à la télévision une longue série d'émission avec le professeur Abdellah Cheriet sur la sociologie de l'Algérie (1970).

Durant la même période, et pendant plusieurs années consécutives, il a donné une série de cours et conférences sur la connaissance de l'islam à l'intention d'éminents membres de l'église chrétienne, et qui se sont déroulés à l'institut pontificale des hautes études arabes rattachées au Vatican.

Auteur de plusieurs centaines d'articles, de conférences, de communications ayant trait à l'islam, la pensée politique, la culture, la sociologie et particulièrement la sociologie de l'Algérie, il est l'auteur d'une volumineuse thèse consacrée à la pensée économique d'Ibn Khaldoun qui lui valut d'être reconnu comme l'un des fondateurs de la pensée neo-khaldonnienne.

Il était membre de Beit El Hikma a Tunis, de l'académie arabe du Caire, de l'académie royale au Maroc et l'académie de la langue arabe en Algérie.

Ses remarquables communications lors de multiples séminaires et rencontres internationaux l'ont hissé au niveau des penseurs musulmans les plus ouverts sur la modernité et l'universalisme.

Durant ses dernières années, malgré ses problèmes de santé et alors qu'il se battait contre une grave maladie incurable, il a animé une série d'émissions sur la connaissance de l'islam à antenne II, et a organisé au titre du haut conseil islamique des rencontres sur "l'image de l'islam avec les média étrangers », "l'apport de l'islam à l'éthique médicale", "islam et démocratie" et "les droits de l'enfant et de la femme dans l'islam". Le dernier séminaire qui lui valut une levée de bouclier a permis de relancer les débats sur une question qui lui tenait le plus à cœur comme il aimait à le dire : les droits et la dignité des femmes.

Homme d'une grande culture, d'une infinie tolérance religieuse et qui se battait contre tous les intégrismes, d'une rigueur morale reconnue même par ses détracteurs, il a continué à préparer deux séminaires internationaux : l'un sur "le rapprochement entre les rites musulmans" et l'autre sur Saint Augustin dont il est un spécialiste. La maladie ne lui aura pas permis de terminer cette œuvre.


--source--

http://www.frenda.org/profam.htm


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdelmadjid Meziane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Politique algérienne — Politique de l Algérie Algérie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Algérie, sous série sur la politique. Président de l …   Wikipédia en Français

  • Politique de l'Algerie — Politique de l Algérie Algérie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Algérie, sous série sur la politique. Président de l …   Wikipédia en Français

  • Politique de l'Algérie — Algérie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Algérie, sous série sur la politique. Président de la …   Wikipédia en Français

  • Politique de l'algérie — Algérie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Algérie, sous série sur la politique. Président de l …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Abdelghani III — Régime République Algérienne Premier ministre Mohamed Ben Ahmed Abdelghani Début 12 janvier 1982 Fin 22 janvier 1984 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Brahimi — I Le gouvernement d’Abdelhamid Brahimi I était le gouvernement algérien en fonction du 22 janvier 1984 au 18 février 1986 [1] [2] [3]. Sommaire 1 Composition initiale …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Brahimi I — Régime République Algérienne Premier ministre Abdelhamid Brahimi Début 22 janvier 1984 Fin 18 février 1986 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Brahimi II — Régime République Algérienne Premier ministre Abdelhamid Brahimi Début 18 février 1986 Fin 9 novembre 1988 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement de Abdelhamid Brahimi — Gouvernement Brahimi I Le gouvernement d’Abdelhamid Brahimi I était le gouvernement algérien en fonction du 22 janvier 1984 au 18 février 1986 [1] [2] [3]. Sommaire 1 Composition initiale …   Wikipédia en Français

  • Tlemcen — vue générale Administration Nom algérien تلمسان Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”