Abdelfattah Mourou
Abdelfattah Mourou
Abdelfattah Mourou.jpg
Abdelfattah Mourou en 2011

Biographie
Date de naissance 1er juin 1948 (1948-06-01) (63 ans)
Lieu de naissance Tunis, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Ennahda puis indépendant
Diplômé de Université de Tunis (droit)
Profession Avocat

Abdelfattah Mourou (عبد الفتاح مورو) ou Abdel Fattah Mourou, né le 1er juin 1948 à Tunis[1],[2], est un avocat et homme politique tunisien de tendance islamiste.

Sommaire

Biographie

Formation

Fils de marchand et lointain descendant d'émigrants andalous[3], il fait ses études au Collège Sadiki. Il poursuit ensuite des études de droit à l'Université de Tunis et obtient, en 1970, une licence en droit et une autre en sciences islamiques[1]. Il exerce le métier de juge jusqu'en 1977, lorsqu'il devient avocat[4].

Activisme politique

Très tôt, il rejoint un ordre soufi, appelé Madaniyya, créé au début du XXe siècle et appelant à l'origine au rejet de la présence étrangère en Tunisie. Il commence ses activités islamistes dans les années 1960, en prêchant dans les lycées et les mosquées[2]. En 1969, il fait la connaissance de Rached Ghannouchi dans une mosquée de Tunis et se met d'accord avec lui pour fonder un mouvement islamique en Tunisie. En 1973, en tentant d'organiser une assemblée d'une centaine de personnes à Sousse, Mourou, Hmida Ennaifer et Ghannouchi sont arrêtés par la police.

À la suite de cet incident, il est décidé de créer une organisation clandestine (Jamâa Al-Islamiya) qui se décompose en structures régionales et nationales[5]. Elle est active principalement dans les mosquées et les universités et édite un journal, El Maarifa, diffusé librement dans certains kiosques et dans les librairies proches de l'organisation.

Mourou devient l'un des grands prêcheurs de la capitale et le leader populaire de Jamâa Al-Islamiya. Celle-ci devient en 1981 le Mouvement de la tendance islamique (Ennahda) dont Mourou est le numéro deux. Toutefois, le mouvement est rapidement la cible de la répression : Mourou est arrêté et passe deux ans en prison. Après l'attaque du commissariat de police de Bab Souika, en 1991, il est à nouveau détenu[2]. Il fait l'objet, en 1992, d'une campagne de diffamation de la part du régime qui vise à le discréditer personnellement[6].

Après cette nouvelle détention, Mourou adopte une approche de conciliation, dénonce la violence et annonce la suspension de son appartenance au mouvement Ennahda[7]. Mourou cesse alors toute activité politique en Tunisie mais continue de pratiquer son métier d'avocat.

Le 30 janvier 2011, à la suite du retour d'exil de Rached Ghannouchi, Mourou laisse entendre qu'il va exercer à nouveau une activité politique. Suite à un appel du prédicateur Youssef al-Qaradâwî, Ghannouchi déclare que Mourou se chargerait de la campagne électorale de son parti lors de l'élection de l'assemblée constituante en octobre 2011. Mais Mourou confirme son divorce définitif avec le mouvement Ennahda et se présente à l'élection en tant qu'indépendant, dans le cadre d'une alliance centriste, l'Alliance démocratique indépendante[8], constituée de plusieurs personnalités indépendantes et de partis politiques qui se sont joints à cette alliance[9].

Vie privée

Il est père de quatre garçons et une fille. Il porte dans sa vie de tous les jours une tenue, typiquement tunisienne, qu'il a adopté à l'âge de 18 ans.

Références

  1. a et b (ar) Saïda Bou Helal, « Tous les Tunisiens ont été brûlés par le feu de l'ancien régime mais les islamistes ont été à l'intérieur du four », Assabah, 6 février 2011
  2. a, b et c (en) Emad Eldin Shahin, « Abdelfattah Mourou », Political Ascent. Contemporary Islamic Movements in North Africa, éd. Westview Press, Boulder, 1998
  3. (fr) Ahmed Manaï, « Hommage à Cheikh Abdel Fettah. Le dernier des Moriscos ! », Institut des relations internationales, 20 décembre 2005
  4. (ar) Mouvement de la tendance islamique en Tunisie : Ennahdha (Saaid.net)
  5. (fr) « Tunisie, Rached Ghannouchi remonte aux origines d'Ennahdha », GlobalNet, 20 mars 2011
  6. « Rapport alternatif au deuxième rapport périodique de la Tunisie au Comité contre la torture de l'ONU » (I-11), Lettre bimensuelle de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, n°267, novembre 1998
  7. (fr) « Mohamed Zrig contre le ministre de la citoyenneté et de l'immigration » (section 109), Bureau du commissaire à la magistrature fédérale, Ottawa, 24 septembre 2001
  8. (fr) « L'Alliance Mourou, Jourchi et Masmoudi révèle ses 27 listes », Leaders, 4 septembre 2011
  9. (fr) Chawki Rouissi, « Abdelfettah Mourou : Bientôt Ennahdha sans Rached Ghannouchi », Mosaïque FM, 1er septembre 2011

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdelfattah Mourou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ennahda — Pour les articles homonymes, voir les articles homonymes du MTI et le mouvement de la Nahda. Mouvement Ennahda حركة النهضة …   Wikipédia en Français

  • Rached Ghannouchi —  Ne doit pas être confondu avec Mohamed Ghannouchi. Rached Ghannouchi Rached Ghannouchi en juin 2011 …   Wikipédia en Français

  • Ennahdha — Ennahda Pour les articles homonymes, voir pour les articles homonymes du MTI. Ennahda   Président Rached Ghannouchi Fondation …   Wikipédia en Français

  • Hmida Ennaifer — ou H mida Ennaïfar, né en 1942, est un universitaire et théologien tunisien. Il naît dans une famille tunisoise de dignitaires religieux ; sa famille d origine chérifienne et originaire d Irak s installe en Égypte puis à Sfax en 1714, où… …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles concernant la Tunisie — Projet:Tunisie/Index Accueil   Café des Délices   Évaluation   …   Wikipédia en Français

  • Mouvement de la tendance islamiste — Ennahda Pour les articles homonymes, voir pour les articles homonymes du MTI. Ennahda   Président Rached Ghannouchi Fondation …   Wikipédia en Français

  • Nahḍah, Ḥizb al- — (Arabic; Renaissance Party ) Tunisian political party founded in 1981 by Rachid al Ghannouchi and Abdelfattah Mourou (ʽAbd al Fattāḥ Mūrū) as the Islamic Tendency Movement. Its platform called for a fairer distribution of economic resources, the… …   Universalium

  • Ennahda — ‏حركة النهضة‎ Ennahda Partei­vorsitzender Rachid al Ghannouchi …   Deutsch Wikipedia

  • Projet:Tunisie/Index — Accueil   Portail   Suivi …   Wikipédia en Français

  • Nahḍah, Ḥizb al- — Nah<FONT face=Tahoma>ḍ<>ah, <FONT face=Tahoma>Ḥ<>izb al (árabe; Partido del renacimiento ) . Partido político tunesino fundado en 1981 por Rachid al Ghannouchi y Abdelfattah Mourou (ʽAbd al FattāFONT face=Tahomaḥ Mūrū) con …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”