Abdel Wahhab

Mohammed ben Abdelwahhab

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

Mohammed ibn Abd al-Wahhab (1703 - 1792) était un cheikh de la tribu des Banu Tamim et un imam arabe. Il est considéré comme un des principaux revificateurs de l'islam authentique par les réformistes salafistes. Le courant musulman dont il est l'auteur, est appelé « wahhabisme » par ses détracteurs et « salafisme » par ses partisans[1].

Sommaire

Naissance et débuts

Il est né dans le village de Uyaynah (situé en Arabie) en l'an 1115 de l'hégire (1703 du calendrier grégorien) dans une famille de gens de religion et de science. Son père était un grand savant et son grand-père, Sulayman ibn Ali, était le savant de Najd de son époque. Mohammed apprit le Coran par cœur avant l'âge de dix ans et étudia la jurisprudence hanbalite (une des quatre grandes écoles du sunnisme). Il était l'objet de l'admiration de son père, vu sa mémoire impressionnante. Il consultait souvent les livres d'exégèse du Coran (tafsir) et de hadith. Il fournissait des efforts pour apprendre la science nuit et jour.

Il entreprit de voyager pour acquérir la science tout d'abord dans la région de Najd (région de la ville de Riyad aujourd'hui à l'Est de l'Arabie saoudite) même, puis vers La Mecque où il étudia avec les savants; il continua son périple vers Médine, où il étudia notamment avec le cheikh Abdullah ibn Ibrahim Al-Shammari et son fils Ibrahim Al-Shammari, auteur du livre Al'Adhb ul-Fa'idh fi-Sharh Alfiyyat il-Fara'idh, qui lui apprit les règles de l'héritage. Ce dernier lui fit rencontrer le cheikh du hadith, Mohammed Hayat As-Sindi, avec lequel il apprit les sciences du Hadith et ses rapporteurs (Ilm ur-Rijal), et qui lui décerna l'autorisation d'enseigner les livres principaux tels que le Sahih Al-Bukhari, Sahih Muslim.

Doté d'une grande intelligence, il consacra sa vie à étudier, faire des recherches et écrire. Il retenait avec une grande facilité tout ce qu'il lisait et ne se lassait jamais d'écrire. Il a notamment recopié à la main de nombreux ouvrages d'Ibn Taymiyya et de son élève, Ibn Qayyim al-Jawziyyah, et l'on trouve aujourd'hui ces précieux manuscrits conservés dans certains musées saoudiens.

Retour aux origines de l'islam

À la mort de son père, il commença à prêcher ouvertement l'islam à la manière des « pieux prédécesseurs » as-salaf salih. Il dénonçait l'associationnisme sous toutes ses formes : innovations religieuses, sectaristes et choses détestables. À cette époque, les gens de la péninsule arabique étaient revenus à toutes sortes de pratiques idolâtres et a fortiori ne se conformaient que peu aux rituels de l'islam. Le cheikh les incita à retourner aux fondements de l'islam, de Mahomet et des compagnons. De nombreux érudits de l'islam ont fait valoir que loin de constituer une secte ou une nouvelle école, la pensée d'Abd al Wahhab s'inscrit dans la tradition orthodoxe et constitue la première tentative réformiste. Charles Saint-Prot le présente comme le précurseur du réformisme de la salafyia qui se développera avec Afghani, Mohammed Abdou, Rachid Rida et Kawakibi à la fin du 19è et au début du XXe siècle.[2]

L'alliance avec les Saoud

Il retourna vers sa terre d'origine où il se heurta tout d'abord à des problèmes avec les notables, puis conclut une alliance avec le prince Mohammed ben Saoud, prince de Dariya, village proche de Riyad. Ensemble, grâce au prêche du cheikh et à l'autorité et la puissance du prince, ils réalisèrent l'unité des tribus arabes sous la bannière de l'unicité de Dieu. Ils déclarèrent la guerre à certaines tribus arabes faisant encore obstacle. Celle-ci prit fin en 1773 avec la conquête de Riyad. Le cheikh se consacra ensuite à l'enseignement et à l'écriture.

Fin de vie et suites

À sa mort, en 1792, le dogme défendu par Mohammad ibn Abd al-Wahhab règnera dans une grande partie de la péninsule arabique. Dès le début du XXe siècle, sa doctrine dominera pratiquement toute la zone avec la montée des Saoud.

Ses enfants (Abdullah, Ali, Hussein et Ibrahim) lui succédèrent dans le prêche et ses descendants (la famille Al Cheikh) continuent encore aujourd’hui à jouer un rôle dans la vie religieuse de leur pays , l'Arabie saoudite, occupant les rangs de ministre des Affaires religieuses, de mufti et de juge dans les tribunaux islamiques.

De nos jours, le wahhabisme est la doctrine religieuse officielle de l'Arabie saoudite[3].

Ses ouvrages

Voici ses trois principales oeuvres :

  • Al Oussoul Al-Thalatha, les Trois Principes Fondamentaux, exposant et expliquant les fondements de l'islam.
  • Kitab ut Tawhid, le Livre de l’Unicité, écrit à Huraymalah et enseigné partout en Arabie. Ce livre détaille point par point toutes les conditions nécessaires à vouer un culte unique à Allah.
  • Kashf ush-Shubuhât fit-Tawhîd, l’Élucidation des Équivoques Concernant le Tawhîd.

D'autres, moins célèbres, sont toutefois notables :

  • le résumé du Sahîh Al-Bukhârî (recueil de paroles prophétiques) ;
  • Kitâb ul-Kabâ’ir (le Livre des Péchés graves) ;
  • Arba'a Qawâ'id fit-Tawhîd (quatre règles concernant l’Unicité) ;
  • le résumé de Zâd ul-Ma'âd (d’Ibn ul-Qayyim) ;
  • Istinbât ul-Qur’ân (les déductions faites à partir du Coran) ;
  • Ahâdîth ul-Fitan (les traditions concernant les troubles) ;
  • Mukhtasar us-Sîrat in-Nabawîyya (le résumé de la biographie de Mahomet) ;
  • Fadhâ’il ul-Islâm (les mérites de l’islam) ;
  • Usûl ul-‘Imân (les fondements de la foi) ;
  • Tafsîr ul-Qur’ân (le commentaire du Coran) ;
  • le résumé de al-Insâf ;
  • le résumé de al-Sharh ul-Kabîr ;
  • Massâ’il ul-Jâhilîyya (les questions concernant les pratiques de la période antéislamique) ;
  • Mufîd ul-Mustafîd ;
  • Adâb ul-Mashyi ilâ-s-Salât (la façon dont il convient de se rendre à la prière).

Bibliographie

  • Charles SAINT-PROT. Islam: l'avenir de la Tradition entre révolution et occidentalisation. Paris. Le Rocher, 2008, 620 pages.
  • George RENTZ. The birth of the islamic Reform Movement. Londres: Arabian Publishing, 2007.

Notes et références

  1. Mohammad-Reza Djalili, Alessandro Monsutti, Anna Neubauer, Le monde turco-iranien en question, KARTHALA, 2008, 260 p. (ISBN 2811100407), p. 115 
  2. Charles Saint-Prot. Islam. l'avenir de la Tradition entre révolution et occidentalisation. Paris: Le Rocher, 2008
  3. Olivier Da Lage, Géopolitique de l'Arabie Saoudite, Complexe, 2006, 143 p. (ISBN 2804801217), p. 138 
  • Portail de l’islam Portail de l’islam
Ce document provient de « Mohammed ben Abdelwahhab ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdel Wahhab de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sherine Abdel Wahhab — (شيرين عبد الوهاب) est une chanteuse et actrice égyptienne née le 10 octobre 1980. Elle débute sa carrière avec le titre Ah Ya Leil en 2002. Elle a depuis sorti trois albums en plus de divers singles. Discographie Albums Free Mix 3 avec Tamer… …   Wikipédia en Français

  • Mohammed ibn Abdel Wahhab — Mohammed ben Abdelwahhab Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Abdel Halim Hafez — Background information Birth name Abdel Halim Ali Shabana Born June 21, 1929 …   Wikipedia

  • Abdel Halim Hafez — Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Abdel Wahab Elmessiri — ( ar. عبد الوهاب المسيري, 1938 July 2 2008) was an Egyptian scholar, author and general coordinator of the opposition organization Kefaya. [cite web title = Leader of Egyptian movement dies publisher = Al Jazeera date = 2008 07 03 url =… …   Wikipedia

  • Abdul Wahhab — (Arabic: عبد الوهاب ‎) is a male Muslim given name, and in modern usage, surname. It is built from the Arabic words Abd, al and Wahhab. The name means servant of the all giver , Al Wahhāb being one of the names of God in the Qur an, which give… …   Wikipedia

  • Gamal Abdel Nasser — Nasser redirects here. For other uses, see Nasser (disambiguation). This is an Arabic name; the family name is Abdel Nasser. Gamal Abdel Nasser Hussein جمال عبد الناصر حسين …   Wikipedia

  • Abd al-Wahhab Al-Bayyati — Abdul Wahab al Bayati (1926 1999) Iraqi poet who led Arabic poetry beyond the constraints of classical Arabic poetical forms, transcending the traditional rhyme schemes and conventional metric patterns that had prevailed for more than 15… …   Wikipedia

  • Mohammed Abdel Wahab — For the Egyptian footballer, see Mohamed Abdelwahab. For the Arab theologian, see Muhammad ibn Abd al Wahhab. For the contemporary Egyptian composer, see Mohamed Abdelwahab Abdelfattah. Mohammed Abdel Wahab with a cümbüş mandolin Mohammed Abdel… …   Wikipedia

  • Mohamed Abd-Al-Wahhab — Mohammed Abdel Wahab Mohammed Abdel Wahab عبد الحليم حافظ Naissance 1907 Le Caire, Égypte Décès mai 1991 Le Caire, Égypte …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”