Compagnie Des Transports Strasbourgeois

Compagnie des transports strasbourgeois

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CTS.
Logo de Compagnie des transports strasbourgeois

Logo de Compagnie des transports strasbourgeois
Création 1877
Dates clés 1994 : Inauguration du tramway de strasbourg
Forme juridique Société d'économie mixte
Siège social Strasbourg
Drapeau de la France France
Direction Jean-Philippe Lally
Actionnaires Communauté urbaine de Strasbourg
Municipalité de Strasbourg
Électricité de Strasbourg
Conseil général du Bas-Rhin
Caisse des dépôts et consignations
Transdev
Activité(s) Transport de voyageurs
Exploitation
Gestion d'infrastructure
Société mère Transdev
Effectif 1 519
Site Web www.cts-strasbourg.fr
Chiffre d'affaires 52,9 M€ (2006)

La Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS) est une société anonyme d'économie mixte (SAEM) à conseil d'administration, fondée en 1877 à Strasbourg. Elle se donne pour objectif l'exploitation du réseaux de transports en commun de voyageurs sur le territoire de la Communauté urbaine de Strasbourg.

La Compagnie des Transports Strasbourgeois exploite actuellement :

Sommaire

Capital social et organigramme

Le capital de la société (5 millions d'euros) est possédé à :

Les autres actionnaires minoritaires comprennent notamment la Caisse des Dépôts et Consignations (maison mère du groupe Transdev) ou la société Électricité de Strasbourg.

Le capital est détenu à près de 80 % par des collectivités locales. Majoritaire en sièges au Conseil d'Administration, la Communauté urbaine de Strasbourg choisit le Président du conseil d'administration : Roland Ries (sénateur-maire de Strasbourg, vice-président de la Communauté urbaine de Strasbourg) depuis mai 2008.

Le Directeur Général est Jean-Philippe Lally. Les autres directeurs sont :

  • Jean-Louis Metzger, Directeur des Déplacements Clients (DDC) ;
  • Charles Unger, Directeur des Ressources Humaines (DRH) ;
  • Sébastien Lasfargue, Directeur Technique (DT) ;
  • Jean Terrier, Directeur Commerciale et Marketing (DCM) ;
  • Martine Petitjean, Directrice Administrative et Financière (DAF) ;
  • Alain Giesi, Directeur Etudes et Projets (DEP) ;
  • Emmanuel Auneau, Directeur des Contrôles et Systèmes d'Information (DCI) ;
  • Michel Durand, Directeur du Réseau interurbain (DRI).

Historique

  • 1877 : création de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS).
  • 1878 : Mise en service de la première ligne de tramways hippomobiles.
  • 1898 : Début de l’électrification du réseau de tramway et développement de liaisons périurbaines (Marckolsheim, Truchtersheim, Kehl).
  • 1912 : La Ville de Strasbourg devient l’actionnaire majoritaire de la compagnie avec 51 % des parts : c’est le début du régime d’économie mixte.
  • 1928 : Mise en circulation des premiers bus.
  • 1939 : Mise en circulation des premiers trolleybus. Les bus et le carburant sont réquisitionnés par les autorités allemandes. La CTS a recours à la main d’œuvre féminine pour assurer la circulation du tramway pendant la guerre. Le réseau de tramway subit de lourdes pertes pendant la guerre. Pour la reconstruction, les bus sont préférés aux tramways, jugés à la fois moins coûteux et plus modernes.
  • 1960 : Arrêt de l’exploitation de la dernière ligne de tramway, le 1er mai 1960.
  • 1976 : Introduction du tarif unique à Strasbourg. Les lignes urbaines sont étendues à l’ensemble de la Communauté urbaine de Strasbourg.
  • 1989 : La Communauté urbaine de Strasbourg décide de construire un nouveau réseau de tramway et en confie en 1990, la maîtrise d’ouvrage à la CTS.
  • 26 novembre 1994 : Inauguration de la ligne A du nouveau tramway (9,8 kilomètres) de Hautepierre Maillon à Illkirch Baggersee.
  • Novembre 1997 : Mise en service du premier bus roulant au Gaz Naturel de Ville (GNV).
  • Juillet 1998 : Extension de la ligne A à Illkirch-Graffenstaden depuis Baggersee jusqu'à Lixenbuhl, et création de la ligne D entre Rotonde et Etoile Polygone.
  • 4 septembre 2000 : Création de la ligne B entre Elsau et Hoenheim Gare et de la ligne C entre Elsau et le quartier de l'Esplanade.
  • Septembre 2004 : Mise en service de la billettique Badgeo sur le réseau urbain, étendue en 2006 au réseau interurbain.
  • 25 août 2007 : Extension de la ligne C de l'Esplanade à Neuhof Rodolphe Reuss, de la ligne D dÉtoile Polygone à Neudorf Aristide Briand, et création d'une ligne <>E entre Illkirch Baggersee et Wacken, ne passant pas par la station centrale Homme de Fer. Strasbourg se dote ainsi du premier réseau tramway maillé de France.
  • 26 novembre 2007 : Extension de la ligne E de Wacken à Robertsau Boecklin, en desservant les institutions européennes.
  • 30 janvier 2008 : Extension de la ligne B de Elsau à Ostwald Hotel de Ville.
  • 26 mai 2008 : Mise en service du dernier tronçon du programme d'extension 2007-2008 avec le prolongement de la ligne B de Ostwald Hotel de Ville à Lingolsheim Tiergaertel.
  • 2010 : Création de la ligne F reliant la Gare Centrale à Roberstau Boecklin et Vauban.
  • 2014 : Fusion de la ligne F avec le tram-train Molsheim Gresswiller ainsi qu'une extension vers Obernai et Barr.

Dépôts

La CTS comprend trois dépôts, tous situés dans la ville de Strasbourg même.

Cronenbourg - Siège social

Le Siège social est situé à Strasbourg, 14 rue de la Gare aux Marchandises, dans le quartier de Cronenbourg. Ce dépôt, bâti en 1931, a été complètement agrandi et rénové entre 1992 et 1994 à l'occasion de la réalisation de la première ligne de tramway.

Aujourd'hui, il abrite notamment :

  • les services administratifs ;
  • un remisage bus couvert de 6700 m² ;
  • un remisage tramway de 6300 m² pouvant contenir jusqu'à 30 rames ;
  • une station-service bus ;
  • un atelier mixte bus/tramway de 12 000 m² ;
  • une station service tramway ;
  • le poste de commandes centralisées (PCC), d'où sont régulées à distance l'ensemble des lignes de tram et de bus.

Le dépôt abrite les rames des lignes de tramway A et D, ainsi que les bus des lignes desservant le nord-ouest de l'agglomération : 4, 6, 17, 19, 70, 71 et 72.

Dépôt de l'Elsau

Le dépôt de l'Elsau, construit à l'occasion de l'ouverture des lignes B et C du tram en 2000, a ouvert ses portes en septembre 1999.

Il comprend :

  • un bâtiment administratif ;
  • un remisage bus couvert de 1872 m² ;
  • un remisage tram de 6840 m² ;
  • une station service bus ;
  • un atelier bus ;
  • un atelier tram ;
  • une station service tram ;
  • une station de compression du gaz naturel de ville, nécessaire à l'approvisionnement des bus au gaz.

Le dépôt abrite les rames des lignes B et C, ainsi que les bus des lignes desservant le centre et l'ouest de l'agglomération : 2, 10, 12, 13, 15, 15a et 50.

Dépôt de la Kibitzenau

Le dépôt de la Kibitzenau, réalisé dans le cadre des travaux d'extension du réseau tram 2007/2008, a été mis en service en janvier 2006. Ce nouveau dépôt, mixte (bus et tramway) comme les deux autres, permet d'accueillir les rames supplémentaires liées à l'extension du réseau. Il comprend également une station de compression au gaz naturel, permettant une relance du programme d'équipement de bus au gaz naturel de ville.

Il comprend:

  • un bâtiment administratif
  • une station service-bus
  • un atelier bus
  • un atelier tram
  • une station service-tram
  • une station de compression au gaz naturel, permettant une relance du programme d'équipement de bus au gaz naturel de ville.

Actuellement, le dépôt abrite les rames des lignes C et E, ainsi que les lignes de bus desservant le sud de l'agglomération : 7, 21, 14-24, 27, 30/31, 40, 62, 63, 65 et 66.

Parc de véhicules

Au 1er janvier 2007, on dénombrait à la CTS, 344 véhicules, répartis comme suit :

Réseau urbain : 380 véhicules

Tram

Bus

Réseau interurbain : 58 véhicules

Anecdote

L'actuel logotype de la CTS ainsi que les couleurs utilisées pour les livrées des véhicules (vert, blanc et gris) ont été adoptés en 1994, suite à l'ouverture de la ligne A, première ligne de tramway du réseau. Auparavant, les autobus avaient une livrée orange et blanche et le logo était différent.[réf. nécessaire]

Annexes

Article connexe

Liens externes


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun
  • Portail de Strasbourg Portail de Strasbourg
  • Portail de l’Alsace Portail de l’Alsace
Ce document provient de « Compagnie des transports strasbourgeois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compagnie Des Transports Strasbourgeois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”