Abbé Roy

Camille Roy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roy.
Camille Roy
Camille Roy
Camille Roy

Naissance 22 octobre 1870
Décès 24 juin 1943
Nationalité Canada Canada
Profession(s) Critique littéraire
Activité(s) principale(s) Critique littéraire, recteur de l'Université Laval

Camille Roy (22 octobre 1870 - 24 juin 1943) était le premier critique littéraire québécois du XXe siècle.

Originaire de Berthier-en-Bas (aujourd'hui Berthier-sur-Mer) dans le comté de Montmagny, il entre au Petit séminaire de Québec en 1884 et au Grand Séminaire de Québec en 1890. Roy est ordonné prêtre en 1894, et il obtient son doctorat en 1895 puis sa licence à la Sorbonne en 1900.

À Paris, il médite sur Villemain, Nisard, Sainte-Beuve et Brunetière, qui l'influenceront plus tard. Sa carrière littéraire commence en 1902, lorsqu'il publie dans la revue Nouvelle-France.

Il s'intéresse à l'écrivain Philippe Aubert de Gaspé, puis commence à écrire des manuels de littérature au service de l'Université Laval en 1907. Roy écrit les préfaces du poète Pamphile Lemay.

Son intérêt s'étend à la biographie, avec des publications sur Jean Rivard, Joseph Quesnel, l'abbé Casgrain et Monseigneur de Laval. Il publie égalemement des textes de poésie lyrique.

Camille Roy reconnaissait que la littérature canadienne n'était encore qu'à ses débuts, et sa critique allait toujours dans le sens de l'encouragement pour le meilleur épaouissement des lettres. Il valorisait le classicisme français et la «clarté française», tout en critiquant le style ampoulé des orateurs canadiens.

Il fait partie des prêtre-critiques qui ont marqué la littérature canadienne-française au début du XXe siècle. Il a également fondé la revue Le Canada français.

En raison de son moralisme, il n'a pas fait la critique des œuvres symbolistes et surréalistes, et il s'est montré sévère à l'égard de Henri Heine, qui selon lui n'était pas un « apôtre des bonnes idées ». Sur Albert Laberge, auteur de «La Scouine», il dira de lui qu'il était le « père de la pornographie au Canada ».

Roy a fait la synthèse de l'historiographie canadienne, il a abordé le problème universitaire québécois et il a composé quelques ouvrages d'apologie de la religion chrétienne qui défendent l'humanisme croyant. Roy souhaitait limiter l'influence des canadianismes dans la littérature, proclamant que la littérature doit être humaine avant d'être canadienne.

Il devient le recteur de l'Université Laval en 1922, poste qu'il gardera presque toute sa vie. Camille Roy est décédé le 24 juin 1943.

Presque oublié aujourd'hui, son influence sur les lettres était incontournable jusqu'à la Révolution tranquille. Il a pour disciple l'écrivain Maurice Hébert.

La bibliothèque de Berthier-sur-Mer porte aujourd'hui son nom.

Œuvres

  • L'Université Laval et les fêtes du cinquantenaire, 1903
  • Étude sur l'histoire de la littérature canadienne 1800-1820, 1905
  • Petit traité d'hygiène à l'usage de l'école primaire, 1905
  • La Famille Aubert de Gaspé, 1907
  • Essais sur la littérature canadienne, 1907
  • Tableau de l'histoire de la littérature canadienne-française, 1907
  • Cinquantenaire de la Société Saint-Louis-de-Gonzague, 1908
  • Nos origines littéraires, 1909
  • Étude sur "Jean Rivard", 1910
  • Les fêtes du troisième centenaire de Québec, 1608-1908, 1911
  • Propos canadiens, 1912
  • Propos rustiques, 1912
  • L'Abbé Henri Raymond Casgrain, 1913
  • French-Canadian literature, 1913à
  • Nouveaux essais sur la littérature canadienne, 1914
  • La Croix du chemin, 1916
  • Premières semailles, 1917
  • La Critique littéraire au dix-neuvième siècle, 1918
  • Manuel d'histoire de la littérature canadienne-française, 1918
  • Brumes du soir, 1920
  • D'azur... de lys... de flamme., 1923
  • Monseigneur de Laval, 1623-1708, 1923
  • Érables en fleurs, 1923
  • France et Italie, 1923
  • À l'ombre des érables, 1924
  • Propos rustiques, 1924
  • Nos humanités, 1927
  • Études et croquis, 1928
  • Le VIIe centenaire de la mort de saint François et les franciscains du Canada (1226-1926), 1928
  • Immortel amour, 1929
  • Les Leçons de notre histoire, 1929
  • L'Action féminine, 1930
  • Regards sur les lettres, 1930
  • L'A.C.J.C. dans nos collèges classiques, 1930
  • Recueil de poésies de Derfla, 1932
  • La Rédemption de l'Esprit, 1933
  • Marie Sainte-Cécile de Rome (Dina Bélanger), religieuse de Jésus-Marie (1897-1929), 1934
  • Poètes de chez nous, 1934
  • Nos raisons canadiennes de rester français, 1934
  • Devenez savants, restez chrétiens, 1934
  • Romanciers de chez nous, 1935
  • Nos disciplines classiques, 1935
  • Pour former des hommes nouveaux, 1935
  • Les Jésuites et l'humanisme chrétien, 1935
  • Historiens de chez-nous, 1935
  • Nos problèmes d'enseignement, 1935
  • La Semence de vie, 1936
  • Le Problème universitaire du Québec, 1936
  • Les Gouttelettes, 1937
  • Pour conserver notre héritage français, 1937
  • Générations solidaires, 1938
  • L'Avenir des minorités françaises au Canada, 1938
  • L'Université Laval : son œuvre, ses besoins
  • Manuel d'histoire de la littérature canadienne de langue française, 1939
  • Pour bâtir la cité, 1940
  • Vous êtes des images de Dieu, 1942
  • Du fleuve aux océans, 1943

Honneurs

Liens internes


Précédé par Camille Roy Suivi par
Mgr Charles-Napoléon Gariépy
Recteur de l'Université Laval
1924-1927
Mgr Amédée-Edmond Gosselin
Précédé par Camille Roy Suivi par
Mgr Amédée-Edmond Gosselin
Recteur de l'Université Laval
1929
Mgr Philéas-J. Filion
Précédé par Camille Roy Suivi par
Mgr Philéas-J. Filion
Recteur de l'Université Laval
1932-1938
Mgr Arthur Robert
Précédé par Camille Roy Suivi par
Mgr Alexandre Vachon
Recteur de l'Université Laval
1940-1943
Mgr Cyrille Gagnon
  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « Camille Roy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbé Roy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbé Pierre Le Roy — Pierre Le Roy (abbé) Pour les articles homonymes, voir Pierre Le Roy (homonymie). Le mont Saint Michel. Pierre Le Roy, né au …   Wikipédia en Français

  • Abbé Constant — Eliphas Lévi Pour les articles homonymes, voir Constant. Éliphas Lévi, né Alphonse Louis Constant le 8 février 1810 à Paris, où il mourut le 31 mai 1875, fut d abord ecclésiastique avant de devenir une figure de l oc …   Wikipédia en Français

  • Abbé Nollet — Jean Antoine Nollet Pour les articles homonymes, voir Nollet. Jean Antoine Nollet. Jean Antoine Nollet, dit l abbé Nollet, né à Pimprez …   Wikipédia en Français

  • Abbé Jourdain — Jordan du Mont Le mont Saint Michel. Jordan du Mont[1], né au XIIe siècle et mort le 6 août …   Wikipédia en Français

  • Abbé Bourassa — Gustave Bourassa Gustave Bourassa (1860 1904), qui fut plusieurs années secrétaire de l Université Laval à Montréal et mourut curé de Saint Louis de France, est né à Montebello, aujourd hui dans le comté de Papineau, le 15 juin1860. Son père,… …   Wikipédia en Français

  • Abbé Dubois — Guillaume Dubois Pour les articles homonymes, voir Dubois. Cardinal …   Wikipédia en Français

  • Abbé Geoffroy — Le mont Saint Michel. Geoffroy, né au XIe siècle et mort le 29 décembre 1150, est un bénédictin normand, quatorzième abbé du Mont Saint Michel, de 1149 à 1150. Le précédent a …   Wikipédia en Français

  • Abbé Nicolas Alexandre —  Pour l’article homonyme, voir Nicolas Alexandre.  Le mont Saint Michel. Nicolas Alexandre, né au XIIe siècle et mort en …   Wikipédia en Français

  • Abbé Roger II — Pour les articles homonymes, voir Roger II. Le mont Saint Michel. Roger II, né au XIe siècle et mort le …   Wikipédia en Français

  • Abbé Casgrain — Henri Raymond Casgrain Henri Raymond Casgrain, photo de Jules Ernest Livernois Henri Raymond Casgrain, dit l Abbé Casgrain, né le 16 décembre 1831 et mort le 11 février 1904, est un historien, un critique littéraire et un homme d Église …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”