Abbé Gantois

L’abbé Gantois (1904-1968) est un écclesiastique et un nationaliste flamand.

Sommaire

Biographie

Jean-Marie Gantois est né dans une famille flamande francisée ; il est fils d'un médecin de Watten. Le français est sa langue maternelle et il n'apprendra que plus tard le flamand. Devenu prêtre, il fonde en 1926 l'Union flamande de France. Cette organisation est alors marquée à droite, catholique et défendant les Flamands. Jusqu'à la guerre, elle défend principalement les traditions culturelles flamandes dans le Westhoek ou Flandre maritime. En 1940, l'abbé Gantois qui s'était rapproché de la doctrine nazie de la race germanique écrit à Hitler pour que la Flandre française soit intégrée au Reich allemand comme « membres de la nouvelle communauté germanique » (la lettre est retrouvée à la préfecture de Lille à la Libération et n'a jamais été lue par Hitler). Il traite alors les Français de « zazous avachis ».

Depuis cette dérive nationaliste et raciste, le cardinal Liénart l'avait relevé de ses fonctions sacramentelles. À la Libération, il est jugé et le procureur demande la peine de mort. Il sera finalement condamné à 5 ans et assez vite libéré. Il sera ensuite envoyé par l'Église comme curé de campagne dans un village loin de la Flandre.

Il est retrouvé mort dans le canal de l'Aa le 28 mai 1968, lendemain de l'enterrement de sa mère, dans des conditions non éclaircies. Il est enterré à Watten[1],[2].

Annexes

Bibliographie

Notes et références

  1. Brigitte Cochennec-Deconinck, Hazebrouck pendant les années sombres, 1938-1945, 1994,  p. 
  2. (nl) Wido van Kaaster, Jean-Marie Gantois, de "torrewachter" van Frans-Vlaanderen, reproduction d'un article paru dans la Gazet van Antwerpen du 29 mai 1983

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbé Gantois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gantois — Gand  Pour l’article homophone, voir Gant. Gand (nl) …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Gantois — Abbé Gantois L’abbé Gantois (1904 1968) est un écclesiastique et un nationaliste flamand. Sommaire 1 Biographie 2 Annexes 2.1 Bibliographie 2.2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • MINORITÉS EN FRANCE (HISTOIRE DES) — La France compte, pour le moins, sept populations minoritaires, si l’on ne tient compte que des personnes qui parlent effectivement telle langue régionale; celles ci se répartissent, dans les années 1980, à peu près de la manière suivante: 150… …   Encyclopédie Universelle

  • Nationalisme Flamand — Drapeau du mouvement flamand On parle de nationalisme flamand ou de Mouvement flamand dans les contextes belge et, dans un degré infiniment moins représentatif, français mais pas dans le contexte néerlandais de Zélande continentale. Le Mouvement… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme flamand — Le drapeau de combat flamand, un des symboles utilisés par le nationalistes flamands. On parle de nationalisme flamand en Belgique et, dans une mesure bien moindre, en France mais pas dans le contexte néerlandais de Zélande continentale. Le… …   Wikipédia en Français

  • Nationaliste flamand — Nationalisme flamand Drapeau du mouvement flamand On parle de nationalisme flamand ou de Mouvement flamand dans les contextes belge et, dans un degré infiniment moins représentatif, français mais pas dans le contexte néerlandais de Zélande… …   Wikipédia en Français

  • Mouvements indépendantistes en France — Les mouvements indépendantistes en France constituent des mouvances politiques dite nationalistes ou indépendantistes visants à obtenir la sécession ou la séparation de colonies françaises, de régions, de départements d outre mer ou… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sièges De La Guerre De Cent Ans — (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines de cette guerre 2 Principaux sièges 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des sieges de la guerre de Cent Ans — Liste des sièges de la guerre de Cent Ans Liste des sièges de la guerre de Cent Ans (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines… …   Wikipédia en Français

  • Liste des sièges de la guerre de Cent Ans — (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines de cette guerre 2 Principaux sièges 2.1 Du début à la mort de Jean II …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”