Abbé
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir AB.
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes, voir : Abbe et Labé.

L’abbé (du grec ancien ἀϐϐᾶ / abbã, « père » ; de l'araméen abba, « le père ») est le moine élu par les moines réunis en chapitre pour diriger une abbaye. C'est aussi depuis le XVIIIe siècle le terme en usage pour désigner un clerc séculier ayant au moins reçu la tonsure.

Sommaire

L’abbé monastique

Abbé régulier

Anciennement, les abbés réguliers devaient avoir au moins vingt-trois ans (vingt-cinq s'ils étaient électifs), être de naissance légitime, avoir fait profession dans l'ordre. Aujourd'hui, ils doivent généralement, pour pouvoir être élus, être prêtre et avoir fait profession religieuse perpétuelle (ou vœux solennels) depuis sept ans. Ils administrent le temporel du monastère, reçoivent les religieux lors de leur profession solennelle, leur donnent la tonsure. Autrefois, ils leur conféraient les bénéfices dont le monastère avait la collation. Ils ont sur leurs religieux un droit de juridiction, une autorité qu'il leur est recommandé de n'exercer que par la voie de la patience et de la douceur. Les moines le désignent généralement sous le nom de « père abbé ». Sa titulature est Très Révérend Père (=TRP)

Un religieux a contre les éventuels abus de pouvoir de son supérieur un droit d'appel auprès du procureur général de l'ordre, et jusqu'au Saint-Siège.

Abbé mitré

Ce terme désigne un abbé, dont le pouvoir d'ordre et de juridiction a été solennellement reconnu par la bénédiction abbatiale conférée par un évêque mandaté par le Saint-Siège. L’abbé élu obtient alors le droit de porter certains insignes épiscopaux : mitre (d’où son nom), crosse (insigne de juridiction, pasteur) et anneau (lien avec l’Église). Notons que les abbés mitrés, qui ont eu la bénédiction abbatiale, peuvent célébrer une messe pontificale comme un évêque sacré.

Abbé nullius diœceseis

Un abbé nullius est un abbé mitré qui a en outre la juridiction épiscopale sur un territoire. Cette pratique autrefois courante dans les pays de mission dans lesquels l'abbaye était la seule présence ecclésiale est tombée en désuétude depuis le Concile Vatican II, en faveur de l'érection de nouveaux diocèses. Il reste aujourd'hui onze abbayes territoriales.

Abbé laïc

Les carolingiens créèrent des abbés laïcs : laïcs titulaires de droits sur une abbaye. Hugues Capet fut ainsi abbé laïc des abbayes de Saint-Martin de Tours et Saint-Denis. Il doit d'ailleurs son surnom à la chape d’abbé qu’il portait fréquemment. Pour des raisons similaires, l’oncle maternel de son grand-père (Robert Ier) était dénommé Hugues l’Abbé. Lorsqu’un abbé laïc était nommé dans une abbaye, celle-ci était en fait dirigée par le prieur. Les abbés laïcs ont disparu depuis les réformes du concile de Trente.

Abbé commendataire

Les abbés commendataires formaient un système semblable aux abbés laïcs : François Ier, après le concordat de Bologne de 1516 établit ce système en France. Les abbés commendataires ont possédé la plupart des abbayes françaises jusqu’en 1790.

Abbesse

Les abbesses ont dans leurs monastères la même autorité que les abbés dans le leur, sauf les fonctions de la prêtrise. L’abbesse de Notre-Dame-de-Jouarre, du diocèse de Meaux, eut jusqu’en 1692, date à laquelle cette prérogative lui fut retirée à la demande de Bossuet, la juridiction épiscopale sur ses religieuses. Elle l’avait aussi sur les religieux qui dépendaient de son abbaye et approuvait les prêtres pour la confession sacramentelle.

Abbé-chancelier

Terme[Quoi ?] souvent abrégé en abbé ch.

L’abbé séculier

Jusqu'au XVIIIe siècle les clercs séculiers étaient appelé monsieur. Depuis, il est entré dans la coutume de les appeler abbé : c'est ainsi que les abbés de cour sont des clercs séculiers pas forcément prêtres d'ailleurs. La tonsure, signe de l'entrée dans l'état ecclésiastique, est suffisante pour cette appellation. La titulature normale de tout clerc séculier (séminariste admis, diacre ou prêtre) est monsieur l'abbé, même si certaines fonctions peuvent primer : monsieur l'abbé Vianney, curé d'Ars, est ainsi appelé par ses paroissiens monsieur le curé. Depuis les années 1970, cette appellation a tendance à laisser la place, dans l'usage actuel, à l'emploi de Mon Père, ce qui est parfaitement synonyme, mais qui est restreint aux prêtres. Ce terme est ainsi employé pour les nominations décidées par l'évêque dans son diocèse ; exemple : "M. l'Abbé ..... est nommé curé /vicaire /autre(s) de ...." ou bien " M. l'Abbé ..... est déchargé de ses fonctions de ...... et est nommé / se retirera pour prendre sa retraite .... (/ prendra un congé / une année sabbatique)".

Personnages parvenus à la notoriété sous le titre d’abbé

Toponymie

Ouvrages littéraires

Romanesques

Biographiques

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • abbé — abbé …   Dictionnaire des rimes

  • ABBÉ — Le mot abbé vient vraisemblablement du syriaque abba , signifiant père, où il traduisait le respect porté à un dignitaire de la société civile ou religieuse. Du syriaque le mot passa, vers le IIIe siècle, dans la langue du monachisme ancien de… …   Encyclopédie Universelle

  • Abbe — may refer to:People*Cleveland Abbe (1818 1916), American meteorologist *Cleveland Abbe, Jr. (1872 1934), American geographer *Ernst Karl Abbe (1840 1916), German physicist *James Abbe (1883 1975), American photographer *Kenshiro Abbe (1916 1985) …   Wikipedia

  • Abbe — oder Abbé bezeichnet: Abt im Französischen Abbé, französischer Weltgeistlicher Geografie: Abbe See, ein Salzsee in Äthiopien und Dschibuti Pont l’Abbé, eine Gemeinde im Westen Frankreichs im Département Finistère Ernst Abbe Denkmal, ein Denkmal… …   Deutsch Wikipedia

  • abbé — s. m. Prelat qui est Superieur d un Monastere d hommes. Abbé de l Ordre de saint Benoist. Abbé regulier. Abbé crossé & mitré. élire un Abbé. benir un Abbé. On appelle, Abbé Commendataire, Un Clerc seculier qui est pourveu en Cour de Rome du titre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Abbé — nennt man namentlich in Frankreich solche katholische Geistliche, welche noch keinen Amtstitel erlangt haben. Durch ihre Jugend, so wie durch gesellige und seine Bildung hatten sich die Abbé s vor der Revolution einen bedeutenden Einfluß in… …   Damen Conversations Lexikon

  • Abbé — • A French word meaning primarily and strictly an abbot or superior of a monastery of men Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Abbe     Abbé      …   Catholic encyclopedia

  • abbé — Abbé, m. acut. Abbas Abbatis, Erasm. Est celuy qui est chef en une Abbaye de Moines, selon ce on dit l Abbé de S. Denys. S. Dionysij coenobiarcha, antistes, Bud. et vient de Abba diction Syriaque, qui vaut autant que Pere. L Abbé mange en convent …   Thresor de la langue françoyse

  • Abbé — (from Latin abbas, in turn from Greek αββας = abbas father, from Aramaic abba ) is the French word for abbot . It is the title for lower ranking Catholic clergymen in France.A concordat passed between Pope Leo X and Francis I of France (between… …   Wikipedia

  • Abbé — Abbé, franz., Abt. 2. Inhaber einer Pfründe ohne geistliche Amtsverrichtung, abbé commendataire; 3. seit Ludwig XIV. der Titel jedes, der das priesterliche Gewand trägt …   Herders Conversations-Lexikon

  • abbe — 1520s, title given in France to every one who wears an ecclesiastical dress, especially one having no assigned ecclesiastical duty, from Fr. abbé, from L.L. abbatem, accusative of abbas (see ABBOT (Cf. abbot)) …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”