Abbaye de clairvaux

Abbaye de Clairvaux

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Abbaye de Clairvaux (Milan)
L'abbaye de Clairvaux aujourd'hui établissement pénitentiaire
Plan du site
Plan du site

L'abbaye de Clairvaux située en France, dans la région Champagne-Ardenne, dans le département de l'Aube, à 15 km de Bar-sur-Aube est une fondation cistercienne de première importance. Au moment de la fondation de Morimond, des pourparlers semblent être en cours pour une nouvelle fondation qui serait située sur les terres d'Hugues de Troyes, comte de Champagne, dans le diocèse de Langres.

C'est ainsi que l'abbaye de Clairvaux (clara vallis) a été fondée en juin 1115 par le moine cistercien Bernard de Clairvaux qui a été sanctifié quelques années après son décès. Le terrain dédié à l'implantation de l'abbaye fut choisi avec précaution dans une clairière isolée, le Val d'Absinthe : il fallait de l'eau et du bois. Ce terrain offert par un proche parent de Bernard comprenait ces éléments essentiels à l'organisation d'une abbaye cistercienne. En effet, les cisterciens se doivent de respecter la règle de Saint Benoît qui stipule la vie en autarcie et le respect du vœu de stabilité (enfermement).

De fait, l'architecture cistercienne tant à Clairvaux, qu'à Fontenay par exemple, répond à ces nécessités. Il y a des bâtiments de vie (bâtiments des moines et des convers), des communs (moulins, cuisines, etc.) et l'abbatiale dédiée à la prière. Les bâtiments se regroupaient autour du cloître. L'abbaye de Clairvaux était ainsi organisée d'après les sources écrites et autres vues cavalières et cela jusqu'au XVIIIe siècle.

En 1708 l'abbaye est reconstruite, le bâtiment des convers est cependant conservé car il était devenu une grange entre temps. Ce bâtiment des convers date du XIIe siècle et il est caractéristique de l'architecture cistercienne : le premier niveau comprenait un cellier et un réfectoire parfaitement identifiable de nos jours, le deuxième niveau était occupé par le dortoir. L'ensemble respecte parfaitement la notion de l'art cistercien définie par Saint Bernard : la sobriété par opposition à ce qui se pratiquait alors à Cluny. Ce bâtiment des convers fait aujourd'hui environ 70 mètres de long sur 15 de large et comprend trois nefs de douze travées. Il est classé Monument historique depuis 1981 et appartient au ministère de la culture depuis 2003. Des restaurations sont en cours.

Pour les autres bâtiments visibles au grand public nous pouvons mentionner : le grand cloître d'architecture classique, bâtiment dédié aux moines du XVIIIe siècle. Il appartient également au ministère de la culture.

L'ensemble de l'abbaye fut fait bien national en 1792. Des industriels achetèrent le site pour y installer leurs ateliers (une verrerie fut ainsi installée dans l'abbatiale). Ces industriels firent banqueroute et le site racheté par l'état pour en faire une prison en 1808.

La transformation d'abbayes en prisons au XIXe siècle est courante (le Mont-Saint-Michel, Fontevraud etc.) et est liée à la réforme du système pénal qui instituait une nouvelle pénalité : la privation de liberté. Des abbayes avec leurs murs d'enceintes semblaient alors idéales. L'ensemble de l'abbaye fut ainsi occupé par la prison : le bâtiment des convers devint prison de femmes puis ateliers ; le grand cloître fut voué à la grande détention masculine. En 1812, l'abbatiale fut malheureusement vendue comme carrière à pierres pour honorer des dettes. Le directeur de la prison fut révoqué suite à cela car il n'y avait plus de lieu de culte pour les détenus.

Les bâtiments appartenant au ministère de la culture sont ouverts toute l'année aux visites.

Voir aussi

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : source utilisée pour la rédaction de l’article

  • Jacques Berlioz, Saint Bernard en Bourgogne, Lieux et mémoire, Les Éditions du Bien Public, 1990 (ISBN 2-905 441-26-7)

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du monachisme Portail du monachisme
  • Portail de la Champagne-Ardenne Portail de la Champagne-Ardenne
Ce document provient de « Abbaye de Clairvaux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de clairvaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye De Clairvaux —  Pour l’article homonyme, voir Abbaye de Clairvaux (Milan).  L abbaye de Clairvaux aujourd hui établissement pén …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Clairvaux — Pour les articles homonymes, voir Abbaye de Clairvaux (homonymie). Abbaye de Clairvaux Porterie du palais abbatial. Entrée principale de l actuel établissement pénitencier …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Clairvaux (Milan) — Abbaye de Chiaravalle (Milan)  Pour l’article homonyme, voir Abbaye de Clairvaux.  Abbaye de Chiaravalle Vue de l église abbatiale …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Clairvaux (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents édifices religieux partageant un même nom. Plusieurs abbayes peuvent être appelées abbaye de Clairvaux : l’abbaye de Clairvaux, la plus connue, aujourd’hui sur le territoire de la commune… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye De Citeaux — Abbaye de Cîteaux Abbaye de Cîteaux Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye De Cîteaux — Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Citeaux — Abbaye de Cîteaux Abbaye de Cîteaux Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de citeaux — Abbaye de Cîteaux Abbaye de Cîteaux Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de cîteaux — Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Cîteaux — Abbaye Notre Dame de Cîteaux Le bâtiment Lenoir Diocèse Châlon sur Saône puis Dijon Patronage …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”