Abbaye de Reigny
Abbaye de Reigny
Image illustrative de l'article Abbaye de Reigny
Présentation
Type Abbaye
Rattaché à anciennement: Ordre cistercien
Début de la construction 1134
Fin des travaux 1765
Style(s) dominant(s) Roman cistercien
Protection  Classé MH (1920)[1]
Géographie
Pays Drapeau de France France
Région Bourgogne
Département Yonne
Ville Vermenton
Coordonnées 47° 38′ 45″ N 3° 43′ 38″ E / 47.645778, 3.72723747° 38′ 45″ Nord
       3° 43′ 38″ Est
/ 47.645778, 3.727237
  

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Abbaye de Reigny

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Reigny

L'abbaye de Reigny est une ancienne abbaye cistercienne située sur un domaine de 14 hectares en bord de la Cure, entre Vermenton et Lucy-sur-Cure dans l'Yonne, en France.

Sommaire

Histoire

Abbaye.

L'abbaye de Reigny fut fondée à Vermenton en 1134 sous l'autorité de Bernard de Clairvaux, par l'abbé Étienne de Toucy, moine de Clairvaux et une groupe de 12 moines qui venaient d'embrasser la règle de l'ordre cistercien. Elle était sur les terres des comtes d'Auxerre et de Nevers.

Bénéficiant de la protection du pape Eugène III en 1147, elle a connu un développement important au Moyen Âge, comptant jusqu'à 300 moines. Ceux-ci vont gérer un vaste domaine agricole s’étendant des terres et bois de Puisaye jusqu’aux vignes du Tonnerrois. Ils dirigent dix granges, qui concentrent toutes les productions environnantes, et des celliers ou des moulins. Les donations de la noblesse locale sont très nombreuses. Le domaine doit fournir la nourriture des moines, grâce aux céréales, poissons et vins. Le reste des productions est soit transformé dans la tuilerie, la tannerie ou la forge de l’abbaye, soit commercialisé sur les marchés locaux pour le surplus de céréales ou sur les foires de Champagne et de Paris, pour le vin et le bois.

En 1295, Eudes Besors de Villarnoult, moins bien disposé que ses ancêtres envers les moines, leur intente un procès que ceux-ci gagnèrent par la sentence du Bailli d'Auxerre: Pierre d'Ostun.

Elle passe sous la protection du Roi de France, Charles V, dès 1370. En 1493, Charles VIII la transforme en Fondation Royale.

Les bâtiments

Le réfectoire et le dortoir des moines

Église

Dans l'église abbatiale construite vers 1162, les moines fondent un autel en reconnaissance des bienfaits du seigneur Guy Ier Besors, sire de Villarnoult, où l'on célébrait chaque semaine une messe à son intention et à perpétuité[2]. C'est dans cet édifice qu'au pied du maître autel reposait depuis 1237, Guy II Besors, seigneur de Villarnoult[3].

Cette première église est détruite par les Huguenots en 1587, il n'en subsiste que les fondations.

Une seconde église est bâtie de 1759 à 1765 par Claude Louis Daviler, architecte à Paris, et Pochet, entrepreneur à Auxerre, puis par l'architecte Claude Nicolas Ledoux à la mort de Daviler en 1764. Elle sera détruite à la fin du XVIIIe siècle siècle.

Réfectoire

L'exceptionnel réfectoire cistercien du XIVe siècle est l'un des trois de ce type subsistant en France, avec son élégante nef à double travée qui a conservé sa polychromie d’époque.

Cloître

Le cloître, sera détruit, également à la fin du XVIIIe siècle siècle

Dortoir

La salle et le dortoir des moines dont on visite l’enfilade des salons et la salle à manger qui ont été transformés au XVIIIe siècle et magnifiquement meublés.

Colombier

Le colombier, imposant par sa taille, date du XVIIe siècle : 3500 boulins en terre cuite et deux échelles pivotantes.

Abbés

(liste non exhaustive)

  • 1364 - Jean III[4].Il revend en 1364, le Bois de Chazan et celui de Vau-Marin pour faire réparer sa maison et payer sa rançon aux Anglais.

Propriétés

  • 1177 - Reçoit de Guy Ier Besors, seigneur de Villarnoult, des terres lui appartenant à Quarré-les-Tombes, donation ratifiée la même année par les barons de Lormes et de Chastellux, dont elles mouvaient en fief[5]. Trinquelin: Triclinum sur la rivière du même nom et Vau-Marin, Vallis Marini foramaient une terre en toute justice appartenant à l'abbaye. Le Monastère la tenait de la pieuse libéralité des seigneurs du voisinage.
  • 1186 - Régnier de Chastellux, du consentement de sa femme, Agnés donna la moitié du Bois de Chazan, celui de Vau-Marin que l'Abbé Jean III revendit en 1364, pour réparer sa maison et payer sa rançon aux Anglais[6]Les moines reconnaissant de ce bienfait offrir à Régnier , deux cents agneaux, un palefroi et dix sous de rente, sa vie durant.
  • 1190 - Donations de la part de la Maison de Quarré; Arlérius, André et Jean de Quarré, de Quarreiâ léguent à l'abbaye à cette date la moitié du Bois de Chazan à Trinquelin, divers droits d'usage et pacage, alors qu'ils décident de se croiser à Vézelay la même année, répondant à l'appel du roi de France: Philippe-Auguste.L'autre partie de ce bois étant déjà leur propriété[7].
  • 1295 - avant cette date, terres à Saint-Léger-de-Fourcheret
  • Fief de Sommant

Conservation

Des bâtiments démolis, on peut encore deviner les fondations : des fouilles ont permis de découvrir les fondations de l'église abbatiale donnant une idée de l'envergure initiale de l'abbaye.

L'ingénieux réseau hydraulique cistercien a été conservé intact.

L'abbaye fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 18 mars 1920[8].

Visite

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

  1. Notice no IA00002644, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consulté le 20 août 2009
  2. Abbé Jacques-François Baudiau: " Le Morvand ", p.135. Dom Georges Viole: Histoire manuscrite de l'Abbaye de Reigny.
  3. Abbé Jacques-François Baudiau:Op. cit. p.135.
  4. Abbé Baudiau, op.cit, t. III, p.214.
  5. Abbé Jacques-François Baudiau: Op. cit. p.135, Dom Georges Viole: Histoire manuscrite de Reigny
  6. Abbé Jacques-François Baudiau, Le Morvand, Nevers, 1865, 3e éd. Guénégaud, 1965, t. III, p.214.
  7. Abbé Baudiau, op.cit. t.III, p. 214-215.
  8. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00113927 » sur www.culture.gouv.fr.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Reigny de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye De Reigny — Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de reigny — Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Reigny — (Vermenton,Франция) Категория отеля: Адрес: Reigny, 89270 Vermenton, Франция …   Каталог отелей

  • Abbaye de Vézelay — Basilique Sainte Marie Madeleine de Vézelay Basilique Sainte Marie Madeleine de Vézelay Ancienne abbatiale de l abbaye de Vézelay Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Notre-Dame de Bernay — Façade de l église abbatiale côté ouest et bâtiment conventuel à droite Présentation Culte Catholique romain …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de l'Yonne — Cet article recense les monuments historiques de l Yonne, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Maison de Quarré — La Maison de Quarré est une famille noble de Bourgogne qui selon Palliot et son continuateur a donné dans ses différentes branches: 3 Croisés en 1190; 13 sénateurs au Parlement de Dijon, dont 4 avocats Généraux, 2 Procureurs Généraux et les… …   Wikipédia en Français

  • Liste D'abbayes Cisterciennes De France — Cet article liste les abbayes cisterciennes actives ou ayant existé sur le territoire français actuel. Il s agit des abbayes de religieux (moines, moniales) appartenant à l Ordre cistercien. Ces abbayes ont appartenu, à différentes époques, à des …   Wikipédia en Français

  • Liste d'abbayes cisterciennes de France — Cet article liste les abbayes cisterciennes actives ou ayant existé sur le territoire français actuel. Il s agit des abbayes de religieux (moines, moniales) appartenant à l ordre cistercien. Ces abbayes ont appartenu, à différentes époques, à des …   Wikipédia en Français

  • Liste d'abbayes cisterciennes de france — Cet article liste les abbayes cisterciennes actives ou ayant existé sur le territoire français actuel. Il s agit des abbayes de religieux (moines, moniales) appartenant à l Ordre cistercien. Ces abbayes ont appartenu, à différentes époques, à des …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”