Abbaye de Mariawald
Abbaye de Mariawald
Image illustrative de l'article Abbaye de Mariawald
Vue de l'abbaye de Mariawald
Présentation
Nom local Abtei Mariawald
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Début de la construction 1470
Fin des travaux Reconstruction fin XIXe siècle
Style(s) dominant(s) Néo-gothique
Site web www.kloster-mariawald.de/
Géographie
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Région Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Ville Heimbach
Coordonnées 50° 37′ 10″ N 6° 28′ 50″ E / 50.6194, 6.4805650° 37′ 10″ Nord
       6° 28′ 50″ Est
/ 50.6194, 6.48056
  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Mariawald

L' abbaye de Mariawald (en allemand : Abtei Mariawald, littéralement : abbaye de la Forêt de Marie) est une abbaye de moines cisterciens-trappistes (Ordre cistercien de la stricte observance), qui se trouve en Allemagne, près de Heimbach (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) dans la région du nord des monts Eifel.

Sa devise est : Luceat lux vestra (Mt, 5, 16)

Sommaire

Histoire

Première Fondation

L'histoire de l'abbaye commence en 1470, lorsqu'un charpentier de Heimbach, Heinrich Fluitter, achète une Pietà après une vision, et lui construit un petit oratoire qui devient rapidement un lieu de pèlerinage. Le curé Johann Daum le transforme en église de bois et invite les cisterciens de Bottenbroich à accueillr les pèlerins. L'église est consacrée en 1481 et le prieuré, le 4 avril 1486. L'église est reconstruite en pierres en 1494. La Pieta est intégrée en 1520 dans un retable polyptyque ouvragé, sculpté par des artistes d'Anvers, représentant les scènes de la vie de Jésus.

Le siècle suivant est difficile pour l'abbaye qui doit affronter la guerre de Trente Ans et divers conflits. Ensuite l'abbaye connaît un certain répit, jusqu'à la Révolution française, lorsque les troupes françaises pénètrent sur la rive gauche du Rhin en 1794 et l'intègre à la république. L'abbaye est fermée et sécularisée en 1795. La Pieta est confiée en 1803 à la paroisse Saint-Clément, à Heimbach, ainsi que le retable.

Seconde fondation

L'abbé Ephrem van der Meulen de l'abbaye Notre-Dame d'Oelenberg, en Alsace, rachète en 1860 le domaine abbatial. Deux cisterciens d'Oelenberg arrivent en février 1861 et en avril 1862 la vie communautaire est rétablie. Cependant la guerre franco-prussienne de 1870, puis l'éclatement du Kulturkampf viennent freiner l'essor de Mariawald. Les moines doivent quitter les lieux entre 1875 et 1887. Les bâtiments sont reconstruits et agrandis en style néo-gothique en 1891. Mariawald est érigée en abbaye le 29 septembre 1909.

Trente-trois moines doivent partir sur le front pendant la Première Guerre mondiale et trois y perdent la vie. À nouveau en 1939 d'autres moines sont appelés à combattre, mais en 1941, les autorités nationales-socialistes confisquent l'abbaye pour activité anti-nationale et arrêtent un certain nombre de moines. Les autres moines sont obligés de s'embaucher comme ouvriers agricoles. Finalement, comme le front était proche à l'automne 1944, l'abbaye est transformée en hôpital militaire. Ils retrouvent les lieux endommagés par des attaques aériennes à cause de l'offensive des Ardennes, le P. Christopherus Elsen reprend possession de Mariawald, le 28 avril 1945. Il est nommé abbé peu après et jusqu'en 1959 s'emploie à restaurer l'abbaye.

Mariawald aujourd'hui

L'abbaye est la seule Trappe masculine qui demeure en Allemagne. La communauté compte dix moines, un novice et un oblat sous la direction du P. Josef Vollberg (né en 1963). La communauté obtient en 2008 le privilège du Saint-Siège de retourner à l'usage du rite tridentin et à l'ancienne observance cistercienne.

Anciens trappistes de Mariawald

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Mariawald de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye de Neuburg — Vue de l abbaye de Neuburg Présentation Nom local Abtei Neuburg Culte Catholicisme Type …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Notre-Dame d'Oelenberg — Pour les articles homonymes, voir Abbaye Notre Dame. Abbaye Notre Dame d Oelenberg Vue de l abbaye …   Wikipédia en Français

  • Mariawald — Kirche der Abtei Mariawald Wappen mit Wahlspruch der Abtei Mariawald Die Abtei Mariawald ist ein …   Deutsch Wikipedia

  • Ordre cistercien de la stricte observance — Pour les articles homonymes, voir Trappiste (homonymie) et Observance. Deux trappistes de Westvleteren en Belgique (au milieu, en blanc). Le moine de gauche porte la coule (sorte d aube aux longues manches) de ceu …   Wikipédia en Français

  • Prieuré de Jakobsberg — 49° 56′ 09″ N 7° 59′ 13″ E / 49.9358, 7.98685 Le prie …   Wikipédia en Français

  • Missionnaires De Mariannhill — La congrégation des Missionnaires de Mariannhill a été fondée par le trappiste Franz Pfanner en Afrique du Sud en 1882. Le Père Pfanner est né en 1825 dans le Voralberg en Autriche, où il était prêtre séculier avant d entrer à la Trappe de… …   Wikipédia en Français

  • Missionnaires de Mariannhill — La congrégation des Missionnaires de Mariannhill a été fondée par le trappiste Franz Pfanner en Afrique du Sud en 1882. Sommaire 1 Historique 2 Voir aussi 2.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Missionnaires de mariannhill — La congrégation des Missionnaires de Mariannhill a été fondée par le trappiste Franz Pfanner en Afrique du Sud en 1882. Le Père Pfanner est né en 1825 dans le Voralberg en Autriche, où il était prêtre séculier avant d entrer à la Trappe de… …   Wikipédia en Français

  • Liste d'abbayes cisterciennes — Cet article liste les abbayes cisterciennes actives ou ayant existé. Il s agit des abbayes de religieux (moines, moniales) appartenant à l Ordre cistercien. Les pays cités sont considérés dans leurs limites actuelles. la famille cistercienne se… …   Wikipédia en Français

  • Liste des communautés utilisant le rite tridentin — Liste des communautés religieuses catholiques romaines utilisant de manière habituelle le rite tridentin. Cette liste ne répertorie que les communautés reconnues par Rome. Communautés masculines Administration apostolique personnelle Saint Jean… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”