Abbaye de Créteil

L'Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à Créteil à l’automne 1906 par l’écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908. Duhamel se servira de cette expérience pour écrire Le Désert de Bièvres.

Sommaire

Historique

S’inspirant notamment de l’Abbaye de Thélème, imaginée par Rabelais dans Gargantua, Georges Duhamel et Charles Vildrac s’intallèrent, dans la rue du Moulin à Créteil, dans une maison entourée d’un parc le long de la Marne.

Leur projet était de fonder un lieu de liberté et d’amitié, propice à la création artistique et littéraire, loin des modes et des conventions de leur époque.

Autour des fondateurs se rassembla un premier groupe composé des écrivains René Arcos, Henri-Martin Barzun et Alexandre Mercereau, et du peintre Albert Gleizes fondateur du cubisme. Henri-Martin Barzun mit sa fortune au service de ses amis. Les artistes se donnèrent un but concret : créer une maison d’édition susceptible de leur garantir un revenu. C’est le typographe Lucien Linard, un ami d’Albert Gleizes, qui fournit l’imprimerie. De janvier 1907 à janvier 1908 une vingtaine de livres furent imprimée par l’Abbaye.

Des dizaines d’écrivains et artistes, femmes et hommes, vinrent enrichir le groupe : le poète Pierre Jean Jouve, le musicien Albert Doyen, le dessinateur, Berthold Mahn, les peintres Henri Doucet et Jacques d'Otémar, Léon Balzagette, le traducteur en France des Feuilles d’herbe du poète américain Walt Whitman. Les écrivains Jules Romains, fondateur de l’unanimisme, et Alfred Jarry furent des amis du groupe, ainsi que des amis de La Nouvelle Revue française comme Jean-Richard Bloch. On y croisait aussi Georges Chennevière, Luc Durtain (qui sera marqué par cet esprit communautaire), le dessinateur et graveur belge Frans Masereel ou encore, l’ami de Marcel Proust, le singulier Robert de Montesquiou qui sera publié par l’Abbaye.

Malgré l’intérêt suscité par leur entreprise, les jeunes gens manquèrent d’argent et furent obligés de fermer leur Abbaye. La maison d’édition survécut quelque temps. Mais surtout les amis continuèrent à se réunir une fois par mois lors d’un « dîner des copains ».

Cette expérience communautaire est décrite en détail par Georges Duhamel dans Le Désert de Bièvres, le cinquième volume de sa Chronique des Pasquier.

Quelques œuvres imprimées par les éditions de l’Abbaye

  • 1906 : René Arcos, La Tragédie des espaces
  • 1907 : Georges Duhamel, Des légendes, des batailles
  • 1907 : Alexandre Mercereau, Gens de là et d’ailleurs : Gens de la terre, gens de la ville, gens de Paris
  • 1907 : Nicolas Deniker, Poèmes : le décor, la lumineuse tempête, la venelle dolente, l’ultime clairière
  • 1907 : Louis Haugmard, Les Éveils d’Elinor
  • 1907 : Henri-Martin Barzun, La Terrestre tragédie
  • 1907 : Robert de Montesquiou, Passiflora
  • 1907 : Fritz R. Vanderpijl, Les Saisons douloureuses
  • 1908 : Charles Vildrac, Images et mirages
  • 1908 : Michel della Torre, Bouquet de Floréal, 1906-1907
  • 1908 : Raoul Gaubert, Par ces longues nuits d’hiver
  • 1908 : Jean Pilinski de Belty, Les Prémices
  • 1908 : Pierre Rodet, Une touffe d’orties, poésies
  • 1908 : Valentine de Saint-Point, Poèmes d’orgueil
  • 1908 : Gaston Sauvebois, Après le naturalisme, vers la doctrine littéraire nouvelle
  • 1908 : Albert Verdot, Vers les couchants, runes et bucrânes, frontispice de Maurice Robin
  • 1908 : Jeanne Valcler, Ma petite Jeannette : Impressions et souvenirs d'enfant, illustrations d'Édouard Célerier
  • 1908 : Ferdinand de Liguori de Presicce, Edmonda, drame historique en 6 actes
  • 1908 : Marcel-Lenoir, Raison ou déraison du peintre Marcel-Lenoir
  • 1908 : Roger Allard, Vertes saisons : Poèmes, 1905-1908
  • 1908 : Jules Romains, La Vie unanime
  • 1909 : Lucien Linard a imprimé le premier livre de Pierre Jean Jouve, Artificiel, avec un frontispice d’Albert Gleizes

Références bibliographiques

  • Christian Sénéchal, L’Abbaye de Créteil, Delpeuch, 1930

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Créteil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye De Créteil — L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908. L auteur se servira de cette expérience pour écrire Le désert… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Creteil — Abbaye de Créteil L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908. L auteur se servira de cette expérience pour… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de créteil — L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908. L auteur se servira de cette expérience pour écrire Le désert… …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Créteil — was a phalanstère , a utopian community, founded in the fall of 1906 by the poets Georges Duhamel et Charles Vildrac. It was closed down by its members early in 1908.Inspired by the Abbaye de Thélème, a fictional creation by Rabelais in his great …   Wikipedia

  • Creteil — Créteil Créteil Vue de l hôtel de ville de Créteil Détail …   Wikipédia en Français

  • Abbaye bénédictine — Abbaye Abbaye de Graville (Le Havre, Seine Maritime) Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d un abbé (ou d une abbesse; dérivé de l araméen abba qui signifie « père »), lequel… …   Wikipédia en Français

  • Créteil — 48° 47′ 28″ N 2° 27′ 46″ E / 48.791111, 2.462778 …   Wikipédia en Français

  • Abbaye — Cet article concerne le bâtiment religieux. Pour la société de tir, voir Abbaye (association). Abbaye de Graville (Le Havre, Seine Maritime) Une abbaye (du latin abbatia) est un …   Wikipédia en Français

  • Créteil — Saltar a navegación, búsqueda Créteil Escudo …   Wikipedia Español

  • Groupe de l'Abbaye — Abbaye de Créteil L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908. L auteur se servira de cette expérience pour… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”