Abbaye de Corbie
Abbaye de Corbie
Abbaye de Corbie en 1677
Abbaye de Corbie en 1677
Présentation
Culte Catholique romain
Type abbaye, Diocèse d'AMIENS
Rattaché à Ordre bénédictin
Début de la construction VIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de France France
Région Picardie
Département Somme (80)
Ville Corbie
Coordonnées 49° 54′ 32″ N 2° 30′ 37″ E / 49.90889, 2.5102849° 54′ 32″ Nord
       2° 30′ 37″ Est
/ 49.90889, 2.51028
  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Corbie
Page d'aide sur l'homonymie L'Abbaye Royale Saint-Pierre de Corbie ne doit pas être confondue avec l'Abbatiale Saint-Pierre de Corbie qui est l'église principale de l'abbaye

L’Abbaye Royale Saint-Pierre de Corbie est un monastère bénédictin fondé en 657 par la reine Bathilde, mère du roi franc Clotaire III. Par la production de son scriptorium et l'activité de ses missionnaires, elle joua un rôle de premier plan dans la Renaissance carolingienne.

Sommaire

Fondation

La reine Bathilde imagina dès 650 de convertir en abbaye le fort de Corbie dominant la vallée de la Somme.

Le premier abbé, Théofroy, un moine de l'abbaye de Luxeuil, prit ses fonctions en 662. Suivant la tradition bénédictine, le monastère forma d'emblée des moines lettrés, tels Leutcharius, Abellinus et Martin de Corbie qui fut précepteur du futur intendant du palais, Charles Martel. Théofroy eut pour successeurs Adalard de Corbie (le fondateur de l'abbaye-sœur de Corvey en Westphalie), Wala, et le théologien Paschase Radbert. D’après les recherches récentes du médiéviste allemand Klaus Zechiel-Eckes, Paschase Radbert serait l'auteur des Fausses décrétales, un apocryphe que l'historien Johannes Haller juge comme l'une des plus grandes falsifications historiques[1].

Galerie photographique

Scriptorium

La bibliothèque d'Amiens détient plusieurs manuscrits exécutés dans le scriptorium de l'abbaye de Corbie, qui fut, avec celui de l'abbaye de Fulda, l'un des plus importants du Moyen Âge. Les moines y mirent au point une écriture fameuse, la minuscule caroline de Corbie. Un nombre important de manuscrits semble avoir été produit sous la direction du bibliothécaire de l'abbaye, Hadoard. Parmi les textes de l'Antiquité préservés par le travail des moines de Corbie, on trouve :

  • le Vaticanus Latinus 3864, unique témoin des discours de Salluste ;
  • le Laurentianus 63,20, contenant le texte de la troisième Décade de Tite-Live ;
Psautier de l'abbaye de Corbie (Ms. 18 de la Bibliothèque municipale d'Amiens).

Le scriptorium a également joué un rôle important dans la diffusion des connaissances mathématiques, car on y a recopié les géométries de Boèce et de Cassiodore[4].

L’abbaye de Corbie fut mise à sac et incendiée par les Vikings en 881 mais fut bientôt reconstruite ; elle bénéficia par la suite de plusieurs privilèges royaux, sans toutefois retrouver le rayonnement politique et culturel qui était le sien dans la première moitié du IXe siècle.

En 1638, 400 manuscrits sont transférés à la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Puis sous la Révolution l'abbaye ferme ses portes et sa congrégation est dispersée ; suite au décret de confiscation de la Convention nationale, les 300 manuscrits qui restaient à Corbie prennent la direction de la bibliothèque d'Amiens. Quant aux manuscrits de Saint-Germain-des-Prés, ils sont pillés et mis en vente : quelques rares manuscrits seront rachetés par la suite par un diplomate russe, Piotr Doubrovsky, et sont aujourd'hui consultables à Saint-Pétersbourg. D'autres manuscrits de Corbie appartiennent à la Bibliothèque nationale de France. Au total, plus de deux cents manuscrits du scriptorium de Corbie ont survécu jusqu'à aujourd'hui.

Personnalités

Liste des abbés

  • 662-675 : Saint Théofroy
  • 675-6?? : Rodogaire
  • 6??-716 : Erembert
  • 716-741 : Sébastien Ier
  • 741-751 : Grimoald
  • 751-765 : Léodegaire
  • 765-771 : Addo
  • 771-780 : Mordramnus
  • 780-820 : Adalard Ier, dit l’Ancien
  • 820-824 : Adalard II dit le Jeune
  • 824-836 : Wala
  • 836-840 : Heddo
  • 840-843 : Isaac
  • 843-860 : Paschase Radbert
  • 860-860 : Odon
  • 860-862 : Angelbert
  • 862-875 : Trasulphe
  • 875-884 : Hildebert
  • 884-890 : Gonthaire
  • 890-891 : Heilo
  • 891-893 : Francon d’Amiens
  • 893-914 : Evrard
  • 914-929 : Bodon
  • 929-937 : Gautier Ier
  • 937-03/09/945 : Bérenger
  • 03/09/945-??/11/945 : Héribald
  • ??/11/945-986 : Ratold
  • 986-1014 : Maingaud
  • 1014-1033 : Herbert
  • 1033-1048 : Richard
  • 1048-1097 : Foulques Ier le Grand
  • 1097-1123 : Nicolas Ier
  • 1123-1142 : Robert
  • 1142-1158 : Nicolas II de Mourioux
  • 1158-1172 : Jean Ier de Bouzencourt
  • 1172-1185 : Hugues Ier de Pérone
  • 1185-1187 : Josse
  • 1187-1193 : Nicolas III de Rouais
  • 1193-1196 : Gérard
  • 1196-1198 : Jean II de Brustin
  • 1198-1201 : Foulques II de Fouilloy
  • 1201-1209 : Gautier II
  • 1209-1221 : Jean III de Cornillon
  • 1221-1240 : Hugues II
  • 1240-1254 : Raoul Ier
  • 1254-1261 : Jean IV de Fontaines
  • 1261-1269 : Pierre Ier de Mouret
  • 1269-1287 : Hugues III de Vers
  • 1287-1315 : Garnier de Bouraine
  • 1315-1324 : Henri Ier de Villers
  • 1324-1351 : Hugues IV de Vers
  • 1351-1363 : Jean V d’Arcy
  • 1363-1395 : Jean VI de Goye
  • 1395-1418 : Raoul II de Roye
  • 1418-1439 : Jean VII de Lion
  • 1439-1445 : Jean VIII de Bersée
  • 1445-1461 : Michel de Dauffiné
  • 1461-1475 : Jacques de Ranson
  • 1475-1479 : Jean IX Dansquennes
  • 1479-1483 : François Ier de Maillers
  • 1483-1485 : Vacance
  • 1485-1506 : Pierre II d’Ottreil
  • 1506-1522 : Guillaume III de Caurel
  • 1522-1550 : cardinal Philippe Ier de La Chambre
  • 1550-1556 : Sébastien II de La Chambre
  • 1556-1558 : cardinal Louis Ier de Bourbon
  • 1558-1580 : cardinal Charles de Bourbon
  • 1580-1603 : cardinal Louis II de Lorraine
  • 1603-1623 : cardinal Louis III de Lorraine
  • 1623-1643 : Henri II de Lorraine-Guise
  • 1643-1645 : cardinal Jules Mazarin (1)
  • 1645-1647 : Camille Pamphili
  • 1647-1661 : cardinal Jules Mazarin (2)
  • 1661-1669 : Vacance
  • 1669-1693 : Philippe II de Savoie-Carignan
  • 1693-1713 : cardinal Toussaint de Forbin-Janson
  • 1713-1742 : cardinal Melchior de Polignac
  • 1742-1755 : Jean-François Boyer
  • 1755-1788 : cardinal Paul de Luynes
  • 1788-1792 : cardinal Étienne-Charles de Loménie de Brienne

Source : Dictionnaire d'Histoire et de Géographie Ecclesiastique

Moines et missionnaires

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Ph. Pinchemel, J. Godard, R. Normand et C. Lamy-Lassalle, Visages de la Picardie, Paris, Horizons de France, coll. « Provinciales », 1949, 18,5x23,5 cm, 180 p., « La Picardie intellectuelle et littéraire », p. 90, « L'abbaye de Corbie » 
  • L.D. Reynolds et N.G. Wilson (trad. C. Bertrand, P. Petitmengin), D'Homère à Erasme : la transmission des classiques grecs et latins [« Scribes and scholars: A Guide to the Transmission of Greek and Latin Literature »], Paris, Éditions du CNRS, 1986 (réimpr. 1986, 1991), 16x24 cm, XVI pl. + 262 p. (ISBN 2-222-03290-3) 
  • (en) David Ganz, « Corbie in the Carolingian Renaissance », dans Beihefte der Francia, Sigmaringen, Institut Historique Allemand, vol. 20, 1990 (ISBN 3-7995-7320-8) 

Notes et références

  1. "…ein der größten Betrug der Weltgeschichte". Ces pseudo-décrétales visaient à justifier l'autonomie des évêques vis-à-vis des archevêques (métropolites) et du pouvoir temporel.
  2. Cf. (en) Recensements des livres de la bibliothèque de Corbie
  3. L'origine de ce corpus d'écrits hérétiques n'est toujours pas clairement identifiée.
  4. [PDF] Marie-Thérèse Zenner, « Villard de Honnecourt and Euclidian geometry », Nexus journal. Consulté le 18 mai 2008.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Corbie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye De Corbie — L abbatiale Saint Pierre, dont la construction fut amorcée en 1520, est aujourd hui amputée de son chœur suite à la vente des biens ecclésiastiques sous la Révolution …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de corbie — L abbatiale Saint Pierre, dont la construction fut amorcée en 1520, est aujourd hui amputée de son chœur suite à la vente des biens ecclésiastiques sous la Révolution …   Wikipédia en Français

  • Abbaye De Clairfay — abbaye de Claifay Latitude Longitude 50° 3′ 22″ Nord        2°  …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Clairfay — Présentation Type Ancienne abbaye Rattaché à anciennement augustins Début de la construction XIIe siècle Fin des travaux XIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Riquier — Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye et Abbatiale Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de clairfay — abbaye de Claifay Latitude Longitude 50° 3′ 22″ Nord        2°  …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Fuscien — Présentation Culte Église catholique romaine Type Abbaye Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Chaalis — Abbaye Notre Dame et Toussaints de Chaalis Ruines de l’église abbatiale et chapelle Nom local Abbaye de Chaalis Diocèse Senlis Patronage …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Corneille — Abbaye Saint Corneille Abbaye Saint Corneille Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Lannoy — Abbaye Notre Dame de Lannoy Plan de l abbaye reconstituée en 1775 Nom local Abbaye de Lannoy ou Briotel Diocèse Beauvais …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”