Abbaye Notre-Dame de Lure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir abbaye Notre-Dame et Notre-Dame.
Abbaye Notre-Dame de Lure
Image illustrative de l'article Abbaye Notre-Dame de Lure
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction 1142
Fin des travaux 1659
Style(s) dominant(s) Roman
Protection Monument historique
Géographie
Pays Drapeau de France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Ville Saint-Étienne-les-Orgues
Coordonnées 44° 05′ 48″ N 5° 47′ 32″ E / 44.09667, 5.7922244° 05′ 48″ Nord
       5° 47′ 32″ Est
/ 44.09667, 5.79222
  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame de Lure

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Abbaye Notre-Dame de Lure



L’abbaye Notre-Dame de Lure est une ancienne abbaye fondée au XIIe siècle et située dans la forêt de la montagne de Lure sur la commune de Saint-Étienne-les-Orgues, à 1 200 m d’altitude[1].


Sommaire

Historique

La légende rapporte que l'ermite saint Donat, vivant près de Peyruis, serait venu se retirer dans ce lieu particulièrement isolé et y fonder l’abbaye Notre-Dame de Lure au VIe siècle. Elle aurait été détruite au XIe, puis donnée à l’Abbaye Notre-Dame de Boscodon qui la refonde en 1166[2].

Plus probablement, elle a été fondée ex nihilo en 1165 par essaimage de l'abbaye de Boscodon, elle-même filiale de l'abbaye Notre-Dame de Chalais (l'abbaye-mère, près de Voreppe en Isère)[3].

Ses abbés ont une haute réputation, ce qui permet à l’abbaye d’attirer de nombreux dons. Elle est rattachée au chapitre d’Avignon en 1318, ce qui aggrava la décadence déjà commencée. L’abbaye est sécularisée au début du XVe siècle[2].

L’église est abandonnée, et tombe en ruines au début du XVIIe siècle. Elle est reconstruite de 1637 à 1659[4],[2].

Elle est aujourd'hui composée essentiellement de l'église abbatiale, vestige le mieux conservé de l'ouvrage initial. Le cloître et les bâtiments conventuels ont été détruits par les effets conjugués des ans, du climat et des hommes. Ne reste des communs de l'abbaye plus que deux salles voûtées. L'une d'entre elles constitue le sous-sol de l'ermitage actuel[5].

Une nouvelle campagne de restauration s'est ouverte en 1975 sous l'égide de l'association des Amis de ND de Lure qui a organisé pendant plus de trente ans sur le site un chantier de jeunes bénévoles sous la direction de l'Architecte en Chef des Monuments Historiques.

Devant l'église s'ouvre une esplanade, ornée de magnifiques tilleuls et d'un immense noyer certainement plusieurs fois centenaires.

Situation géographique

Climatologie

La montagne de Lure possède toutes les caractéristiques climatiques des Alpes du Sud, dont elle est le chaînon le plus occidental. De méditerranéennes au bas, elles évoluent en fonction de l'altitude vers un climat tempéré puis continental de type montagnard au sommet. Ce choix correspondait aux aspirations des chalaisiens[6].

Relevé météorologique de la montagne de Lure au niveau de l'abbaye Notre-Dame de Lure
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -3,0 -3,0 0,0 2,0 6,0 10,0 12,0 12,0 9,0 5,0 1,0 -2,0 3,5
Température moyenne (°C) 1,5 2,5 5,5 8,0 12,0 16,5 19,0 19,0 15,0 10,5 5,5 0,0 9,7
Température maximale moyenne (°C) 6,0 8,0 11,0 14,0 18,0 23,0 26,0 26,0 21,0 16,0 10,0 6,0 15,0
Précipitations (mm) 26,9 24,3 23,8 44,0 40,0 27,9 20,9 32,7 45,9 53,5 52,4 30,7 482,8


Architecture

La disposition des lieux a commandé l'orientation des bâtiments : de ce fait, l'église, contrairement à l'usage, a son chevet tourné vers le nord-est (et non à l'est) ; les bâtiments conventuels (cloître etc.), aujourd'hui ruinés, se trouvaient à l'est de l'église et les communs, dont la cave de l'ermitage, belle salle voûtée, en est un vestige, à l'ouest.

Portail et chevet de ND de Lure.jpg

Elle a la forme d'une croix latine et se compose d'une nef de quatre travées voûtées en plein cintre (environ 10 m sous voûte), prolongée par un cœur à chevet plat, le sanctuaire étant légèrement surélevé ; au niveau de la quatrième travée, s'ouvre un faux transept qui donne accès à 2 chapelles. Le transept et les chapelles sont couverts d'une voûte en berceau légèrement brisé.

L'édifice est bien éclairé au niveau de la nef par de larges baies vers le sud-est et d'étroites meurtrières au nord-ouest, mais plus largement encore dans le sanctuaire qu'illuminent trois baies et un oculus en forme de croix.

Vers le nord-ouest, l'édifice a été agrandi, dès la fin du XIIe par l'adjonction d'un faux collatéral, qui se présente sous la forme d'une galerie, couverte d'une voûte en demi-berceau. Un portail à trois voussures en plein cintre s'ouvre dans la première travée, dans l'axe de l'entrée primitive de l'église.

Le rez-de-chaussée de l'ermitage, aujourd'hui très enterré, est une construction longue de 20 mètres, bien appareillée, voûtée en berceau continu, dans laquelle on accédait par de deux portes ouvertes au midi mais actuellement obturées[7].

L'église est classée monument historique en 1980[8] avec les communs subsistants.

Pèlerinage

  • Le 15 août, une messe est célébrée dans l'église Notre-Dame de Lure à l'occasion de la fête de l'Assomption.

Sources

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Notes

  1. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 93
  2. a, b et c Raymond Collier, op. cit., p 93
  3. Guy Barruol, L'abbaye de Lure (Les Alpes de Lumière), Gap, juin 2004, 96p., p 4
  4. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  5. Guy Barruol, op. cit., p 5
  6. Montagne de Lure, op. cit., pp. 16-17. et 234-235.
  7. Guy Barruol, Provence Romane 2, éditions du Zodiaque, La Pierre qui Vire (Yonne), 1981, 440 p., p 240-241
  8. Arrêté du 30 juillet 1980, notice de la Base Mérimée, consultée le 10 décembre 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye Notre-Dame de Lure de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye Notre-Dame De Boscodon — Pour les articles homonymes, voir abbaye Notre Dame et Notre Dame. Abbaye Notre Dame de Boscodon …   Wikipédia en Français

  • Abbaye notre-dame de boscodon — Pour les articles homonymes, voir abbaye Notre Dame et Notre Dame. Abbaye Notre Dame de Boscodon …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Notre-Dame de Boscodon — Pour les articles homonymes, voir abbaye Notre Dame et Notre Dame. Abbaye Notre Dame de Boscodon …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Notre-Dame — Cette page d’homonymie répertorie les différents édifices religieux partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Notre Dame. Le titre abbaye Notre Dame peut faire référence à de très nombreuses abbayes, particulièrement cisterciennes …   Wikipédia en Français

  • Montagne de Lure — Pour les articles homonymes, voir Lure (homonymie). Montagne de Lure Sommet de la montagne de Lure Géographie …   Wikipédia en Français

  • La Montagne de Lure — Montagne de Lure Pour les articles homonymes, voir Lure (homonymie). Montagne de Lure Sommet de la montagne de Lure …   Wikipédia en Français

  • Montagne De Lure — Pour les articles homonymes, voir Lure (homonymie). Montagne de Lure Sommet de la montagne de Lure …   Wikipédia en Français

  • Montagne de lure — Pour les articles homonymes, voir Lure (homonymie). Montagne de Lure Sommet de la montagne de Lure …   Wikipédia en Français

  • Abbaye De Gorze — Martyre de saint Gorgon et de saint Dorothée (cf. Jacques de Voragine, La Légende dorée, Vies de saints XVIe siècle L’abbaye de Gorze fondée près de Metz vers 747 …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Gorze — Le Jugement dernier, chapelle Saint Stéphane, abbaye de Gorze Présentation Culte Catholicisme Type Abbaye Rattaché à …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”