Collodion


Collodion
Collodion
Propriétés physiques
T° ébullition 34 °C (1 atm)[1]
Solubilité Immiscible avec l'eau[1]
Masse volumique 0,765-0,775 g·cm-3 (25 °C)
T° d'auto-inflammation 170 °C [1]
Point d’éclair <18 °C (coupelle fermée)[1]
Précautions
NFPA 704[1]

Symbole NFPA 704

 
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le collodion est composé de nitrocellulose dissoute dans un mélange d'éther et d'alcool et conservée sous forme liquide (dans un récipient fermé) ou sous forme de film une fois le solvant évaporé.
Il fut découvert par Louis Ménard en 1846.

Le collodion, qui se présente comme un vernis séchant rapidement et laissant derrière lui une feuille transparente et souple (assez semblable en texture et apparence à de la cellophane).

Il a donné son nom au syndrome du « bébé-collodion [2] » ; forme la plus grave de l'Ichtyose congénitale forme récessive

Sommaire

Usages

Hilaire de Chardonnet produisit en 1884 des fils de collodion à partir de nitrocellulose dissoute dans une solution d'alcool et d'éther, qu'il faisait passer dans les trous d'une filière, obtenant la soie Chardonnet[3], analogue à la rayonne. Le même procédé fut trouvé peu de temps après par le britannique Topham et mena à la découverte de la viscose.

Règlementation : Le collodion est interdit dans certains pays en raison de la toxicité et inflammabilité de l'éther, et de son inflammabilité une fois sec. En France, en raison de la dangerosité des opérations le concernant, il est interdit d'occuper des jeunes travailleurs de moins de 18 ans à la production de nitrocellulose, et à la fabrication et utilisation à la préparation des produits nitrés qui en découlent notamment celluloïd et collodion [4];

Usages militaires

Exemples de « poudres » utilisées dans les douilles de munitions d'armes à feu, produites à partir de collodion

Il a servi à produire de nombreux types d'explosifs (cordite principalement), très résistants à l'humidité, à l'eau et à la biodégradation. C'est un fulminant qui - mis à feu - libère une grande quantité de gaz et de chaleur, presque sans fumée, et sans détoner brutalement. Il a donc été utilisé dans les douilles pour propulser les balles et obus avec un moindre danger de faire exploser le fut des fusils ou canons.

Applications médicales

Il a été utilisé et reste à ce jour toujours préparé directement par les officines pharmaceutiques pour produire une sorte de pansement. Le collodion élastique figure encore sur la liste des médicaments autorisés en Belgique ou en France.

Il a disparu dans certains pays suite à une réglementation plus stricte de la vente de produits contenant de l'éther.

Du collodion médicinal est aussi utilisé pour produire des effets spéciaux (renforcement de rides, fausses cicatrices ou fausses brûlures) [5]. Il doit être utilisé sous atmosphère ventilée, et loin de toute flamme (cigarette, étincelle...).

Photographie

Le collodion a eu une application en photographie et dans le cinéma pour la production de pellicules (toutefois très sensibles au feu) : Il a d'abord été utilisé sous forme de collodion humide, procédé maintenant abandonné, hormis par quelques amateurs de techniques anciennes.

La plaque au collodion humide, inventée en 1851 par Frederick Scott Archer, était trempée dans un produit chimique sensible à la lumière. Malgré sa complexité, cette technique permettait un temps de pose inférieur à 30 secondes.

L'utilisation du collodion comme support photographique en remplacement des plaques à l'albumine (sous forme de collodion humide) serait due à Frank Scott Archer (qui a publié un texte au sujet du collodion en 1851) ou de Gustave Le Gray qui prétendit l'avoir mis au point dès 1850. Il a été surtout utilisé aux États-Unis, jusque durant la période d'entre deux guerres.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes

  1. a, b, c, d et e COLLODION sur Hazardous Substances Data Bank. Consulté le 11 janvier 2010
  2. Bébé-collodion ( DermAtlas ; base de donnée dermatologique)
  3. Sa très haute inflammabilité la fit surnommer à l'époque « soie belle-mère »
  4. Art. R. 234-20, cité par note de l’INRS intitulée Prévention du risque chimique
  5. Collodion Officinal

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Collodion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Collodion — is a flammable, syrupy solution of pyroxylin (a.k.a. nitrocellulose , cellulose nitrate , flash paper , and gun cotton ) in ether and alcohol. There are two basic types; flexible and non flexible. The flexible type is often used as a surgical… …   Wikipedia

  • collodion — [ kɔlɔdjɔ̃ ] n. m. • 1848; gr. kollodês « collant », de kolla « colle » ♦ Solution de nitrocellulose dans de l éther alcoolisé, utilisée en photographie et en chirurgie. ● collodion nom masculin (latin scientifique collodium, du grec kollôdês,… …   Encyclopédie Universelle

  • Collodion — Col*lo di*on, n. [Gr. ? like glue; ko lla glue + ? form. Cf. {Colloid}.] (Chem.) A solution of pyroxylin (soluble gun cotton) in ether containing a varying proportion of alcohol. It is strongly adhesive, and is used by surgeons as a coating for… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • collodion — ☆ collodion [kə lō′dē ən ] n. [< Gr kollōdēs, gluelike < kolla, glue + eidos, form] a highly flammable, colorless or pale yellow, viscous solution of pyroxylin in a mixture of alcohol and ether: it dries quickly, forming a tough, elastic… …   English World dictionary

  • collodion — kolodijus statusas Aprobuotas sritis farmacinės formos apibrėžtis Skystas preparatas, kurį paprastai sudaro piroksilinas eterio ir etanolio mišinyje. Užtepus ant odos toje vietoje susidaro lanksti plėvelė. atitikmenys: angl. collodion vok.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • collodion — A liquid made by dissolving pyroxylin or gun cotton in ether and alcohol; on evaporation it leaves a glossy contractile film; used as a protective for cuts or as a vehicle for the local application of medicinal substances. SYN …   Medical dictionary

  • collodion — n. a syrupy solution of nitrocellulose in a mixture of alcohol and ether. When applied to the surface of the body it evaporates to leave a thin clear transparent skin, useful for the protection of minor wounds. Flexible collodion also contains… …   The new mediacal dictionary

  • collodion — kolodijus statusas T sritis chemija apibrėžtis 4% koloksilino tirpalas etanolio ir dietileterio mišinyje. atitikmenys: angl. collodion rus. коллодий …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • collodion — noun Etymology: modification of New Latin collodium, from Greek kollōdēs glutinous, from kolla glue more at protocol Date: 1851 a viscous solution of pyroxylin used especially as a coating for wounds or for photographic films …   New Collegiate Dictionary

  • COLLODION — n. m. T. de Chimie Produit de la dissolution de la poudre coton dans un mélange d’alcool et d’éther …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.