Abaka

Abaqa

Abaqa à cheval. Son fils Arghoun se tient debout, portant son enfant Ghazan. Miniature d'un ouvrage de Rashid al-Din, XIVe siècle.

Abaqa, ou encore Abaka (mongol avga : oncle paternel), fils de Hülegü, né en 1234, deuxième ilkhan de Perse de 1265 à sa mort en 1282. Son frère Ahmad Teküder lui succéda.

Il régnait sur une grande partie de la Perse vers la fin du XIIIe siècle ; il garantit ses états de l'invasion des Tatars septentrionaux, et mourut en 1282.

Biographie

Il privilégia les intérêts des bouddhistes et des chrétiens dans le khanat Ilkhanide dont la population était en grande majorité musulmane, les tentatives de conversions forcées entraînant de nombreux heurts. Abaqa était lui-même bouddhiste, tout comme son père Hülegü, il menait une politique également pro-chrétienne (sa mère étant de confession nestorienne). Sur le plan extérieur, cette orientation se traduisait par l'envoi d'ambassades au Pape de l'époque, Grégoire X et aux souverains européens afin de mener une action commune contre les puissances musulmanes (en particulier les Mamelouks de Syrie et d'Égypte), mais ces initiatives s'avérèrent autant d'échecs.

Abaqa connut également plusieurs défaites face aux Mamelouks de Baybars dans ses tentatives successives de conquête de la Syrie et de l'Égypte, et des difficultés contre les autres puissances mongoles voisines, à savoir le khanat du Kiptchak, c'est-à-dire la Horde d'Or, et l'État Djaghataïde, qui lui disputaient un certain nombre de territoires et allèrent jusqu'à s'allier aux Mamelouks contre les Ilkhanides.

Précédé par Abaqa Suivi par
Hülegü
Il-khans
1265-1282
Ahmad Teküder

Sources

  • « Abaqa », dans Charles Weiss, Biographie universelle, ou Dictionnaire historique contenant la nécrologie des hommes célèbres de tous les pays, 1841 [détail de l’édition].
  • L'empire des steppes, de René Grousset.

Liens externes


  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
  • Portail du monde mongol Portail du monde mongol
Ce document provient de « Abaqa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abaka de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abaka — may refer to: * Abaqa Khan (1234 1282), ruler of the Mongol Ilkhanate, based in Persia * Abacá, a Philippine species of banana * Abaka (weekly), an Armenian newspaper published in Montreal, Quebec, Canada …   Wikipedia

  • Abaka — Abaka, s.v.w. Manilahanf …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Abaka — Aba|ka 〈m.; s; unz.; Bot.〉 = Manilahanf [indonesischer Name der Faserbanane Musa textilis] * * * Aba|ka [a baka], der; [s] [span. abaca < Tagalog (eine Sprache auf den Philippinen) abaká]: Manilahanf …   Universal-Lexikon

  • Abaka — Abacá Abacá (Musa textilis) Systematik Klasse: Einkeimblättrige (Liliopsida) …   Deutsch Wikipedia

  • abaka — noun a) Tropical plant native to the Philippines grown for its textile and papermaking fibre (Musa textilis) also called Manila hemp. b) The fiber/fibre of this plant. Syn: musa textilis, Musa textilis, Manila Hemp, Manilla hemp, Manila hemp …   Wiktionary

  • Abaka — A|ba|ka 〈m.; Gen.: s; Pl.: unz.〉 zu Tauen, Matten u. Hüten verwendete Faserbanane: Musa textilis; Syn. Manilahanf [Etym.: indones.] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Abaka — Aba|ka [auch a baka] der; [s] <aus gleichbed. span. abacá, dies aus dem Indones.> svw. ↑Manilahanf …   Das große Fremdwörterbuch

  • Abaka (weekly) — Abaka (Ապագայ in Armenian) is an Armenian Canadian trilingual newspaper established in Montreal, Quebec, Canada in 1975. Abaka is published weekly in Armenian with 4 page additional supplement in the middle (two pages in French and 2 pages… …   Wikipedia

  • Abaka Kan — Saltar a navegación, búsqueda Abaqa Kan Obtenido de Abaka Kan …   Wikipedia Español

  • Abaka Khan — Abaka Khan, mongol. Beherrscher von Persien, regierte 1262–84, s. Persien (Gesch.) …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”