A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful

Recherche philosophique sur l'origine de nos idées du sublime et du beau

Recherche philosophique sur l'origine de nos idées du sublime et du beau (titre anglais : « A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful ») est un traité d’esthétique écrit par Edmund Burke et publié en 1757. Divers penseurs européens s’y sont intéressés, notamment Denis Diderot et Emmanuel Kant.

De manière schématique, le beau est, d’après Burke, ce qui est bien fait et qui a une esthétique plaisante ; le sublime quant à lui a un pouvoir sur l’homme et peut le détruire. La prévalence du sublime sur le beau marque le passage du néoclassicisme au romantisme.

Pour Burke, les origines de nos idées du beau et du sublime peuvent être comprises en fonction de la causalité aristotélicienne. Selon la physique et la métaphysique d’Aristote, la causalité est divisible en quatre types de causes : formelles, matérielles, efficientes et finales. La cause formelle du beau est la passion engendrée par l’amour ; la cause matérielle concerne l’aspect de certains objets : petitesse, douceur, délicatesse, etc. ; la cause efficiente est relative à ce qui calme l’homme ; la cause finale est la divine providence. Ce qui est particulier chez Burke est que le beau ne peut pas être compris en fonction des critères classiques tels que les proportions, l’adéquation ou la perfection. Le sublime a sa propre structure causale : sa cause formelle est la passion engendrée par la crainte (en particulier la crainte de la mort) ; sa cause matérielle est relative à la grandeur, l’infinité et la magnificence de certains objets ; sa cause efficiente pèse sur les nerfs de l’homme ; sa cause finale est la création de Satan par Dieu et la bataille entre les deux telle qu’elle est présentée dans le Paradis perdu de John Milton. Le travail de Burke est le premier exposé philosophique abouti qui marque une distinction nette entre le beau et le sublime.

Sommaire

Critique de Kant

Kant fait l’éloge de Burke parce que ce dernier n’a pas prétendu comprendre les causes des effets mentaux qui découlent de l’expérience du beau et du sublime. Selon lui, Burke a réuni les informations nécessaires à l’explication de ces causes par les philosophes qui lui succèdent.[1]

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
Ce document provient de « Recherche philosophique sur l%27origine de nos id%C3%A9es du sublime et du beau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful — is a 1757 treatise on aesthetics written by Edmund Burke. It attracted the attention of prominent Continental thinkers such as Denis Diderot and Immanuel Kant. In short, the Beautiful, according to Burke, is what is well formed and aesthetically… …   Wikipedia

  • A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful — Saltar a navegación, búsqueda Indagación filosófica sobre el origen de nuestras ideas acerca de lo sublime y de lo bello Obtenido de A Philosophical Enquiry into the Origin of Our Ideas of the Sublime and Beautiful …   Wikipedia Español

  • A Vindication of the Rights of Men — A Vindication of the Rights of Men, in a Letter to the Right Honourable Edmund Burke; Occasioned by His Reflections on the Revolution in France (1790) is a political pamphlet, written by the eighteenth century British feminist Mary Wollstonecraft …   Wikipedia

  • SUBLIME (philosophie) — Élévation du sujet, génie de l’auteur, sublimité de la pensée, authenticité et vigueur de la passion: ces éléments, dont l’appréciation relève de critères spécifiques, voient leur discrimination compliquée par l’inévitable distinction entre forme …   Encyclopédie Universelle

  • Sublime (philosophy) — In aesthetics, the sublime (from the Latin sublimis ( [looking up from] under the lintel, high, lofty, elevated, exalted) is the quality of greatness or vast magnitude, whether physical, moral, intellectual, metaphysical, aesthetic, spiritual or… …   Wikipedia

  • Sublime — Pour les articles homonymes, voir sublime (homonymie). Le Voyageur contemplant une mer de nuages (1817) de Caspar David Friedrich, Kunsthalle Hamburg …   Wikipédia en Français

  • Aufklärung (The German) and British philosophy — The German Aufklärung and British philosophy Manfred Kuehn INTRODUCTION The German Enlightenment was not an isolated phenomenon.1 It was closely connected with developments in other European countries and in North America. Like the thinkers in… …   History of philosophy

  • Kant: Critique of Judgement — Patrick Gardiner Kant’s third Critique, the Critique of Judgement, was published in 1790 and was intended as he himself put it to bring his “entire critical undertaking to a close.” So conceived, it was certainly in part designed to build upon… …   History of philosophy

  • Letters Written in Sweden, Norway, and Denmark — Letters Written During a Short Residence in Sweden, Norway, and Denmark (1796) is a deeply personal travel narrative by the eighteenth century British feminist Mary Wollstonecraft. The twenty five letters cover a wide range of topics, from… …   Wikipedia

  • Rousseau (Jean-Jacques) and Burke — Jean Jacques Rousseau and Burke Ian Harris Those who thought about the social and political order directed their attention to a new centre of interest towards the end of the seventeenth century. It was not that speculation about political… …   History of philosophy

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”