A Corogne

La Corogne

La Corogne
Vue partielle de La Corogne.Vue partielle de La Corogne.
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Carte
Données générales
Toponyme local - A Coruña (officiel) (gl)
Statut Municipio
Pays Espagne Espagne
Communauté autonome Galice Galice
Province Province de La Corogne Province de La Corogne
Comarque A Coruña
District judic. A Coruña
Code postal 15.001 à 15.011
Gentilé Coruñés/esa
Données géographiques
Latitude
Longitude
43° 22′ 17″ Nord
       8° 23′ 46″ Ouest
/ 43.371400, -8.396000
Superficie 37,83 km²
Altitude moy. 0 m
Distance(s) La Corogne est à 609 km de Madrid.
Population (INE)
 - total :
 - densité :
 - année :

243 320 hab.
6 431,91 hab./km²
2006
Bordée par l'Océan Atlantique
Politique
Maire
 - nom
Javier Losada
 - parti PSdeG-PSOE
 - mandat 2007-2011
Budget
 - montant :
 - année :

207 850 000 € [1]
2008
Site web www.coruna.es (es)(gl)(en)
Culture
Saint patron Notre-Dame du Rosaire (7 octobre)

La Corogne (le nom officiel en Espagne est le toponyme galicien : A Coruña[2]) est une ville de la communauté autonome de Galice (nord-ouest de l'Espagne), capitale de la province de La Corogne, située en bordure de l'océan Atlantique.

Sommaire

Toponymie

Ce nom procède du latin Caronium, même si les romains l'auraient d'abord appelé Brigantium, nom d'origine celtique. Au XIIe siècle apparait pour la première fois le toponyme Crunia, d'où dérive le nom actuel. Les toponymes A Cruña et As Cruñas ne sont plus usités.

Histoire

Selon la légende, Hercule, après avoir tué le géant Géryon, aurait enterré sa tête dans les fondations du phare et c'est lui-même qui aurait installé au sommet de la tour, un miroir dont la fonction était de réfléchir les flammes d'un foyer afin de guider les marins dans la nuit. Longtemps ce phare incarna l'espoir d'une vie meilleure pour les milliers d'immigrants à destination de l'Amérique latine, loin de la Galice.

En 858, la ville est pillée par le chef viking Hasting[3].

La famine de 1800, coûta de nombreux morts à la ville et à toute la Galice et poussa la populations vers l'immigration.

La cité a été un des berceaux de la libre-pensée en Europe. Dont l'anarchiste Ricardo Mella.

Vers la fin du XIXe siècle, de nombreuses galeries vitrées furent installées sur les immeubles, le long du front de mer de six kilomètres. Elles avaient une pure fonction de protection thermique en permettant de protéger les façades des orages et de conserver la chaleur du soleil. Certaines font plus de vingt-cinq mètres de long, d'autres sont ornées de vitres polychromes et l'ensemble constitue le plus grand ensemble de galeries vitrées au monde.

Le début du XXe siècle, vit le retour de nombreux habitants ayant fait fortune en Amérique latine. Ces Indianos permirent à la cité de décoller économiquement. Politiquement libéraux, ils firent graver dans un livre de pierre ouvert la constitution de Cadix et le placèrent au sommet de la Tour d'Hercule. Ce livre fut détruit en 1939 par les franquistes.

À partir de 1906, l'architecte cubain Ricardo Boan y Calleja et l'architecte galicien Antonio Lopez Hernandez révolutionnent l'architecture locale et imposent le modernisme inspiré de l'Art déco. Les façades sont ornées de guirlandes de fleurs exotiques, les cadres des fenêtres deviennent le support de frises de fleurs de lotus ou de papillons, et les faïences prennent des tons pastels. De cette époque date aussi le premier tramway qui a été remis en service depuis 1997.

Le fait que le Général Franco soit originaire de la ville n'empêcha pas la cité de subir la répression franquiste après la guerre civile espagnole (1931-1936).

Pendant les années 1950-1962, une très dure crise économique post guerre civile, pousse à nouveau des milliers d'habitants dans l'immigration vers l'Amérique du Sud; Buenos Aires en Argentine et Montevideo en Uruguay. À partir des années 1960 approximativement, commence une émigration vers les pays d'Europe en besoin de main d'oeuvre, notamment la Suisse, l'Allemagne, la France, les Pays-Bas,la Belgique et l'Angleterre

Economie

La ville compte avec un budget de plus de 212 millions d'euros annuels, consolidés par un apport des deux principales entreprises publiques, la Compagnie des Eaux de La Corogne et la Compagnie de Transports de la Corogne. De plus, selon un rapport, La Corogne est actuellement la comarque la plus riche de Galice. En effet, elle dispose d'un PIB industriel de 3 486 millions d'euros, ce qui représente plus de 33% du PIB total de Galice en 2007.

La ville dispose de la zone industrielle la plus grande de Galice, "A Grela" qui compte plus de 600 entreprises installées dans son enceinte.

Le port de la ville est le plus important port de pêche d'Europe en considérant la cargaison fraîche qui y est débarquée. La Corogne possède de nombreuses entreprises importantes au niveau régional, national et même international de par leurs origines, valeurs pécunières ou culturelles. Ainsi, le groupe Inditex (basé à Arteixo, municipalité en périphérie de la ville), la première banque et la première caisse d'épargne galiciennes (Banco Pastor et Caixa Galicia) sont basées à La Corogne.

Le port de La Corogne est l'un des noyaux économiques de la ville, plus de six kilomètres de quais et presque un million de mètres carrés de superficie maritime et terrestre le composent. Il dispose d'une dizaine de tanks de fuel, qui fournissent la rafinnerie de la ville. De plus, le port a été le point d'entrée de plus de 30 000 voyageurs et 60 croisières en 2004.

Démographie

Population de La Corogne (INE)
1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1981 1991 2001 2004 2007
44.057 49.290 63.610 71.511 98.534 127.518 173.661 189.548 231.821 246.531 236.782 242.846 244.388

L'aire métropolitaine de La Corogne compte 396'015 habitants

Climat

Climat La Corogne

La Corogne bénéficie d'un climat océanique. Les températures ne connaissent pas d'importantes variations saisonnières à cause de l'effet modérateur de l'océan et l'amplitude thermique entre le mois le plus froid et le mois le plus chaud n'est seulement que de 9 °C. Les précipitations sont assez abondantes avec une pluviométrie annuelle égale à 1008 mm, le mois le plus arrosé étant décembre avec 135 mm.

Relevé météorologique de La Corogne-(période: 1971-2000)
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,6 8,0 8,6 9,4 11,4 13,7 15,6 16,0 14,8 12,6 10,3 8,9 11,4
Température maximale moyenne (°C) 13,1 13,7 14,9 15,5 17,4 19,8 21,8 22,5 21,5 18,7 15,8 14,0 17,4
Précipitations (mm) 128 102 79 85 80 42 30 35 68 110 114 135 1 008
Nombre de jours avec pluie 17 17 15 17 16 10 8 9 11 16 17 18
Source : Le climat à La Corogne (en °C et mm, moyennes mensuelles) worldweather.org

Transports et Services

Aéroports

Aéroport de La Corogne

La Corogne possède un aéroport à 9 km de la ville, appelé Alvedro. Cet aéroport est doté d'une piste de 1950 mètres, d'un terminal vieux de 11 ans et d'un système d'atterrissage aux instruments ILS catégorie III. En 2006, l'aéroport a pour la première fois dépassé le million de passagers symbolique. On espère, pour l'année 2007, qu'il dépasse 1,3 millions de passagers.

L'aéroport compte plusieurs lignes régulières à destination des principales villes du pays (Madrid, Barcelone, Séville et Bilbao). Plusieurs vols partent également ,de façon hebdomadaire, à destination de Lisbonne, Londres et des Îles Canaries.

Principales activités

Port de pêche, port industriel, textile, tourisme, gastronomie, football.

Le port de commerce

Personnalités célèbres liées à La Corogne

Monuments

  • Tour d'Hercule (Torre de Hércules), le seul phare de l'époque romaine et le plus ancien du monde encore en service. Hercule aurait enterré dans ses fondations la tête du géant Géryon.
  • Eglise Santa María do Campo
  • Eglise Santiago
  • Obelisco dos Cantóns
  • Castro de Elviña
  • Praza das Bárbaras
  • La Vieille-Corogne
  • Monument Emilia Pardo Bazán
  • Jardins San Carlos (avec la tombe de Sir John Moore)
  • Palais María Pita (Hôtel de ville)
  • La promenade de bord de mer Alborada
  • L'artiste galicien contemporain Manolo Paz a imaginé à La Corogne des sculptures en forme de menhirs. Un hommage aux anciens peuples de Galice mais aussi aux victimes d'un massacre commis ici pendant la guerre civile espagnole (1936-1939).

Plages de La Corogne

  • Praia de Riazor
  • Praia do Orzán
  • Praia das Lapas
  • Praia de Oza
  • Praia de San Amaro
  • Praia do Matadero
  • Praia de Adormideras
  • Praia de San Roque

Plages des environs

  • Praia de Santa Cristina (Santa Cristina, Oleiros)
  • Praia de Bastiagueiro (Bastiagueiro, Oleiros)
  • Praia de Santa Cruz (Santa Cruz de Oleiros, Oleiros)
  • Praia de Mera (Mera, Oleiros)
  • Praia de Lorbé (Lorbé, Oleiros)
  • Praia de Sada (Sada)
Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Musées

  • Musée María Pita
  • Casa do Home ou Domus
  • Aquarium Finisterrae (Aquarium ou Casa dos Peixes)
  • Museo de Arte Contemporánea Unión Fenosa
  • Casa Picasso
  • Musée historique (dans le Castelo de San Antón)

Aux alentours

  • Musée Pazo de Mariñán (Bergondo)
  • Castelo de Santa Cruz (Santa Cruz, Oleiros)
  • Musée Carlos Maside (Sada)
  • Musée Ethnographique de Culleredo (Culleredo)

Projets de La Corogne

  • Restauration de la vieille ville, mobilier urbain et bâtiments historiques et résidentiels
  • Création d'un métro composé de trois lignes constituant un nouvel "axe vertébral" pour la ville
  • Agrandissement de l'Aéroport de La Corogne, dont la piste d'atterrissage est la plus petite d'Espagne; allongement de 500 mètres pour la porter à une longueur totale de 2450 mètres. Construction d'un nouveau terminal et mise en marche d'un nouveau système anti-brouillard déjà en phase d'installation.
  • Achèvement du "Port Extérieur" (Puerto Exterior) commencé en 2004 dont la fin des travaux est prévue en 2012. Il s'agit d'une construction pharaonique visant à libérer des centaines de milliers de mètres carrés de terrain constructible sur la mer.
  • ...

Voir aussi

Liens externes

Sources de l’article

Notes et références de l'article

  1. Source : Mairie de la Corogne.
  2. La Real Academia Española recommande l'utilisation traditionnelle du toponyme espagnol (castillan) La Coruña sauf pour les documents officiels pour lesquels A Coruña est le seul nom officiel dans tout le royaume [1]
  3. Michel Dillange. Les Comtes de Poitou Ducs d'Aquitaine (778-1204). La Crèche : Geste éditions, 1995. ISBN 2-910919-09-9, p 57-58

Commons-logo.svg

Ce document provient de « La Corogne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article A Corogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • A Castañeda — A Castañeda(gl) Castañeda(es) Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Peroxa (Boente) — A Peroxa(gl) Peroxa(es) Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Baña — Drapeau Blason …   Wikipédia en Français

  • COROGNE (LA) — COROGNE LA Abrité par une presqu’île qui s’avance à l’embouchure d’une des trois rias du golfe Artabro en Galice, le port s’est installé au sud de l’isthme dans les eaux calmes de la ria, dominé à l’est par un promontoire fortifié où s’est fixé… …   Encyclopédie Universelle

  • A Campanilla — A Campanilla(gl) Campanilla(es) Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Brea (Palas de Rei) — A Brea Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Mamurria — Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Pallota — A Pallota(gl) Pallota(es) Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Parrocha — Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

  • A Pena — Géolocalisation sur la carte : Galice …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”