AUS Open

Open d'Australie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Open d'Australie (homonymie).

37° 49′ 18″ S 144° 58′ 42″ E / -37.8216, 144.9783

Open d'Australie
Australian open logo.png
Création 1905
Catégorie Grand Chelem
Périodicité Annuel
Statut des participants Professionnels
Tenant du titre (Homme) Drapeau de l'Espagne Rafael Nadal (Femme) Drapeau des États-Unis Serena Williams
Surface Plexicushion
Site Web officiel www.australianopen.com
Historique
1905 • 1906 • 1907 • 1908 • 1909 • 1910 • 1911 • 1912 • 1913 • 1914 • 1915 • 1919 • 1920 • 1921 • 1922 • 1923 • 1924 • 1925 • 1926 • 1927 • 1928 • 1929 • 1930 • 1931 • 1932 • 1933 • 1934 • 1935 • 1936 • 1937 • 1938 • 1939 • 1940 • 1946 • 1947 • 1948 • 1949 • 1950 • 1951 • 1952 • 1953 • 1954 • 1955 • 1956 • 1957 • 1958 • 1959 • 1960 • 1961 • 1962 • 1963 • 1964 • 1965 • 1966 • 1967 • 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Grand Chelem

L’Open d'Australie est un tournoi de tennis de la catégorie des Grands Chelems organisé depuis 1905. Il se déroule chaque année à Melbourne en Australie et a lieu au mois de janvier.

Le tournoi s'est d'abord joué sur gazon de 1905 à 1987 et se dispute depuis 1988 sur une surface synthétique en dur.

Sommaire

Présent

Avec le Tournoi de Roland Garros, le Tournoi de Wimbledon et l’US Open, l'Open d'Australie est un des quatre tournois qui constituent le Grand Chelem. Ces quatre tournois sont depuis 1983 (première année où systématiquement la plupart des meilleurs joueurs de tennis du monde disputent ces quatre compétitions) les quatre plus grandes épreuves du circuit tennistique. Organisé ces dernières années pendant la deuxième moitié de janvier, l’Open d'Australie est donc chronologiquement le premier grand rendez-vous tennistique de la saison. Parmi ces tournois c'est le seul, avec le Tournoi de Wimbledon , qui bénéficie d'un toit coulissant sur le central, utilisé en cas d'intempérie ou de fortes chaleurs.

Historique

La Nouvelle-Zélande et les États d'Australie sont les descendants directs des colonies britanniques en Australasie (entité regroupant l’Australie, La Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Guinée et les îles alentours) : avant que les premiers championnats d'Australasie ne soient organisés en novembre 1905, il est décidé que le tournoi se disputerait alternativement dans tous les états d'Australie ainsi qu'en Nouvelle-Zélande. En 1927 le tournoi change de nom et devient les championnats d'Australie. À partir de l'édition de 1972 (26 décembre 1971 - 2 janvier 1972) les championnats s'installent de manière permanente dans la ville de Melbourne. Outre cette ville (avec 50 éditions), les championnats se sont déroulés à Sydney (17 fois), Adélaïde (14 fois), Brisbane (8 fois), Perth (3 fois), et en Nouvelle-Zélande (2 fois) en 1906 à Christchurch et en 1912 à Hastings.

Court Margaret Court en Plexicushion de l’Open d'Australie.

Du fait de son éloignement géographique ce tournoi est longtemps boudé par les étrangers (dans les années 1920 il faut environ 45 jours pour se rendre de Méditerranée en Australie par la mer et les premiers joueurs de tennis qui prennent l'avion pour se rendre à Melbourne sont les joueurs des États-Unis, en novembre 1946, qui viennent disputer le challenge-round de Coupe Davis. Jusqu'en 1968 le tournoi peut être assimilé quasiment à un championnat national amateur. Dans les premières années ce tournoi est tout juste un championnat de l'État où il a lieu. Par exemple les éditions à Perth n'attirent à l'époque que les joueurs des environs : ceux de la côte est (Sydney, Melbourne) devant traverser près de 3 000 km en train ne font pas le déplacement. Idem pour les championnats à Brisbane, etc. En Nouvelle-Zélande en 1906 dans un tableau de dix joueurs seuls deux Australiens firent le déplacement. Le 1er tournoi jamais organisé en Australasie est le championnat de la colonie du Victoria (devenu à l'indépendance de l'Australie le championnat de l'état du Victoria), disputé à Melbourne, en 1880 (deux éditions cette année-là) qui devient de fait le plus important tournoi de l'Australasie jusque y compris l'époque des premiers championnats d'Australasie : à l'époque les deux meilleurs joueurs de l'hémisphère sud, l'Australien Norman Brookes qui a donné son nom à la coupe remise au vainqueur du simple messieurs, et le Néo-Zélandais Anthony Wilding dédaignent le championnat australasien : le premier ne disputera ce championnat qu'une seule fois et le remportera en 1911, et le second viendra deux fois avec autant de succès en 1906 et 1909. Pour régler leur problème de suprématie les deux joueurs préfèrent jouer le championnat du Victoria où ils se rencontrent deux fois en finale en 1906 et 1909. Wilding ne participe même pas aux championnats d'Australasie organisés dans son propre pays en Nouvelle-Zélande en 1912 alors que cette année-là il remporte Wimbledon pour la 3e fois consécutive (travaillant à Londres depuis plusieurs années il ne peut se permettre le déplacement long et coûteux (ceci est propre à l'époque : Norman Brookes, vainqueur de Wimbledon en 1907, et travaillant à Melbourne, ne revient plus à Wimbledon avant 1914 et, accessoirement, gagne le tournoi). Ainsi beaucoup de grands joueurs ne disputent jamais ou peu souvent ce tournoi : certains comme les frères Renshaw, les frères Doherty, William Larned, Maurice McLoughlin, Beals Wright, Bill Johnston, Bill Tilden, René Lacoste, Henri Cochet, Bobby Riggs, Jack Kramer, Ted Schroeder, Pancho Gonzales, Budge Patty, Manuel Santana, Jan Kodes et d'autres encore ne viennent jamais tandis que Brookes, Ellsworth Vines, Donald Budge, Jaroslav Drobny, Manuel Orantes, Ilie Năstase à 35 ans passés, Björn Borg ne disputent le tournoi qu'à une seule reprise.

À partir de 1969, date du premier Open d'Australie, organisé sur les Milton Courts de Brisbane, le tournoi est ouvert à tous les joueurs et en particulier aux joueurs professionnels, interdits auparavant. Néanmoins si on excepte 1969 et 1971 le tournoi souffre de l'absence des meilleurs joueurs du monde jusqu'en 1982 inclus (par exemple cette année-là le meilleur joueur du tableau, Johan Kriek, n'est classé que 12e à l'ATP) : à cause de l'éloignement, des dates du tournoi (fêtes de Noël et du Jour de l'An) ainsi que des prix offerts trop faibles (en 1970 le promoteur de Rod Laver, Ken Rosewall, Andres Gimeno, Pancho Gonzales, Roy Emerson et Fred Stolle n'autorise pas ses joueurs à disputer l'Open d'Australie car les garanties proposées sont insuffisantes).

En 1983 un changement s'opère, Ivan Lendl et John McEnroe s'inscrivent au tournoi et Mats Wilander devant jouer la finale de la Coupe Davis sur le site des Internationaux d'Australie (stade Kooyong de Melbourne) quelques jours après le tournoi, décide de s'inscrire aux championnats pour s'entraîner (l'entraînement réussit au-delà de toute espérance puisque le Suédois gagne le tournoi) : à partir de 1983 l'Open d'Australie commence à mériter son appellation de tournoi du Grand Chelem car la plupart des meilleurs joueurs du monde disputent désormais le tournoi. Néanmoins, sous la pression de la Fédération Internationale, le site de Kooyong, devenu trop vétuste, est abandonné au profit d'un stade beaucoup plus grand et plus moderne : Flinders Park (renommé depuis Melbourne Park) en 1988. Le tournoi se dispute désormais sur une surface synthétique en dur, le Rebound Ace, similaire au Decoturf de l'US Open mais plus lente. À partir de 1995, année où Andre Agassi participe pour la première fois à ce championnat, aucun des meilleurs joueurs du monde ne boude ce tournoi qui devient dès lors véritablement une des quatre plus grandes compétitions de tennis, seules les blessures ou les suspensions expliquant les absences. Depuis 2008 la surface utilisée est le Plexicushion qui a remplacé l'ancien Rebound Ace.

Avant de s'établir à Melbourne Park, le tournoi subit, outre les changements de sites, de nombreux changements de date, en particulier les premières années, en fonction notamment des saisons des différentes villes ou de catastrophes comme la guerre : l'édition 1919 a lieu en janvier 1920 et l'édition 1920 en mars de la même année ; à Brisbane une édition a lieu en août 1923 pendant la saison moins chaude et moins humide. Après une première édition 1977 jouée à cheval sur 1976 et 1977, les organisateurs décident d'avancer le tournoi suivant de quelques jours : une deuxième édition se conclut ainsi le 31 décembre 1977, mais cette mini mesure ne séduit aucun grand joueur. En 1982 l'édition est ramenée de fin décembre à mi-décembre : cette dernière date est conservée jusqu'en 1985. Cette fois-ci les organisateurs décident de reculer d'un mois (mi-janvier) l'édition suivante qui n'a donc lieu qu'en janvier 1987. Par conséquent l'édition 1986 n'a pas lieu (ce qui compense le « surplus » de 1977).

Anecdotes

  • La compétition ne s'ouvre aux femmes qu'à partir de 1922.
  • On peut noter qu'aucun champion de l'ère Open n'est parvenu à remporter l'Open d'Australie plus de deux fois d'affilée. Chez les dames, le record de titres consécutifs depuis le début de l'ère Open est "seulement" de trois.

Primes et points (dollars australiens)

Tour Points Prime
Vainqueur 2000 1 620 000 $A
Finale 1200 810 000 $A
Demi-finales 720 365 000 $A
Quarts de finale 360 182 250 $A
Huitièmes de finale 180 88 000 $A
Seizièmes de finale 90 51 000 $A
Deuxième tour 45 31 000 $A
Premier tour 10 19 400 $A

Palmarès

Nombre de titres par nations en simple messieurs

Avant l'Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
Australie Australie 43 1905 1967
Royaume-Uni Royaume-Uni 4 1915 1934
États-Unis États-Unis 3 1908 1951
Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 2 1906 1909
Irlande Irlande 1 1912 1912
France France 1 1928 1928
Pérou Pérou 1 1959 1959

Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
États-Unis États-Unis 13 1970 2003
Australie Australie 7 1968 1976
Suède Suède 6 1983 2002
Suisse Suisse 3 2004 2007
Argentine Argentine 2 1978 1979
Afrique du Sud Afrique du Sud 2 1981 1982
Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2 1989 1990
Allemagne Allemagne 2 1991 1996
Russie Russie 2 1999 2005
République tchèque République tchèque 1 1998 1998
Serbie Serbie 1 2008 2008
Espagne Espagne 1 2009 2009

Nombre de titres par nations en simple dames

Avant l'Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
Australie Australie 33 1922 1966
États-Unis États-Unis 6 1938 1967
Royaume-Uni Royaume-Uni 2 1935 1958

Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
États-Unis États-Unis 15 1968 2009
Australie Australie 10 1969 1978
Allemagne Allemagne 4 1988 1994
République fédérale socialiste de Yougoslavie RFS Yougoslavie 3 1991 1993
Suisse Suisse 3 1997 1999
Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2 1980 1987
France France 2 1995 2006
Royaume-Uni Royaume-Uni 1 1972 1972
Belgique Belgique 1 2004 2004
Russie Russie 1 2008 2008

Si l'on prenait en compte les nouveaux pays dues à l'éclatement de l'ex-Yougoslavie les résultats seraient les suivant:

  • Serbie Serbie : 3 titres (1991,1992,1993)

Records

À la différence des autres tournois du Grand Chelem, l'Open d'Australie ne devint « Open » qu'à partir de 1969, les records de l'ère open pour ce tournoi commencent donc à cette date.

Record Periode Joueur(s) Nombre Années victorieuses
Messieurs depuis 1905
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en simple messieurs Avant 1969: Australie Roy Emerson 6 1961, 1963-67
Australie Jack Crawford

Australie Ken Rosewall
4 1931-33, 1935

1953, 1955, 1971-72
Après 1969: Drapeau des États-Unis Andre Agassi 4 1995, 2000-01, 2003
Suède Mats Wilander

Drapeau de la Suisse Roger Federer
3 1983-84, 1988

2004, 2006-07
Vainqueurs du plus grand nombre de titres consécutifs en simple messieurs Avant 1969: Australie Roy Emerson 5 1963-67
Après 1969: Australie Ken Rosewall

Argentine Guillermo Vilas

Drapeau de l'Afrique du Sud Johan Kriek

Suède Mats Wilander

Suède Stefan Edberg

Tchécoslovaquie Ivan Lendl

Drapeau des États-Unis Jim Courier

Drapeau des États-Unis Andre Agassi

Drapeau de la Suisse Roger Federer
2 1971-72

1978-79

1981-82

1983-84

1985-87

1989-90

1992-93

2000-01

2006-07
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en double messieurs Avant 1969: Australie Adrian Quist & John Bromwich 8 1938-40, 1946-50
Australie John Newcombe & Tony Roche 5 1965, 1967, 1971, 1976 - 1973 John Newcombe avec Mal Anderson, 1976 (December) Tony Roche avec Arthur Ashe
Après 1969: Australie Mark Edmondson 4 1980-81 (avec Kim Warwick), 1983 (avec Paul McNamee) 1984 (avec Sherwood Stewart)
Australie John Newcombe & Tony Roche

Australie Kim Warwick

Australie Todd Woodbridge

Suède Jonas Björkman
3 voir au-dessus

1978 (avec Wojtek Fibak), 1980-81

1992, 1996 (avec Mark Woodforde, 2001 (avec Jonas Björkman)

1998 (avec Jacco Eltingh), 1999 (avec Patrick Rafter), 2001

Vainqueurs du plus grand nombre de titres consécutifs en double messieurs Avant 1969: Australie Adrian Quist & John Bromwich 8 1938-40, 1946-50
Après 1969: Australie Mark Edmondson & Kim Warwick

Australie Mark Edmondson

Drapeau des États-Unis Rick Leach & Jim Pugh

Drapeau de la France Fabrice Santoro & Michael Llodra

Drapeau des États-Unis Bob Bryan & Mike Bryan

2 1980-81

1983 (avec Paul McNamee), 1984 (avec Sherwood Stewart),

1988-89

2003-04

2006-07
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en double mixtes - Messieurs Avant 1969: Australie Colin Long 4 1963, 1965-66, 1968 (avec Nancye Wynne Bolton)
Après 1969: Australie Owen Davidson 4 1940, 1946-1948 (avec Billie Jean King)
Vainqueurs du plus de tournois (total: simples, doubles, mixtes) - Messieurs Avant 1969: Australie Jack Crawford 11 1929-1935 (4 simples, 4 doubles, 3 mixtes)
Après 1969: Drapeau des États-Unis Jim Pugh 5 1988-90 (2 doubles, 3 mixtes)
Dames depuis 1922
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en simple dames Avant 1969: Australie Margaret Court 7 1960-66
Australie Nancye Wynne Bolton 6 1937, 1940, 1946-48, 1951
Après 1969: Australie Margaret Court

Australie Evonne Goolagong-Cawley

Drapeau de l'Allemagne Steffi Graf

Yougoslavie/Yougoslavie/Drapeau des États-Unis Monica Seles

Drapeau des États-Unis Serena Williams
4 1969-71, 1973

1974-76, 1977

1988-90, 1994

1991-93, 1996

2003, 2005, 2007, 2009
Vainqueurs du plus grand nombre de titres consécutifs en simple dames Avant 1969: Australie Margaret Court 7 1960-66
Après 1969: Australie Margaret Court

Australie Evonne Goolagong-Cawley

Drapeau de l'Allemagne Steffi Graf



Yougoslavie/Yougoslavie/Drapeau des États-Unis Monica Seles

Drapeau de la Suisse Martina Hingis

3 1969-71

1974-76

1988-90

1991-93

1997-99
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en double dames Avant 1969: Australie Thelma Coyne Long 13 1936-40, 1947-49, 1951-52 (avec Nancye Wynne Bolton), 1954, 1956, 1958 (avec Mary Bevis Hawton)
Australie Nancye Wynne Bolton 10 1936-40, 1947-49, 1951-52
Après 1969: Tchécoslovaquie/Drapeau des États-Unis Martina Navrátilová 8 1980 (avec Betsy Nagelsen), 1982-85, 1987-89 (avec Pam Shriver)
Vainqueurs du plus grand nombre de titres consécutifs en double dames Avant 1969: Australie Thelma Coyne Long

Australie Nancye Wynne Bolton
5 1936-40
Après 1969: Tchécoslovaquie/Drapeau des États-Unis Martina Navrátilová & Drapeau des États-Unis Pam Shriver 7 1982-85, 1987-89
Vainqueurs du plus grand nombre de titres en double mixtes - Dames Avant 1969: Australie Daphne Akhurst Cozens

Australie Nancye Wynne Bolton

Australie Thelma Coyne Long

Australie Margaret Court
4 1924-25 (avec John Willard), 1928 (avec Jean Borotra), 1929 (avec Gar Moon)

1940, 1946-48 (avec Colin Long)



1951-51, 1955 (avec George Worthington), 1954 (avec Rex Hartwig)

1963-64 (avec Ken Fletcher), 1965 (avec John Newcombe), 1969 (avec Marty Riessen)

Après 1969: Tchécoslovaquie Jana Novotná

Lettonie Larisa Neiland
2 1988-89 (avec Jim Pugh)

1994 (avec Andrei Olhovskiy), 1996 (avec Mark Woodforde)
Vainqueurs du plus de tournois (total: simples, doubles, mixtes) - Dames Avant 1969: Australie Margaret Court 22 1960-1973 (11 simples, 7 doubles, 4 mixtes)
Après 1969: Tchécoslovaquie/Drapeau des États-Unis Martina Navrátilová 12 1980-2003 (3 simples, 8 doubles, 1 mixtes)
Divers
Plus jeunes vainqueurs Simple messieurs: Australie Ken Rosewall 18 ans et 2 mois (1953)
Double messieurs: Australie Lew Hoad 18 ans et 2 mois (1953)
Double dames: Croatie Mirjana Lučić 15 ans et 10 mois (1998)
Simple Dames: Drapeau de la Suisse Martina Hingis 16 ans et 3 mois (1997)
Plus vieux vainqueurs Simple messieurs: Australie Ken Rosewall 37 ans et 8 mois (1972)
Double messieurs: Australie Norman Brookes 46 ans et 2 mois (1924)
Double dames: Australie Thelma Long 37 ans et 7 mois (1956)
Simple dames: Australie Thelma Long 35 ans et 8 mois (1954)
Match le plus long (hommes ou femmes) Espagne Rafael Nadal vs
Espagne Fernando Verdasco
5 h 14 2009 (demi-finale)

Bilan par joueur

Le tableau ci-dessous récapitule les performances obtenues en simple depuis l'an 1969 (ère Open) par les différents joueurs ayant atteint au moins une fois une demi-finale. Cliquez plusieurs fois sur les flèches en haut des colonnes pour classer les joueurs. Actualisé après l'Open d'Australie 2009.

Joueur Participations Victoires Défaites  % de V Titres Finales Demies Quarts
Andre Agassi 9 48 5 90.6 4 0 2 1
John Alexander 17 22 17 56.4 0 0 2 2
Victor Amaya 4 7 4 63.6 0 0 1 0
Mal Anderson 6 9 5 64.3 0 1 0 0
Arthur Ashe 4 16 3 84.2 1 1 1 1
Marcos Baghdatis 5 15 5 75.0 0 1 0 0
Boris Becker 11 29 9 76.3 2 0 0 2
Ross Case 11 15 11 57.7 0 0 1 2
Pat Cash 11 26 11 70.3 0 2 0 2
Michael Chang 10 21 10 67.7 0 1 2 0
Arnaud Clément 11 13 11 54.2 0 1 0 0
Jimmy Connors 2 10 1 90.9 1 1 0 0
Jim Courier 10 35 8 81.4 2 0 1 2
Dick Crealy 10 19 10 65.5 0 1 1 2
Kevin Curren 4 9 4 69.2 0 1 0 0
Phil Dent 14 23 14 62.2 0 1 0 2
Steve Denton 6 13 6 68.4 0 2 0 0
Colin Dibley 11 12 11 52.2 0 0 1 1
Novak Đoković 5 14 4 77.8 1 0 0 1
Stefan Edberg 13 56 10 84.8 2 3 3 2
Mark Edmondson 12 22 11 66.7 1 0 1 2
Thomas Enqvist 13 21 12 63.6 0 1 0 1
Nicolas Escudé 6 15 6 71.4 0 0 1 0
Roger Federer 10 47 7 87.0 3 1 2 0
Wayne Ferreira 14 39 14 73.6 0 0 2 1
Juan Carlos Ferrero 9 20 9 69.0 0 0 1 1
Andres Gimeno 2 4 2 66.7 0 1 0 0
Fernando Gonzalez 9 17 9 65.4 0 1 0 0
Sébastien Grosjean 10 25 10 71.4 0 0 1 3
Jan Gunnarsson 4 5 4 55.6 0 0 1 0
Tommy Haas 9 23 9 71.9 0 0 3 0
Lleyton Hewitt 13 24 13 64.9 0 1 0 0
Thomas Johansson 13 19 12 61.3 1 0 0 0
Yevgeny Kafelnikov 8 28 7 80.0 1 1 0 3
Nicolas Kiefer 10 16 10 61.5 0 0 1 2
Petr Korda 10 17 9 65.4 1 0 0 1
Richard Krajicek 8 16 7 69.6 0 0 1 0
Aaron Krickstein 7 19 7 73.1 0 0 1 0
Johan Kriek 8 25 6 80.6 2 0 1 2
Karol Kucera 10 15 10 60.0 0 0 1 1
Nicolas Lapentti 10 15 10 60.0 0 0 1 0
Rod Laver 2 6 1 85.7 1 0 0 0
Ivan Lendl 12 48 10 82.8 2 2 3 1
Robert Lutz 2 5 2 71.4 0 0 1 0
John Marks 4 5 4 55.6 0 1 0 0
Todd Martin 10 25 10 71.4 0 1 0 2
Wally Masur 14 28 14 66.7 0 0 1 1
Tim Mayotte 7 11 7 61.1 0 0 1 1
John McEnroe 5 18 5 78.3 0 0 1 3
Patrick McEnroe 7 13 7 65.0 0 0 1 0
Peter McNamara 10 12 10 54.5 0 0 1 1
Paul McNamee 10 13 10 56.5 0 0 1 1
Miloslav Mecir 5 12 5 70.6 0 1 0 1
Karl Meiler 2 5 2 71.4 0 0 1 0
Alex Metreveli 3 7 3 70.0 0 0 1 2
Carlos Moya 12 13 12 52.0 0 1 0 1
Thomas Muster 11 23 11 67.6 0 0 2 1
Rafael Nadal 5 21 4 84.0 1 0 1 1
David Nalbandian 8 24 8 75.0 0 0 1 3
John Newcombe 8 26 6 81.3 2 1 0 4
Yannick Noah 6 11 6 64.7 0 0 1 1
Magnus Norman 6 9 6 60.0 0 0 1 0
Jiri Novak 7 13 7 65.0 0 0 1 0
Tom Okker 3 5 2 71.4 0 0 1 1
Onny Parun 4 7 4 63.6 0 1 0 0
Hank Pfister 9 17 9 65.4 0 0 3 0
Patrick Proisy 2 4 2 66.7 0 0 1 0
Patrick Rafter 9 15 9 62.5 0 0 1 0
Dennis Ralston 2 4 2 66.7 0 0 1 0
Marcelo Rios 5 14 5 73.7 0 1 0 2
Tony Roche 10 21 9 70.0 0 0 2 3
Andy Roddick 8 30 8 78.9 0 0 4 1
Ken Rosewall 7 21 5 80.8 2 0 2 0
Ray Ruffels 8 12 8 60.0 0 0 2 1
John Sadri 9 17 9 65.4 0 1 0 1
Marat Safin 10 31 8 79.5 1 2 0 0
Pete Sampras 11 45 9 83.3 2 1 2 1
Rainer Schüttler 11 13 11 54.2 0 1 0 0
Michael Stich 7 16 7 69.6 0 0 1 1
Allan Stone 10 12 10 54.5 0 0 1 0
Roscoe Tanner 3 9 2 81.8 1 0 0 0
Roger Taylor 3 5 3 62.5 0 0 1 0
Brian Teacher 5 12 4 75.0 1 0 0 1
Ben Testerman 5 9 5 64.3 0 0 1 0
Jo-Wilfried Tsonga 3 10 3 76.9 0 1 0 1
Fernando Verdasco 6 9 6 60.0 0 0 1 0
Guillermo Vilas 5 23 3 88.5 2 1 1 0
Kim Warwick 12 19 12 61.3 0 1 0 2
Mats Wilander 10 36 7 83.7 3 1 1 0
Mark Woodforde 15 26 15 63.4 0 0 1 0
Slobodan Zivojinovic 5 9 5 64.3 0 0 1 0
Joueur Participations Victoires Défaites  % de V Titres Finales Demies Quarts

Participations : nombre de participations; Victoires : nombre de matches gagnés; Défaites : nombre de matches perdus; % de V : pourcentage de victoires;
Titres : nombre de titres remportés; Finales : nombre de finales perdues; Demies : nombre de demi-finales perdues; Quarts : nombre de quarts de finale perdus.
A noter qu'un abandon avant le début d'un match ne compte pas comme une défaite (et donc pas comme une victoire pour l'adversaire). En revanche, un abandon en cours de match compte comme une défaite.
Seule l'édition de janvier 1977 est prise en compte (comme indiqué sur le site de l'ATP).

Bilan par joueuse

A venir.

Liens externes


  • Portail du tennis Portail du tennis
  • Portail de l’Australie Portail de l’Australie
Ce document provient de « Open d%27Australie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AUS Open de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Open-Source-Kultur — ist ein Begriff, der sich von der Open Source Software und der Open Source Initiative ableiten lässt. Im englischen Sprachraum wird sie mit OSC abgekürzt. Open Source Software heißt jene Software, deren Quelltext frei verfügbar ist; ihre… …   Deutsch Wikipedia

  • Open-Source-Software — Freie Software * * * Open Source Soft|ware [ oʊpn̩ sɔ:s… ], die [zu engl. open source = frei verfügbar, aus: open =offen, frei u. source = Quelle]: Software, deren ↑ Quellcode frei zugänglich ist und die beliebig kopiert, genutzt und verändert… …   Universal-Lexikon

  • Open Access — Open Access.net Logo Als Open Access (englisch für offener Zugang) wird der freie Zugang zu wissenschaftlicher Literatur und anderen Materialien im Internet bezeichnet. Ein wissenschaftliches Dokument unter Open Access Bedingungen zu publizieren… …   Deutsch Wikipedia

  • Open-Source — [ˈoʊpən sɔːɹs] (engl.) bzw. quelloffen ist eine Palette von Lizenzen für Software, deren Quelltext öffentlich zugänglich ist und durch die Lizenz Weiterentwicklungen fördert. Open Source Software steht unter einer von der Open Source Initiative… …   Deutsch Wikipedia

  • Open-Source-Bewegung — Open Source [ˈoʊpən sɔːɹs] (engl.) bzw. quelloffen ist eine Palette von Lizenzen für Software, deren Quelltext öffentlich zugänglich ist und durch die Lizenz Weiterentwicklungen fördert. Open Source Software steht unter einer von der Open Source… …   Deutsch Wikipedia

  • Open-Source-Software — Open Source [ˈoʊpən sɔːɹs] (engl.) bzw. quelloffen ist eine Palette von Lizenzen für Software, deren Quelltext öffentlich zugänglich ist und durch die Lizenz Weiterentwicklungen fördert. Open Source Software steht unter einer von der Open Source… …   Deutsch Wikipedia

  • Open Source Software — Open Source [ˈoʊpən sɔːɹs] (engl.) bzw. quelloffen ist eine Palette von Lizenzen für Software, deren Quelltext öffentlich zugänglich ist und durch die Lizenz Weiterentwicklungen fördert. Open Source Software steht unter einer von der Open Source… …   Deutsch Wikipedia

  • Open source — [ˈoʊpən sɔːɹs] (engl.) bzw. quelloffen ist eine Palette von Lizenzen für Software, deren Quelltext öffentlich zugänglich ist und durch die Lizenz Weiterentwicklungen fördert. Open Source Software steht unter einer von der Open Source Initiative… …   Deutsch Wikipedia

  • Open Your Heart — Madonna Veröffentlichung 12. November 1986 Länge 4:13 Genre(s) Pop, Dance Pop, Synthpop Text …   Deutsch Wikipedia

  • Open-Skies-Abkommen — (dt. ‚offene/freie Lufträume‘) im Luftfahrtbereich sind internationale Vereinbarungen für die gegenseitige marktwirtschaftliche Liberalisierung des jeweiligen zivilen Luftfahrtsektors – verkörpert durch zivile Fluggesellschaften –… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”