(11134) České Budějovice

(11134) České Budějovice

České Budějovice

České Budějovice
Blason de České Budějovice
Héraldique

České Budějovice
Administration
Pays République tchèque République tchèque
Région Bohême du Sud
Maire Juraj Thoma
Géographie
Latitude 48° 58′ 29″ Nord
       14° 28′ 29″ Est
/ 48.974722, 14.474722
Longitude
Altitude 381 m
Superficie 5 550 ha = 55,5 km²
Démographie
Population 94 622 hab. (2005)
Densité 1 704,9 hab./ km²
Localisation
Czech Republic location map.svg
City locator 14.svg
České Budějovice
Internet
Site de la ville http://www.c-budejovice.cz/

České Budějovice [tʃɛskɛ budjɛjovitsɛ], Böhmisch Budweis en allemand, est une ville de Tchéquie, métropole de la Bohême du sud. Elle fut fondée en 1265 par le roi Přemysl Otakar II. Centre industriel sur la Vltava, la ville compte 98 876 habitants.

Sommaire

Histoire

La ville de České Budějovice commence son développement au XIIIe siècle au confluent des rivières Vltava et Malse. Elle est formellement fondée 1265 par Hirzo, un chevalier vassal de Přemysl Otakar qui songe à étayer son influence sur la marche sud de son royaume et vise à contrer l'influence des puissants seigneurs de Rosemberg (Rožmberk).

Dès 1277, la ville soutient son premier siège de la part des puissants Rožmberk. À la surprise générale, la ville dont les murailles ne sont pas encore achevées résiste et sort victorieuse. En 1308, c'est au tour d'Albert de Habsbourg d'être repoussé aux pieds des murs de Budějovice.

Durant les guerres hussites, Budějovice se range aux cotés des Rosemberg pour soutenir le combat de l'empereur Sigismond contre l'hérésie tchèque ce qui fait que le commerce de la ville se réoriente vers l'Autriche au sud ainsi que ses allégeances politiques : en 1468, elle reconnait comme son suzerain Mathias Corvin.

Mairie et fontaine de Samson

Pendant la Renaissance, la ville connait un développement sans précédent (en raison de la présence de mines d’argent, du commerce du sel, du drap, de poissons et des bénéfices du brassage de la bière). Mais au XVIIe siècle, elle affronte à nouveau des temps moins cléments avec les débuts de la guerre de Trente Ans. En 1611, elle sert de base aux Pasovecs, lors de la fronde parlementaire tchèque, puis prend fait et cause pour les Habsbourg ce qui lui vaut d'être assiégée par Heinrich Matthias von Thurn qui n’arrive cependant pas à la conquérir. En 1618, ce sont les armées impériales de Charles-Bonaventure Buquoy qui entrent dans la ville mais sont repoussées par l’armée parlementaire tchèque. Affaiblis par ces luttes, les habitants de la ville succombent en masse a l’hiver 1618-1619 a une épidémie de peste. Au printemps 1619, Buquoy défait les armées parlementaires tchèques lors de la bataille de Záblatí ce qui a pour effet de stabiliser la situation en Bohême du Sud. La ville profite de la situation pour convaincre Buquoy d’attaquer Rudolfov, sa vieille rivale et concurrente qui avait par ailleurs soutenu les protestants. Ce n’est pas un but prioritaire pour le maréchal impérial mais une solde versée en or le convainc et la ville de Rudolfov est rasée. Le reste de la guerre de Trente Ans épargne la ville et même lui est bénéfique puisque certaines administrations impériales y sont transférées depuis Prague, en particulier la garde des très symboliques joyaux de la Couronne tchèque.

Au XVIIIe siècle, České Budějovice est au centre des combats pendant la première (17401742) et deuxième (17441745) guerres de Succession d'Autriche. Elle est successivement occupée par Charles Albert de Saxe, par les armées autrichiennes, puis françaises et enfin prussiennes.

Construite entre 1824 et 1832, la première liaison ferroviaire inter-ville du continent européen la relie à Linz.

Au début du XXe siècle, elle bénéficie du transfert des administrations régionales depuis Písek et Tábor et la ville de 9 000 habitants devient un centre régional d’importance en particulier grâce au chemin de fer. Avec la déclaration de la République Tchécoslovaque suite au traité de Saint-Germain-en-Laye, la ville perd son nom allemand (Budweis) et acquiert son appellation tchèque actuelle. Elle est à nouveau débaptisée avec l’occupation par la Wehrmacht (le 15 mars 1939) et l’instauration du protectorat qui dissout le conseil municipal (tchèque) pour y nommer des Allemands. En mars 1945, la ville subit deux bombardements alliés qui causent des destructions massives et des pertes civiles. En mai de la même année, les troupes allemandes quittent la ville sans combattre et la laissent aux mains des troupes russes. Suite aux décrets Beneš la ville perd 7 500 habitants allemands soit 16% de sa population.

Économie

La ville est le siège d'une importante brasserie, Budweiser qui exporte dans le monde entier et tient tête au géant américain de l'agro-alimentaire, Anheuser-Busch dans ce qui est le plus ancien conflit commercial encore irrésolu à ce jour.

L'Université de Bohême du Sud y a été fondée en 1991. Elle abrite une faculté d'agronomie, de biologie, d'économie et de pédagogie. La ville est dotée, depuis 2004, d’une Alliance française, l’Alliance Française de Bohême du Sud – České Budějovice.

Tourisme

Place Přemysl Otakar et beffroi de la ville

La vieille ville, avec son plan quadrillé autour d'une place centrale, typique des bastides moyenâgeuses, a conservé des monuments médiévaux, renaissance et baroque. On mentionnera :

  • la place Přemysl Otakar II nommée en l'honneur du fondateur de la ville
  • l'hôtel de ville, ses fresques et ses gargouilles de bronze
  • le beffroi "Černá věž" ou "Tour noire"
  • la fontaine de Sanson de style baroque
  • la gare datant de la belle époque dans le Sezessionsstil autrichien
  • le musée de Bohême du Sud
  • le musée Koněspřežky retraçant la construction de la ligne de chemin de fer Budweis-Linz

Dans les environs, on visitera à Trotnov les ruines du château du héros national tchèque Jan Žižka, le château néo-gothique des princes Schwarzenberg à Hluboká nad Vltavou, la splendide église du village de Hosin et, un peu plus éloignée mais valant le détour, la petite ville de Český Krumlov, classée au patrimoine mondial par l'Unesco.

Personnalités célèbres

Jumelages

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens

  • Portail de la Tchéquie Portail de la Tchéquie

Ce document provient de « %C4%8Cesk%C3%A9 Bud%C4%9Bjovice ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article (11134) České Budějovice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 11134 České Budějovice — BASEPAGENAME is a main belt asteroid with an orbital period of 1815.1100652 days (4.97 years).cite web | url = http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=11134 | title = JPL Small Body Database Browser | accessdate = 2008 04 07 | publisher = NASA] The …   Wikipedia

  • List of asteroids named after places — This is a list of asteroids named after places, organized by continent.Africa*1193 Africa (Africa)Countries of Africa*1197 Rhodesia (Rhodesia, now Zimbabwe) *1213 Algeria (Algeria) *1278 Kenya (Kenya) *1279 Uganda (Uganda) *1432 Ethiopia… …   Wikipedia

  • Meanings of minor planet names: 11001–12000 — As minor planet discoveries are confirmed, they are given a permanent number by the IAU s Minor Planet Center, and the discoverers can then submit names for them, following the IAU s naming conventions. The list below concerns those minor planets …   Wikipedia

  • Miloš Tichý — and his wife Jana Tichá List of discovered asteroids Name Date of discovery 6426 Vanýsek March 2, 1995 …   Wikipedia

  • List of named asteroids (A-C) — A List of named asteroids ordered alphabetically from A to C.See also: *List of named asteroids (D E) *List of named asteroids (F H) *List of named asteroids (I K) *List of named asteroids (L N) *List of named asteroids (O R) *List of named… …   Wikipedia

  • Liste des asteroides (11001-12000) — Liste des astéroïdes (11001 12000) Voici la liste des astéroïdes numérotés de 11001 à 12000. Les astéroïdes sont numérotés lorsque leur orbite est confirmée, ce qui peut parfois se produire longtemps après leur découverte. Ils sont classés ici… …   Wikipédia en Français

  • Liste des astéroïdes (11001-12000) — Voici la liste des astéroïdes numérotés de 11001 à 12000. Les astéroïdes sont numérotés lorsque leur orbite est confirmée, ce qui peut parfois se produire longtemps après leur découverte. Ils sont classés ici par leur numéro et donc… …   Wikipédia en Français

  • Milos Tichy — Miloš Tichý Miloš Tichý (né en 1966) est un astronome tchèque. Il est marié à l astronome Jana Tichá. C est un découvreur prolifique d astéroïdes. Il travaille avec sa femme à l observatoire Klet. Il a également découvert la comète périodique… …   Wikipédia en Français

  • Miloš Tichý — (né en 1966) est un astronome tchèque. Il est marié à l astronome Jana Tichá. C est un découvreur prolifique d astéroïdes. Il travaille avec sa femme à l observatoire Kleť. Il a également découvert la comète périodique 196P/Tichý (P/2000 U6). L… …   Wikipédia en Français

  • Zdenek Moravec — Zdeněk Moravec Pour les articles homonymes, voir Moravec. Zdeněk Moravec est un astronome tchèque. C est un prolifique découvreur d astéroïdes. Astéroïdes découverts : 75 6801 Střekov 22 octobre 1995 (7495) Feynman 22 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”