ATEX

Règlementation ATEX

La réglementation ATEX (ATmosphères EXplosibles) est issue de deux directives européennes (94/9/CE en 1994 pour les machines et 1999/92/CE en 1999 pour les utilisateurs).

Elle s'applique en France en vertu du respect des exigences du Code du Travail.

Sommaire

Règlementation ATEX

La règlementation dite ATEX demande à tous les chefs d'établissement de maîtriser les risques relatifs à l'explosion de ces atmosphères au même titre que tous les autres risques professionnels. Pour cela, une évaluation du risque d'explosion dans l'entreprise est donc nécessaire pour permettre d'identifier tous les lieux où peuvent se former des atmosphères explosives : il s'agit du DRPE (Document relatif à la protection explosion). Conformément à la directive 1999/92/CE et à l'article R.232/12/28 du Code du Travail, les emplacements ATEX doivent être subdivisées en zones : 0, 1 ou 2 pour les gaz, 20, 21 ou 22 pour les poussières.

  • Les zones 0 et 20 sont les zones où la présence de gaz est permanente en conditions normales. Ce sont par exemple des évents permanents, soupapes, intérieur de citernes, intérieur de pompes pour les gaz, mais aussi intérieur de réacteur, silos,... pour les poussières.
  • Les zones 1 et 21 sont les zones où l'émanation de produit est occasionnelle en conditions normales, comme certains évents, soupapes ou trémie, ...
  • Enfin les zones 2 et 22 sont des zones où il peut y avoir une émanation de produits lors de situations anormales prévisibles.

Une fois ces zones caractérisées et marquées, les décrets D2002-1553 et D2002-1554 du 24 décembre 2002 imposent l'utilisation de matériels spécifiques dans ces zones afin d'écarter tout risque d'explosion.

Marquage des matériels ATEX

Depuis 2003, les nouveaux matériels installés doivent obligatoirement répondre à la directive de 94 : La directive 94/9/CE : elle concerne la conformité de l'installation d'un nouvel équipement dans son environnement industriel. Le marquage indiquant la conformité de cet équipement se décompose en trois parties - exemple de marquage : II 2 G/D

  • La première partie indique son lieu d'utilisation (I pour les mines, II pour les industries de surface tel la chimie, la pétrochimie,...)
  • La deuxième partie indique la catégorie : 1 pour du matériel implantable en zone 0/20 ou moins, 2 implantable en zone 1/21 ou moins et 3 implantable en zone 2/22.
  • La troisième partie indique le type de zone (G pour les zones gaz (0,1,2), D pour les zones poussières (20,21,22)).

Pour le matériel électrique, un complément permet d'identifier le mode de protection : exemple : EEx d IIC T6

  • La première partie correspond au fait que l'équipement réponds à la norme CENELEC (européenne). Le code Ex correspondant à la norme CEI (internationale).
  • La deuxième partie est une ou plusieurs lettres comme "d" pour un appareil antidéflagrant, "e" pour sécurité augmentée, "ib ou ia" pour sécurité intrinsèque, mais aussi "m", "q", ...
  • La troisième partie, indique le groupe de gaz :
Groupe Gaz de référence Énergie minimale d'inflammation
I méthane 300 µJ
IIA propane 240 µJ
IIB Ethylène 70 µJ
IIC Hydrogène & acétylène 17 µJ
  • Enfin la dernière partie est la température maximale de surface : T1 : 450°C, T2 : 300°C, T3 : 200°C, T4 : 135°C, T5 : 100°C et T6 : 85°C. Cela signifie, en cas d'incendie, pour une armoire T6 contenant des produits inflammables, que la température de cette armoire ne dépassera pas 85°C. Le coût augmente avec la performance (de T1 pour le moins cher jusqu'à T6 pour le plus onéreux).

Enfin, cette directive explique les obligations des fabricants, importateurs et assembleurs de matériel ATEX en vue de leur commercialisation. La catégorie 1 ayant le niveau d'exigence le plus élevé avec validation du prototype, de la chaîne de production et de la notice d'instruction par un organisme notifié (INERIS ou LCIE en France) par exemple.

La directive 99/92/CE : correspond aux obligations des utilisateurs. Elle précise l'obligation du chef d'entreprise d'effectuer l'évaluation des risques d'explosion, l'obligation de zonage sur le terrain et l'obligation pour les salariés exposés, aussi bien personnels du site que personnels d'entreprises extérieures de recevoir une formation de sensibilisation aux risques ATEX. Tous ces risques ainsi que les analyses complémentaires et les mesures mises en place devront être inscrit dans le DRPE (Document Relatif à la Protection Contre les Explosions) qui est annexé au Document Unique d'évaluation des Risques.

Nature des atmosphères explosibles

Modes de protection

  • Sécurité de construction "c" : Appareils mécaniques à mouvement et friction reconnus sûrs pour éviter les échauffements et les étincelles. Installation possible en zones 1 et 21.
  • Enveloppe anti-déflagrante "d" : une enveloppe résistante à l'explosion de son volume interne et ne transmettant pas cette explosion contient les pièces pouvant provoquer une inflammation. Installation possible en zones 1 et 21.
  • Sécurité augmentée "e" : dispositif empêchant la production d'étincelles au niveau des connexions en assurant le maintien mécanique et les isolations nécessaires. provoquer une inflammation
  • Sécurité intrinsèque "i" : circuit qui, en conditions normales ou de défaut, ne peut produire d'étincelle ou d'échauffement suffisants pour provoquer l'inflammation de l'atmosphère explosible. Se décompose en 3 catégories, ia, ib et ic correspondant grossièrement au nombre de défauts que le circuit peut accepter (respectivement 2, 1 et 0) et aux zones d'installation possibles : respectivement 0, 1 et 2 pour le gaz et 20, 21 et 22 pour la poussière.
  • encapsulage "m" : les pièces de circuit pouvant enflammer l'atmosphère explosive sont enfermées dans un compound. Installation possible en zones 0 et 20.
  • concept produit "n" : circuit qui, en conditions normales et dans certaines conditions de défaut bien définies, ne peut produire l'inflammation de l'atmosphère explosible. Se décompose en 5 catégories : "nA" (protection contre le risque d'étincelle ou d'échauffement), "nC" (protection par étanchéité d'enveloppe empêchant la pénétration de l'atmosphère explosible), "nR" (Enveloppes construites de manière à réduire l’infiltration de gaz), "nL" (protection contre le risque d'étincelle ou d'échauffement) et "nP" (maintien en surpression d'un gaz antidéflagrant). Installation possible en zone 2.
  • Immersion "o" : les pièces pouvant provoquer une inflammation de l'atmosphère explosible sont immergées dans l'huile. Installation possible en zones 1 et 21.
  • Surpression "p" : les pièces pouvant provoquer une inflammation de l'atmosphère explosible sont maintenues à une pression supérieure à la pression atmosphérique avec un gaz neutre. Installation possible en zones 1 et 21.
  • Remplissage pulvérulent "q" : les pièces pouvant provoquer une inflammation de l'atmosphère explosible sont placées dans une enveloppe remplie de matériau pulvérulent (sable, ...). Installation possible en zones 1 et 21.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de l’Union européenne Portail de l’Union européenne
Ce document provient de « R%C3%A8glementation ATEX ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ATEX de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ATEX — Logo ATEX ist ein weit verbreitetes Synonym für die ATEX Leitlinien der Europäischen Union. Die Bezeichnung ATEX leitet sich aus der französischen Abkürzung für ATmosphère EXplosive ab. Die Direktive umfasst aktuell zwei Richtlinien auf dem… …   Deutsch Wikipedia

  • ATEX — ATEX  директивы ЕС описывающие требования к оборудованию и работе в потенциально взрывоопасной среде. Директивы Знак CE, наносимый на сертифицированное оборудование В июле 2006 года Евросоюзом были приняты нормы, направленные на защиту людей …   Википедия

  • Atex — steht für: Atex (Textverarbeitung), eine von Druckmedien genutzte Redaktionssoftware Die Abkürzung ATEX steht für: die ATEX Direktiven (Explosionsschutz) der Europäischen Union, Abkürzung für den französischen Ausdruck „Atmosphère explosible“ …   Deutsch Wikipedia

  • Atex — Atex:* The ATEX directive, a standard/guideline for explosion protection in the industry. * Atex (software), a software company …   Wikipedia

  • atex — atéx s. n. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  ÁTEX s. n. material termo şi fonoizolant, din fibre de lemn. (n. com.) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Atex — Règlementation ATEX La réglementation ATEX (ATmosphères EXplosibles) est issue de deux directives européennes (94/9/CE en 1994 pour les machines et 1999/92/CE en 1999 pour les utilisateurs). Elle s applique en France en vertu du respect des… …   Wikipédia en Français

  • ATEX — ATmosphere EXplosive (Business » General) ** Avery Communications (Business » NASDAQ Symbols) * Asplundh Tree Expert Company Railroad Division (Regional » Railroads) …   Abbreviations dictionary

  • ATEX — abbr. AVERY COMMUNICATIONS NASDAQ …   Dictionary of abbreviations

  • Atex (software) — Atex is a software company providing solutions to the global media industry and helped pioneer the switch of newspaper and magazine publishing from hot lead to cold type , and in the process developed networked machines with communication… …   Wikipedia

  • Atex-Textverarbeitung — Atex ist ein in den 1970er Jahren gegründetes und von 1983 bis in die 1990er Jahre von der gleichnamigen Kodak Tochter vertriebenes Textverarbeitungs und Redaktionssystem für Tageszeitungen, das als integrierte IT Struktur sowohl die Terminal… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”