AS Red Star 93

Red Star

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie).
Red Star FC 93 Football pictogram white.png
Logo
Généralités
Nom complet Red Star Football Club 93
Date de fondation 1897
Statut professionnel 1932-1948 / 1952-1960
1961-1978 / 1992-2001
Couleurs vert et blanc
Stade Stade Bauer
(10 000 places)
Siège 92, rue du Docteur Bauer
93400 Saint-Ouen
Championnat actuel CFA
Président Patrice Haddad
Entraîneur Alain Mboma
Site web www.redstarfc93.fr
Palmarès
National[1] Champion de France D2 (2)
Coupe de France (5)
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

Le Red Star FC 93 est un club de football français, fondé à Paris en 1897.

Le club présidé par Patrice Haddad et entraîné par Alain Mboma évolue pour la saison 2009-2010 en Championnat de France Amateurs (D4), division dans laquelle il a été réintégré par le tribunal administratif de Cergy qui à ordonné à la FFF de suivre l'avis du CNOSF. Ce même CNOSF qui préconisait de rendre le point de pénalité (nécessaire au maintien en CFA) infligé par la FFF pour jets de projectiles. Il joue ses matchs au Stade Bauer.

Sommaire

Palmarès

Histoire

Les débuts du Red Star (1897-1898)

La naissance du Red Star a des raisons politico-religieuses. Le but de ses créateurs est de récolter des voix dans les milieux populaires en faveur des idées sociales du Sillon et contre l'anticléricalisme de gauche[réf. nécessaire].

En février 1897, Jules Rimet réunit son frère Modeste, son beau-frère Jean de Piessac, Georges Delavenne, Charles de Saint-Cyr et Ernest Weber dans un café du 7e arrondissement de Paris, à l'angle de l'avenue de la Bourdonnais et de la rue de Grenelle, dans le quartier du Gros Caillou. C'est ainsi que le Red Star, club omnisports, est fondé. Le nom est donné par une anglaise, Miss Jenny, en référence à la compagnie transatlantique « Red Star Line ».

Jean de Piessac, fonctionnaire au ministère de la guerre, est élu président. Jeune marié, ce dernier cède son fauteuil à Jules Rimet au printemps 1897.

En 1898, Le Red Star fusionne avec l'Union Pédestre de la Rive Gauche, qui lui abandonne ses effectifs. Les couleurs du Red Star sont alors le bleu marine et le blanc. Le club compte alors plus d'une centaine d'adhérents. Cette même année, le Red Star joue le championnat de Paris de troisième série organisé par l'union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA). Il s'y classe 8e sur 10.

L'âge d'or du Red Star (1899-1946)

L'équipe du Red Star en 1910.

L'équipe de football joue d'abord sur un terrain le long du Champ-de-Mars. On l'en chasse pour des raisons immobilières. Le Red Star doit s'expatrier à Meudon, sur une terrasse dominant la vallée de la Seine, puis au petit vélodrome de la ville.

En 1907, le Red Star change de nom suite à sa fusion avec l'Amical Football Club et devient le Red Star Amical Club. Le club quitte Meudon pour un terrain vague à côté de la station de métro Grenelle (aujourd'hui Bir-Hakeim).

Ce terrain est vendu peu après pour devenir le Vélodrome d'Hiver. En 1910, le club déménage à Saint-Ouen (Seine) pour occuper le Stade de Paris, nouvellement construit rue de la Chapelle, derrière le célèbre marché aux puces de Saint-Ouen. Le 23 mars 1911, le stade est inauguré par un match international, France-Angleterre (0-3), suivi d'un France-Italie le 9 avril (2-2). Le stade, rebaptisé aujourd'hui stade Bauer, abritera le club jusqu'en juin 1998, date à laquelle la vétusté du stade forcera le club à déménager à nouveau. Le club, alors en Division 2 s'installe sur le site de Marville, dans le parc de La Courneuve. Il retrouvera le stade Bauer le 12 octobre 2002, après être descendu de trois divisions.

En 1912, entraîné par Roland Richard, le Red Star devient champion de France pour le compte de la nouvelle Ligue nationale crée en 1910-1911, en concurrence avec trois autres fédérations, avant que la FFFA (Fédération française de Football Association) ne soit créée le 7 avril 1919. Entre temps, en 1913, le Red Star Amical Club joua un match amical contre le club londonien de Tottenham Hotspur.

En 1921, 1922 et 1923, le Red Star réussit l'exploit de remporter la Coupe de France trois années de suite :

  • Le 24 avril 1921, le premier trophée est obtenu grâce à une victoire sur l'Olympique de Paris (2-1), au stade Pershing de Vincennes, grâce à des buts de Robert Clavel et Marcel Naudin pour le Red Star contre un but de Landauer.
  • Le 7 mai 1922, le Red Star emporte la finale face au Stade rennais (2-0), au stade Pershing, devant près de 25 000 spectateurs, grâce à des buts de l'international Paul Nicolas et de Raymond Sentubéry.
  • Le 6 mai 1923, grâce à un doublé de Marcel Naudin et un troisième but de Lucien Cordon, le Red Star AC gagne sa troisième Coupe de France en battant le FC Cette (3-0) devant 20 000 spectateurs au stade Pershing. Les principaux héros de cette aventure sont Lucien Gamblin, un héros de la Grande Guerre à trois galons qui deviendra journaliste, Paul Nicolas, futur sélectionneur de 1958 et Pierre Chayriguès, l’immense gardien précurseur.

En 1926, le Red Star fusionne de nouveau, avec l'Olympique de Paris cette fois-ci. Le Red Star Amical Club devient alors le Red Star Olympique. À cette occasion, le maillot rayé marine et blanc disparaît au profit d’une chemisette blanche.

Le 8 mai 1928, le club gagne sa quatrième Coupe de France en battant le Cercle Athlétique de Paris (3-1) au Stade de Colombes devant 30 000 spectateurs. Les buts sont signés de Paul Wartel, Brenna Egil Lund et Juste Brouzes. Paul Nicolas, vainqueur de sa quatrième coupe, et Paul Baron, futur entraîneur du Racing, font partie de cette équipe.

En 1932, le football français devient officiellement professionnel. C'est à cette occasion que se met en place un championnat de France avec deux poules de division nationale. Le Red Star Olympique est un des premiers clubs en France à adopter ce nouveau statut. Il participe au premier Championnat de France professionnel, lors de la saison 1932-33. À cette occasion, le club dispute son premier match, non pas au Stade de Paris (en travaux), mais au Stade Élisabeth de la Porte d'Orléans à Paris. Le match est perdu 2-3 face à l’Olympique d’Antibes. À l’issue de cette première saison professionnelle, le Red Star est relégué en Division 2. Champion la saison suivante, il retrouve une Division 1 à poule unique, sous la forme que nous lui connaissons aujourd'hui. C’est à cette époque que le Red Star opte pour le maillot vert à manches blanches actuel, couleurs originales de l'Olympique de Paris. Le club y reste jusqu’à la saison 1937-38.

En 1941, le Red Star Olympique perd la finale de la Coupe de France - Zone occupée contre Bordeaux (3-1).

En 1942, après avoir battu Reims (1-0) en finale de la Coupe de France - Zone occupée et Lens lors de la finale Inter-zone (1-1 à Saint-Ouen puis 5-2 au Parc des Princes), le Red Star Olympique remporte le 17 mai sa quatrième victoire en Coupe de France en battant Sète 2-0 à Colombes devant 44 654 spectateurs (buts de Henri Joncourt et de Fred Aston). L'équipe compte Julien Darui, Helenio Herrera, Fred Aston, André Simonyi et Georges Meuris, capitaine.

Le déclin du Red Star (1946-1978)

Le 26 mai 1946, le Red Star Olympique dispute une nouvelle finale de Coupe de France, perdue 4-2 contre Lille OSC (4-2) à Colombes devant 59 692 spectateurs.

En 1948, le Red Star fusionne avec le Stade Français et devient le Stade Français - Red Star, fusion qui s'avère malheureuse. Au bout de deux saisons médiocres, le Red Star abandonne le football professionnel. En 1952, le club réintègre le championnat de France de division 2 et retrouve le Stade de Paris.

À la fin de la saison 1954-55, le Red Star Olympique Audonien gagne le droit de retrouver la division 1 en finissant second du championnat. Mais à la suite d'une enquête sur certaines malversations ouverte par le Groupement des clubs professionnels, dirigé par Paul Nicolas, le club reste en division 2.

Le club évolue en division 2 jusqu'en 1960, date à laquelle il est exclu du football professionnel. Cette exclusion ne dure cependant qu'une année, et le club réintègre le championnat de division 2 dès 1961.

À l'issue de la saison 1964-1965, le club accède à la première division, mais est relégué dès l'année suivante. En 1967, après une fusion avec le... Toulouse Football Club, le Red Star Olympique Audonien devient le Red Star Football Club, et accède à nouveau à la première division.

Le club dispute alors six saisons consécutives en première division. Ces six saisons sont assez difficiles, puisque le meilleur classement obtenu n'est qu'une treizième place. Le club est relégué à l'issue de la saison 1972-1973, puis remonte aussitôt, en reportant son championnat devant le Paris SG et l'US Toulouse, avant d'être à nouveau relégué, à l'issue de la saison 1974-1975. Cette saison 1974-1975 reste, à ce jour, la dernière disputée par le Red Star au plus haut niveau du football français.

Cette année-là, une troisième tribune de 7 500 places est construite au Stade de Paris, le long de la rue du Docteur Bauer. Après trois saisons en division 2, le club dépose le bilan, en 1978, et doit repartir en division d'honneur sous le nom de Association Sportive du Red Star.

Difficile retour du Red Star (depuis 1978)

Le club réussit alors une belle remontée dans la hiérarchie du football français, en enchaînant trois promotions en trois saisons (montée en division 4 en 1980, en division 3 en 1981 puis en division 2 en 1982).

Après cinq saisons en division 2, le club redescend en 1987, avant de retrouver la division 2 en 1989. De 1989 à 1999, le club dispute dix saisons consécutives en division 2, avant d'être à nouveau relégué. La saison 1998-1999 est à ce jour la dernière disputée par le club en division 2.

Entre temps, en 1991-1992, le Red Star dispute une très belle saison, avec un 1/4 de finale de coupe de France perdu contre l'AS Cannes, alors en division 1 (1-0), et une 4e place en championnat, à trois points de la troisième place qui permettait alors de disputer des barrages d'accession en première division.

Le 21 avril 1998, le Red Star 93 dépose auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports un dossier de candidature en tant que club résident du Stade de France. L'avis défavorable de la Direction nationale du contrôle de gestion met un terme à ce projet. Le 11 mars 1999, le Red Star dispute pourtant un match de championnat de division 2 contre l'AS Saint-Etienne au Stade de France, devant 48 018 spectateurs, ce qui constitue le record d'affluence du club. Ce match au Stade de France est suivi d'un autre, face au Racing Club de Paris, pour célébrer avec trois ans de retard le centenaire du club de Saint-Ouen.

Contraint par les nouvelles normes de sécurité à quitter le stade Bauer, le Red Star 93 s'installe dans le Parc Marville de La Courneuve à l'aube de la saison 1998-1999, année de la descente en National. Dans l'esprit des supporters, ce déménagement est provisoire, en attendant que soient effectués les travaux de rénovation du Stade Bauer.

En 1999-2000, le Red Star 93, fraîchement relégué en National, dispute un championnat très moyen, mais effectue une belle campagne en coupe de France (défaite en 1/8 de finale contre Lyon, 2-1) et en coupe de la Ligue (défaite en 1/2 finale contre futur vainqueur Gueugnon, 2-2 après prolongation et 12 tirs au but à 11).

Le 9 juin 2000, à l'appel des Anciens du Red Star 93, une manifestation est organisée devant le Stade Bauer afin que le club audonien puisse rejoindre son antre mythique. Cette manifestation est suivie d'une marche vers la mairie de Saint-Ouen, afin de protester contre le refus de la mairie d'engager les travaux de rénovation nécessaires. Une délégation d'anciens du Red Star 93 est reçue par Paulette Fost, maire de Saint-Ouen.

En octobre 2002, le Red Star, descendu en CFA 2, retourne au stade Bauer, où aucun travail de rénovation n'a été entrepris. En proie à d'importantes difficultés financières, le club dépose le bilan en juin 2003. Une nouvelle équipe reprend le club, en division d'honneur. En trois saisons, le club remonte en CFA.

En mai 2009, après trois saisons en CFA, le club redescend en CFA 2 en partie à cause d'un point de pénalité infligé par la FFF pour jets de projectiles, malgré la présence dans l'équipe de Franck Matingou, ancien joueur professionnel, et de l'entraîneur François Ciccolini, ancien entraîneur du SC Bastia remercié en cours de saison et remplacé par David Giguet.

Le 10 juin 2009, la réserve du club échoue aux tirs au but en finale de la Coupe de Paris Paruvendu contre le SC Levallois.

Finalement, le tribunal administratif de Cergy a ordonné à la FFF de suivre l'avis du CNOSF de rendre le point perdu au club, ce qui entraîne le maintien de l'équipe en CFA pour la saison 2009-2010. Alain M'Boma, ancien entraineur de Villemonble, a pris les commandes du club de Saint-Ouen qui est actuellement 16e sur 18 après 6 journées.

Les différents noms du club

  • Red Star Club Français de 1897 à 1906.
  • Red Star Amical Club de 1906 à 1927 suite à la fusion avec l'Amical Football Club.
  • Red Star Olympique de 1927 à 1946 suite à la fusion avec l'Olympique de Paris.
  • Red Star Olympique Audonien de 1946 à 1948.
  • Fusion « Stade français-Red Star » de 1948 à 1950.
  • Red Star Olympique Audonien de 1950 à 1967.
  • Red Star Football-Club de 1967 à 1978 suite à la fusion avec le Toulouse FC.
  • AS Red Star de 1978 à 1984.
  • AS Red Star 93 de 1984 à 2003.
  • Red Star FC 93 depuis 2003.
  • Section professionnelle de 1932 à 1948, de 1952 à 1960, de 1961 à 1978 puis de 1993 à 2001.

Joueurs emblématiques du passé

Panneau Red Star affiché sur la façade du Stade Bauer

Roger MAGNUSSON

Effectif actuel (2008-2009)

  • Gardiens de but : PINOTEAU Xavier, DIAKITE Diakité
  • Défenseurs : BERTRAND Sébastien, FOURNEUF Vincent, N'SEKE José
  • Milieux de terrain : FARDIN Ludovic
  • Attaquants : DIACOURAGA Amadou,
  • Entraîneur : Alain M'Boma
  • Entraîneur-adjoint : David Giguet
  • Préparateur Physique : FONDELOT Randy
  • Entraîneur des gardiens : AMZAL Faouzi
  • Directeur sportif : Patrice Lecornu

Supporters

Le Red Star bénéficie du soutien de 300 à 700 personnes présentes à domicile, avec des pics à 1000 pour les grands matchs. Le Red Star compte toujours entre 10 et 80 supporters en déplacement selon la distance et l'enjeu.

Le Red Star compte plusieurs groupes de supporters : les Perry Boys et Gang Green notamment. Les Red Star Fans sont composés des membres de ces groupes ainsi que d'"indépendants". Il existe également une association loi 1901, le Collectif des amis du Red Star[2] qui compte à la fin de l'année 2008 55 membres adhérents plus une dizaine de sympathisants. Le collectif organise plusieurs manifestations dans la saison : déplacement en car, point d'information au stade, concert, repas, solidarité avec le Sénégal, collectes de vêtements et de denrées alimentaires, etc. et soutient le club en toute indépendance.

Il existe enfin une section Ouest du Gang Green qui suit les matches du RS93 en Bretagne.

Notes

  1. Seules les compétitions officielles sont indiquées ici
  2. Site du Collectif des amis du Red Star

Bibliographie

  • Guillaume Hanoteau, Le Red Star. Mémoires d'un club légendaire. Paris, Seghers, 1983. (ISBN 2-221-01156-2)
  • Raymond Dityvon, Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Red Star. Paris, Cercle d'Art, 1994. (ISBN 2-7022-0410-4)
  • François de Montvalon, Frédéric Lombard, Joël Simon, Pierre Laporte, Gilles Saillant, Red Star Histoires d'un siècle. Club Red Star, 1999.
  • Pierre Laporte et Gilles Saillant, Red Star. Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 2005. (ISBN 2-84910-188-5)


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la Seine-Saint-Denis Portail de la Seine-Saint-Denis
Ce document provient de « Red Star ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AS Red Star 93 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Red Star 93 — Red Star Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red star 93 — Red Star Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star — Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star Olympique — Red Star Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star Paris — Red Star Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star Saint-Ouen — Red Star Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star Paris — Voller Name Red Star Football Club 93 Gegründet 1897 Vereinsfarben Grün Weiß …   Deutsch Wikipedia

  • Red Star Football Club 93 — Pour les articles homonymes, voir Red Star (homonymie). Infobox club sportif Red Star FC 93 …   Wikipédia en Français

  • Red Star Saint-Ouen — Infobox Football club clubname = Red Star fullname = Red Star Football Club 93 nickname = shortname = founded = 1897 as Red Star Club Français ground = Stade Bauer Saint Ouen, Seine Saint Denis capacity = 10,000 chairman = flagicon|France Bruno… …   Wikipedia

  • Red Star Belgrade — Full name Fudbalski Klub Crvena Zvezda Nickname(s) Zvezda (The Star) Crveno beli (The Red Whites) Founded 4 March 1945 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”