AS Paillade

Montpellier Hérault Sport Club

Montpellier HSC Football pictogram white.png
Logo
Généralités
Nom complet Montpellier Hérault Sport Club
Surnom(s) MHSC, La Paillade
Nom(s) précédent(s) Stade Olympique Montpelliérain (1919-1970)
Montpellier Littoral Sport Club (1970-1974)
Montpellier Paillade Sport Club (1974-1989)
Date de fondation 1919
Statut professionnel Entre 1932 et 1969
Depuis juillet 1978
Couleurs Bleu et Orange
Stade Stade de la Mosson
Siège Avenue Albert Einstein
Domaine de Grammont
34070 Montpellier Cedex 2
Championnat actuel Ligue 1
Président France Louis Nicollin
Entraîneur France René Girard
Joueur le plus capé France Pascal Baills (429)
Meilleur buteur France Laurent Blanc (84)
Site web www.mhscfoot.com
Palmarès
National[1] Coupe de France (2)
Championnat de France D2 (3)
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Troisième
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Saison 2009-2010 du Montpellier HSC

Le Montpellier Hérault Sport Club est un club de football français basé à Montpellier et fondé en 1919, sous le nom de Stade Olympique Montpelliérain (SOM). Depuis novembre 1974, le club héraultais est présidé par Louis Nicollin.

L'équipe première masculine, promue en Ligue 1 à l'issue de la saison 2008-2009, est entraînée par René Girard. Elle évolue au Stade de la Mosson depuis 1974 et s'entraîne au Domaine de Grammont. Le club a remporté deux Coupes de France.

L'équipe première féminine évolue également au premier échelon national lors de la saison 2009-2010.

Sommaire

Histoire

Du SOM à La Paillade[2]

Le Stade Olympique Montpelliérain est fondé en 1919 et adopte les couleurs de sa ville : rouge et blanche. Très vite, le club somiste fusionne avec La Vie au Grand Air du Languedoc, club omnisports presque uniquement dédié au football, fondé en 1917. Le club du président Robert évolue alors au Parc à Ballons (aujourd'hui Lycée Mermoz).

Le nom initial subit quelques changements avec le temps : entre 1927 et 1937, le Stade Olympique Montpelliérain devient les Sports Olympiques Montpelliérains (pour souligner le caractère omnisport du club), puis à nouveau Stade Olympique Montpelliérain (afin d'échapper aux créanciers). A noter qu'en 1941 et durant 3 saisons, le club est forcé à fusionner avec l'USM, le club de rugby montpelliérain et prend le nom d'USOM.

Les débuts du club sont flamboyants. Le SOM terrasse le géant sétois en finale de la Coupe du Médoc (équivalent de la Coupe du Languedoc) dès 1920 ! Ce premier titre donne au SOM un ascendant décisif face à la multitude de clubs montpelliérains. La même année, le SOM inaugure le Stade des Aubes. Ce dernier n'étant pas clôturé, les recettes sont faméliques. Exigeant des travaux à la société propriétaire du stade, le club se retrouve expulsé en août 1922. Le club s'établit alors au Parc des Sports de l'avenue Pont Juvénal, situé à 600 mètres de la place de la Comédie, dont les installations sont inaugurées le 30 septembre 1923. Le club est propriétaire de ce complexe sportif financé par des dirigeants et des mécènes.

En fin de saison 1927-1928, le SOM remporte le prestigieux titre de Champion de la Ligue du Sud-Est devant le FC Sète. Il se qualifie donc pour la phase finale du Championnat de France Excellence et échoue en demi-finales face au Stade Français.

L'année 1929 est celle de l'apothéose. Après avoir éliminé Annemasse, le Stade Olympique de l'Est, le FC Mulhouse, le Stade Rennais et Stade Raphaëlois, le SOM accède à la finale de la Coupe de France de football qui verra s'affronter deux clubs héraultais : le SOM et le FC Sète. Le 5 mai 1929, le SOM remporte la Coupe de France de football suite à un match crispé. Les somistes s'imposent 2-0 (buts des frères Kramer : Titi et Edmond) et ramènent la coupe à Montpellier. Le SOM retrouve les fastes de la finale de la Coupe de France en 1931, mais échoue face aux Parisiens du Club Français (0-3).

Encore champion de Ligue du Sud-Est en 1932, le SOM passe professionnel en 1932 et participe ainsi au premier championnat de première division avec 19 autres clubs pionniers. Le SOM conserve sa place parmi les professionnels de 1932 à 1969 en alternant passages en D1 et en D2.

Lors de la saison 1967/1968, le SOM abandonne son vieux Parc des Sports de l'avenue Pont Juvénal pour rejoindre le nouveau Stade Richter. Ce déménagement va provoquer la désaffection du public, qui ne se reconnaît pas dans ce nouveau stade trop grand, glacial, et plus loin du centre-ville. Les recettes se font rares (750 spectateurs lors de SOM-Nancy en D2, en 1969). En grandes difficultés financières, le SOM abandonne le statut professionnel et est relégué en CFA (1969).

Un an plus tard, il se transforme en Montpellier Littoral puis fusionne avec le vieux Sport Club Montpelliérain, créé en 1908 par les Jésuites (doyen des clubs du Clapas, n°d'affiliation FFF : 99). Cette fusion donne naissance au Montpellier Littoral Sport Club et permet au club de se refaire une virginité financière avec un repêchage en D2 (sur dossier) à la clé. Le MLSC adopte le n°Fédéral du feu Sport Club Montpelliérain (n°99)[3].

Le 1er juin 1974, nouvelle fusion entre le Montpellier Littoral SC relégué en DH et l'AS Paillade (club créé en 1967, tout juste promu en PHA)  : le club prend alors le nom de Montpellier la Paillade Sport Club Littoral (MPSCL) puis plus tard de Montpellier Paillade Sport Club (MPSC). Il garde les couleurs rouge et blanche du Montpellier Littoral Sport Club et évolue au Stade de la Mosson, petit stade de quartier où évoluait l'AS Paillade. Néanmoins, jusqu'en 1977, certaines rencontres "importantes" seront jouées au Stade Ritcher, ancien stade du SOM et du Montpellier Littoral Sport Club (le Stade de la Mosson n'étant pas "homologué").

En novembre 1974, Louis Nicollin, jusqu'alors président d'un club corporatif (la Formation Sportive de Nettoiement) est appelé par les dirigeants du MPSCL, lanterne rouge en DH Sud-Est. Il "dissout" alors son club corpo et "transfère" ses joueurs à La Paillade dont il prend la co-présidence le 5 novembre (en compagnie de Robert Prouget, président du MLSC puis du MPSCL)[4].

Pour Louis Nicollin, le 5 Novembre 1974 est la date de création de "son" club, qu'il a pourtant racheté à Maître Thévenet (l'ancien président du MLSC) pour 400.000 francs.

De La Paillade au Montpellier Hérault SC

Nicollin devient très vite l'unique président. Le club passe professionnel en 1978. Sous la houlette de ce nouveau président, le club connaît alors une ascension fulgurante. Le club gravit avec assurance et célérité les échelons qui mènent à l’élite, accédant à la première division à l’issue du championnat 1980-1981. Les capitaines Fleury Di Nallo et Michel Mézy ainsi que les entraîneurs Robert Nouzaret et Kader Firoud sont les grands artisans de la réussite du club. Cependant, l’expérience en première division tourne court puisque le club ne peut éviter la relégation la saison suivante.

En 1989, le club est rebaptisé Montpellier-Hérault Sport Club et écrit les plus belles pages de son histoire, en jouant les tous premiers rôles en première division et en Coupe de France, trophée remporté en 1990, grâce notamment au Colombien Carlos Valderrama, à Laurent Blanc et Eric Cantona. Lors de la saison 1990-1991, le MHSC est l’auteur d’un parcours remarquable en Coupe des Vainqueurs de Coupe : après avoir battu successivement le PSV Eindhoven (1-0 à domicile, 0-0 à l'extérieur) et le Steaua Bucarest (5-0 puis 3-0 à l'extérieur), le club ne cède qu'en quarts de finale face au futur vainqueur, Manchester United (1-1 à l'extérieur puis 0-2). Ce parcours européen révèle les jeunes talents que sont Laurent Blanc, Vincent Guérin et Patrick Colleter. Durant la décennie suivante, Montpellier est un habitué du ventre mou de la première division, ne goûtant qu’à trois nouvelles reprises aux compétitions européennes (1996, 1997 et 1999).

À l’issue d’une saison 1999-2000 extrêmement décevante malgré un Stade de la Mosson flambant neuf, un recrutement ambitieux et une qualification en Coupe de l'UEFA via l'Intertoto, le club descend en deuxième division après treize saisons passées parmi l’élite. En fin de saison 2002-2003, le trajet effectué à vélo par l’entraîneur Gérard Bernardet jusqu’à Lourdes pour fêter le maintien in extremis des Héraultais parmi l’élite, n’évite pas la relégation lors de l’exercice suivant. De nouveau en Ligue 2, et après deux saisons de transition, le club entend retrouver la Ligue 1 au plus vite avec Jean-François Domergue mais après trois saisons catastrophiques, le club se sépare de ce dernier, alors que la relégation en National menace.

C'est alors Rolland Courbis qui reprend l'équipe en main le 29 avril 2007 pour une opération commando : sauver l'équipe de la relégation alors qu'il ne reste que 4 matchs à jouer... Le premier match sous le commandement de Rolland Courbis tourne au cauchemar : A la 93e minute, sur un corner anodin, et alors que le MHSC fait jeu égal avec les cristoliens, le capitaine emblématique du club marque contre son camp sur un but casquette. Lors de la 36e journée dans un stade soutenant son équipe du début jusqu'à la fin, Montpellier s'impose sur sa pelouse face au Havre sur le score de 2-1. Ce sont pourtant les visiteurs qui ouvrent la marque par Alla. Mais les joueurs de Rolland Courbis égalisent par Lamine Sakho avant que Bedimo, sur un centre de Sakho, marque contre son camp, permettant à Montpellier d'empocher 3 points précieux dans la course au maintien. Le 18 mai 2007, pour la 37e journée, les hommes de Rolland Courbis se déplacent à Ajaccio pour un match à fort enjeu. Les Montpelliérains s'imposent par 2 buts à 0. Jérôme Lafourcade ouvre le score en deuxième pérode avant que Lamine Sakho ne confirme la victoire grâce à un second but quelques minutes après.

Le MHSC se sauve définitivement de la relégation en National lors de la dernière journée grâce à une victoire 1-0 face au Grenoble Foot 38, le 25 mai 2007, sur un but inscrit par Victor Hugo Montaño sur pénalty. La saison 2008-2009 voit le club obtenir son retour en Ligue 1 lors de la dernière journée le 29 mai 2009 : des buts de Joris Marveaux et de Tino Costa permettent au club d'obtenir une victoire décisive sur le RC Strasbourg, devant 30 428 spectateurs, record d'affluence du club. Ce match est notamment marqué par la fin de carrière du capitaine Bruno Carotti, un des joueurs emblématiques du club, et de son entraîneur charismatique Rolland Courbis. Suite au départ de ce dernier, le club engage René Girard pour deux ans.

Historique du Montpellier HSC année par année

Totaux, de la saison 1932/1933 à la saison 2008/2009 (incluses) :

Championnats Saisons Titres J G N P Bp Bc Dif
D1/L1 27 0 954 299 253 402 1225 1466 -241
D2/L2 37 3 1302 515 305 482 1851 1748 +103
D3/CFA 5 0 144 53 38 53 187 186 +1
DH 13 3
DH-B 1  ?
District 1 0
Coupes Nationales Saisons Titres J G N P Bp Bc Dif
Coupe de France 90 2
Coupe de la Ligue 15 0 36 16 7 13 47 40 +7
Coupes d'Europe Saisons Titres J G N P Bp Bc Dif
C2 1 0 6 3 2 1 10 3 +7
C3 3 0 8 1 2 5 6 15 -9
Coupe Intertoto 2 1 16 9 4 3 31 11 +20
  • Le tableau n'inclut pas les matchs de barrages et les finales de championnat
  • Lors de sa 1ère saison (1919/20), le SOM évolue en 1ère série de la Ligue du Sud (amenée à se fondre dans la Ligue du Sud-Est en fin de saison) ne réunissant que des clubs languedociens. On considèrera cette compétition comme un championnat de District bien que le District du Languedoc n'existe pas encore.
  • Lors de la saison 1920/21, le championnat se déroulait en 2 phases : une 1ère phase en District et une 2ème phase en DH (en cas de qualification). Le SOM s'étant qualifié pour la DH, cette saison-là est comptée dans la rubrique DH et non dans la rubrique District.

Palmarès

Le tableau suivant liste le palmarès du club actualisé à l'issue de la saison 2008-2009 dans les différentes compétitions officielles au niveau national, international, régional ainsi que dans les compétitions de jeunes.

Palmarès du club en compétitions officielles
Compétitions nationales Compétitions internationales
Anciennes compétitions
Compétitions régionales
Compétitions de jeunes

Personnalités du club

Entraîneurs du club

Sous l'appellation SOM

Sous l'appellation MLSC

Sous l'appellation MPSCL

Sous l'appellation MPSC puis MHSC

Présidents du club

Sous l'appellation SOM

Sous l'appellation MLSC

  • 1970- 197? : Maître Jean Thévenet
  • * 197? - 1er juin 1974 : Roger Prouget

Sous l'appellation MPSCL

Sous l'appellation MPSC puis MHSC

Joueurs emblématiques du passé

Français

Étrangers

Coupe d’Europe

Les résultats

Saison Compétition Tour Adversaire Résultat
1988-1989 Coupe UEFA 1/32èmes de finales Portugal Benfica Lisbonne 0-3, 1-3
1990-1991 Coupe des Coupes 1/16èmes de finales Pays-Bas PSV Eindhoven 1-0, 0-0
1990-1991 Coupe des Coupes 1/8èmes de finales Roumanie Steaua Bucarest 5-0, 3-0
1990-1991 Coupe des Coupes 1/4 de finales Angleterre Manchester United 1-1, 0-2
1996-1997 Coupe UEFA 1/32èmes de finales Portugal Sporting Portugal 0-1, 1-1
1999-2000 Coupe UEFA 1er tour Serbie Etoile Rouge Belgrade 2-0, 2-2
1999-2000 Coupe UEFA 1/32èmes de finales Espagne Deportivo La Corogne 1-3, 0-2

Effectif actuel

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélection Transfert Fin du contrat
1 Laurent Pionnier Gardien 24/05/1982 France France Juin 2009
16 Geoffrey Jourdren Gardien 4/02/1986 France France Juin 2012
30 Johann Carrasso Gardien 7/05/1988 France France France Espoirs Juin 2011
3 Mapou Yanga-Mbiwa Arrière droit 15/05/1989 République centrafricaine République centrafricaine Juin 2012
14 Mourad Benhamida Arrière droit 10/01/1986 France France Juin 2010
4 Nenad Džodić Arrière central 04/01/1977 Serbie Serbie Juin 2009
5 Emir Spahić Arrière central 18/08/1980 Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Bosnie Juillet 2010
13 Mickaël Nelson Arrière central 02/01/1990 France France France (19 ans) Juin 2010
22 Julio Colombo Arrière central 22/02/1984 France France Juin 2009
21 Abdelhamid El Kaoutari Arrière gauche 17/03/1990 France France France (19 ans) Juin 2010
25 Xavier Collin Arrière gauche 17/08/1974 France France Juin 2009
27 Cyril Jeunechamp Arrière gauche 18/12/1975 France France Juin 2012
23 Jamel Saihi Milieu défensif 27/01/1987 Tunisie Tunisie Tunisie Juin 2012
17 Romain Pitau Milieu défensif 08/08/1977 France France Juin 2012
6 Joris Marveaux Milieu défensif 15/08/1982 France France 500 000 € Juin 2011
29 Younès Belhanda Milieu offensif 25/02/1990 Maroc Maroc Maroc Premier contrat pro Juin 2011
7 Grégory Lacombe Milieu offensif 11/01/1982 France France Juin 2010
8 Philippe Delaye Milieu offensif 26/06/1975 France France Juin 2002
20 Alberto Costa Milieu offensif 09/01/1985 Argentine Argentine Juin 2013
12 Geoffrey Dernis Milieu offensif 24/12/1980 France France Juin 2013
28 Rémy Cabella Milieu offensif 08/03/1990 France France Premier contrat pro Juin 2013
11 Victor Hugo Montaño Ailier 19/12/1987 Colombie Colombie Colombie Juin 2010
18 Karim Aït-Fana Ailier 25/02/1989 France France Juin 2012
19 Souleymane Camara Avant-centre 22/12/1982 Sénégal Sénégal Juin 2011
24 Bengali-Fodé Koita Avant-centre 21/10/1990 Mali Mali Juin 2010
10 Lilian Compan Avant-centre 30/04/1977 France France Juin 2010

Joueur(s) prêté(s)

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélection Club Ligue Fin du prêt
Nicolas Sahnoun Milieu défensif 03/19/1980 France France Racing de Ferrol Segunda División B Juin 2010
Romain Armand Avant-centre 27/02/1987 France France Clermont Ligue 2 Juin 2010

Les groupes de supporters du Montpellier Hérault

Groupes de supporters actuels

  • Butte Paillade 91 : située en Étang de Thau, tribune plus connue sous son nom historique "La Butte", la Butte Paillade est le groupe ultra historique du MHSC, les supporters de la BP 91, sont présents depuis 1991. Site annexe : http://www.buttepaillade91.com

Ils ont fêtés leur 15 ans avec un magnifique tifo lors de la dernière journée de Ligue 2 (saison 06-07) contre Grenoble.

  • Armata Ultras 02 : Armata Ultras existe depuis 2002. Le groupe est situé dans la tribune Étang de Thau aux côtés de la Butte Paillade 91.Le groupe a pour particularité d'être toujours présent aux rencontres à l'extérieur, puisque la bache armata n'a raté qu'un seul match en 6 ans d'existence (lors du match à Ajaccio, à cause des intempéries ce jour là)

L'Armata Ultras a fêté ses 5 ans lors de la 11ème journée de championnat, (saison 07-08) face à Châteauroux.

  • Club Central des Supporters : le CCS est le groupe de supporters le plus ancien (depuis 1977).

Il est situé en tribune Petite Camargue.

  • Gévaudan's Wolves 09 : créé en Août 2009, ce jeune groupe occupe la travée centrale de le tribune Gévaudan.

Anciens groupes de supporters

  • les Ultra Fidèles Supporters (1988-1990): non officiel
  • Les Rangers (1989-1990): groupe non officiel de 20 personnes, à l'origine de la création de la Butte Paillade.
  • Les Aigles Bleus (1990-1992): occupant la tribune Corbières.
  • Le Groupe Décision (nom initial : Casques Bleus): tous les membres fondateurs sont issus des Rangers. Initialement section de la BP91 sous le nom de Casques Bleus (section créée en 1992) puis groupe autonome (1995 à 2000). Dissous suite aux affrontements à Lyon en marge d'un match de Coupe de la Ligue ou l'un des leurs tomba dans le coma suite aux coups reçus par les Bad Gones qui les avaient attaqués à la sortie du stade.
  • Le Kop Of Sanchez : Fan club officiel de Christophe Sanchez de 1994 à 1998
  • Les South Gunners (1993-2001) puis (2003-2004) : par intermittence et le plus souvent en tant que section de la BP91
  • La Section Web (2001-2002): elle regroupait des supporters "internautes"
  • Les Ultras Languedoc (2002-2004): groupe animant la tribune Corbières , en face de la Butte
  • La Section Gévaudan (2004-2006): comme son nom l'indique, elle occupait la tribune Gévaudan
  • Les South Rangers (2004-2007)

Bibliographie

  • Allez SOM - Roger Rabier - A compte d'auteur 1985
  • Montpellier La Paillade SC, Histoire d'une passion - Dominique Grimault et Eric Champel - 1988
  • Goal !!! - Bruno Canard, Jérôme et Annie Bessil - Editions Axone 1989
  • La coupe pour Montpellier ! - Christian Heln - 1991
  • 20 ans de coups de coeur - Jean-Bernard Sperne et Eric Champel - 1994
  • Dictionnaire historique des clubs de football français, tome 1, pages 246 à 253, éditions Pages de foot - 1999
  • Il était une fois la Paillade ... - Victor Sinet - 2001

Notes et références

  1. Seules les compétitions officielles sont indiquées ici
  2. Dictionnaire historique des clubs de football français, Tome 1, pages 246 à 253, éditions Pages de foot, 1999.
  3. [France Football, N°1261 du 2 juin 1970, p.3. Liste des clubs qualifiés pour la D2 1970-71 annoncée le 30 mai 1970 au Conseil fédéral de la FFF ]
  4. [ActuFoot34 N°28, décembre 2007]

Interview de Laurent Nicollin

Liens externes

  • Portail du football Portail du football
  • Portail de Montpellier Portail de Montpellier
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail du Languedoc-Roussillon Portail du Languedoc-Roussillon
Ce document provient de « Montpellier H%C3%A9rault Sport Club ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AS Paillade de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”