-392

Années :
-395 -394 -393  -392  -391 -390 -389

Décennies :
-420 -410 -400  -390  -380 -370 -360
Siècles :
Ve siècle av. J.‑C.  IVe siècle av. J.‑C.  IIIe siècle av. J.‑C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année -392 du calendrier julien proleptique.

Sommaire

Événements

Proche-Orient

  • Début du règne d'Achôris, pharaon d'Égypte (fin en -380). Il participe à une coalition contre la Perse. Vaincu, il sauve cependant l’Égypte d’une nouvelle invasion.

Monde romain

  • À Rome, consulat de L. Valerius Potitus, P.? (ou Ser.) Cornelius Maluginensis. Consuls suffects : L. Lucretius Tricipitinus Flavus. Servius Sulpicius Camerinus.
  • Occupation définitive du pays Èque par les Romains après une série de campagnes victorieuses, de -397 à -392.

Monde grec

  • Trêve entre Carthage et Syracuse, qui reprend les clauses de la paix de -405 (même si les hostilités se poursuivent épisodiquement jusqu'à la mort de Denys l'Ancien en 367 av. J.-C.). Tauroménion (Taormina) et les cités sicules sont intégrées dans la sphère d’influence de Syracuse. L’influence de Carthage recule en Sicile.
  • Négociations de paix à Sparte entre Antalcidas et Tiribaze. Antalcidas fait valoir que Sparte est prête à reconnaître la souveraineté perse sur les cités grecques d’Asie et à accorder l’autonomie à toutes les autres cités grecques. Les ambassadeurs d’Athènes (Epicratès, Andocide, etc.) obtiennent Skyros, Imbros et Lemnos, points stratégiques sur la route du blé et siège de clérouquies athéniennes. Le projet est rejeté par l’assemblée d’Athènes et par Artaxerxès III qui se méfie de Sparte et remplace Tiribaze par un satrape proathénien, Strouthas. La guerre reprend, principalement en Corinthie.
  • Pour se protéger des oligarques corinthiens et des Spartiates, les démocrates corinthiens concluent un accord de sympoliteia avec Argos, les deux villes ne formant qu’une seule cité démocratique.
  • Kynisca de Sparte (une femme) est créditée de sa seconde victoire olympique dans la course de chars. Elle n'est en fait que la propriétaire de l'attelage, pas la concurrente.

Art & culture

Naissances

Décès


  • Portail du monde antique Portail du monde antique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -392 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”