Chronologie de la Seconde Intifada

La seconde Intifada ou Intifada Al-Aqsa (en Arabe إنتفاضة فلسطينية ثاني) désigne l'ensemble des évènements ayant marqué le soulèvement des Palestiniens à partir de septembre 2000.

Sommaire

Chronologie

Note : Cette chronologie n'est pas exhaustive

2000

  • 27 septembre : Premier attentat à Netzarim, 1 mort.
  • 28 septembre : À Jérusalem, la visite d'Ariel Sharon sur l'esplanade des Mosquées/Mont du Temple provoque des affrontements entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes qui essuieront trois morts jetées par les fenêtres.
  • 29 septembre : Début des affrontements.
  • 30 septembre : Affaire Mohamed Al-Durah. Le même jour, Nizar Mahmoud Hasan Aida, 16 ans, originaire du camp de réfugiés de Deir Ammar est abattu d'une balle par l'armée israélienne, alors que des soldats israéliens abattent à Naplouse Khaled Adli Bassem al-Bazyan, 14 ans, d'une balle dans l'abdomen[1] .
  • Des affrontements se déroulent à Naplouse sur le site religieux du Tombeau de Joseph qui est visé par des militants palestiniens armés. 17 d'entre eux meurent. Un soldat israélien est tué. Le site est abandonné par l'armée israélienne le 7 octobre. Le tombeau, le poste militaire et une yeshiva sont saccagés après ce retrait.
  • 1er octobre : six enfants (Hamad al-Abasi, 16 ans, originaire de al-Bireh, Sara Abdul-Azim Abdul-Haq Hasan, 18 mois, originaire d'un village près de Salfit, Samer Samir Sudki Tabanja, 12 ans, de Naplouse, Sami Fathi Muhammad al-Taramsi, 17 ans, de Gaza, Hussam Naim Hasan Bakhit, 17 ans, du camp de réfugiés de Balata, Iyad Ahmad al-Khashishi, 16 ans, de Naplouse) sont assassinés par les forces militaires israéliennes[1].
  • 7 octobre : Adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU de la Résolution 1322 (2000) déplorant la provocation d'Ariel Sharon, le chef du Likoud, qui s'était rendu le 28 septembre sur l'Esplanade des mosquées à Jérusalem et les violences qui s'en sont suivies dès le lendemain avec le déclenchement de la Seconde Intifada.
  • 12 octobre : Deux réservistes israéliens (Vadim Norzich and Asi Avrahami) entrent dans Ramallah et sont arrêtés par l'Autorité palestinienne. Selon l'armée israélienne, leur entrée dans la ville est involontaire, tandis que selon les policiers palestiniens, il s'agissait de soldats infiltrés et armés qui se sont faits repérés. La foule palestinienne force le poste de police et, avec l'aide de quelques policiers, lynche les deux Israéliens avant de trainer leurs corps dans la rue. La scène fut filmée par un cadreur italien et télédiffusée. Les bombardement israéliens de représailles contre l'Autorité palestinienne suivirent cet événement.
  • 1er novembre : Rencontre entre Yasser Arafat et Shimon Peres afin de mettre fin aux violences.
  • 2 novembre : Attentat à la voiture piégée à Jérusalem, 2 morts et 10 blessés.
  • 20 novembre : Explosion d'une bombe touchant un bus scolaire à Kfar Darom, 2 morts et 9 blessés.
  • 22 novembre : Explosion d'une voiture piégée à Hadera, 2 morts et 60 blessés.

2001

  • 3 février : Isa Ibrahim al-Amur, 14 ans, a été abattu par l'armée israélienne près de son école, à proximité de la colonie de Kfar Darom, dans la bande de Gaza[2].
  • 9 février : Ahmad Abdul-Riziq Abed-Rabo abu-Huli, 15 ans, originaire de Deir al-Balah, tué à bout portant d'une balle dans l'abdomen par l'armée israélienne[2].
  • 14 février : Détournement d'un bus à Holon, 8 morts et 25 blessés.
  • 2 mars : Ubay Muhammad Mahmoud Darraj, 9 ans, originaire de al-Bireh, tué alors qu'il se trouvait dans la maison de ses parents par un tir de l'armée israélienne depuis la colonie de Psagot[2].
  • 4 mars : Attentat-suicide à Netanya, 3 morts et 60 blessés.
  • 11 mars : L’armée israélienne impose un blocus total de Ramallah en bloquant tous ses accès par des barrages.
  • 14 mars : Deux Palestiniens (dont Murtaja Abdul-Latif Mahmoud Amr, 17 ans) sont tués et dix autres blessés lors de heurts avec l’armée israélienne à l’occasion de manifestations de protestation contre le bouclage des territoires.
  • 22 avril : Attentat-suicide à Kfar Saba, 1 mort et 60 blessés.
  • 18 mai : Attentat-suicide près de Netanya, 5 morts et 100 blessés.
  • 1er juin : Attentat du Dolphinarium à Tel-Aviv à l'extérieur d'une discothèque, 21 morts et 120 blessés.
  • 22 juin : Attentat-suicide à Dugit, 2 morts.
  • 16 juillet : Attentat-suicide à Binyamina, 2 morts et 11 blessés.
  • 9 août : Attentat de la pizzeria Sbarro à Jérusalem, 15 morts et 130 blessés.
  • 29 août : Israël s’empare de plusieurs secteurs de Beit Jala, sous contrôle palestinien depuis 1995 en vertu des accords intérimaires de paix d’Oslo. L’incursion est condamnée par la communauté internationale.
  • 9 septembre : Attentat-suicide à Nahariya, 3 morts et 90 blessés.
  • 12-13 septembre : L’armée israélienne tue une dizaine de Palestiniens (dont Balqis Ahmad Tawfiq al-Arda, une jeune fille de 14 ans, tuée chez elle par une attaque dans le cadre d'un assassinat extrajudiciaire) lors d’une incursion dans la localité autonome de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. Le siège du gouvernorat de la ville est détruit.
  • 3 octobre : Des chars pénètrent au nord de la ville de Gaza. 6 palestiniens tués dont Ibrahim Nizar Abdul-Khader Rayan, 17 ans.
  • 7 octobre : Attentat-suicide dans la vallée de Beit She'an, 1 mort.
  • 18 octobre : Riham Nabil Younis Abul-Ward, une fillette de 10 ans, décède dans son école suite à un tir de l'armée israélienne qui l'atteint à la tête[2].
  • 24 octobre : Abed-Rabo, un nouveau-né, décède à la naissance, dans un check-point près de Bethléem, suite au refus des soldats de laisser passer sa mère vers l'hôpital[2].
  • 29 novembre : Attentat-suicide vers Hadera, 3 morts et 9 blessés.
  • 1er décembre : Attentat-suicide à Jérusalem, 10 morts et 180 blessés.
  • 2 décembre : Attentat-suicide à Haïfa, 15 morts et 40 blessés.
  • 3 décembre : Israël détruit l’héliport d’Arafat et la piste de l’aéroport de Gaza.
  • 12 décembre : Attaque de bus dans le nord de la Cisjordanie, 10 morts et 30 blessés.
  • 24 décembre : Ariel Sharon, empêche Yasser Arafat de se rendre à Bethléem, en Cisjordanie, pour y célébrer, comme chaque année depuis 1995, la messe de Noël.

2002

  • 3 janvier : Saisie illégale par l'armée israélienne du bateau Karine A transportant des armes palestiniennes.
  • 10-14 janvier - L’armée et la police israélienne détruisent plusieurs dizaines de maisons palestiniennes à Rafah (bande de Gaza) et à Jérusalem-est.
  • 11 janvier : Des bulldozers de l’armée israélienne envahissent la zone autonome palestinienne et détruisent illégalement la piste de l’aéroport de Gaza.
  • 19 janvier : Attentat de l’armée israélienne qui détruit les locaux de la radio « La voix de la Palestine » à Ramallah, en Cisjordanie.
  • 25 janvier : Cinquante-deux officiers et soldats réservistes annoncent qu’ils refuseront dorénavant de servir dans les territoires palestiniens, pour ne pas participer à des opérations dont le but est « d’opprimer, d’expulser, d’affamer et d’humilier un peuple tout entier ».
  • 27 janvier : Attentat-suicide à Jérusalem, 1 mort et 150 blessés.
  • 28 janvier : Avraham Burg, porte Parole de la Knesset, dénonce l’occupation des territoires, affirmant qu’« un peuple d’occupants, même s’il a été amené à occuper (des territoires) contre sa volonté, finit par être changé et défiguré par les tares de l’occupation ».
  • 29 janvier : L’Union Européenne (UE) signifie au gouvernement israélien son « ferme rejet » des destructions de bâtiments et d’infrastructures palestiniennes financées par les Européens. L’Union estime provisoirement les dégâts à plus de 17 millions d’euros.
  • 9 février : 10000 pacifistes israéliens défilent à Tel Aviv pour protester contre l’occupation des territoires palestiniens et la politique de Ariel Sharon, à l’appel d’une coalition de mouvements pour la paix .
  • 16 février : Attentat-suicide en Cisjordanie, 3 morts et 30 blessés.
  • 18 février : Attentat-suicide vers Jérusalem, 1 mort.
  • 20-21 février : Les bombardements et raids israéliens de grande ampleur, font 28 morts palestiniens (parmi eux, Ihab Fathi Abdul-Wahab, 16 ans et Basil Edwan al-Attar, 17 ans). Le Quartier général de Yasser Arafat et la radio télévision palestinienne à Gaza sont détruits.
  • 2 mars : Attentat-suicide à Jérusalem, 11 morts et 50 blessés.
  • 4 mars : 7 enfants sont assassinés par l'armée israélienne, cinq au cours d'un assassinat ciblé, les deux autres suites à des tirs israéliens, en Cisjordanie[3].
  • 8 mars : Mahmoud Salah, membre de Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, est arrêté à Beth Hanina, un quartier de Jérusalem-Est, par la police israélienne. Il est abattu plus tard de sang-froid. La version palestinienne des faits affirme qu'il y a eu une mise en scène postérieure mettant à ses côtés une ceinture d'explosifs. La scène est photographiée par un habitant palestinien[4] et est relayée dans les médias internationaux. La police israélienne a affirmé que l'activiste se préparait à un attentat suicide à Jérusalem. L'épisode et les témoignages contradictoires sur son déroulement présents dans la toile sont analysés dans un essai de la revue Memoria e Ricerca[5] en italien.
  • 9 mars : Attentat-suicide à Jérusalem, 11 morts et 54 blessés.
  • 9 - 12 mars : Plus de 2 000 Palestiniens sont kidnappés et faits prisonniers lors d’incursions israéliennes dans des camps de réfugiés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
  • 15 mars : une jeune femme se déplaçant en charrette avec ses trois enfants et son neveu (de 10 à 17 ans) sont tués suite à l'explosion d'une mine posée par l'armée israélienne[3].
  • 20 mars : Attentat-suicide près d'Afoula, 7 morts et 30 blessés.
  • 21 mars : Attentat-suicide à Jérusalem, 3 morts et 86 blessés.
  • 27 mars : Attentat de l'hôtel Park de Netanya, 30 morts et 140 blessés.
  • 29 mars : Attentat-suicide d'une femme à Jérusalem, 2 morts et 28 blessés. L'armée israélienne déclenche l'Opération Rempart, des centaines de chars d'assaut appuyés par l'aviation prennent d'assaut les grandes villes de Cisjordanie. Le complexe présidentiel de Ramallah est assiégé, la ville est livrée au pillage
  • 31 mars : Attentat-suicide à Haïfa, 15 morts et 40 blessés.
  • 1er avril : Attentat-suicide à Jérusalem, 1 mort.
  • 3 - 11 avril : offensive israélienne contre le camp de réfugiés de Jénine. Les accusations de massacres n'ont jamais pu être vérifiées puisqu'Israël interdit l'enquête de l'ONU. Parmi la cinquantaine de victimes, Muhammad Omar Taki Hawashin, 13 ans, Nayef Qasem Lahloh, 17 ans et Fares Imad Husni al-Zaban, 14 ans[3].
  • 4 avril : Attentat-suicide dans un café à Tel-Aviv, 1 mort et 30 blessés.
  • 10 avril : Attentat-suicide à l'est d'Haïfa, 8 morts et 22 blessés. Vote par le Parlement européen d’une résolution recommandant la suspension de l’accord d’association entre Israël et l’UE, principal partenaire commercial d’Israël.
  • 12 avril : Attentat-suicide d'une femme à Jérusalem, 6 morts et 104 blessés.
  • 21 avril : Le Niger rompt ses relations diplomatiques avec Israël.
  • 24 avril : Veto israélien à une mission de secours grecque à Jénine et Naplouse, qui comprenait 12 secouristes, une ambulance et un véhicule-pompier.
  • 7 mai : Attentat-suicide au sud de Tel-Aviv, 15 morts et 55 blessés.
  • 19 mai : Attentat-suicide à Netanya, 3 morts et 59 blessés.
  • 22 mai : Attentat-suicide à Rishon LeZion, 2 morts et 40 blessés.
  • 27 mai : Attentat-suicide à Petah Tikva, 2 morts et 37 blessés.
  • 5 juin : Explosion d'un bus près d'Afoula, 17 morts et 38 blessés.
  • 11 juin : Attentat-suicide à Herzliya, 1 mort et 15 blessés.
  • 18 juin : Attentat de Patt Junction à Jérusalem, 19 morts et 74 blessés.
  • 19 juin : Attentat-suicide au nord de Jérusalem, 7 morts et 50 blessés.
  • 17 juillet : Double attentat-suicide à Tel-Aviv, 5 morts et 40 blessés.
  • 22 juillet : Raid israélien sur Gaza dans la nuit du 22 au 23 : un raid de F-16 sur Gaza largue une bombe d'une demi tonne sur un immeuble d'habitation, tuant 17 personnes, dont neuf enfants et Salah Shehada, chef militaire du Hamas.
  • 31 juillet : Explosion dans la cafétéria de l'université de Jérusalem, 9 morts et 85 blessés.
  • 4 août : Attentat-suicide près d'Haïfa, 9 morts et 50 blessés.
  • 31 août : lors d'une tentative d'assassinat ciblé, l'armée israélienne tue quatre enfants (de sept à 17 ans) à Tubas[3].
  • 18 septembre : Attentat-suicide à Umm al-Fahm, 1 mort et 3 blessés.
  • 7 octobre : un bombardement de l'armée israélienne à Khan Younis tue un homme, son fils et quatre autres enfants (de 14 à 17 ans)[3].
  • 8 octobre : Maisa Obeid Zannoun, une jeune fille de 13 ans, est assassiné d'une balle dans la poitrine par l'armée israélienne alors qu'elle se trouvait dans sa maison, à Rafah[3].
  • 21 octobre : Explosion d'une bombe de plus de 100kg vers Tel-Aviv, 14 morts et 50 blessés.
  • 27 octobre : Attentat-suicide en Cisjordanie, 3 morts et 20 blessés.
  • 4 novembre : Attentat-suicide à Kfar Saba, 2 morts et 70 blessés.
  • 15 novembre : Trois grenades lancées dans un groupe à Hebron, 12 morts et 15 blessés.
  • 21 novembre : Attentat-suicide dans la banlieue de Jérusalem, 11 morts et 50 blessés.

2003

2004

  • 14 janvier : attentat-suicide d'une femme à la frontière avec Gaza, 4 morts et 10 blessés
  • 29 janvier : attentat-suicide à Jérusalem, 11 morts et 50 blessés
  • 22 février : attentat-suicide à Jérusalem, 8 morts et 60 blessés
  • 14 mars : attentat-suicide dans le port d'Ashdod, 10 morts et 16 blessés
  • 22 mars : Assassinat du cheikh Ahmed Yassine par un tir de missile israélien.
  • 17 avril : Assassinat de Abdel Aziz al-Rantissi par un tir de roquettes israélien.
  • 31 août : double attentat-suicide à Beer-Sheva, 16 morts et 100 blessés
  • 7 septembre : Raghda Adnan Al-Assar, une fillette de 10 ans, est atteinte d'une balle dans la tête, tiré par un snipper israélien, alors qu'elle était assise à son bureau, à l'école élémentaire de filles du camp de Khan Younis, c'est le quatrième enfant blessé dans une école de l'UNRWA depuis le début de l'année
  • 22 septembre : attentat-suicide à Jérusalem, 2 morts et 17 blessés
  • 22 septembre : Raghda Adnan Al-Assar, une fillette de 10 ans abattue par un snipper israélien alors qu'elle se trouvait dans son école décède à l'hôpital de ses blessures. Peter Hansen, le Haut Commissaire de l'UNRWA, indique avoir à de multiples reprise demandé à l'armée israélienne de ne pas tirer en direction des écoles, en vain[6].
  • 7 octobre : double attentat-suicide dans le Sinaï, 32 morts et 120 blessés
  • 1er novembre : attentat-suicide à Tel-Aviv, 3 morts et 30 blessés

2005

  • 18 janvier : attentat-suicide au Gush Katif, 1 mort et 8 blessés
  • 25 février : attentat-suicide à Tel-Aviv, 5 morts et 50 blessés
  • 7 juillet : Les Forces d'occupation israéliennes assassinent 2 civils Palestiniens dont un enfant, lors d'une incursion dans le camp de réfugiés de Balata, à l'est de Naplouse.
  • 10 juillet : un adolescent palestinien est tué lors d'une manifestation pacifique contre le mur de séparation à Beit-Likya. Le jeune homme touché à la poitrine s'est vidé de son sang allongé une heure avant que Tsahal n'autorise une ambulance à le secourir. Au même moment, à moins de 5 kilomètres de là, les militaires israéliens ont blessé 18 personnes dans le village de Bil'in, pendant une manifestation. La protestation marquait l'anniversaire de la décision de la Cour internationale de justice à La Haye qui avait jugé la barrière de séparation israélienne illégale. 5 des blessés ont été hospitalisés.
  • 12 juillet : attentat-suicide à Netanya, 6 morts et 90 blessés
  • 13 juillet : Tsahal reprend le contrôle de Tulkarem et impose un bouclage des territoires. Un policier palestinien est assassiné durant l'opération, un second est déclaré cliniquement mort quelques jours plus tard.
  • 14 juillet : un résistant palestinien des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa est assassiné à Naplouse
  • 15 juillet :
    • raids israéliens sur Gaza et en Cisjordanie qui ont tué au moins 6 résistants palestiniens
    • affrontements entre les forces de sécurité palestinienne et des membres du Hamas
  • 16 juillet :
    • l'armée israélienne a détruit une fonderie et deux ateliers dans la Bande de Gaza, blessant deux civils palestiniens
    • l'armée israélienne a mené des arrestations arbitraires dans les territoires palestiniens.
  • 17 juillet
    • Saïd Seyam, le commandant du Hamas à Khan Younès a été assassiné par l'armée israélienne.
    • un obus de mortier présumé tiré par des palestiniens a atterri sur une maison de Neveh Dekalim, tuant les habitants.
    • l'armée israélienne s'est déployée en nombre à la frontière avec Gaza, alors que Mahmoud Abbas déclare qu'il fera tout son possible pour empêcher les tirs de roquette sur les colonies illégales israéliennes.
  • 20 juillet : un civil palestinien de 12 ans a été poignardé près de l'implantation de Shiloh.
  • 22 juillet : fusillade à Hébron tuant un civil palestinien.
  • 23 juillet : un attentat-suicide a été déjoué par Tsahal, qui a arrêté un jeune palestinien de 18 ans qui avait traversé la frontière et s'apprêtait à commettre un attentat dans la région de Tel-Aviv.
  • 24 juillet : fusillade dans la Bande de Gaza, un israélien est tué et trois autres blessés.
  • 27 juillet : un civil palestinien de 18 ans a été tué lors d'une opération israélienne à Jénine.
  • 28 juillet : un résistant palestinien a été tué à Tulkarem.
  • 2 août : un tir sur une maison à Gaza tuant un jeune enfant palestinien et blessant 9 personnes.
  • 4 août : un soldat israélien de 19 ans, déserteur, ouvre le feu dans un bus, près du village arabe de Shfaram tuant 4 personnes et en blessant plus de 20. Il a ensuite été lapidé par la foule.
  • 7 août : un jeune garçon israélien de 10 ans et un adulte ont été blessés lors de l'attaque de leur véhicule près d'Ateret en Cisjordanie.
  • 17 août : un colon israélien tue 4 civils palestiniens par balle en Cisjordanie.
  • 24 août :
    • un juif orthodoxe est tué par arme blanche dans la vieille ville de Jérusalem.
    • un raid israélien à Tulkarem fait 5 morts palestiniens.
  • 25 août : un policier israélien est poignardé à Hébron.
  • 28 août : attentat-suicide à la gare routière de Beer-Sheva faisant une quarantaine de blessés.
  • 29 août : deux civils palestiniens ont été assassinés à Naplouse.
  • 5 septembre : 4 civils palestiniens sont morts dans l'explosion de leur maison à Gaza. il s'agit d'une roquette lancée par un hélicoptère israélien.
  • 7 septembre : Moussa Arafat ex-responsable de la sécurité a été assassiné à Gaza.
  • 10 septembre : le général israélien Doron Almog evite de peu une arrestation à Londres pour «crimes de guerre».
  • 13 septembre : un obus de mortier presumé en provenance de la Bande de Gaza est tombé sur un village israélien sans faire de victimes.
  • 23 septembre : Lors d'une manifestation du Hamas à Djabalya dans la Bande de Gaza, une jeep a explosé dans la foule faisant 15 morts et 80 blessés. L'Autorité palestinienne a accusé le Hamas d'être responsable de l'incident en manifestant avec des armes, le Hamas accuse Israël d'avoir mené une attaque aérienne.
  • 24 septembre :
    • un intense bombardement à la roquette tombe sur Sderot en Israël, faisant 5 blessés.
    • pour mettre fin au lancement de roquettes, Israël mène des raids aériens de représailles contre les populations civiles sur la Bande de Gaza, détruisant des usines et des maisons. Un autre raid a attaqué de voitures. Ces raids ont fait au moins 4 civils morts et 9 blessés.
    • les territoires palestiniens sont bouclés et Israël déploie des batteries d'artillerie près de la Bande de Gaza.
    • 3 nouvelles roquettes ont été tirées faisant 3 blessés israéliens. Cela porte à 34 le nombre de roquettes lancées en 2 jours.
  • 25 septembre :
    • Tsahal mène un raid contre une école supposée être utilisée par le Hamas. Ce raid fait une quinzaine de civils blessés.
    • Tsahal arrête 207 civils palestiniens en Cisjordanie, dont Cheikh Hassan Youssouf, un des dirigeants du Hamas.
  • 26 septembre : poursuite des tirs de missiles israéliens. Mahmoud al-Zahar, l'un des chefs du Hamas, affirme que les tirs de roquette contre Israël vont être cessés.
  • 27 septembre : les échanges de tirs se poursuivent entre Tsahal et les militants du Hamas. Le corps de Sasson Nuriel a été retrouvé, c'était un homme d'affaires israélien qui a été enlevé. Le Hamas revendique son assassinat.
  • 29 septembre : 3 militants palestiniens ont été tués à Jénine.
  • 30 septembre : 2 militants des brigades des martyrs d'Al-Aqsa ont été abattu lors d'une attaque israélienne sur Naplouse
  • 2 octobre : Israël suspend ses actions dans la Bande de Gaza, alors que des affrontements entre policiers palestiniens et militants du Hamas ont fait 3 morts et 47 blessés.
  • 3 octobre : manifestation des policiers palestiniens contre le Hamas.
  • 5 octobre : un palestinien de 18 ans a été arrêté en Cisjordanie alors qu'il a essayé de poignarder des soldats israéliens.
  • 7 octobre : le Hamas accuse les services de sécurité palestinien d'avoir enlevé 4 militants.
  • 9 octobre : un palestinien armé est abattu par Tsahal en Cisjordanie, près de Naplouse.
  • 15 octobre : une roquette non explosée a été retrouvé dans le ranch d'Ariel Sharon, près de la tombe de sa femme.
  • 16 octobre : trois israéliens et un responsable du Jihad islamique ont été tués en Cisjordanie. Ceux sont les premiers morts israéliens depuis le retrait de la Bande de Gaza en août 2005.
  • 20 octobre : un palestinien qui a jeté une bombe incendiaire près de Bethléem, a été abattu par des soldats israéliens.
  • 23 octobre : Louaï Saadi, l'un des principaux chefs de la branche militaire du Jihad islamique palestinien en Cisjordanie, est assassiné par l'armée israélienne. Cette attaque semble s'inscrire dans la politique d'assassinats ciblés de Tsahal.
  • 25 octobre : Tsahal a mené des règles dans la bande de Gaza en tirant des missiles sur des bâtiments supposés appartenir au Jihad islamique et aux Brigades des martyrs d'al-Aqsa. Selon des médecins palestiniens une femme et ses deux filles ont été blessées.
  • 26 octobre : attentat-suicide à Hadera, revendiqué par le Jihad islamique palestinien, qui prétend répondre à l'assassinat de Louaï Saadi. 5 morts et une trentaine de blessés israéliens.
  • 27 octobre :
    • Tsahal tire un missile contre le véhicule d'un chef local des brigades Al-Quds du Djihad islamique, Shahdi Mohanna, et de son adjoint, dans le camp de réfugiés de Djebalia, au nord de la Bande de Gaza. 7 civils palestiniens sont tués et une dizaine sont blessés dans l'attaque.
    • Tsahal démantèle des implantations illégales près de Kiryat Arba en Cisjordanie.
  • 28 octobre : un militant des Brigades des martyrs d'Al Aksa est tué par un missile visant sa voiture.
  • 29 octobre : Tsahal a mené des attaques aériennes dans la bande de Gaza en prenant pour cible des bâtiments supposés servir à la réalisation de roquettes.
  • 30 octobre : 2 militants du Djihad islamique ont trouvé la mort près de Djénine, dans une fusillade avec l'armée israélienne.
  • 1er novembre : 2 militants palestiniens Hassan al Madhoun, haut responsable des Brigades des martyrs d'Al Aksa, et Faouzi Abou al Karea chef de la branche militaire du Hamas dans le camp ont été abattu dans leur voiture. L'attaque menée d'un avion israélien a fait également une dizaine de blessés.
  • 2 novembre :
    • un soldat israélien membre des unités anti-terroriste a été abattu par un militant du Hamas dans la ville Yirka au nord de la Cisjordanie.
    • à Kabatia, un militant des Brigades des martyrs d'Al Aksa a été abattu par les forces israéliennes.
  • 3 novembre
    • un adolescent palestinien de 13 ans a été blessé à la tête. Tsahal a exprimé ses regrets pour cette erreur. Cet enfant jouait avec une réplique en plastique d'un fusil M-16, il est décédé de 5 novembre 2005. Ses parents ont fait dons de ses organes, ce qui a permis de sauver la vie de 5 israéliens.
    • des soldats israéliens de la base militaire du kibboutz de Nahal Oz ont été blessés par des obus de mortier tirés depuis la bande de Gaza.
  • 13 novembre : un activiste palestinien a été abattu par Tsahal près de Djénine.
  • 14 novembre : deux activistes palestinien, dont un chef du Hamas, ont été tués à Gaza et en Cisjordanie.
  • 21 novembre : de violents combats ont eu lieu à la frontière libanaise entre Tsahal et des militants du Hezbollah. Des soldats israéliens ont été blessés et 4 militants du Hezbollah tués.
  • 22 novembre : Tsahal a mené des raids aériens au Sud Liban, en représailles au harcèlement du Hezbollah selon le ministre de la défense israélien Shaul Mofaz.
  • 24 novembre : Tsahal a obtenu la reddition d'Iyad Abou el Rob, le chef du Djihad islamique à Djénine, après un siège d'une journée.
  • 25 novembre : le poste frontière de Rafah entre la bande de Gaza et l'Égypte a été ouvert, permettant ainsi aux palestiniens de la bande de Gaza de circuler.
  • 28 novembre : un palestinien a lancé un engin explosif sur un poste de l'armée israélienne près du tombeau des Patriarches à Hébron. Cet incident n'a pas fait de victimes.
  • 29 novembre : un palestinien a été blessé par l'armée israélienne, lors d'un échange de tirs à Bethléem.
  • 3 décembre : un jeune palestinien de 15 ans a été tué, alors qu'il essayait d'entrer en Israël depuis la bande de Gaza.
  • 4 décembre : trois missiles israéliens s'abattent dans la bande de Gaza.
  • 5 décembre : un kamikaze palestinien s'est fait exploser à Netanya devant un centre commercial. Cet attentat a fait 5 morts et une quarantaine de blessés.
  • 7 décembre : Mahmoud el Arkan, chef d'un groupe d'activiste a été abattu par un missile dans la bande de Gaza.
  • 8 décembre :
    • 3 activistes palestiniens des brigades des martyrs d'Al Aqsa ont été abattu lors d'un raid aérien israélien dans la bande de Gaza.
    • un soldat israélien a été poignardé à un barrage militaire entre Jérusalem et Ramallah.
  • 9 décembre : le Hamas déclare la fin de la trève contre Israël, observée depuis mars 2005.
  • 10 décembre :
    • un palestinien a été abattu à Rafah par des tirs en provenance d'un navire israélien, selon des médecins palestiniens.
    • le Dhijad islamique a déclaré ne pas vouloir reconduire la trève contre Israël en 2006.
  • 11 décembre : lors de l'arrestations de 17 palestiniens dans le camp de Balata en Cisjordanie, un jeune palestinien de 17 ans a été tué par l'armée israélienne.
  • 12 décembre : après des tirs de roquette sur la ville israélienne de Sderot, l'armée israélienne a tiré des obus sur la bande de Gaza.
  • 13 décembre : lors d'une opération d'arrestation d'activiste en Cisjordanie l'armée israélienne a ouvert le feu tuant un palestinien et en blessant 25 autres.
  • 14 décembre : un raid israélien a fait 4 morts et 4 blessés dans la bande de Gaza.
  • 15 décembre : quatre tirs de roquette en provenance de la bande de Gaza ont atterri en Israël en ne faisant aucun blessé.
  • 16 décembre :
    • un raid aérien dans la bande de Gaza a fait 2 blessés palestiniens.
    • une fusillade à Hébron a fait un mort israélien et deux blessés.
  • 17 décembre : un activiste palestinien a été tué à Gaza par un tir de missile israélien.
  • 18 décembre : l'armée israélienne a mené 8 raids aériens sur Gaza tuant au moins 2 palestiniens.
  • 21 décembre : un activiste du Hamas a été tué en Cisjordanie par l'armée israélienne.
  • 22 décembre : 3 palestiniens ont été tués lors d'une opération à Naplouse.
  • 23 décembre : l'armée israélienne a décidé d'établir un no mans land au nord de la bande de Gaza. Un siège aérien y sera imposé.
  • 26 décembre : Tsahal a tiré des obus de mortiers sur des terrains de la bande de Gaza, qui sont suspectés de servir de base pour les tirs de roquettes contre Israël.
  • 27 décembre :
    • trois roquettes ont explosés au nord d'Israël.
    • des raids israéliens ont été menés sur Gaza, des immeubles suspectés de servir aux activistes ont été visés.
  • 28 décembre :
    • des fusillades à Gaza opposent activistes et policiers quelques semaines avant les élections.
    • Tsahal a mené un raid aérien près de Beyrouth contre un groupe pro syrien.
    • Tsahal a pilonné le nord de la bande de Gaza, une douzaine d'obus s'y sont abattus.
  • 29 décembre : un policier israélien et deux palestiniens sont morts dans l'attentat suicide contre un barrage militaire près de Tulkarem.
  • 31 décembre : deux palestiniens ont été tués par des tirs israéliens sur le nord de la bande de Gaza.

2006

  • 2 janvier : trois résistants palestiniens ont été assassinés dans un raid israélien mené sur la bande de Gaza.
  • 3 janvier : une roquette tirée depuis la bande de Gaza s'est abattue sur une station service de la ville de Sderot.
  • 17 janvier : un chef du Hamas a été assassiné en Cisjordanie près de Tulkarem.
  • 19 janvier :
    • un attentat suicide fait 15 blessés à Tel-Aviv.
    • un palestinien a été assassiné par l'armée israélienne près de Hébron, il venait d'allumer une bombe incendiaire.
  • 22 janvier : un civil palestinien a été tué par un raid israélien dans la bande de Gaza.
  • 5 février :
    • un palestinien a poignardé au moins 4 passagers d'un minibus à Petah Tikva près de Tel-Aviv
    • un raid aérien sur Gaza, mené par l'armée israélienne, a tué 2 palestiniens dont l'artificier en chef du Jihad islamique
  • 6 février : un raid israélien a été mené près de Djabalya, deux missiles ont été tirés sur une voiture où étaient 2 résistants palestiniens des brigades des martyrs d'al Aqsa.
  • 7 février : deux civils palestiniens ont été assassinés à Gaza dans un raid de l'aviation israélienne, un chef du Jihad islamique a été abattu à Naplouse.
  • 9 février : 2 civils palestiniens ont été assassinés froidement alors qu'il essayait de franchir le point de passage d'Erez, qui sépare le nord de la bande de Gaza d'Israël.
  • 15 février : une jeune palestinien de 20 ans a été assassiné alors qu'il s'approchait de soldat israélien, en criant, muni d'une arme factice. Il s'avère que cet homme souffrait de troubles mentaux.
  • 19 février : deux jeunes palestiniens ont été assassinés froidement à Balata près de Naplouse. Selon des témoins ils ne faisaient que lancer des pierres, selon l'armée israélienne ils installaient des engins explosifs.
  • 23 février : 5 civils palestiniens ont été tués à Naplouse alors que l'armée israélienne y mène une vaste opération.
  • 24 février : l'armée israélienne a abattu 2 résistants palestiniens qui étaient en train de poser des bombes à la frontière entre la bande de Gaza et Israël.
  • 6 mars : un raid aérien israélien a été mené sur la bande de Gaza. Deux résistants palestiniens du Jihad islamique, deux adolescents et un enfant ont été tués.
  • 14 mars : Tsahal a mené une opération militaire à Jéricho afin de capturer Ahmad Saadat.
  • 16 mars : un soldat israélien a été tué à Djénine lors d'une opération visant à capturer des résistants palestiniens.
  • 21 mars : la police israélienne a déjoué un attentat en arrêtant, à l'issue d'une course poursuite, un groupe de résistants palestiniens transportant des explosifs.
  • 22 mars : un civil palestinien est mort dans le camp d'Akouar Jaba près de Jéricho, lors d'un raid israélien visant à arrêter des activistes palestiniens.
  • 23 mars : deux résistants palestiniens ont été abattu à la frontière de la bande de Gaza et Israël alors qu'ils s'apprêtaient à poser une bombe.
  • 27 mars : un résistant palestinien a été tué dans la bande de Gaza par l'armée israélienne alors qu'il tirait des roquettes vers le territoire israélien selon israel.
  • 30 mars : un palestinien qui s'était déguisé en juif orthodoxe s'est fait prendre en auto stop et s'est explosé dans la voiture près de la colonie de Kedumim en Cisjordanie. 4 israéliens sont morts.
  • 31 mars : Tsahal a mené des opérations terroristes aériennes sur la bande de Gaza en riposte à l'attentat suicide de la veille.
  • 1er avril : le nord de la bande de Gaza a été bombardé par l'armée israélienne en chatiment collectif faisant suite à des tirs de roquettes.
  • 4 avril : des raids aériens terroristes aveugles ont été menés sur la bande de Gaza.
  • 7 avril : Tsahal a mené plusieurs raids sauvages aériens sur la bande de Gaza, chatiment collectif faisant suite à des tirs de roquettes.
  • 8 avril : deux attaques terroristes aérienne de l'armée israélienne font 8 morts près du camp de réfugiés de Khan Younès dans la bande de Gaza.
  • 9 avril : l'armée israélienne bombarde en représailles le nord de la bande de Gaza faisant un mort palestinien.
  • 10 avril : des tirs d'artilleries par l'armée israélienne ont fait une dizaine de blessés et un mort dans le nord de la bande de Gaza.
  • 12 avril : deux activistes palestiniens ont été tués par l'armée israélienne alors qu'ils s'approchaient de la frontière israélienne.
  • 14 avril : un responsable résistant palestinien, Youssef Shibrawi, a été arrêté près de Tulkarem par l'armée israélienne. Il avait été relaché d'une prison palestinienne le 9 février 2006
  • 17 avril : un attentat suicide perpétré dans une sandwicherie du centre de Tel-Aviv fait 9 morts et 49 blessés. Le kamikaze avait 21 ans. information non vérifiable.
  • 27 avril : 2 résistants palestiniens ont été tués par un raid israélien sur Gaza.
  • 1er mai : une civile palestinienne a été tuée lors d'un raid israélien à Tulkarem.
  • 5 mai :
    • un raid israélien contre un camp palestinien de refigiés à Gaza fait 5 morts et des blessés.
    • un jeune palestinien de 19 ans est tué par l'armée israélienne à Naplouse.
  • 10 mai : un raid israélien visant un camp de refugiés palestiniens a été mené près de Khan Younès, sans faire de victimes.
  • 12 mai : un résistant palestinien est tué près de Naplouse lors d'une tentative d'arrestation.
  • 14 mai : l'armée israélienne a menée des raids représailles sur la ville de Naplouse faisant 5 morts parmi les civils.
  • 15 mai : un raid représailles israélien a été mené sur Gaza, alors que les Palestiniens commémoraient la "nakba".
  • 20 mai : Israël assassine un des responsables palestiniens, trois autres civils sont assassinés également.

Notes et références

  1. a et b Mais cette balle serait en fait une balle perdue palestinienne. Remember these children 2000
  2. a, b, c, d et e Remember these children 2001
  3. a, b, c, d, e et f Remember these children 2002
  4. international press center
  5. Memoria e Ricerca
  6. (fr)Mort de l'écolière palestinienne blessée par balle : l'UNRWA révoltée par la tragédie sur Centre de Nouvelles ONU. Consulté le 16 février 2010

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chronologie de la Seconde Intifada de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chronologie De La Seconde Intifada — La seconde Intifada ou Intifada Al Aqsa (en Arabe إنتفاضة فلسطينية ثاني) désigne l ensemble des évènements ayant marqué le soulèvement des Palestiniens à partir de septembre 2000. Sommaire 1 Chronologie 1.1 2000 1.2 2001 …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la seconde intifada — La seconde Intifada ou Intifada Al Aqsa (en Arabe إنتفاضة فلسطينية ثاني) désigne l ensemble des évènements ayant marqué le soulèvement des Palestiniens à partir de septembre 2000. Sommaire 1 Chronologie 1.1 2000 1.2 2001 …   Wikipédia en Français

  • Seconde Intifada — Pour les articles homonymes, voir Al Aqsa. Seconde Intifada En haut à gauche : activiste palestinien masqué  ; en haut à droite : enfants palestiniens lançant des pierres …   Wikipédia en Français

  • Intifada Al-Aqsa — Seconde Intifada Pour les articles homonymes, voir Al Aqsa. Conflit israélo arabe …   Wikipédia en Français

  • Chronologie Du Conflit Israélo-arabe — Le conflit israélo arabe fait référence au conflit qui oppose les Israéliens à différents pays arabes au Moyen Orient. Par extension, il fait référence au conflit israélo palestinien, étant donné qu Israéliens et Palestiniens en sont les… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie du conflit israelo-arabe — Chronologie du conflit israélo arabe Le conflit israélo arabe fait référence au conflit qui oppose les Israéliens à différents pays arabes au Moyen Orient. Par extension, il fait référence au conflit israélo palestinien, étant donné qu Israéliens …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de révolutions et de rébellions — Le Soulèvement, peinture d Honoré Daumier La France connaît de nombreuses révoltes populaires, parfois des révolutions et des crises de régime, au cours du XIXe siècle. Cette liste présente une chronologie, non exhaustive, de différentes… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie du conflit israélo-arabe — Le conflit israélo arabe fait référence au conflit qui oppose les Israéliens à différents pays arabes au Moyen Orient. Par extension, il fait référence au conflit israélo palestinien, étant donné qu Israéliens et Palestiniens en sont les… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie Du Sionisme —  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Chronologie guerre froide — Guerre froide  Pour l’article homonyme, voir Guerre Froide (groupe).  Guerre froide La confrontation des blocs en 1959 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”