Chios


Chios
Chios
Χίος (el)
Carte topographique de l'île
Carte topographique de l'île
Géographie
Pays Drapeau de Grèce Grèce
Localisation Mer Égée (mer Méditerranée)
Coordonnées 38° 24′ 00″ N 26° 01′ 00″ E / 38.4, 26.01666738° 24′ 00″ N 26° 01′ 00″ E / 38.4, 26.016667
Superficie 842,28 km2
Point culminant Pelineon Oros (1 297 m)
Administration
Drapeau de Grèce Grèce
Périphérie Égée-Septentrionale
Nome Nome de Chios
Démographie
Population 51 936 hab. (2001)
Densité 61,66 hab./km2
Plus grande ville Chios
Autres informations
Fuseau horaire UTC+2
Site officiel www.chios.gr

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Chios
Chios
Îles de Grèce

Chios ou Chio (cette deuxième forme, d'origine italienne, se prononce [ʃo], en grec ancien : Χίος / Khíos, en grec moderne : Χίος / Chíos, n. fém.), île grecque de la mer Égée, proche de la Turquie dont elle est séparée par un détroit de 8 kilomètres seulement.

Avec l'île de Psara, elle forme le nome de Chios, dont la capitale, également appelée Chios ou Chora (la ville), compte 52 000 habitants (2001). Sa superficie est de 842,28 km². Les principaux revenus de l'île sont tirés du tourisme, surtout culturel : elle compte de nombreux vestiges grecs comme le temple d'Apollon à Phana, ainsi que des monuments byzantins, comme le monastère de Néa Moni. Le Sud produit également du mastic, tiré de la résine du lentisque.

Sommaire

Histoire

De l'Antiquité au Moyen Âge

  • Chios est réputée pour être le lieu de naissance d'Homère. Cette tradition prend sa source dans le vers 172 de l'un des Hymnes homériques, l'hymne à Apollon délien où le poète dit de lui-même : « τυφλὸς ἀνήρ, οἰκεῖ δὲ Χίῳ ἔνι παιπαλοέσσῃ (c'est un aveugle, qui réside à Chios la rocailleuse). » De fait, Chios abrite ensuite la « confrérie des Homérides », un groupe de rhapsodes qui prétendent descendre spirituellement du Poète. Parmi les autres natifs célèbres de l'île, on peut citer Ion le tragique, le sophiste historien Théopompe, le sophiste Théocrite, le géomètre Hippocrate ou encore Métrodore.
  • Chios fait également partie de la confédération ionienne. Au moment de la conquête de Cyrus Ier en -546, elle est protégée par son statut insulaire.
  • Elle se joint ensuite aux autres cités grecques lors de la grande révolte de -499 à l'origine des Guerres médiques, et envoie 100 trières pour la bataille de Milet.
  • Soumise par les Perses en -494, elle entre dans la ligue de Délos à la fin des guerres médiques.
  • En -424, sept ans après le début de la guerre du Péloponnèse, Athènes, suspectant une défection de Chios, force les citoyens à abattre leurs murs.
  • En -412, Chios est ensuite parmi les premières cités ioniennes à effectivement faire défection. Athènes envoie un contingent qui ravage l'île et met le siège devant la ville. Malgré une révolte des esclaves, Chios ne tombe pas. Athènes, menacée par ailleurs en mer Egée et en Asie Mineure, lève alors le siège.
  • Elle revient plus tard et doit de nouveau châtier une défection de Chios, lors des Guerres sociales (-357).
  • L'ile demeure sous le contrôle de Byzance jusqu'au début du XIVème siècle.
  • En 1304, après de fréquentes incursions turques, Byzance confie ce fief à une lignée de seigneurs de la famille génoane Zaccharia.
  • En 1329, l'empereur byzantin Andronic III Paléologue reprend l'île sous son giron.
  • En 1346, Chios devient possession de la République de Gênes qui doit la céder aux Ottomans en 1566.
  • En 1456, le 25 novembre, Jacques Cœur meurt de maladie ou d'une blessure sur l'île alors qu'il commande une flotte du pape Calixte III partie combattre les Turcs.
  • Le 23 juillet 1681, la marine royale française poursuit et attaque les corsaires et la flotte barbaresque de Tripoli dans l’anse de Chio, incendiant également le fort et la ville.

Chios fut en Méditerranée une plaque tournante des échanges entre Orient et Occident.

Le massacre de Chios

Article détaillé : Massacre de Chios.

Le massacre de Chios fut perpétré par les Ottomans contre la population grecque de l’île de Chios en avril 1822. Il constitue un des épisodes les plus célèbres de la guerre d'indépendance grecque. L'île était une des plus riches de la mer Égée et les insurgés grecs tentèrent de la rallier à leur cause. L'Empire ottoman ne pouvait l'accepter. Il désirait faire un exemple qui impressionnerait ses sujets insoumis, voire aussi venger le massacre de Turcs par les Grecs lors du siège de Tripolizza. Après un débarquement d'un millier de partisans grecs, la Sublime Porte envoya près de 45 000 hommes avec ordre de reconquérir puis raser l'île et d'y tuer tous les hommes de plus de douze ans, toutes les femmes de plus de quarante ans et tous les enfants de moins de deux ans, les autres pouvant être transformés en esclaves. Le bilan est estimé à 25 000 morts tandis que 45 000 Grecs auraient été vendus comme esclaves. Seulement 10 000 à 15 000 personnes auraient pu s'enfuir et se réfugier principalement dans les autres îles de l'Égée. Ce massacre de civils par les troupes ottomanes marqua l'opinion publique internationale et participa au développement du philhellénisme.

Le rattachement à la Grèce

La marine grecque libère l'île pendant la première guerre balkanique, en novembre 1912, lors dans une opération amphibie disputée mais brève. Le traité de Londres de mai 1913 prévoit que les grandes puissances occidentales règleront la situation des iles ottomanes de la mer Égée, et l'occupation grecque est validée rapidement après.

Petites informations

  • La région de Mastichochoria, dont deux villages Pyrghi et Mesta ont un caractère médiéval marqué, doit son nom au mastic. Le mastic est un extrait d'un arbuste de la famille des pistachiers.
  • Chaque année, deux églises de l'île célèbrent Pâques d'une façon particulière : des milliers de feux d'artifices sont tirés par les deux églises l'une contre l'autre, l'objectif étant de toucher le clocher de l'église adverse pour gagner. Cette tradition remonte à 1889 ; à l'époque les Ottomans avaient confisqué les canons de l'île, et les résistants devaient contre-attaquer avec leurs propres moyens.

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chios de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chios — Χίος Satellite image of Chios Location …   Wikipedia

  • Chios —   [ç ], türkisch Sakɪz Adasɪ [ sakəz ada sə], griechische Insel im Ägäischen Meer vor der Westküste Kleinasiens, 842 km2, 51 100 Einwohner. Im Norden (bis 1 297 m über dem Meeresspiegel) auf mesozoischen Kalksteinen und Schiefern nur spärliche… …   Universal-Lexikon

  • Chios — • One of the Sporades in the Ægean Sea Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Chios     Chios     † …   Catholic encyclopedia

  • CHIOS — Grande île de forme allongée située au large de la côte d’Asie Mineure, face à Érythrées, et réputée dans l’Antiquité pour la fertilité de ses vignobles. Elle fut occupée par les Grecs au moment de la grande migration ionienne et connut un rapide …   Encyclopédie Universelle

  • CHIOS — (Turkish, Sakis Adassi), Greek Aegean island off Asiatic Turkey. Jewish settlement dates back to the Hellenistic period. According to Josephus, Jews lived in Chios in ancient times (Ant., 14:112–3). During the reign of the Byzantine emperor… …   Encyclopedia of Judaism

  • CHIOS — insula maris Aegaei nobilissima, inter Samum et Lesbum est, quam sic vocatam volunt de nomine Nymphae, quae ob insignem candorem Chione nuncupabatur: olim Aethalia, Aethale, Macris, et Pityusa dicebatur: nunc autem vulgo Chio vel Scio, Turcice… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Chios [2] — Chios (Gesch.), Ch. angeblich nach dem Heros Chios, einem Sohn des Apollo, benannt, sonst auch Makris, war früher von tyrrhenischen Pelasgern bewohnt. In der mythischen Zeit kam Önopion von Kreta nach Ch. u. wurde hier Herrscher; sein Grabmal… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chios [1] — Chios, 1) (a. Geogr.), Insel des Ägäischen Meeres, nahe an der asiatischen Küste, zwischen Samos u. Lesbos, 131/2 (24) QM. groß, mit dem Hafen Phanä, in der Nähe des Letzteren der Ort, wo Homer seine Sängerschule gehalten haben soll; steinig u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chīos — (türk. Sakiz Adasi, »Mastixinsel«), türk. Insel im Ägäischen Meer, südlich von Lesbos, durch eine 7 km breite Straße von Kleinasien getrennt (s. Karte »Griechenland«). Die 827 qkm große Insel ist von Bergen durchzogen (darunter im N. der St.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chios — Chios, türk. Sakys Adassi, türk. Insel im Ägäischen Meer, 827 qkm, ca. 59.600 E. (meist Griechen), im Hagios Ilias 1264 m hoch, sehr fruchtbar; Hauptstadt C. oder Kastron (13.000 E.); Hafen. – Vgl. Pernot (Par. 1903) …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.