AOC meursault

Meursault (AOC)

Côtes de Beaune
Vendanges à Meursault (Bourgogne).JPG
Vendanges à Meursault
Désignation(s) Côtes de Beaune
Appellation(s) principale(s) Meursault blancs villages et 1er cru
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 1937
Pays France
Région parente Bourgogne
Sous-région(s) Côte d'Or
Climat Tempéré a légère tendance continentale.
Ensoleillement
(moyenne annuelle)
 ???
Superficie plantée 389 hectares
Cépages dominants Chardonnay pour les vins blancs

Pinot noir pour les vins rouges

Vins produits 96% de blancs

4% de rouges

Production 20270 hectolitres[1]

Le vignoble de Meursault[2] est situé en Bourgogne à Meursault.

Sommaire

Situation géographique

Situé en Bourgogne, dans le département de la Côte d'Or, dans la Côte de Beaune, à environ 5 kilomètres de Beaune et 10 kilomètres de l'autoroute A6.

Orographie

L'escarpement du vignoble est assez faible, à part sur le haut du coteaux, avec un escarpement un peu plus pentu.

Géologie

Composé de marnes calcaires. Les crus sont sur de la roche calcaire callovienne et de la roche marneuse angovienne.

Climatologie

Climat tempéré à légère tendance continentale (étés chauds, hivers froids).

Valeurs climatique de Dijon, car Meursault est situé en dessous de cette ville.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 -0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[3]

En 2007 :

Relevés Dijon 2007
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 5,3 6,4 6,9 14,7 15,6 18,5 18,7 18,2 14,4 10,7 5,3 1,6 11,3
Source : Infoclimat : Dijon (2007)[4]

En 2008 :

Relevés Dijon 2008
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 3,8 4,7 6,3 9,1 15,8 17,8 19,9 18,6 13,8 10,3 6,4 2,1 10,7
Source : Infoclimat : Dijon (2008)[5]

Historique

Préhistoire et antiquité

On trouve à Meursault divers vestiges des périodes préhistoriques et gallo-romain. Un plaidoyer du rhéteur gaulois Eumène, adressé à l'Empereur Constantin en 312, permet de situer la formation du vignoble de la Côte au Ie siècle, sans précision toutefois sur le vignoble murisaltien [6].

Cette création du vignoble de la Côte, le Pagus Arebrignus, s'effectue sous l'impulsion de la ville d'Autun, capitale des Éduens et correspond à la zone située entre Gevrey au Nord et Santenay au Sud.

Moyen Age et renaissance

L'une des premières traces de la création du vignoble murisaltien peut être trouvée dans la donation en 1098 d'une vigne par le duc Eudes Ier de Bourgogne à l'abbaye de Citeaux, nouvellement constituée. Celle-ci détient ensuite, grâce à l'afflux des donations, un vignoble conséquent, principalement réparti sur les communes d'Aloxe, de Pommard et de Meursault. Le vignoble bourguignon de la Côte, sous la double influence des abbayes et des princes, acquiert alors une grande renommée et le patient travail des moines permet d'affiner les notions de clos (entités foncières) et de climat.

Époque Moderne

Le développement du vignoble s'effectue notamment par l'accès progressif au marché parisien et à ceux des Pays du Nord à partir du XIIIe siècle, sous l'égide de la ville de Beaune. Les courtiers gourmets de Beaune régissent le commerce du vin jusqu'au XVIIe siècle, et l'on assiste ensuite à un assouplissement progressif des règles du marché intérieur viticole. Cet assouplissement réglementaire amène une transformation du monde viticole à partir du début du XVIIIe siècle, avec l'apparition des maisons de commerce (la première d'entre elle, Champy, aurait été fondée en 1720), et une structuration progressive autour du négoce.

Le XIXe siècle est l'époque du vin rouge, la commune de Meursault, spécialisée dans les vins blancs connaît quelques difficultés. Ainsi en 1855, dans son livre qu'il consacre à l'histoire du vignoble bourguignon[7], Jules Lavalle esquisse une classification des différents terroirs dans laquelle il classe, pour Meursault, le climat de Santenot, plutôt dédié aux vins rouges.

Le 17 juillet 1878, Meursault est le premier village de la Côte d'Or touché par le phylloxéra. Cette crise de la fin du XIXe pendant laquelle se succède plusieurs ravageurs, le phylloxera, le mildiou et le black-rot, déboucha sur une profonde refonte du vignoble, aux multiples facettes:

  • la modification des pratiques culturales avec l'abandon du provignage,
  • l'apparition des plants greffés,
  • une modification des surfaces plantées avec l'abandon de certaines parcelles,
  • l'abandon d'une partie de la profession.

Époque contemporaine

Le début du XXe siècle est marqué par une crise économique provenant notamment de la disparition de certains marchés, ainsi le marché allemand pendant la Première Guerre mondiale ou le marché russe après la révolution bolchévique de 1917. En 1932, dans un contexte de mise en valeur du patrimoine vineux est créé la fête de la Paulée, fête annuelle de fin des vendanges, par le comte Lafont[8]. Ces difficultés économiques ainsi que l'importance prise par les fraudes diverses conduisirent les législateurs à voter différentes lois afin de tenter de protéger la qualité et le commerce du vin, notamment en 1935, en votant le décret-loi instaurant les appellations d'origine contrôlée (AOC). L'appellation Meursault a été crée en 1937[1].

Pour la région Bourgogne, Les AOC sont divisés en 4 catégories, avec les appellations régionales, communales, les premiers et grands crus. Le vignoble de Meursault est concerné par les 3 premières catégories, bien qu'il y ait eu plusieurs tentatives pour faire classer en grands crus certains climats murisaltiens comme les Perrières.

Vignoble

Présentation

Ce vignoble à une superficie de 389 hectares sur le village de Meursault. Les vins blancs représente la quasi totalité de l'appellation avec 376 hectares dont 98 hectares en 1er cru[1]. Le vins rouges sont infimes dans ce vignoble avec seulement 13 hectares dont 0,70 hectares (ou 70 ares) de 1er cru[1].

La production totale donne 19420 hectolitres de vins blancs dont 4875 hectolitres en 1er cru[1]. En vins rouges cela donne 750 hectolitres dont 100 hectolitres en 1er cru[1].

Encépagement

Les vins blancs ont pour cépage le Chardonnay et les vins rouges le Pinot noir.

Lieux dits

  • 1er cru : les Cras, les Caillerets, les Santenots Blancs, les Plures, les Santenots du Millieu, Charmes, la Jeunelotte, la Pièce sous le Bois, Sous le Dos d'Ane, Sous Blagny, Perrières, Clos des Perrières, Genevrières, le Porusot, les Bouchères, les Gouttes d'Or et les Ravelles.

Types de vins, gastronomie et températures de service

Les vins issus de Chardonnay sont d'une robe or-vert. Des arômes de d'amande, de noisette, de miel, d'agrumes, de notes floral (aubépine, fougère, tilleul) et minérale (silex). Riche, onctueux et gras en bouche, avec une note boisée soutenue.

Les vins blancs s'accordent bien avec du foie gras, une pièce de veau, de la volaille en sauce blanche, des crustacés (gambas, homard et langouste, des fromages bleus. Les vins rouges s'accordent bien avec de la viande grillée ou en sauce.

Le vin blanc se sert entre 12 et 14 degrés et se garde entre 8 et 15 ans. Le vin rouge se sert entre 15 et 17 degrés et se garde entre 4 et 10 ans.

Sources, bibliographie

  • Hubert Duyker  : Grands vins de Bourgogne , édition : Fernand Nathan, Paris, 1980, 200 pages, (ISBN 2-09-284 562-4)
  • André Dominé : Le Vin, éditions Place des Victoires, Paris, 2000, 928 pages, (ISBN 2844591086)

Notes et références

  1. a , b , c , d , e  et f Site du BIVB
  2. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine
  3. Archives climatologiques mensuelles - Dijon (????-1990)
  4. Moyennes de températures sur Dijon en 2007
  5. Moyennes de températures sur Dijon en 2008
  6. R. Dion, Les Origines du Vignoble Bourguignon in 'Annales. Histoire, Sciences Sociales', 1950, Vol5, N°4
  7. Jules Lavalle, Histoire et statistique de la vigne et des grands vins de la Côte-d’Or, 1855
  8. Hubert Duyker (édition "Fernand Nathan") : Grands vins de Bourgogne (Page 119 : Meursault)

Liens externes


  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
Ce document provient de « Meursault (AOC) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AOC meursault de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AOC Meursault — Meursault (AOC) Côtes de Beaune Vendanges à Meursault Désignation(s) Côtes de Beaune Appellation(s) principale( …   Wikipédia en Français

  • Meursault wine — A Meursault vineyard with harvest in progress. Meursault wine is produced in the commune of Meursault in Côte de Beaune of Burgundy. The Appellation d origine contrôlée (AOC) Meursault may be used for white wine and red with respectively… …   Wikipedia

  • Meursault (AOC) —  Pour l’article homonyme, voir Meursault.  Côte de Beaune …   Wikipédia en Français

  • Meursault — Pour le personnage de L Étranger de Albert Camus, allez sur la page de L Étranger.  Pour l’article homonyme, voir Meursault (AOC).  …   Wikipédia en Français

  • Meursault — This article is about a commune in France. For the Scottish indie folk band, see Meursault (band). For the main character in Albert Camus novel, see The Stranger (novel). Meursault …   Wikipedia

  • AOC Mercurey — Mercurey (AOC) Côte chalonnaise Vue d une partie du vignoble de Mercurey Désignation(s) Côte chalonnaise Appellation(s) principale(s) …   Wikipédia en Français

  • AOC mercurey — Mercurey (AOC) Côte chalonnaise Vue d une partie du vignoble de Mercurey Désignation(s) Côte chalonnaise Appellation(s) principale(s) …   Wikipédia en Français

  • AOC Clos Vougeot — Clos vougeot (AOC) Côtes de Nuits Le Clos de Vougeot, son château et ses trois climats Désignation(s) Côtes de Nuits Appellation(s) principale(s …   Wikipédia en Français

  • AOC clos-vougeot — Clos vougeot (AOC) Côtes de Nuits Le Clos de Vougeot, son château et ses trois climats Désignation(s) Côtes de Nuits Appellation(s) principale(s …   Wikipédia en Français

  • AOC Pommard — Pommard (AOC) Côtes de Beaune Désignation(s) Côtes de Beaune Appellation(s) principale(s) Pommard villages rouge Pommard 1er cru rouge Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 1936 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”