ANGLEVIEL Frédéric

Frédéric Angleviel

Frédéric Angleviel, né le 1er mai 1961 à Nouméa. Cet historien a soutenu une thèse nouveau régime d’histoire contemporaine sur Wallis-et-Futuna en 1989 et une habilitation à diriger des recherches sur l’historiographie de la Nouvelle-Calédonie en 2002.

Certifié dès 1985, il fut professeur d’histoire à l’école normale de Nouvelle-calédonie de 1987 à 1990 puis directeur du CTRDP de Nouvelle-Calédonie (1991-1994). Vacataire dès 1988 à l’Université française du Pacifique, il devient le premier maître de conférences de la filière histoire en 1993. Il y fut professeur des universités de 2004 à 2008. Ayant quitté l'enseignement, il vient de finir un ouvrage de science-fiction intitulé "La menace pourpre" et il rédige le roman biographique de l'un de ses aieuls, "De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie. Paul Louis Mariotti, matricule 10318".

Favorable au travail d’équipe, il co-dirigea en 1992 le manuel d’histoire de la Nouvelle-Calédonie CM et en 1999 un ouvrage portant sur Wallis-et-Futuna. En 2004, il a coordonné un numéro spécial du Journal of Pacific Studies (Suva) et les actes d’un séminaire universitaire sur les violences océaniennes. En 2006, il coordonne les actes de la XVIe conférence de la Pacific History Association et les Mélanges en l'honneur du Pr. Jean Martin. Comme auteur, il a publié cinq ouvrages, dirigé huit publications, participé à neuf ouvrages collectifs et publié quinze articles de rang A ainsi que neuf articles en langue anglaise et deux articles en langue italienne. En 2008, il a dirigé avec Stephen Levine "New Zealand New Caledonia, Neighbours, Friends, Partners" à la Wellington university press puis avec J.M. Lebigre, "De la nouvelle-Calédonie au Pacifique" à L'Harmattan.

Éditeur, il a créé en 1997 la collection 101 mots pour comprendre aux Éditions nouméennes Île de lumière, (huit titres), en 1999 la collection Fac-similés océaniens (neuf titres) et en 2005 la collection Portes océanes à L'Harmattan (huit titres). Depuis 2004, il a fondé la revue annuelle Annales d’histoire calédonienne (2 titres).

En ce qui concerne l’organisation de la recherche, il fut co-directeur du master recherche « Espaces, sociétés et littératures des mondes océaniens » (formation pluridisciplinaire habilitée en 2006), et il fut directeur de l’Equipe d’accueil ETAPP, soit l’Equipe Territoires, acteurs et patrimoines du Pacifique Sud. Il a obtenu en 1995 le prix Auguste Pavie de l’Académie des sciences d'outre-mer pour son premier ouvrage.

Actif sur le plan associatif, il a créé en 1986 l’Association pour la diffusion des thèses sur le Pacifique francophone (THESE-PAC) et en 1997 le Groupe de Recherche en Histoire Océanienne Contemporaine (GRHOC). Il fut membre fondateur de l’Association des professeurs d’histoire-géographie et de l’association Corail qui organise un colloque par an depuis 1988. Secrétaire général de la Fédération des œuvres laïques de Nouvelle-Calédonie de 1996 à 2003, il reçut à ce titre les palmes académiques. Conseiller municipal de la ville de Nouméa de 2001 à 2008, il y a présidé le comité des villes jumelles.

Sa recherche est centrée sur la Franconésie ainsi que sur l’histoire religieuse et l’histoire ultramarine.

  1. Perception du christianisme en Océanie : acculturation ou inculturation ;
  2. Identité et histoire des vagues de peuplement ;
  3. Les sources historiques : oralité et archéologie industrielle ;
  4. l’histoire politique contemporaine du Pacifique sud

Sommaire

Principales publications

Ouvrages

  • Les missions à Wallis et Futuna au XIXe siècle, CRET-CEGET, Collection îles et archipels, N°18, Université de Bordeaux III, Bordeaux, 1994, 243 p.
  • Historiographie de la Nouvelle-Calédonie ou l’émergence tardive de deux écoles historiques antipodéennes, Publibook, Paris, 2003, 360 p.
  • Les fondements de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie. Définition, périodisation, sources, Centre de Documentation Pédagogique, Collection Université, Nouméa, 2004, 201 p.
  • Histoire de la Nouvelle-Calédonie. Nouvelles approches, nouveaux objets, L’Harmattan, Paris, 2006, 350 p.
  • Brève histoire politique de la Nouvelle-Calédonie (1945-2005), éditions GRHOC, Nouméa, 2006, 320 p.

Ouvrages publiés au titre de seul éditeur

  • (dir.) : Parole, Communication et symbole en Océanie, Corail, L’Harmattan-UFP, Paris, 1995, 382 p, p 335 à 363.
  • (dir.) : Du Caillou au nickel. L’archéologie industrielle de la province sud, Centre de Documentation Pédagogique de Nouvelle-Calédonie & Université Française du Pacifique, Coll. Université N°1, Nouméa, 1996, 280 p.
  • (dir.) : 101 mots pour comprendre l’histoire de la Nouvelle-Calédonie, Ile de Lumière, Nouméa, 1997, 225 p. 15 notices.
  • (dir.) : Religion et sacré en Océanie, L’Harmattan-UNC, XIIè colloque Corail, Paris, 2000, 306 p.
  • Essais sur la Nouvelle-Calédonie, Vieillard et Deplanche. Réédition commentée et annotée, L’Harmattan, coll. Fac-similés océaniens, *Paris, 2001, 150 p. de fac-similé plus 25 pages de notes et références.

(*dir.) Franconesia: Contemporary Aspects of Francophone Presence in Oceania, numéro spécial du Journal of Pacific Studies, Vol. 27, N°1, Suva, 2004, p 83 à 94.

  • (dir.) Violences océaniennes, L’Harmattan, Paris, 2004, 234 p.
  • (dir.) : Une histoire en cent histoires. L’histoire calédonienne à travers 100 destins hors du commun, Bambou éditions, Nouméa, 2004, 110 p.
  • (dir.) : La Nouvelle-Calédonie. Terre de métissage, Annales d’histoire calédonienne, N°1, Les indes savantes, Paris, 2004, 274 p.
  • (dir.) : Traditions religieuses des peuples de l’Océanie, numéro spécial revue Religions et Histoire, N° 9, Paris, 100 p.

Ouvrages édités en collaboration

  • & Coppell W. et Charleux M. : Bibliographie des thèses sur le Pacifique, CRET/CEGET/PUB, Bordeaux, 1991, 288 p.
  • & Le Bourdiec Paul et Jost Christian : Géo-Pacifique des espaces francophones, Géo-Pacifique-CTRDP, Nouméa, 1994, 236 p. (Réédition 1996).
  • & Atoloto Malau, Atonio Takasi (dir.) : 101 mots pour comprendre Wallis et Futuna, Iles de Lumière, Nouméa, 1999, 258 p.
  • & Faessel Sonia : Si Nouméa m’était contée… Anthologie, Edition du GRHOC, N°1, Nouméa, 2000, 144 p.


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Fr%C3%A9d%C3%A9ric Angleviel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ANGLEVIEL Frédéric de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Frederic Angleviel — Frédéric Angleviel Frédéric Angleviel, né le 1er mai 1961 à Nouméa. Cet historien a soutenu une thèse nouveau régime d’histoire contemporaine sur Wallis et Futuna en 1989 et une habilitation à diriger des recherches sur l’historiographie de la… …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Angleviel — Frédéric Angleviel, né le 1er mai 1961 à Nouméa, est un historien français. Il a soutenu une thèse Nouveau régime d’histoire contemporaine sur Wallis et Futuna en 1989 et une habilitation à diriger des recherches sur l’historiographie… …   Wikipédia en Français

  • Néko Hnepeune — (born April 21, 1954 in Wé) is a New Caledonian politician.[1] A Kanak and advocate for New Caledonian independence, he has served as president of the Loyalty Islands since 2004, and has been mayor of Lifou since 2001. References ^ Angleviel,… …   Wikipedia

  • Mouvement National Tunisien — Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement l’indépendance du pays le… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement anti-colonialiste en Tunisie — Mouvement national tunisien Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement anti-colonialiste en tunisie — Mouvement national tunisien Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement national tunisien — Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français de Tunisie pour obtenir finalement l’indépendance du pays le… …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Tunisie — Bataille de Zama, symbole de l’affaiblissement de la Carthage punique …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Tunisie — Histoire de la Tunisie Bataille de Zama, symbole de l’affaiblissement de la Carthage punique …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Tunisie — Bataille de Zama, symbole de l’affaiblissement de la Carthage punique Amphit …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”