AMX-30
AMX-30
Amx30 025.jpg
AMX 30
Caractéristiques de service
Service Drapeau de France France
Production
Concepteur Drapeau de France France
Caractéristiques générales
Équipage 4 hommes : pilote, chef de char, tireur,radio chargeur
Longueur 6,59 m (caisse)
Largeur 3,10 m
Hauteur 2,50 m
Masse au combat 36 tonnes
Blindage et armement
Blindage 80 mm (frontal)
Armement principal canon de 105 mm F2
Armement secondaire mitrailleuse de 7,62 mm, canon coaxial M693 de 20 mm
Mobilité
Moteur Hispano-Suiza HS-110
720 ch (529,6 kW)
Suspension barre de torsion
Vitesse sur route 65 km/h sur route (40 km/h en tout terrain)
Puissance massique 20 ch/t
Autonomie 550 km

L'AMX-30 est le char de combat qui équipa l'armée française pendant plus de 30 ans. Construit à environ 3 500 exemplaires à partir de 1966 (dont la moitié exportée), son châssis a été utilisé pour développer d'autres systèmes blindés tels le char de dépannage AMX-30D ou le véhicule d'emport du missile Pluton.

Sommaire

Présentation

La naissance du char AMX-30 remonte à 1956, lorsqu'un groupe de travail composé d'experts français, allemands et italiens élabore les spécifications d'un char moyen européen destiné à remplacer le M 47 d'origine américaine. Les premiers prototypes sont livrés en 1960. L'évaluation des trois prototypes — deux allemands, un français — conclut que les chars de construction allemande sont supérieurs au modèle français. Malgré tout, la France décide d'arrêter la collaboration avec l'Allemagne et l'Italie en 1963 pour poursuivre la construction en série du modèle français pour équiper l'armée française. L'Allemagne de l'Ouest poursuit la mise au point d'un de ses modèles proposés, lequel devient le Leopard 1, et l'Italie achète des M60 américains.

Conçu par les Ateliers de construction d'Issy-les-Moulineaux (AMX), l'AMX-30 est un assemblage d'acier coulé et corroyé, la tourelle est coulée d'une seule pièce. L'équipage se compose de 4 hommes. Le pilote est assis à l'avant gauche du châssis, les 3 autres membres de l'équipage (le chef de char et le tireur à droite, le chargeur à gauche) sont installés dans la tourelle.

L'AMX 30 est mis en service à partir de 1967. Le premier régiment à en être équipé est le 503e régiment de chars de combat à Mourmelon, suivi du 501e à Rambouillet. Les régiments blindés des forces françaises en Allemagne sont équipés par les séries suivantes sorties des ateliers de Roanne. Au début des années 1980, 1 210 AMX-30 était en ligne en compagnie de 1 010 AMX-13[1].

Outre son canon GIAT CN-105 F-1 à âme rayée d'un calibre de 105 mm, l'AMX-30 dispose d'un canon automatique coaxial de 20 mm, en remplacement de la mitrailleuse de 12,7 mm d'origine. Celui-ci a pour particularité de pouvoir être pointé en site indépendamment du canon principal, il peut donc servir de DCA légère. Une 7,62 mm commandée depuis l'intérieur sur la coupole du chef de char complète le dispositif de défense rapprochée.

Comme d'autres blindés, il peut être équipé d'un schnorchel pour franchir les voies d'eau. Il fut modernisé en AMX-30B2 (canon, conduite de tir), puis d'autres évolutions suivirent (suspension, groupe motopropulseur, caméra thermique). L'ultime évolution est l'AMX-30 Brennus, qui est un AMX-30B2 recouvert de plaques de blindage réactif.

Il est aujourd'hui remplacé dans l'Armée de terre française par le char AMX Leclerc depuis le début des années 2000 et est resté en service jusqu'en 2011 en France quelques versions dérivés dont l'automoteur AUF-F1, l'Engin Blindé du Génie (42 exemplaires) et le char de dépannage (58 exemplaires)[2]).

Dérivés

AMX-30 EBG
  • AMX-30 D : char de dépannage ;
  • AMX AuF1 : canon automoteur de 155 mm ;
  • AMX-30 EBG (Engin blindé de génie) : version destinée au Génie ;
  • AMX-30 ROLAND : version anti-aérienne tirant des missiles sol-air Roland ;
  • AMX-30 PLUTON : lanceur du Missile Pluton à tête nucléaire ;
  • AMX-30 B2 : amélioration de la puissance de feu, de la mobilité et de la protection ;
  • AMX 30 D : char de dépannage ;
  • AMX 30 DT : char de déminage ;
  • AMX 30 BRENNUS : version améliorée avec un blindage réactif ;
  • AMX 30 FORAD : version modifiée superficiellement pour jouer le rôle de char ennemi lors des entraînements ;
  • AMX 32 : version pour l'exportation comportant un blindage plus lourd mais une moindre manœuvrabilité .
  • AMX 30 SDPMAC : système de déminage pyrotechnique pour mines antichar monté sur chassis d'EBG (mise en service en 2008).
  • AMX-30E : version fabriquée sous licence en Espagne.

Opérateurs

Galerie

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Xavier Palson, La guerre de demain, Taillandé, 1984, p. 123, ISBN 978-2-235-01600-1
  2. Les chiffres-clés de la Défense – édition 2011 sur Ministère français de la Défense, 30 septembre 2011. Consulté le 3 octobre 2011


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AMX-30 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AMX-30 — French AMX 30B2 sporting a 105 rifled tank gun Type Main battle tank Place of origin …   Wikipedia

  • AMX 30 — Allgemeine Eigenschaften Besatzung 4 Länge …   Deutsch Wikipedia

  • AMX-30 — AMX 30B2 francés equipado con el cañón rayado de 105 mm. Tipo Carro de combate principal País de origen …   Wikipedia Español

  • AMX-30 — Allgemeine Eigenschaften Besatzung 4 …   Deutsch Wikipedia

  • AMX 30 — AMX …   Wikipédia en Français

  • AMX-30 — Классификация …   Википедия

  • AMX 30 — Infobox Weapon name=AMX 30 caption= Prototype of the AMX 30 origin= France type=Main battle tank is vehicle=yes is UK=yes length=9.48 m (gun forward) width=3.1 m height=2.86 m weight=36 tons (32.65 tonnes) suspension=torsion bar speed=65 km/h… …   Wikipedia

  • AMX-30, AMX-32 — AMX 30, AMX 32 …   Энциклопедия техники

  • AMX-30 AuF1 — Saudische AMX 30 AuF1 Allgemeine Eigenschaften …   Deutsch Wikipedia

  • AMX-30 AuF.1 — AuF1 К …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”