AMCSTI

Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle

L’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique technique et industrielle (AMCSTI) est un réseau militant et professionnel au service du Conseil stratégique des technologies de l'information (CSTI).

Sommaire

Un projet militant

Depuis sa création, en 1982, sous la présidence d’Hubert Curien, l’AMCSTI milite en faveur de la reconnaissance et du développement de la culture scientifique, technique et industrielle en France, tout en se situant aujourd’hui résolument dans une perspective européenne. Cette reconnaissance passe par l’affirmation auprès des décideurs politiques de la nécessité d’une action culturelle et éducative forte dans le domaine des sciences et des techniques, celles-ci constituant un enjeu de société considérable au cœur des débats d’actualité.

Il s’agit, dès lors et concrètement, pour l’AMCSTI, en tant qu’association représentative de la diversité et de la richesse des structures de CSTI:

  • de se faire l’interlocuteur privilégié des décideurs politiques pour promouvoir l’émergence d’une politique nationale cohérente de CSTI et de travailler à la reconnaissance des structures et des corps de métiers qui oeuvrent dans ce secteur, de leur poids économique et de leur intérêt en termes de développement territorial ;
  • d’initier et de favoriser toute réflexion, débat ou recherche portant sur le CSTI et de l’apporter à ses membres ;
  • de développer les liens et les échanges entre ses membres afin d’assurer une meilleure complémentarité et une meilleure circulation des idées, informations, moyens et produits du CSTI.

L’AMCSTI se veut ainsi fer de lance de l’action collective, mais aussi lieu de réflexion, d’expertise, et de rencontre.

Actions et outils au service des professionnels

Dans le cadre de ce projet, l’AMCSTI met en place un ensemble d’actions et d’outils diversifiés et complémentaires :

  • action de lobbying, de conseil, de concertation et d’expertise auprès des décideurs à différentes échelles : européenne, nationale, régionale, locale ;
  • organisation des Trophées Diderot – Hubert Curien qui récompensent une institution, une action innovante et une personnalité dans le domaine du CSTI, afin de valoriser les mérites de ce secteur.
  • organisation annuelle du congrès national, où chercheurs, professionnels et acteurs et de la culture scientifique et technique se rencontrent et débattent en commun autour d’une thématique choisie ;
  • publication trimestrielle du Bulletin de l’AMCSTI qui délivre une information plurielle et militante sur les enjeux et l’actualité du CSTI. Il est envoyé aux membres de l’AMCSTI, aux journalistes scientifiques, bibliothèques spécialisées, principaux laboratoires de recherche et ministères concernés ;
  • mise à la disposition d’informations actualisées concernant le CSTI et de lieux de débats sur le site Internet www.amcsti.fr ;
  • valorisation des analyses, documents de référence, actions concrètes réalisées par les clubs de travail de l’AMCSTI (club des universités et organismes de recherche, club des collectivités, club des associations, club des musées de sciences et société, club des centres de sciences).

Structure

L’AMCSTI regroupe aujourd’hui près de 250 structures culturelles : aquariums, associations, CCSTI, centres culturels, collectivités territoriales, écomusées, membres individuels, musées et muséums, planétariums, universités et organismes de recherche...

Les membres de l’AMCSTI sont impliqués sur tout le territoire (France métropolitaine et d'outre-mer) et à tous les niveaux, du travail associatif de quartier à la production d’expositions en lien avec les partenaires européens.

Quels que soient leur statut juridique, leur taille, leurs activités de médiation et leurs thématiques, les membres de l’AMCSTI ont cependant ceci en commun: ils oeuvrent tous à la présentation aux publics des sciences et techniques, de leur histoire, méthodes, résultats, interrogations et place dans la société. Ils ont choisi d’adhérer à l’AMCSTI parce qu’ils en partagent la philosophie militante autant que pour participer aux actions que l’association met en place.

Mode de fonctionnement

L’AMCSTI est dirigée par un conseil d’administration dont les membres sont élus et choisis parmi les adhérents de l’association. Très impliqués dans les actions de lobbying et dans la définition des projets, ils sont de plus appuyés, pour la réalisation des actions, par une équipe de permanents et de chargés de mission salariés.

De plus, depuis 2008, l’AMCSTI s’est dotée de clubs de travail par type de structure destinés à faciliter et à coordonner le travail des professionnels de la culture scientifique et technique en fonction des spécificités, missions, environnements et ambitions propres à chacun. Au sein de ces clubs animés par des adhérents de l’AMCSTI, chacun peut apporter ses analyses, idées et envies et participer au développement d’outils communs. Ces clubs, au nombre de cinq, sont : le club des musées de sciences et de société, le club des centres de sciences, le club des universités et des organismes de recherche, le club des collectivités, le club des associations.

En dehors de la possibilité offerte à chacun de candidater pour entrer au conseil d’administration ou de participer aux clubs de travail, chaque membre est invité à s’impliquer dans la vie de l’association, dans le congrès annuel en participant à sa conception, dans le bulletin en proposant des sujets d’article, ou encore en intervenant sur le site Internet de l’AMCSTI, et ce, quel qu’en soit l’objet. C’est parce que la reconnaissance et le développement de la CSTI est l’affaire de tous que l’AMCSTI offre à chacun les moyens d’une implication forte.

Espace carrefour entre la recherche, l’innovation technologique, la démarche culturelle, l’éducation aux sciences et le questionnement citoyen, l’AMCSTI est soutenue par le ministère chargé de la recherche et par le ministère de la Culture. Elle a également établi des collaborations privilégiées avec les quatre grandes structures nationales que sont le Muséum national d’histoire naturelle, le Musée des arts et métiers, la Cité des sciences et de l’industrie, le Palais de la découverte.

Lien externe

Ce document provient de « Association des mus%C3%A9es et centres pour le d%C3%A9veloppement de la culture scientifique, technique et industrielle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AMCSTI de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association des Musées et Centres pour le Développement de la Culture Scientifique Technique et Industrielle — Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle L’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (AMCSTI) est une… …   Wikipédia en Français

  • Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle — L’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (AMCSTI) est une association loi de 1901, qui consiste en un réseau de structures culturelles, ayant pour ambition de favoriser la… …   Wikipédia en Français

  • Curien — Hubert Curien Hubert Curien, né le 30 octobre 1924 à Cornimont et mort le 6 février 2005 à Loury, est un cristallographe français, ministre de la recherche de 1984 à 1986 puis de 1988 à 1993. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Hubert Curien — Hubert Curien, né le 30 octobre 1924 à Cornimont et mort le 6 février 2005 à Loury, est un cristallographe français, ministre de la recherche de 1984 à 1986 puis de 1988 à …   Wikipédia en Français

  • Banque Des Savoirs De L'Essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? …   Wikipédia en Français

  • Banque des savoirs de l'Essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? …   Wikipédia en Français

  • Banque des savoirs de l'essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? …   Wikipédia en Français

  • Roland Lehoucq — est un astrophysicien qui travaille au Commissariat à l énergie atomique de Saclay sur la topologie cosmique. Il est agrégé de Physique et ancien élève de l École normale supérieure de la rue d Ulm. Il donne des TD à l École polytechnique dans le …   Wikipédia en Français

  • Terre des sciences — est une association éducative créée en 1992 à Angers et membre du réseau CCSTI, Centre de culture scientifique, technique et industrielle. Sommaire 1 Historique 2 Partenariat 3 Mission …   Wikipédia en Français

  • Banque numérique des savoirs de l'Essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? 3 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”