ALTAIR

SIEL (bus)

Article principal : Système d'information en ligne.
Écran de visualisation SIEL aux points d'arrêts des lignes de bus RATP.

SIEL version Bus est un ensemble de matériels destiné à la régulation et à l'information des voyageurs que la RATP déploie sur certaines lignes de bus de la région parisienne.

Sommaire

Histoire

Les usagers des bus ont toujours souffert d'un manque d'information à la fois aux points d'arrêt et à l'intérieur des bus. La RATP a entrepris dès 1991 des recherches visant à pallier ce problème. Cela a débouché sur le développement d'un appareil efficace et peu coûteux de radiolocalisation des véhicules utilisant la technologie GPS.

À partir de 1994 ce système est installé et utilisé sur des centaines de bus à des fins de sécurité et connu sous le nom de AIGLE (aide à l'intervention globale des lignes en exploitation). Le système donne une connaissance instantanée de la position du bus aux équipes de régulation, lors d’incidents.

La première phase d'expérimentation du système à des fins de régulation et d'information des voyageurs débuta en 1995. Elle permit d'équiper cinq lignes en régulation et trois en informations voyageurs. Pour les voyageurs, la première expérimentation visible a été faite sur la ligne de bus 47, au début de l'année 1995.

En 1996, le système, connu alors sous le nom d'ALTAIR, est étendu à deux lignes de bus supplémentaires, les lignes 62 et 272.

Fonctionnement

Information des voyageurs

Les écrans SIEL peuvent être attachés à de simples poteaux.

Aux arrêts de bus des lignes équipées de SIEL, un écran à cristaux liquides informe les voyageurs du temps d’attente avant l’arrivée des deux prochains bus et les renseigne en cas d’incident ou de perturbation.

Cette information est diffusée en temps réel et mise à jour en fonction de l'avancée du bus, permettant ainsi d'anticiper son temps de trajet ou de décider de ne pas attendre si le trafic rend l'attente trop longue.

À l'intérieur des bus, des bandeaux lumineux informent les voyageurs du temps de trajet estimé avant l'arrivée aux principaux arrêts desservis, du nom du prochain arrêt à venir lorsque le bus est entre deux arrêts ou du nom de l'arrêt en cours lorsque le bus est à un arrêt, ainsi que de la destination du bus.

Des annonces sonores annoncent à l'approche d'un arrêt le nom de celui-ci. Les annonces sonores peuvent également annoncer le changement de destination d'un bus.

Régulation

SIEL dans sa version bus est aussi un système complet de régulation des autobus. Ce système est encore appelé ALTAIR en interne à la RATP. Il permet de gérer les horaires des bus, leur départ en terminus, leur destination et d'éventuelles déviations[1].

Pour la régulation, SIEL est composé de plusieurs outils :

  • Les machinistes disposent d'un pupitre dit, ICS - Interface Control System -, sorte de mini écran d'ordinateur, sur lequel est affiché des informations de régulation comme le temps réel qui sépare leur bus du bus précédent et du bus suivant à un endroit donné. Ces informations permettent aux machinistes de faire de l'auto-régulation en jouant avec l'espacement entre les véhicules et d'optimiser ainsi les temps d'attente des voyageurs. À un arrêt un peu trop chargé, ils peuvent par exemple aussi informer les voyageurs souhaitant monter dans le bus de l'imminence ou non de l'arrivée du bus suivant. D'autres informations peuvent s'afficher comme des messages envoyés par le régulateur ou si la géolocalisation du bus ne reconnait plus l'itinéraire normal de la ligne, un message indiquant « déviation valider ou annuler ». Si le machiniste valide ce message une annonce sonore est alors effectuée dans le bus indiquant le début de la déviation[2].
  • Les régulateurs de la ligne disposent d'un logiciel informatique donnant les mêmes informations et, en plus, la position exacte de chaque bus sur un tracé de la ligne[1]. Les régulateurs peuvent alors décider de faire ralentir ou accélérer un bus, ou de changer le terminus d'un bus pour améliorer la fluidité du trafic sur une ligne.

Données techniques

SIEL est basé sur la technologie GPS.

La version SIEL bus s’appuie sur la radiolocalisation des véhicules par l’utilisation des satellites GPS, de la navigation à l'estime par l'utilisation d'odomètres sous la forme de roues phoniques et d'un système de map-matching permettant de positionner les bus sur une carte.

Cette radiolocalisation permet à la RATP :

  • de réguler les lignes de bus ;
  • de diffuser de l’information aux voyageurs aux points d’arrêt et à l’intérieur des bus sous forme d’annonces visuelle et sonore.

Les données GPS de géolocalisation sont transmises des bus au poste de commandement de la RATP par ondes radio. Ces données sont ensuite agrégées et retraitées afin de calculer pour chaque point d'arrêt l'attente estimée et pour chaque bus le temps prévisionnel avant les principaux points d'arrêts desservis. Ces informations sont retransmises aux bus et aux points d'arrêts par ondes radio.

Les temps d'attente visualisables aux points d'arrêt des lignes équipées peuvent être consultées sur internet à partir du site internet de la RATP.

Sur les bus compatibles, SIEL change de façon automatique la girouette du bus indiquant la direction[1].

Les bornes aux points d'arrêts sont des écrans à cristaux liquides noir et blanc alimentés selon deux modes, en fonction de leur emplacement.

  • Elles peuvent être alimentées par une batterie à l'intérieur de l'appareil. Cela nécessite donc un changement régulier de cette batterie et cela empêche le rétro-éclairage de la borne à la nuit tombée.
  • Elles peuvent être alimentées par le courant de ville, notamment lorsqu'elles sont attachées à un abribus éclairé la nuit. Dans ce cas, à la nuit tombée, la borne dispose d'un rétro-éclairage permettant de mieux lire les informations affichées.

L'avantage de telles bornes est de pouvoir en installer aux moindres frais partout où cela est nécessaire, puisque qu'aucun raccordement électrique ou réseau n'est nécessaire pour faire fonctionner le dispositif, un simple poteau étant suffisant pour l'installation.

Les données transmises aux afficheurs des abribus sont émises par voie radio depuis un émetteur de la RATP situé au sommet de la tour Montparnasse. Le système fonctionne dans la bande des 468 MHz avec un codage numérique propre à la RATP.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

SIEL RATP RER 5.gif
L'information des usagers sur l'exploitation des transports parisiens

Multimodale RATP : Image
Bus, tramway : Alexis, Dilidam, Système d'information en ligne
Métro : Annonces sonores et visuelles automatiques, Dilidam, Métro-Vidéo, Système d'information en ligne, PILI / PLI
RER : Système d'information en ligne, Système d'informations sonores et visuelles embarqué
Transilien : Infogare, Système d’information voyageurs embarqué.

  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
Ce document provient de « SIEL (bus) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ALTAIR de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Altaïr — Saltar a navegación, búsqueda Altaïr Ibn La Ahad (الطائر ابن لا أحد , del árabe, Águila en Vuelo, Hijo de Nadie , respectivamente), es el protagonista de los videojuegos de Ubisoft Assassin s Creed y Assassin s Creed: Altaïr s Chronicles. Altaïr… …   Wikipedia Español

  • Altair — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Altair peut faire référence à : Sommaire 1 Géographie 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Altaïr — (Ле Лаванду,Франция) Категория отеля: Адрес: 83980 Ле Лаванду, Франция Опи …   Каталог отелей

  • Altair — Altair, es la estrella más brillante de la constelación del Aguila, a o 53 Aquilae. Los árabes también veían en esta constelación una gran águila volando, emplearon el nombre de elnars el tair del que derivó el nombre de Altair. Ocupa el… …   Enciclopedia Universal

  • Altaïr — (Ataïr), der Stern α (1. Größe) im Adler …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Altaïr — étoile bleue de la constellation de l Aigle (magnitude visuelle apparente 0,89) …   Encyclopédie Universelle

  • Altair —   der, s, der Stern Atair. * * * Al|ta|ir, der: ↑Atair …   Universal-Lexikon

  • Altair — bright star in the constellation Aquila, 16c., from Arabic Al Nasr al Tair the Flying Eagle, from tair, participle of tara it flew …   Etymology dictionary

  • altair — |a í| s. m. Estrela de primeira grandeza da constelação da Águia …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Altair — [al tä′ir] n. [Ar al ṫāʾ ir, the bird < ṭara, to fly] the brightest star in the constellation Aquila: magnitude, 0.77: see also SUMMER TRIANGLE …   English World dictionary

  • Altair — This article is about the star in the constellation Aquila. For other uses, see Altair (disambiguation). Altair …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”