AIESME

École spéciale de mécanique et d'électricité

ESME-Sudria
Logo-esme.jpg
Localisation
Localisation Ivry-sur-Seine, France
Informations
Fondation 1905
Directeur Hervé Laborne
Type Grande École d'Ingénieurs sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Particularités École d'ingénieurs en informatique, électronique et génie électrique.
Niveau Bac+5
Site web www.esme.fr

L'École Spéciale de Mécanique et d'Électricité (ESME-Sudria ou simplement ESME) est une grande école d'ingénieurs privée généraliste. Elle forme des ingénieurs dans les domaines du génie électrique, de l'électronique, des télécommunications et de l'informatique. Reconnue par l'État Français depuis 1922 et, autorisée par la Commission des Titres d'Ingénieur pour délivrer le Diplôme d'Ingénieur, elle est aussi membre de la Conférence des Grandes Écoles et fait partie de l' Union des Grandes Écoles indépendantes.

Sommaire

Historique

L'École Spéciale de Mécanique et d'Électricité, appelée aujourd'hui communément ESME-Sudria, a été crée en 1905 par Joachim Sudria, Ingénieur de l' École Polytechnique (X) et de Supelec.

Ses talents pédagogiques pour la préparation d'étudiants aux concours des grandes écoles d'ingénieurs, le conduisent a fonder l'ESME-Sudria, qui a l'époque était un cursus de 2 ans après le baccalauréat. L'école s'implante alors dans le 7ieme arrondissement de Paris ou les promotions sont de l'ordre de 50 ingénieurs.

A partir de 1914, la première guerre mondiale éclata et faillit mettre un terme a l'existence de l'école. Les étudiants et enseignants venaient a manquer et on estime a 30% le nombre d'étudiants ou diplômés qui venaient a décéder de faits de guerre.

La fin de la guerre, et les années suivantes (1920 - 1935), mettent l'école dans un cycle de renaissance et les effectifs se multiplient de plus en plus, d'années en années. Ainsi, l'État Français accorde sa reconnaissance officielle (1922), qui a pour conséquence le passage de la scolarité en 3ans après le baccalauréat.

En 1925, un nouveau site est inaugure, rue de Sèvres a Paris, dans des bâtiments aujourd'hui détruits au profit des services d'Urologie de l'hôpital Necker. Cette quête d'agrandissement des locaux aboutit aux locaux de la rue Blaise Desgoffe (Paris 6ieme), qui resteront les locaux de l'école jusqu'en 2004.

La Commission des Titres d'Ingénieur voit le jour en 1936 et, habilite l'école à délivrer le diplôme d'ingénieur Mécanicien-Électricien de l'ESME-Sudria.

À partir de 1939, la seconde guerre mondiale, telle la première, touche beaucoup l'école tant par ses élèves que ses professeurs mobilises. Abritant quelques résistants ce qui lui vaut une visite de la Gestapo dont l'action est interrompue par la rupture des lignes téléphoniques des bureaux. Pendant cette période, Pierre Doceul (polytechnicien, Ingénieur de l'armement et gendre de Joachim Sudria) devient Directeur Adjoint. Grâce a ce dernier, en 1949 la division Électronique (ou courants faibles) voit le jour, pour compléter la division Génie Électrique (ou courants forts).


Aujourd'hui, l'école fait partie du IONIS Institute Of Technology.

-

Cursus

L'ESME-Sudria forme des ingénieurs dans plusieurs domaines:

L'école est l'un des rares établissements d'enseignement en France (et dans le monde) à utiliser le système d'exploitation Open VMS pour son réseau et ses cours d'informatique.

Admission

L'admission en première année concerne les élèves de Terminale S ou STI. Elle s'effectue sur dossier et concours et doit être validée par l'obtention du baccalauréat.

Les étudiants en classe préparatoire aux grandes écoles peuvent intégrer l'ESME en troisième année via le concours E3A

Des admissions parallèles sont possibles sur dossier et entretien :

  • en deuxième année après une année validée de classe préparatoire
  • en troisième année après l'obtention d'un DUT GEII
  • en troisième année après l'obtention d'une Licence (grade universitaire) EEA
  • en quatrième année après l'obtention d'une maîtrise EEA

Vie associative

International

L'ESME propose à ses étudiants de passer leur dernière année dans un établissement étranger :

Ainsi les élèves peuvent prétendre à deux diplômes, celui de l'université où la dernière année est suivie, et celui de l'école.

Les étudiants peuvent aussi étudier dans les universités suivantes :

Les élèves peuvent ausi bénéficier du système d'échange universitaire Erasmus.

Recherche

L'école dispose d'un laboratoire de recherche en électronique, et d'un laboratoire de recherche en génie électrique.

Débouchés

Depuis sa création, elle a formé plus de 12 500 ingénieurs dont 8 000 encore en activité.

Anciens Élèves

  • Marie-Louise Paris (1921), fondatrice de l' École Polytechnique Féminine (EPF) en 1925
  • André Rémondière, Ancien DG du CNES Centre Spatial Guyanais [1]
  • Michel Bouissou (1963), Ancien DG Natexis Investissements puis, Ancien Déontologue Natexis Private Equity [2]
  • Dominique Hannoyer (1973), Ancien PDG du groupe LGS France
  • Marc Sellam (1974), PDG du groupe IONIS Education
  • Emmanuel de Vaumas (1974), Ancien DG Cofinparc - filiale de Kleinwort Benson Group (titulaire d'un MBA de l'INSEAD)[3]
  • Oliver Duperray (1975), PDG ITT Industries (titulaire d'un MAE de l'IAE Paris I Sorbonne)
  • Jean-Jacques de Pins (1976), Ancien DG Marketing des Services Internationaux de France Cables et Radio, Actuellement PDG Wanadoo Netherlands (titulaire d'un MBA de l'INSEAD)[4]
  • Thierry Dehaye (1981), PDG de Cegelec Nord&Est [5]
  • Cosme de Moucheron (1982), Vice-Président Europe pour IBM[6]
  • Laurent Bourgninaud (1984), Ancien DG de Lucent Technologies Data Networking Systems en France
  • Mathias Pez (1994), PDG de D-LIGHTSYS [7]

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • Portail des Grandes écoles Portail des Grandes écoles
  • Portail de l’Île-de-France Portail de l’Île-de-France
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « %C3%89cole sp%C3%A9ciale de m%C3%A9canique et d%27%C3%A9lectricit%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AIESME de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ESME-Sudria — Devise L’école de l’innovation, des sciences de l’énergie et des technologies avancées Informations Fondation 1905 Fondateur Joachim Sudria Type G …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sigles De Six Lettres — {{{image}}} Sigles d une seule lettre Sigles de deux lettres Sigles de trois lettres AAA à DZZ EAA à HZZ IAA à LZZ MAA à PZZ QAA à TZZ UAA à XZZ YAA à ZZZ …   Wikipédia en Français

  • Liste des sigles de six lettres — {{{image}}} Sigles d une seule lettre Sigles de deux lettres Sigles de trois lettres AAA à DZZ EAA à HZZ IAA à LZZ MAA à PZZ QAA à TZZ UAA à XZZ YAA à ZZZ …   Wikipédia en Français

  • Sigle de 6 caractères — Liste des sigles de six lettres {{{image}}} Sigles d une seule lettre Sigles de deux lettres Sigles de trois lettres AAA à DZZ EAA à HZZ IAA à LZZ MAA à PZZ QAA à TZZ UAA à XZZ YAA à ZZZ …   Wikipédia en Français

  • Liste de sigles de six lettres — Sigles d’une seule lettre Sigles de deux lettres Sigles de trois lettres Sigles de quatre lettres Sigles de cinq lettres Sigles de six lettres Sigles de sept lettres Sigles de huit lettres Cet article contient une liste des sigles de six lettres… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”