Charles François Joseph Dugua

Charles Dugua

Charles-François-Joseph Dugua
Charles-François-Joseph Dugua
Décès 16 octobre 1802
Origine France France
Allégeance Armée française

Charles-François-Joseph Dugua, né à Toulouse en 1740 et mort le 16 octobre 1802 à La Crête-à-Pierrot, est un général français de la Révolution et du Consulat.

Biographie

Entré en 1760, en qualité de cadet, dans le régiment de Bourbon infanterie, Dugua était parvenu au grade de capitaine, lorsqu’un de ces passe-droit, si communs à cette époque, le força à donner sa démission en 1776.
La Révolution n’ayant pas tardé à le replacer dans les rangs de l’armée, il fut nommé lieutenant de gendarmerie dans sa ville natale en 1790 et parvint rapidement au grade de colonel de son arme, contribuant, à la tête de quelques compagnies de ce corps, à repousser l’armée espagnole du territoire français, qu’elle avait un instant envahi.
Sa conduite dans cette campagne lui valut le brevet de général de brigade.

Appelé en 1796 à l’armée de l'Ouest, commandée par le général Hoche, il ne tarda pas à aller rejoindre en Italie le général Bonaparte.
Il se distingua à la bataille de Rivoli le 26 Nivôse An V, aux combats de la Corona, de Saint-Antoine, et surtout au passage du Tagliamento, 25 et 28 Ventôse de la même année, puis il reçut l’ordre d’aller occuper Trieste, dont la possession devait assurer les mouvements de l’armée vers le Tyrol.

Après le traité de Campo-Formio du 26 vendémiaire an VI, il fut nommé au commandement de la 14e division militaire. L’expédition d’Égypte se préparant alors, Bonaparte signalait aux membres du gouvernement les officiers généraux qui devaient en faire partie et il n’oublia pas de comprendre sur sa liste le nom du général Dugua, dont la bravoure, pendant toute la durée de cette expédition, ne se démentit pas.
Il se signala à la bataille des Pyramides du 3 Thermidor An VI, où il commandait la division de réserve, et décida, par son audace et son intrépidité, la déroute des Mamelouks (Toutefois on lit dans la biographie du général Lannes que la division Dugua n'intervint pas dans la bataille des Pyramides). Déjà, le 26 du mois précédent, il avait pris une part active au combat de Chebreiss.

Avant son départ pour la Syrie, Bonaparte lui confia le commandement du Caire.
Dugua parvint, par ses dispositions, à étouffer les ferments de révolte qui se manifestaient dans les provinces environnantes, déjoua les tentatives des Anglais, et maintint constamment le calme au dehors, et parmi les populations soumises à son autorité.
Il commandait la division de Kléber, qui avait été blessé à l’assaut d’Alexandrie, lorsque, le 17 messidor an VII, il reçut l’ordre de se porter sur Rosette, de s’emparer de cette place, d’y laisser garnison, et de remonter la rive gauche du Nil pour se rendre à la hauteur de Damanhur, mission dont il s’acquitta avec le plus grand succès.

Arrivé, le 5 frimaire an VI, dans le département du Calvados comme général commandant la 14e division militaire, Dugua avait été élu, la même année, député de ce département aux Cinq-Cents.
Revenu en France en l’an IX, le général Dugua revint dans le Calvados où il présenta sa lettre de nomination datée du 19 Fructidor an VIII et exerça les fonctions de préfet du 3 Vendémiaire an IX au 8 Brumaire an X.

Lorsque Dugua apprit que l’on préparait une expédition pour Saint-Domingue, il demanda au premier Consul l’autorisation d’en faire partie.
Envoyé en qualité de chef d’état-major du général Charles Victor Emmanuel Leclerc, il s’y fit remarquer dans tous les engagements partiels qui eurent lieu entre les troupes françaises et l’armée haïtienne.

Atteint de deux coups mortels à l’attaque du Fort-à-Pierrot, qu’il dirigeait, il ne survécut que peu d’instants à ses blessures et rendit bientôt le dernier soupir.
Savant distingué aussi bien qu’habile général, Dugua avait fait partie de l’Institut d'Égypte.
Ayant rétabli, pendant sa préfecture du Calvados, l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen fondée en 1652, il inséra dans le recueil de cette société plusieurs mémoires remarquables.

Source

  • Philippe Le Bas, France. Dictionnaire encyclopédique, t. 6, Paris, Firmin Didot frères, 1842, p. 757-758
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Charles Dugua ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles François Joseph Dugua de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles-François-Joseph Dugua — Charles Dugua Charles François Joseph Dugua Décès 16 octobre 1802 Origine …   Wikipédia en Français

  • Charles Dugua — Charles François Joseph Dugua Naissance 1er mars 1744 Toulouse Décès 16 octobre 1802 …   Wikipédia en Français

  • Charles, Count of Soissons — Portrait of Charles de Bourbon, copper engraving by Dominicus Custos, c. 1600. Charles de Bourbon (3 November 1566 – 1 November 1612) was a French prince du sang and military commander during the struggles over religion and the throne in late… …   Wikipedia

  • Charles La Tourasse — (b. 1630–38 France – d. 9 October 1696 Nova Scotia) was a sergeant in the French garrison at the time of the Battle of Port Royal. William Phips placed him at the head of a council of locals (that notably included Alexandre Le Borgne de Belle… …   Wikipedia

  • Charles de Menou d'Aulnay — (c. 1604–1650) was a pioneer of European settlement in North America and Governor of Acadia (1635–1650). Contents 1 Biography 1.1 La Tour 2 See also 3 References …   Wikipedia

  • Charles de Biencourt de Saint-Just — Baron Charles de Biencourt de Saint Just (1591 or 1592, Champagne, France – 1623 or 1624, Port Royal of what was then Acadia, New France)[1] was a member of the French nobility and military officer. He is best known as the successor to his father …   Wikipedia

  • Charles de Saint-Étienne de la Tour — Location of Fort La Tour along the Saint John harbour Charles de Saint Étienne de la Tour, the French King s appointed Governor of Acadia from 1631–1642 and again from 1653–1657, was born in France in 1593 and died at Cap de Sable (present day… …   Wikipedia

  • Les 660 noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers figurant sur l'arc de Triomphe — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers figurants sur l'Arc de Triomphe — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”