Charles Baudouin

Charles Baudouin (Nancy, 1893 - Saconnex d'Arve, Genève, 1963), est un psychanalyste « hybride » disciple de Jung tout en restant très attaché à l'héritage freudien.

Itinéraire

Il s'est distingué par son souci de garder le lien que Freud recherchait dans l'Esquisse, entre psychanalyse et neurophysiologie ou psychophysiologie. À l'autre extrémité du psychique, il s'est montré ouvert à l'étude sérieuse des approches exhibées par les écrits ascético-mystiques, qu'ils soient monothéistes au sens strict ou hindouisto-bouddhistes et taoïstes.

En 1913, Charles Baudouin, alors jeune licencié en philosophie, s’intéresse aux travaux d'Émile Coué et contribue à le rendre célèbre, s'associant à lui pour fonder l’École lorraine de psychologie appliquée.

Comme nous l'apprend le Dictionnaire International de Psychanalyse d'Alain de Mijolla, Baudouin fait une première analyse avec le docteur Carl Picht, de formation jungienne, c'est-à-dire formé en et par la psychologie analytique. Après avoir rencontré Freud à Vienne, en 1926, il entreprend une seconde analyse, « didactique » de 1926 à 1928, avec le docteur Charles Odier, un des excellents freudiens de l'époque (parfaitement bilingue, Baudouin s'était familiarisé très tôt avec l'œuvre du fondateur de la psychanalyse).

Il n'a pas non plus négligé les fondements historiques de la psychanalyse, notamment la suggestion et l’hypnose, dont aucun praticien ne peut négliger l'impact choisi ou implicite et non voulu dans toutes les pratiques thérapeutiques, qu'elles soient verbales, non verbales ou chimiothérapiques.

Il s'est illustré aussi, dans la thérapie des enfants et l'éducation, voir L’Âme enfantine et la psychanalyse (1931).

Il fonde en 1924 l'institut qui deviendra l'Institut International de psychanalyse et de psychologie à Genève.

On lui doit le terme très intéressant de « psychagogie (de) » (psychê, âme et ago, je conduis), qui a ressurgi sous la forme moderne, économico-pragmatique et simplifiée de « coaching ». Il crée une revue de haute tenue et une collection éditoriale qu'il intitule Action et Pensée.

Il publie une revue pacifiste, Le Carmel, et publie divers articles politiques et/ou philosophiques surtout de 1933 à 1935. C'est un vrai Européen en quête d’une paix mondiale basée sur une restructuration des relations entre nations.

La rencontre entre la littérature et la science est essentielle à son œuvre écrite.

Quelques œuvres écrites

Ses livres ont fait l'objet de nombreuses rééditions et traductions.

  • Suggestion et autosuggestion : étude psychologique et pédagogique d'après les résultats de la Nouvelle école de Nancy, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1919
  • L'âme enfantine et la psychanalyse, Neuchâtel, Paris, Delachaux & Niestlé, 1931
  • Le mythe du moderne et propos connexes, Collection Action et Pensée, Genève, Editions du Mont-Blanc, 1946
  • De l'instinct à l'esprit : précis de psychologie analytique, Paris, Bruges, Desclée De Brouwer, 1950
  • Christophe le passeur, Paris, La Colombe, 1964 – « Testament spirituel »

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Baudouin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles Baudouin — (26 July 1893, Nancy, France August 25, 1963, Geneva) was a French Swiss psychoanalyst, who combined Freudianism with elements of the thought of Carl Jung and Alfred Adler.[1] Works Suggestion and autosuggestion : a psychological and… …   Wikipedia

  • Baudouin Ier de Flandre — Pour les articles homonymes, voir Baudouin Ier. Baudouin Ier de Flandre} Statue de Baudouin …   Wikipédia en Français

  • Baudouin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Baudouin ou Baudoin est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 1.1 N …   Wikipédia en Français

  • Baudouin II De Flandre — Pour les articles homonymes, voir Baudouin II. Baudouin II de Flandre, dit Baudouin le Chauve (° v. 863 † 918) est le fils du comte Baudouin Ier et de la princesse carolingienne Judith (° v. 843 † apr. 870). Il est comte de Flandre de 879 à 918… …   Wikipédia en Français

  • Baudouin Ier de Boulogne — Baudouin II de Flandre Pour les articles homonymes, voir Baudouin II. Baudouin II de Flandre, dit Baudouin le Chauve (° v. 863 † 918) est le fils du comte Baudouin Ier et de la princesse carolingienne Judith (° v. 843 † apr. 870). Il est comte de …   Wikipédia en Français

  • Baudouin ii de flandre — Pour les articles homonymes, voir Baudouin II. Baudouin II de Flandre, dit Baudouin le Chauve (° v. 863 † 918) est le fils du comte Baudouin Ier et de la princesse carolingienne Judith (° v. 843 † apr. 870). Il est comte de Flandre de 879 à 918… …   Wikipédia en Français

  • Baudouin Ier De Flandre — Pour les articles homonymes, voir Baudouin Ier. Baudouin Ier dit Bras de Fer ou aussi le Bon[1], (Laon ? † abbaye Saint Bertin, 879), fut marqu …   Wikipédia en Français

  • Baudouin ier de flandre — Pour les articles homonymes, voir Baudouin Ier. Baudouin Ier dit Bras de Fer ou aussi le Bon[1], (Laon ? † abbaye Saint Bertin, 879), fut marqu …   Wikipédia en Français

  • Baudouin VII de Flandre — Titre Comte de Flandre 1111 – 1119 Prédécesseur Robert II de Flandre Successeur Charles Ier de Flandre …   Wikipédia en Français

  • Baudouin II De Courtenay — Pour les articles homonymes, voir Baudouin II. Baudouin de Courtenay, vu par Édouard Odier. Baudouin II d …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”