AGEPoly

École polytechnique fédérale de Lausanne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École polytechnique.
École Polytechnique Fédérale de Lausanne

Swiss Federal Institute of Technology, Lausanne

École polytechnique fédérale de Lausanne
Informations
Fondation 1853
Type École polytechnique
Budget 645 millions CHF
Localisation Lausanne, Suisse Suisse
Campus 55 hectares
Régime linguistique Français, Anglais
Président Patrick Aebischer
Personnel 4 000
Étudiants 7 000
Premier cycle 3700
Deuxième cycle 1600
Troisième cycle 1700
Affiliation AUE, Réseau TIME, Réseau Cluster
Site web www.epfl.ch

L'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) est une école d'ingénieurs située à Lausanne, en Suisse. Elle a été classée dans les 151 meilleures universités mondiales (entre la 34e et la 57e place européenne) dans le Classement académique des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai[1] qui la place en outre au 18e rang mondial (2e européen) dans la catégorie ingénierie, technologie et informatique[2] et dans les 76 premières universités en sciences et mathématiques[3]. Pour sa part le mensuel "The Times Higher Education" classe l'EPFL à la 50ème position de son classement 2008 des meilleures universités mondiales[4].

Sommaire

Histoire

Vue aérienne (2009) de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ; l'EPFL forme avec l'Université de Lausanne (UNIL) (hors de la photo) un vaste campus a proximité du lac Léman

L'école fut fondée en 1853 à l'instigation de Louis Rivier[5], Jean Gay, Pierre-Joseph et Jules Marguet[6], en tant qu'école privée, sous le nom d'École spéciale de Lausanne, inspirée par l'École centrale de Paris. Elle devint le département technique de l'Académie de Lausanne publique en 1869. Lorsque cette dernière fut réorganisée et acquit le statut d'université en 1890, la faculté technique changea son nom en École d'ingénieurs de l'Université de Lausanne. En 1946, elle fut rebaptisée École polytechnique de l'Université de Lausanne (EPUL).

En 1969, l'EPUL fut séparée du reste de l'Université de Lausanne, et devint une institution fédérale sous son nom actuel, rejoignant l'École polytechnique fédérale de Zurich.

À ce jour, l'école est l'un des six établissements publics autonomes qui forment le Domaine des Écoles polytechniques fédérales et dépend donc, contrairement aux autres hautes écoles universitaires de Suisse qui sont généralement gérées par les cantons, de l'État fédéral.

L'école

L'EPFL compte environ 10 000 personnes sur le campus, dont environ 6 500 étudiants, leurs professeurs, des collaborateurs scientifiques et techniques, et même entrepreneurs du Parc Scientifique de l'EPFL. On recense plus de 100 nationalités, et plus de 50 % du corps enseignant est étranger.

L'école comprend six facultés :

  • ENAC : Environnement naturel, architectural et construit (architecture, génie civil, sciences et ingénierie de l'environnement)
  • I&C : Informatique et communications
  • SB : Sciences de base (physique, chimie, mathématiques)
  • SV : Sciences de la vie
  • STI : Sciences et techniques de l'ingénieur (électricité, mécanique, matériaux, microtechnique)
  • CdH : Collège des humanités
  • CDM : Collège du management de la technologie et de l'ingénierie financière

Chaque faculté est composée de différents instituts, eux-mêmes composés de laboratoires. Les organigrammes complets sont disponibles sur le site web de l'école.

L'école encourage également la vie associative et sportive sur le campus. Grâce à plus de 70 associations de tout type allant de la représentation des étudiants comme l'AGEPoly à l'organisation de fêtes ou de festivals comme le fait Balélec, les étudiants peuvent en plus de leurs études acquérir des expériences qui forment un plus pour leur vie professionnelle et sociale.

L'EPFL est membre du réseau TIME-Top Industrial Managers for Europe créé en 1989 par l'Ecole Centrale Paris et qui regroupe une cinquantaine d'universités dispensant une formation d'ingénieur.

Organisation de l'école

Galerie sous le bâtiment de microtechnique
Vue intérieure du bâtiment BC

L'EPFL possède sept facultés, elles-mêmes divisées en instituts et laboratoires :

  • SB Faculté des sciences de base (Basic Sciences) mathématique, physique et chimie (Doyen:Rizzo Thomas)
    • SCGC Section de chimie et génie chimique (Moser Jacques-Edouard)
    • SMA Section de mathématiques (Thévenaz Jacques)
    • SPH Section de physique (Ansermet Jean-Philippe)
    • Institut d'analyse et de calcul scientifique (IACS, Jacques Rappaz)
    • Institut de géométrie, algèbre et topologie (IGAT, Jürg Peter Buser)
    • Institut de mathématiques (IMA, Stephan Morgenthaler)
    • Institut de mathématiques B (IMB, Eva Bayer Fluckiger)
    • Institut des sciences et ingénierie chimiques (ISIC, Paul Dyson)
    • Institut de physique de l'énergie et des particules (IPEP, Minh Quang Tran)
    • Institut de photonique et d'électronique quantiques (IPEQ, Elyahou Kapon)
    • Institut de physique de la matière condensée (IPMC, Wolf-Dieter Schneider)
    • Institut de physique des systèmes biologiques (IPSB, Giovanni Dietler)
    • Institut romand de recherche numérique en physique des matériaux (IRRMA, Alfonso Baldereschi)
    • Institut de théorie des phénomènes physiques (ITP, Alfonso Baldereschi)
    • Centre européen de calcul atomique et moléculaire (CECAM,Wanda Andreoni )
    • Centre interfacultaire Bernoulli (CIB, Tudor Ratiu)
    • Centre interdisciplinaire de microscopie électronique (CIME, Cécile Hébert)
    • Centre de recherches en physique des plasmas (CRPP, Minh Quang Tran)
    • PRN Photonique quantique (PRN-QP, Benoît Deveaud-Plédran)
  • STI Faculté des Sciences et techniques de l'ingénieur (Engineering Sciences and Techniques) Génie mécanique, Science des matériaux, Électronique et Microtechnique (Doyen:Demetri Psaltis).
    • SGM Section de génie mécanique(Rémy Glardon )
    • SMX Section de science et génie des matériaux(Harm-Anton Klok )
    • SEL Section de génie électrique et électronique(Maher Kayal )
    • SMT Section de microtechnique(Hannes Bleuler )
    • Institut interfacultaire de Bioingénierie (STI/SV) (IBI2, Jeffrey Alan Hubbell)
    • Institut de génie électrique et électronique (IEL,Giovanni De Micheli )
    • Institut de génie mécanique (IGM,Daniel Favrat)
    • Institut de microtechnique (IMT,Nico de Rooij)
    • Institut des matériaux (IMX, Andreas Mortensen )
    • Centre inter-institutionnel de biomécanique translationnelle (CBT,Brigitte Jolles-Haeberli)
    • Centre de compétence Sciences des matériaux et technologie du CEPF - Leading House EPFL (CCMX,Karen Scrivener)
    • Centre de MicroNanoTechnologie (CMI,Philippe Renaud )
    • Centre pour les neuroprothèses (CPN,Jeffrey Alan Hubbell )
    • Centre de technologies spatiales (CTS,Juan Ramon Mosig)
  • ENAC Faculté de l'environnement naturel, architectural et construit (Architecture, Civil and Environmental Engineering) architecture,Génie civil,Agronomie(Doyen :Marc Parlange )
    • SAR Section d'architecture (Lamunière Inès)
    • SGC Section de génie civil (Schleiss Anton)
    • SSIE Section des sciences et ingénierie de l'environnement (Holliger Christof)
    • Institut d'architecture et de la ville (IA,Marchand Bruno)
    • Institut d'ingénierie civile (IIC,Brühwiler Eugen)
    • Institut de l'urbain et des territoires (INTER,Thalmann Philippe)
    • Institut d'ingénierie de l'environnement (IIE,David Andrew Barry)
  • IC Faculté informatique et communications (Computer and Communication Sciences) Informatique,telecommunication (Doyen:Zwaenepoel Willy)
    • SIN Section d'informatique (Schiper André)
    • SSC Section des systèmes de communication (Le Boudec Jean-yves)
    • Institut d'informatique fondamentale (IIF,Guerraoui Rachid)
    • Institut des systèmes informatiques et multimédias (ISIM,Fua Pascal)
    • Institut de systèmes de communication (ISC,Urbanke Rüdiger)
    • PRN Systèmes mobiles d'information et de communication (MIICS,Aberer Karl)
    • Centre Systèmes digitaux avancés (CSDA,Ienne Paolo)
    • Centre Traitement d'information neuronale (CTIN,Gerstner Wulfram)
    • Centre Global computing (CGC,Rajman Martin)
  • SV Faculté des sciences de la vie (Life Sciences) sciences de la vie (Doyen:Trono Didier)
    • Institut des neurosciences (BMI ,Magistretti Pierre)
    • Institut interfacultaire de Bioingénierie (SV/STI) (IBI1,Hubbell Jeffrey Alan)
    • Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer (ISREC,Hanahan Douglas)
    • Institut de recherche en infectiologie (GHI,Cole Stewart)
    • Centre technologique en neurosciences (CNT,Markram Henry)
    • Centre d'application du vivant (CAV,Gyger Marcel)
    • PRN Oncologie moléculaire (PRN-MO,Aguet Michel)
  • CDM Collège du management de la technologie (College of Management of Technology) Management (Doyen:Vetterli Martin a.i.)
    • MTE Section du management de la technologie (Gruber Marc)
    • IF Section de l'ingénierie financière (Morellec Erwan a.i.)
    • Institut de management de la technologie et entrepreneuriat (MTEI,Tucci Christopher)
    • Institut de politique de technologies (TPI,Finger Matthias)
    • Institut suisse de la finance à l'EPFL (SFI,Morellec Erwan)
    • Centre de management de la technologie EPFL - UNIL (CMT,Perret Francis-Luc)
  • CDH Collège des humanités (Sociology and humanities) Sciences humaines et sociales (Doyen:Panese Francesco)
    • Programme d'enseignement des sciences humaines et sociales (SHS,Panese Francesco)

Site

Vue aérienne de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en 2005

L'école se situait depuis 1943 à l'avenue de Cour, n° 29-33, à Lausanne, dans l'ancien Hôtel Savoy. En 1971 commença la construction des nouveaux bâtiments sur le site de Dorigny, à Écublens, à côté de l'Université de Lausanne (UNIL) installée depuis octobre 1970. L'inauguration des premiers bâtiments de l'EPFL à Dorigny eut lieu en 1978.

Le site est depuis en constante évolution, et de nombreuses constructions sont venues se greffer sur le vaste campus formé par l'EPFL et l'Université de Lausanne (UNIL) à proximité du lac Léman. Le dernier projet en date est le Rolex Learning Center, construction du bureau japonais SANAA.

Le campus de l'EPFL a reçu le 11 Juin 2009 le 1er prix international des campus durables décerné par"l'International Sustainable Campus Network (ISCN)"[7].

Recherche

Tokamak à configuration variable
Coeur du CROCUS de l'EPFL

Au classement 2008 "ARWU Field in Engineering/Technology and Computer Sciences" de l'Université dite de Shanghai, l'EPFL est au 18e rang mondial[2].

Au classement de Newsweek Top 100 Global Universities', l'EPFL est au 26e rang des universités dans le monde.

Au classement de The Times Higher Education Supplement 2009, l'EPFL est au 50e rang mondial (34e en 2005), au 14e rang européen[4] et au 8e rang des universités technologiques européennes[8].

Au Classement académique des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai de 2007, l'EPFL se classe 3e européenne des universités en ingénierie, technologie et informatique[9].

L'EPFL est en possession depuis l'été 2005 d'un super ordinateur Blue Gene construit par IBM. La machine est la troisième plus puissante de Suisse et se place au 209e rang mondial (novembre 2008)[10] avec sa vitesse théorique de 22,8 teraflops.

L'EPFL possède sur son site un réacteur à fusion nucléaire Tokamak à configuration variable nommé CROCUS qui va permettre une collaboration de l'EPFL dans le projet ITER

Partenariats scientifiques

Alinghi en 2007
  • Solar Impulse, un avion solaire.
  • L'EPFL est le conseiller scientifique officiel de l'équipe Alinghi, double vainqueur de la Coupe America 2003 et 2007.
  • L'EPFL a grandement participé à la construction du SwissCube[11] le premier satellite entièrement construit en Suisse dans le cadre du progamme CubeSat et mis en orbite le 23 septembre 2009 par le lanceur indien PSLV.
  • Afin de mieux comprendre la relation entre la nutrition et le cerveau, l'EPFL et le Centre de recherche Nestlé ont signé un accord d'une durée de cinq ans. Selon les termes de celui-ci, Nestlé va contribuer à hauteur de 5 millions par année et pour cinq ans, aux travaux du Brain Mind Institute, où 2 chaires ont été créées.
  • Logitech et l'EPFL ont annoncé la création de l'incubateur Logitech EPFL. Chaque année cette collaboration offrira un soutien financier, pédagogique et fonctionnel à une sélection de chercheurs et d'étudiants.
  • L'Hydroptère, ce trimaran volant s'affranchissant du principe d'Archimède et détenteur du record absolu de vitesse à la voile ( 51,36 nœuds de moyenne sur 500 mètres et 55,5 nœuds soit 103 km/h en vitesse de pointe).
  • Breitling Orbiter 3, le premier ballon à avoir fait un tour du monde sans escale en 1999, piloté par Bertrand Piccard et Brian Jones.
  • La Poly-PDG, partenariat académique avec la mythique course de ski-alpinisme Patrouille des Glaciers.

Formes d'admission

  • Les étudiants possédant une maturité Suisse ou un titre équivalent peuvent être admis à l'EPFL sans formalités.
  • Les étudiants possédant un baccalauréat général français (section scientifique) avec au moins 14/20 de moyenne pondérée en mathématiques, français, première langue vivante (LV1) et une matière scientifique (sciences physiques ou sciences de la vie et de la terre) peuvent également être admis directement à l'EPFL[12].
  • Les étudiants issus de classe préparatoire aux grandes écoles(CPGE) peuvent être admis après un examen rigoureux de leur dossier[13].
  • Les étudiants ne possédant pas la mention ou ne possédant pas de diplôme équivalent peuvent suivre le programme CMS de l'EPFL ou d'une école privée.

Quelques diplômés célèbres

Quelques professeurs célèbres

  • Giovanni De Micheli (Professeur, spécialiste des systèmes intégrés)
  • Martin Hasler (Professeur d'informatique et sciences de l'information, Laboratoire des systèmes non linéaires)
  • Dario Floreano (Professeur dans le domaine des systèmes intelligents)
  • Michael Grätzel (Professeur de photonique et interfaces, inventeur des cellules à pigment photosensible ou Cellule Grätzel)
  • Jean-Daniel Nicoud (Professeur d'informatique, chercheur, inventeur de la première souris optique, de l'ordinateur personnel Smakyet du langage CALM Common Assembly Language for Microprocessors.)
  • Arjen Lenstra (Professeur de cryptographie )
  • Henry Markram (Professeur de neurologie)
  • Claude Nicollier (Astronaute et professeur en technologie spatiale)
  • Martin Odersky (Professeur de programmation)
  • Minh Quang Tran (Professeur de physique de l'energie et des particules)
  • Serge Vaudenay (Professeur de securité et Cryptologie)
  • Martin Vetterli (Professeur d'informatique et sciences de l'information)
  • János Pach (Professeur de Mathematiques, un des derniers mathématiciens vivants avec un nombre d'Erdős de 1 !)

Associations

AGEPoly

Logo de l'AGEPoly

L’AGEPoly est l’Association Générale des Étudiants de l’EPFL et a été fondée en 1951 sous le nom de AGEPUL (Association Générale des Étudiants de l'École Polytechnique Universitaire de Lausanne). Depuis 1964, elle porte son nom actuel.

L'AGEPoly est constituée d’un Comité de Direction, composé de 4 à 8 étudiants élus lors de l'Assemblée Générale, et de trois pôles, qui sont autant de missions : les services aux étudiants, l'animation du campus et la représentation des étudiants.

De plus, l’AGEPoly a une vingtaine de commissions, dont le Coaching, Xchange, le Challenge, PolyBeach ou encore Grand Prix Retro (et par le passé, de 1983 à 2006, Satellite).

Elle a été membre fondatrice de l’Association des étudiants des hautes écoles suisses (AES) en 2003. En 2008, l'AES est dissoute et l'AGEPoly, de même que VSETH - l'association des étudiants de l'EPFZ, rejoint l'Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES).

A3-EPFL

L' A3-EPFL[17] (anciennement A³E²PFL pour Association Amicale des Anciens Élèves de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne) est l'organisation associative des diplômés (diplômés, masters, docteurs, diplômés d'un cycle postgrade) de l'EPFL. Elle est au service de tous les diplômés et docteurs de l'EPFL. Ce réseau permet aux diplômés de rester en contact amicalement et professionnellement et de garder un lien fort avec l'EPFL.

Elle offre à ses membres:

  • un abonnement aux journaux A3 et au magazine Reflex, coédité par l'EPFL ;
  • une Newsletter électronique 10 fois l'an ;
  • la validation de communautés sociales sur internet LinkedIn, Xing et Viadeo, en association avec le Centre de Carrière de l'EPFL ;
  • le parrainage des jeunes diplômés par un Alumni ;
  • la tenue de l'unique fichier informatique regroupant tous les diplômés ;
  • des prêts d'honneur pour une post-formation ;
  • l'organisation de la journée « MONDIAL A3 - Retour sur le campus » et de nombreuses autres visites et conférence ;
  • la publication de l'annuaire regroupant les coordonnées de plus de 14 000 diplômés de l'EPFL dans plus de 100 pays ;
  • une bourse à l'emploi ;
  • l'entretien et le développement de sections régionales en suisse et dans le monde.
  • des rabais sur des services commerciaux
  • des services exclusifs (conseil en propriété intellectuelle ou guichet technologique)
  • la possibilité de participer à des groupes d'intérêt technologiques (ASCI, etc...) et pour les loisir (Golf par exemple).

Les sections régionales (Genève, Vaud-Valais, Suisse orientale et BE-NE-FR-JU) organisent de nombreuses manifestations (visites techniques ou culturelles, conférences, business-lunch, apéritifs, repas amicaux...). Lors de ces manifestations, les membres créent de nouvelles relations amicales et professionnelles. À l'international, l'A3-EPFL est représentée par l'AFLZ en France, par l'A3SFIT aux USA. Des antennes internationales permettent aux diplômés de réseauter localement ou de s'appuyer sur des personnes sur place pour le développement des affaires dans la région. Actuellement en Chine, en Tunisie, en Côte d'Ivoire, au Maroc et pour la partie ouest des USA à San Francisco, des diplômés sont à la disposition des membres.

Forum EPFL

Le Forum EPFL[18] est l'association d’étudiants de l’EPFL chargée d'organiser le Forum EPFL. Elle est actuellement composée de 18 personnes, recrutées parmi les étudiants de l'EPFL. Fondée en 1982, le Forum a toujours été un lieu privilégié d’échanges et de rencontres entre les communautés universitaires et professionnelles. Sa mission est de favoriser le recrutement et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Aujourd’hui le Forum EPFL est le plus important événement de recrutement en Suisse et l’un des plus grands d’Europe.

UniPoly

UniPoly[19] est l'association des étudiants de l'EPFL et de l'Université de Lausanne pour le développement durable. Forte de plus de 50 étudiants, elle est active dans la sensibilisation au développement durable dans toute la Suisse romande.

Depuis 2005, elle diffuse ses Astuces Durables, des dépliants gratuits sur 11 thématiques (eau, transports, alimentation, déchets, commerce équitable, médicaments et cosmétiques, appareils électriques, produits d'entretien, électroménagers, chauffage et électricité, achats) qui proposent des gestes simples du quotidien pour consommer de manière durable.

UniPoly fait partie de la World Student Community for Sustainable Development, un réseau international d'associations d'étudiants pour le développement durable comprenant l'École Polytechnique de Zurich, le Massachusetts Institute of Technology, l'Université de Tokyo, University de Regina, l'Université Chalmers, l'Université de St-Pétersburg et l'Université de Yaoundé.

Photographies

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes et références


  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « %C3%89cole polytechnique f%C3%A9d%C3%A9rale de Lausanne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AGEPoly de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Club Montagne AGEPoly — The Club Montagne de l Agepoly (CMA) is an outdoors and mountaineering club at the École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) and the University of Lausanne. Status The club is a commission of AGEPoly, the general student association of EPFL …   Wikipedia

  • ETH Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Ecole Polytechnique Federale de Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Ecole polytechnique fédérale — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Ecole polytechnique fédérale de Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • Eidgenössische Technische Hochschule Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • École Polytechnique Fédérale de Lausanne — Vorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt École polytechnique fédérale de Lausanne Gründung 1853 Trägerschaft staatlich …   Deutsch Wikipedia

  • EPFL — École polytechnique fédérale de Lausanne Pour les articles homonymes, voir École polytechnique. École Polytechnique Fédérale de Lausanne Swiss Federal Institute of Technology, Lausanne …   Wikipédia en Français

  • Ecole Polytechnique de Lausanne — École polytechnique fédérale de Lausanne Pour les articles homonymes, voir École polytechnique. École Polytechnique Fédérale de Lausanne Swiss Federal Institute of Technology, Lausanne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”