-217

Années :
-220 -219 -218  -217  -216 -215 -214

Décennies :
-240 -230 -220  -210  -200 -190 -180
Siècles :
IVe siècle av. J.‑C.  IIIe siècle av. J.‑C.  IIe siècle av. J.‑C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année -217 du calendrier julien proleptique.

Sommaire

Événements

Asie

Égypte antique

Monde hellénistique

Monde romain

  • À Rome, consulat de C. Servilius Geminus, Flaminius Nepos (pour la seconde fois). Flaminius meurt à Trasimène et est remplacé par M. Atilius Regulus (consul suffect pour la seconde fois).
Bataille du lac Trasimène, Le Gaulois Ducarios décapite le général romain Flaminius à la bataille de Trasimène, Joseph-Noël Sylvestre, Musée des beaux-Art de Béziers.
  • 11 février : Éclipse solaire[1].
  • 24 juin : À la Bataille du lac Trasimène, Hannibal défait les légions romaines à quelques lieues de Rome.
    • A la tête de 90 000 hommes, pour la plupart Gaulois, Hannibal franchit l’Apennin et entre en Étrurie. Il traverse une région marécageuse pendant quatre jours et quatre nuits, perdant la plupart des bêtes de somme ainsi que son œil. Flaminius Nepos prend position à Arretium pour défendre les passages de l’Apennin, Cn. Servillius Geminus à Arminium pour couvrir le versant Adriatique. En dévastant le pays, Hannibal attire Flaminius dans la région du lac Trasimène. Positionnés sur les hauteurs qui dominent le lac, les Carthaginois enveloppent complètement les Romains. Quinze mille Romains sont tués avec Flaminius, vingt mille sont fait prisonniers. Hannibal perd quinze cents hommes. Il ordonne à ses hommes d’abandonner leur armement et de dépouiller les morts pour s’équiper à la romaine.
    • Flaminius Nepos, élu consul plébéien, entre en conflit avec le Sénat. Par crainte d’être retenu à Rome, il prétexte un voyage et gagne l’Italie du Nord, ce qui provoque l’ire des sénateurs. On lui envoie une délégation pour le rappeler : il refuse. Il prend possession de sa charge. Présage défavorable : au moment du sacrifice la victime déjà frappée s’échappe et inonde de sang plusieurs des assistants. Au moment où il va marcher contre Hannibal, son État-major lui conseille d’attendre l’arrivée de son collègue Cn. Servillius. Il passe outre. On part. Son cheval s’abat sous lui et le jette à terre. Il accumule les maladresses et tombe dans le piège tendu par Hannibal au lac Trasimène : arrivé le soir aux abords du lac, il est pris au matin dans le brouillard alors que les Carthaginois sont sur les hauteurs.
  • Le consul Quintus Fabius Maximus Verrucosus Cunctator (le temporiseur) est nommé dictateur.
    • Hannibal, qui n’est qu’à 130 km de Rome, se détourne vers l’Ombrie (la ville ne peut être prise qu’après un long siège, et il n’en a pas les moyens). Il libère sans rançon les prisonniers italiens pris au cours de la bataille, puis lance un appel à leurs patries pour se coaliser contre Rome. Le sénat romain résiste à la tentation de traiter avec Carthage. Les alliés italiens de Rome ne font pas défection. Rome a le temps de se remettre. Tandis qu’Hannibal passe au Picenum puis en Apulie, Rome mobilise et confère la dictature à Q. Fabius Maximus. Celui-ci pratique une guerre d’usure en refusant systématiquement la bataille. Hannibal marche sur le Sud dans l’espoir de provoquer une insurrection générale, mais est encore trompé dans son attente. Carthage, aux prises avec les Romains en Espagne, le laisse sans secours. Réduit à ses seules forces, il se trouve paralysé à la fin de l’année.

Science et techniques

Art et culture

  • Aux fêtes de Saturne, les saturnales, l'égalité est complète entre maîtres et esclaves.
  • Réaction religieuse à Rome : en souvenir du ver sacrum italique, on voue à Mars et à l’exil, à leur majorité, tous les nouveau-nés de l’année.
  • Les antiques divinités latines, Junon de Lanuvium, Fortuna de l’Algide, sont de nouveau l’objet d’un culte fervent.

Naissances

Décès

Notes et références

  1. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques et autres anciens monumens, avant l'ère chrétienne..., Moreau, 1820 [présentation en ligne] 
  • Portail du monde antique Portail du monde antique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -217 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”