ADN non codant

L’ADN non codant, autrefois appelé improprement ADN poubelle (Junk DNA en anglais), désigne l’ensemble des séquences du génome qui ne sont pas traduites en protéines. Une proportion très importante de tous les génomes eucaryotes est composée de cette classe d’ADN dont la fonction biologique est mal connue mais est récemment apparue avoir été sous-estimée. L’ADN non codant peut jouer un rôle dans la régulation de la transcription ou dans l’organisation du génome. De plus, certaines séquences sont transcrites en ARN mais non traduites en protéines, et c’est l’ARN qui a un rôle fonctionnel dans la cellule. Enfin, certaines séquences peuvent aussi ne pas avoir de rôle, ou encore avoir un rôle pour l’instant inconnu.

Sommaire

Projet ENCODE

Le projet ENCODE (en) (« Encyclopedia of DNA Elements ») lancé en 2003 par le National Human Genome Research Institute visait à étudier les fonctions des gènes humains.

En 2007, après 4 ans de travail d’identification et de classement d’éléments fonctionnels de 1 % du génome humain (30 000 paires de bases), les auteurs du programme Encode concluent que l’ADN a des fonctions plus complexes que ce que l’on pensait : sur les 3,3 milliards de paires de bases de l’ADN humain, si seules 1,5% codent effectivement directement la synthèse protéique, le reste (3,25 milliards de paires de bases) autrefois considéré comme de l’« ADN poubelle » inutile ou relique d’inclusions ou erreurs passées de duplication apparaît finalement avoir une importance fonctionnelle.

Même les ADN non codants[pas clair] (qui se chevauchent souvent avec des séquences codant des protéines) sont presque tous transcrits en ARN (non codant) qui jouent un rôle important de régulation de l’expression protéique.

Comme 50 % environ des gènes étudiés ont été choisis au hasard, les chercheurs supposent que ceci pourrait être vrai pour l’ensemble du génome humain.

Perspectives

Ces travaux aideront à comprendre les principes organisant les éléments fonctionnels du génome, à mieux comprendre la transcription de l’ADN, certaines maladies et l’évolution animale. Nombre de ces séquences d’ADN sont régulatrices ; elles informent les gènes codant du moment et de l’endroit où ils doivent être actifs. Leur déficience ou mutations génétiques dans les régions régulatrices pourraient être associées à des maladies génétiques.

Les chercheurs ont aussi trouvé des séquences qui semblent « neutres », activement copiées, mais apparemment sans conséquences pour l'organisme et dont l’utilité n’est pas comprise.

Les impacts de la transgenèse faite « au hasard » dans le génôme pourraient également devoir être réétudiés à la lumière de ces découvertes.

Articles connexes

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ADN non codant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARN non codant — Un ARN non codant (ou ARNnm pour ARN non messager) est un ARN, issu de la transcription de l ADN, qui ne sera pas traduit en protéine par les ribosomes. L importance quantitative et fonctionnelle des ARN non codants a été très longtemps sous… …   Wikipédia en Français

  • ARN non-codant — Un ARN non codant (ou ARNnm pour ARN non messager) est un ARN, issu de la transcription de l ADN, qui ne sera pas traduit en protéine par les ribosomes. L importance quantitative et fonctionnelle des ARN non codants a été très longtemps sous… …   Wikipédia en Français

  • ADN Poubelle — ADN non codant L ADN non codant, autrefois appelé improprement ADN poubelle, désigne l ensemble des séquences du génome qui ne sont pas traduites en protéines. Une proportion très importante de tous les génomes eucaryotes est composée de cette… …   Wikipédia en Français

  • ADN poubelle — ADN non codant L ADN non codant, autrefois appelé improprement ADN poubelle, désigne l ensemble des séquences du génome qui ne sont pas traduites en protéines. Une proportion très importante de tous les génomes eucaryotes est composée de cette… …   Wikipédia en Français

  • Adn poubelle — ADN non codant L ADN non codant, autrefois appelé improprement ADN poubelle, désigne l ensemble des séquences du génome qui ne sont pas traduites en protéines. Une proportion très importante de tous les génomes eucaryotes est composée de cette… …   Wikipédia en Français

  • ADN Complémentaire — Pour les articles homonymes, voir complémentaire. L ADN complémentaire (ou ADNc, Acide désoxyribonucléique complémentaire) est un simple brin artificiellement synthétisé à partir d un ARNm, représentant ainsi la partie codante de la région du… …   Wikipédia en Français

  • ADN complementaire — ADN complémentaire Pour les articles homonymes, voir complémentaire. L ADN complémentaire (ou ADNc, Acide désoxyribonucléique complémentaire) est un simple brin artificiellement synthétisé à partir d un ARNm, représentant ainsi la partie codante… …   Wikipédia en Français

  • Adn complémentaire — Pour les articles homonymes, voir complémentaire. L ADN complémentaire (ou ADNc, Acide désoxyribonucléique complémentaire) est un simple brin artificiellement synthétisé à partir d un ARNm, représentant ainsi la partie codante de la région du… …   Wikipédia en Français

  • ADN Nucléaire — L ADN nucléaire est l ADN qui se trouve dans le noyau cellulaire des cellules eucaryotes. L ADN nucléaire qui d origine biparentale chez les eucaryotes à reproduction sexuée par opposition avec l ADN mitochondrial (ADNmt) et l ADN chloroplastique …   Wikipédia en Français

  • ADN nucleaire — ADN nucléaire L ADN nucléaire est l ADN qui se trouve dans le noyau cellulaire des cellules eucaryotes. L ADN nucléaire qui d origine biparentale chez les eucaryotes à reproduction sexuée par opposition avec l ADN mitochondrial (ADNmt) et l ADN… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”