-201

Années :
-204 -203 -202  -201  -200 -199 -198

Décennies :
-230 -220 -210  -200  -190 -180 -170
Siècles :
IVe siècle av. J.‑C.  IIIe siècle av. J.‑C.  IIe siècle av. J.‑C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année -201 du calendrier julien proleptique.

Sommaire

Événements

Afrique


  • Hannon le Grand négocie la paix entre Carthage et Rome à Tunis : abandon de l’Espagne, contrôle de la diplomatie, indemnité de guerre de 10 000 talents, livraison de la flotte et des éléphants. Carthage renonce à l’ensemble de ses possessions et promet au roi de Numidie, Massinissa, toutes les terres ayant appartenu à ses ancêtres.
  • Carthage sort épuisée de la deuxième Guerre punique, les conditions du traité ayant été habilement combinées pour la maintenir dans un état d’impuissance politique et militaire. Rome et le roi de Numidie Massinissa exercent sur elle une étroite surveillance. Hannibal, qui a pris la direction du gouvernement (-196), réforme la constitution dans un sens démocratique, réorganise les finances et l’armée et noue d’actives relations diplomatiques avec Philippe V de Macédoine, Antiochos III de Syrie, tout en observant scrupuleusement les clauses de paix pour ne pas fournir au Sénat romain un prétexte justifié d’intervention. Carthage reste une grande puissance commerciale. Grâce à l’énergie d’Hannibal, ses moyens renaissent de jour en jour.
  • Le roi des Numides Massinissa règne jusqu'en -148 sur un territoire comprenant l’Algérie et le Maroc oriental actuel. Son puissant royaume vend à Rome du blé, des éléphants, des lions et des panthères. Les villes numides s’agrandissent et s’ornent de monuments, les bourgs fortifiés contre les nomades se multiplient. Massinissa possède une flotte et fait battre des monnaies de bronze.

Asie

  • Expédition des Xiongnu contre l’empire chinois au Shanxi (Chan-si). Le chan-yu Modu ou Maodun (Mao-touen) épouse une princesse impériale. L’empereur Han lui paie tribut.
  • Les Kirghizes, certainement des indo-européens turquisés, sont attestés par les Chinois.
  • Cinquième guerre de Syrie entre Lagides et Séleucides (fin en -195).

Europe

  • À Rome, consulat de Cn. Cornelius L.f. Lentulus, P. Aelius Q.f. Paetus.
  • Les Gaulois et les Ligures d’Italie du Nord, laissés à eux-mêmes par le départ d’Hannibal, poursuivent seuls la lutte pour l’indépendance. Rome soumet les Celtes de la vallée du (-201/-196) et latinise la région. Les Ligures résistent farouchement pendant quarante ans, et Rome devra pour en venir à bout dévaster systématiquement la région et procéder à des transplantations en masse.
  • Après la seconde guerre punique, Marseille, alliée de Rome, réussit à contrôler tout le littoral méditerranéen de la Gaule et de l’Ibérie.
    • Avec la réouverture du couloir rhodanien comme route de l’étain en provenance des îles Cassitérides (fin IVe siècle ?), la vie économique reprend à Marseille après l’éclipse de l’époque classique. C’est une grande ville qui commerce avec la Campanie et Rome, garde le contact avec le monde grec oriental et draine tout le commerce de la Gaule méridionale et de l’Ibérie grâce à son réseau de colonies : Olbia (Hyères), Tauroenton, Antipolis (Antibes), Nicaia (Nice), Agathé (Agde), Emporium, etc.
    • La constitution de Marseille est aristocratique avec un conseil de 600 timouques et deux délégations de 15 et 3 membres. Malgré l’absence d’assemblée du peuple, il n’y a pas de crise sociale, parce que les riches ne sont pas de grands propriétaires fonciers. Les mœurs restent sévères dans une ville toujours menacée par les barbares et où l’organisation militaire est rigoureuse. Les spectacles de mimes sont interdits, ainsi que les cultes orientaux et les dots dépassant 100 pièces d’or. Les cultes essentiels restent ceux d’Apollon Delphinien, d’Artémis d’Éphèse et d’Athéna. La ville possède un théâtre, une école de médecine fameuse et excelle dans la construction de machines de guerre. Les arts plastiques et l’architecture sont peu développés.

Naissances

Décès en -201

Notes et références

  1. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques et autres anciens monumens, avant l'ère chrétienne..., Moreau, 1820 [présentation en ligne] 
  • Portail du monde antique Portail du monde antique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -201 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”