A. Minc

Alain Minc

Alain Jacques Richard Minc dit Alain Minc est un conseiller politique et économique, essayiste et dirigeant d'entreprise. Il a été président du conseil de surveillance et de la Société des lecteurs du Monde, il est président d'AM conseil.

Sommaire

Formation

Alain Minc ingénieur diplômé de l'École nationale supérieure des mines de Paris (promo 1971), diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (promo 1971) puis de l'École nationale d'administration (promo 1975) où il sort major[1] de la promotion Léon Blum, voie d'administration économique.

Carrière professionnelle

Alain Minc intègre l'Inspection générale des Finances puis démissionne de son corps pour rejoindre Saint-Gobain en 1979. Il quitte cette société en 1986 pour travailler avec l'homme d'affaires Carlo De Benedetti, et devient administrateur-directeur général de Cerus. Il quitte la société en avril 1991. Il a participé aux directoires de multiples sociétés (par exemple, Valeo) via des jetons de présence aux conseils d'administration.

Cette ubiquité lui a parfois été reprochée[Qui ?]. Ainsi Gérard Mestrallet, PDG de Suez, le rémunérait alors qu'Alain Minc conseillait Albert Frère qui tentait de destituer Mestrallet. De plus le directeur général de VINCI Xavier Huillard l’a démis du conseil d’administration en janvier 2007, réalisant que Minc conseillait François Pinault, qui préparait une attaque contre le groupe de BTP[réf. nécessaire]. Selon Libération, Minc voulait se venger de Huillard qui avait démis son ami Antoine Zacharias l'année précédente.[2]

Il est ou a été membre de plusieurs groupes de réflexion influents, comme la défunte Fondation Saint-Simon dont il fut le trésorier ou le club le Siècle. Publiant environ un livre par an, il est un conseiller sollicité par les principales entreprises françaises. Administrateur de nombreuses sociétés, il traite d'économie comme du discours de communication avec sa société AM conseil[3].

Depuis l'ouverture de Direct8, chaîne de la TNT, Alain Minc est éditorialiste de l'émission intitulée Face à : Alain Minc animée par Guillaume Klossa, l'éditorialiste européen du quotidien Metro et président de l'organisation non gouvernementale EuropaNova. En janvier 2007, il devient l'animateur de cette émission.

Aujourd'hui proche de Nicolas Sarkozy, il indique au Grand Journal de Canal+ (5/12/08) être de ceux qui ont suggéré la suppression de la publicité sur les chaînes publiques[4].

Récompenses

Alain Minc a été promu commandeur de la Légion d'honneur[5], dont il est membre depuis 1994,[6] en janvier 2008, sur le contingent du Ministère de la culture et de la communication.

Polémiques

Condamnation judiciaire pour plagiat

Alain Minc a été condamné le 28 novembre 2001 par le Tribunal de grande instance de Paris à verser 100 000 francs (environ 15 000 euros) à titre de dommages et intérêts pour plagiat, reproduction servile et contrefaçon, pour son ouvrage intitulé Spinoza, un roman juif, dont le tribunal a statué qu'il était une contrefaçon partielle de l’ouvrage Spinoza, le masque de la sagesse de Patrick Rödel[7].

Controverse liée à la gouvernance du journal Le Monde

Le 28 juin 2007 lors du renouvellement de la présidence du conseil de surveillance, Claude Perdriel déclare réélu Alain Minc, alors que ce dernier a obtenu 10 voix "pour" sur 20 (7 "contre" et 3 abstentions), au mépris des statuts du groupe selon la Société des rédacteurs du Monde.[8] Les membres de la SRM critiquent la proximité affichée d'Alain Minc avec le président de la République Nicolas Sarkozy. L'influence en coulisses de Minc avait été critiquée dans le livre Petits conseils de l'ancien journaliste du Monde Laurent Mauduit, qui, selon Denis Sieffert s'était vu empêcher la parution d'un article sur une opération conseillée par Alain Minc.[9] Le 25 juillet, cinq sociétés du personnel du quotidien ont engagé une médiation judiciaire pour obtenir le retrait d'Alain Minc[10]. Il a annoncé le 15 octobre 2007 son intention de quitter à la fin mars la présidence du conseil de surveillance du journal Le Monde.

Il est accusé par la Société des Rédacteurs du Monde, rejointe par les syndicats CGT et SNJ, d'avoir précipité la crise amenant à la démission du nouveau président du directoire Pierre Jeantet afin de précipiter une recapitalisation du groupe au profit du Groupe Lagardère, dont il est le conseiller[11]. Il a quitté la présidence du conseil de surveillance le 11 février 2008 et a été remplacé par Louis Schweitzer.

Vie personnelle

Fils d'un dentiste juif polonais naturalisé français en 1947, Alain Minc est né le 15 avril 1949 à Paris dans le 19e arrondissement. Il est marié, et père de trois enfants.

Publications

  • L'informatisation de la société, avec Simon Nora, rapport au président de la République, La Documentation française, Paris 1978 ; également publié au Seuil, Paris, 1978, ISBN 2020049740
  • L'Après-crise est commencé. Gallimard, 1982.
  • L'Avenir en face. Seuil, 1984.
  • Le Syndrome finlandais. Seuil, 1986.
  • La Machine égalitaire. Grasset, 1987.
  • La grande illusion. Grasset, 1989.
  • La Vengeance des nations. Grasset, 1990.
  • L’Argent fou, Grasset, 1990
  • Français, si vous osiez. Grasset, 1991.
  • Le Média choc. Grasset, 1992
  • Le Nouveau Moyen Âge, Paris, Gallimard, 1994
  • La France de l'an 2000 (rapport au premier ministre de la commission présidée par Alain Minc), Odile Jacob, 1994
  • Deux France ?, avec Philippe Séguin et Éric Laurent, Plon, 1994
  • Contrepoints. Librairie générale française, 1994-2002
  • L’Ivresse démocratique, Gallimard, 1994
  • Louis-Napoléon revisité. Gallimard, 1996
  • Antiportraits. Paris, Gallimard, 1996
  • La mondialisation heureuse. Plon, 1997
  • Au nom de la loi. Gallimard, 1998
  • Spinoza : un roman juif. Gallimard, 1999
  • www.capitalisme.fr. Grasset, 2000
  • Le Fracas du monde : Journal de l'année 2001, Seuil, 2002
  • Épîtres à nos nouveaux maîtres. Grasset, 2002
  • Les Prophètes du bonheur : une histoire personnelle de la pensée économique. Grasset, 2004
  • Ce monde qui vient. Grasset, 2004
  • Le Chômage, à qui la faute ? avec Nicolas Baverez, Jean-Baptiste de Foucauld et Alain Houziaux, éditions de l'Atelier, 2005
  • Le Crépuscule des petits dieux, Grasset, 2005
  • Une sorte de diable : les vies de John Maynard Keynes, Grasset, 2007
  • Une histoire de France, Grasset, 2008
  • Dix Jours qui ébranleront le monde, Grasset, 2009

Ouvrages sur Alain Minc

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Alain Minc ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article A. Minc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • A Minc — Alain Minc Alain Jacques Richard Minc dit Alain Minc est un conseiller politique et économique, essayiste et dirigeant d entreprise. Il a été président du conseil de surveillance et de la Société des lecteurs du Monde, il est président d AM… …   Wikipédia en Français

  • MINC — ( MINC is not C ) is a data specification language written in the mid 1980s by a Princeton University graduate student named Lars Graf.It contains many (though not all) of the syntactical capabilities of the C programming language, and can be… …   Wikipedia

  • MINC, HILARY — (1905–1974), Polish Communist politician. Born in Kazimierz Dolny into an assimilated family, Minc joined the Communist youth movement in 1921. From 1925 to 1928, studying economics in France, he was a member of the French Communist Party. After… …   Encyclopedia of Judaism

  • MINC (disambiguation) — MINC is a data specification language. Minc also may refer to: Multilingual Internet Names Consortium, a non profit organization which focuses on developing and promoting a truly multilingual Internet domain names and keywords,… …   Wikipedia

  • minc´ing|ness — minc|ing «MIHN sihng», adjective. 1. putting on dainty and refined airs; too polite; too nice: »a mincing voice. 2. affectedly delicate or dainty: »I ll turn two mincing steps into a manly stride (Shakespeare). –minc´ing|ly, adverb.… …   Useful english dictionary

  • minc´ing|ly — minc|ing «MIHN sihng», adjective. 1. putting on dainty and refined airs; too polite; too nice: »a mincing voice. 2. affectedly delicate or dainty: »I ll turn two mincing steps into a manly stride (Shakespeare). –minc´ing|ly, adverb.… …   Useful english dictionary

  • minc|ing — «MIHN sihng», adjective. 1. putting on dainty and refined airs; too polite; too nice: »a mincing voice. 2. affectedly delicate or dainty: »I ll turn two mincing steps into a manly stride (Shakespeare). –minc´ing|ly, adverb. –minc´ing|ness, noun …   Useful english dictionary

  • Minc — may refer to: * Hilary Minc (1905 1974), an economist and member of Communist Party of Poland * MINC, a data specification language …   Wikipedia

  • Minc — Alain Minc Alain Jacques Richard Minc dit Alain Minc est un conseiller politique et économique, essayiste et dirigeant d entreprise. Il a été président du conseil de surveillance et de la Société des lecteurs du Monde, il est président d AM… …   Wikipédia en Français

  • minc´er — mince «mihns», verb, minced, minc|ing, noun. –v.t. 1. to cut or chop up (meat or other food) into very small pieces; shred: »All vegetables used in this recipe are to be minced very fine. SYNONYM(S): hash. 2. to cut up; subdivide minu …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”