-1792

-1792

Années :
-1795 -1794 -1793  -1792  -1791 -1790 -1789

Décennies :
-1820 -1810 -1800  -1790  -1780 -1770 -1760
Siècles :
XIXe siècle av. J.‑C.  XVIIIe siècle av. J.‑C.  XVIIe siècle av. J.‑C.
Millénaires :
IIIe millénaire av. J.‑C.  IIe millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire av. J.‑C.


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année -1792 du calendrier julien proleptique.

Sommaire

Événements

Égypte

  • Règne de Sobekneferourê, reine d’Égypte (fin en -1785).
    • À la mort d’Amenemhat IV, l’Égypte connaît une crise dynastique. Le roi ne laisse pas d’héritier majeur, et après quelques années du règne de Sobekneferourê (sans doute la fille d’Amenemhat III), la dynastie s’éteint.

Mésopotamie

Tête dite d'Hammourabi, début du IIe millénaire, Louvre
  • Début du règne d'Hammourabi, 6e souverain de la dynastie amorrite de Babylone (fin en -1750).
    • Hammourabi hérite d’un royaume limité au sud par Larsa (Sumer), au nord par la Haute Mésopotamie, à l’est par Eshnunna et l’Élam.
    • Le règne d’Hammourabi est le point fixe de la chronologie absolue de la Mésopotamie ancienne. Elle a été organisée en trois propositions, la chronologie longue qui fixe le règne entre -1848 et -1806, la moyenne entre -1792 et -1750, la courte entre -1728 et -1686. La majorité des spécialistes s’est ralliée à la chronologie moyenne, mais il faut savoir que les plus récents travaux remettent à l’honneur la chronologie longue et qu’une quatrième possibilité a été proposée (H. Gasche).

Art & culture

  • La langue akkadienne atteint sa perfection.

Religion

  • Le dieu de Babylone, Marduk, est promu au sommet du panthéon mésopotamien aux côtés d’Anu et d’Enlil, par Hammourabi. Il prend le titre de bêl (seigneur) et assimile des attributs d’autres dieux. Il y a là une évolution très nette vers un syncrétisme, amorcé réellement dans la deuxième moitié du IIe millénaire av. J.-C.. La pratique cultuelle va tendre vers la monolâtrie, première étape vers le monothéisme.
  • Selon l’étude de D. Charpin, le clergé d’Ur à l’époque d’Hammourabi vit dans des maisons privées, souvent à proximité du grand sanctuaire dont ils dépendent. Il existe une hiérarchie et les fonctions sont très spécialisées (échansons, musiciens, chantres, purificateurs, intendants). Plutôt que de distinguer un personnel cultuel, administratif ou domestique, il semble préférable d’envisager une répartition entre prêtres qui se transmettent leurs charges de père en fils et les prébendiers titulaires de « charges divisibles dans le temps et négociables ». Le clergé forme une caste fermée qui jouit de réels privilèges et qui pour une grande part se coopte.

Société

  • A l’époque d’Hammourabi, les terres se répartissent entre le roi, les temples et les particuliers qui semblent pouvoir en disposer librement. Plusieurs catégories de personnel travaillent sur les terres royales :
    • des hommes au service du roi, qui reçoivent comme rétribution un bénéfice (ouilku, en général de 1 à 6 bur, soit de 6 à 36 ha environ) qu’ils n’ont pas le droit de vendre mais qu’ils peuvent transmettre à leurs enfants ;
    • des fermiers auxquels était assuré l’approvisionnement en eau ;
    • des colons qui payaient une redevance contre une avance permettant la mise en valeur de la terre ;
    • des hommes de corvée auxquels on concédait des terres pour leur subsistance.

Science et technique

  • Les progrès de l’astronomie sont suffisants pour permettre à Hammourabi d’instituer un calendrier unique dans son empire en remplacement des anciens calendriers agraires. À la base, un mois lunaire de 29 ou 30 jours, divisé en semaines de 7 jours selon les phases de la Lune ; l’année comporte 354 jours et commence au printemps. Pour compenser l’écart entre année lunaire et année solaire, un mois supplémentaire est inséré dans le calendrier. Les journées sont divisées en veilles de durées variables tout au long de l’année, trois pour le jour et trois pour la nuit.

Naissances

Décès

  • Portail du monde antique Portail du monde antique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -1792 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”