A.G. Michel
A.G. Michel
Defaut.svg
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession Ecclésiastique
Essayiste

A.G. Michel fut un ecclésiastique catholique et un auteur antimaçonnique français, militant de la Fédération nationale catholique fondée par le général Édouard de Castelnau.

Sommaire

Biographie

Selon l'éditeur Jean-Gilles Malliarakis qui a réédité ses ouvrages aux Éditions du Trident, A.G. Michel aurait été un pseudonyme, peut-être d'un jésuite qui aurait été collaborateur du père du Passage, alors directeur des Étvdes, la grande revue jésuite, et qui a publié contre les loges maçonniques dans le même fond éditorial[1].

Thèses

À partir des années 1920, il examina de manière systématique tous les textes politiques adoptés par les convents annuels du Grand Orient de France qu'il jugea parfois très ressemblants à ceux de la Grande Loge de France. Il établit ensuite de nombreux parallèles avec la politique française[2]. Il dénonce l'action du Cartel des Gauches rassemblant radicaux et socialistes vainqueurs des élections législatives de mai 1924 en les présentant comme inféodés à la franc-maçonnerie[3]. Il signale la présence dans la société de groupements maçonnisés où les Rotary Clubs figurent au côté de la Ligue de l’Enseignement, de la Libre Pensée, des syndicats de fonctionnaires et d’enseignants ou des patronages laïques[4]. Il accuse la maçonnerie française de s'acharner sur le dogme de l'étatisation de l'école afin de perpétuer un régime politique et non d'être conçue pour les besoins des élèves, des enfants et des familles[5]. Pour Michel, le secret maçonnique est l'élément essentiel d'une dictature politique[5]. Selon lui, le pacte synarchique («Pacte synarchiste révolutionnaire pour l'empire français»[6]) fut rédigé en 1936 et est devenu un agenda politique réel à partir de 1945 à la conférence de Yalta. Ses mots d'ordres seraient ceux qu'ont propagés en France la franc-maçonnerie laïciste et socialiste du Grand Orient de France, tels que l'on peut en faire la synthèse en prenant connaissance des textes publiés lors de leur convents[7].

Ouvrages

Sur les autres projets Wikimedia :

  • La Dictature de la franc-maçonnerie sur la France, Paris : Éditions Spes, 1924.
  • Socialisme maçonnique, Éditions du Trident.
  • La France sous l'étreinte maçonnique, Éditions Fédération Nationale Catholique, 1930.
  • Mondialisme maçonnique, Éditions du Trident.

Bibliographie

Liens et références externes

Notes et références

  1. Revue Terre et Peuple, n°26, hiver 2005, p.39-40, A propos du nouvel antimaçonnisme, Entretien avec Jean-Gilles Malliarakis
  2. Le projet socialiste du Grand Orient, L'insolent, Jean-Gilles Malliarakis, 25 juillet 2005
  3. Rotary et scoutisme : deux acteurs du complot mondial, par Jean-Jacques Gauthé, 19 novembre 2007
  4. A.G. Michel. La France sous l’étreinte maçonnique, p.80
  5. a et b A.G. Michel, Socialisme maçonnique, cité dans: Revue Terre et Peuple, n°26, hiver 2005, p.39-40, A propos du nouvel antimaçonnisme, Entretien avec Jean-Gilles Malliarakis
  6. Pacte synarchiste révolutionnaire pour l'empire français, texte intégral
  7. A.G. Michel, Mondialisme maçonnique, Éditions du Trident, p.103

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article A.G. Michel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • A. G. Michel — A.G. Michel A.G. Michel Nationalité Français Profession(s) Ecclésiastique Essayiste A.G. Michel fut un ecclésiastique catholique et un auteur antimaçonnique français, militant de la …   Wikipédia en Français

  • Attentat Du RER B À Saint-Michel — L attentat du RER B à Saint Michel s est déroulé le 25 juillet 1995[1], vers 17 heures, dans la gare Saint Michel Notre Dame de la ligne B du RER d Île de France, située à Paris (France). Revendiqué par le Groupe islamique armé (GIA)… …   Wikipédia en Français

  • Attentat du RER B a Saint-Michel — Attentat du RER B à Saint Michel L attentat du RER B à Saint Michel s est déroulé le 25 juillet 1995[1], vers 17 heures, dans la gare Saint Michel Notre Dame de la ligne B du RER d Île de France, située à Paris (France). Revendiqué par… …   Wikipédia en Français

  • Attentat du rer b à saint-michel — L attentat du RER B à Saint Michel s est déroulé le 25 juillet 1995[1], vers 17 heures, dans la gare Saint Michel Notre Dame de la ligne B du RER d Île de France, située à Paris (France). Revendiqué par le Groupe islamique armé (GIA)… …   Wikipédia en Français

  • Attentat du RER B à Saint-Michel — Plaque commémorative de l’attentat. L attentat du RER B à Saint Michel s est déroulé le 25 juillet 1995[1], vers 17 heures, dans la gare Saint Mich …   Wikipédia en Français

  • Michel Preud'homme — Personal information Full name Michel …   Wikipedia

  • G-networks — are a class of probabilistic models that represent customers travelling around a set of N service stations or queues. Such queueing networks are commonly used in the design and optimisation of computer systems, packet networks such as the… …   Wikipedia

  • Michel Onfray — Full name Michel Onfray Born January 1, 1959 Era 20th century philosophy, 21st century …   Wikipedia

  • Michel Simon — (9 April 1895, Geneva, Switzerland – 30 May 1975, Bry sur Marne, France), was a Swiss actor. The actor François Simon is his son. Contents 1 Early years 2 Later years 3 The eccentric 4 Selec …   Wikipedia

  • Michel d'Herbigny — Michel Joseph Bourguignon d Herbigny (8 May 1880 24 December 1957) was a French Jesuit scholar and Roman Catholic bishop. He was president of the Pontifical Oriental Institute in Rome, and of the Pontifical Commission for Russia. He was secretly… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”