;

Point-virgule

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir point et virgule.
;

Ponctuation

Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) ) 
Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] ) 
Guillemets ( « » ou “ ” ) 
Apostrophe ( ' ou ’ ) · Virgule ( , ) 
Barre oblique ( / ), inversée ( \ ) 
Espace (   ) · Point médian ( · ) 
Espace insécable (   ) 
Point ( . ) · Points de suspension ( … ) 
Point-virgule ( ; ) · Deux-points ( : ) 
Point d’exclamation ( ! ), d’interrogation ( ? ) 
Point exclarrogatif ( ‽ ), d’ironie ( Point d'ironie de Alcanter de Brahm.svg
Trait d’union ( - ) · Tiret ( – )
Autres signes de ponctuation

Diacritique

Accent aigu ( ´ ), double (  ̋  ) 
Accent grave ( ` ), double (  ̏  )
Accent circonflexe ( ^ ) · Hatchek ( ˇ ) 
Barre inscrite ( - ) · Brève ( ˘ ) 
Cédille ( ¸ ) · Macron ( ˉ ) · Ogonek ( ˛ ) 
Corne (  ̛  ) · Crochet en chef (  ̉ ) 
Point souscrit ( ִ ), suscrit ( ˙ ) 
Rond en chef ( ˚ ) · Tilde ( ~ ) 
Tréma ( ¨ ) · Umlaut ( ˝ )

Symbole typographique

Arrobase ( @ ) · Esperluette ( & ) 
Astérisque ( * ) · Astérisme ( ⁂ ) 
Barre verticale ( | ou ¦ ) 
Cœur floral (❦❧ ) 
Croisillon ( # ) · Numéro ( № ) 
Copyright ( © )   Marque ( ® )  
Degré ( ° ) · Celsius ( ℃ ) 
Prime : minute, seconde et tierce ( ′ ″ ‴ ) 
Obèle ( † et ‡ ) · Paragraphe ( § ) 
Par conséquent ( ∴ ) · Parce que ( ∵ ) 
Pied de mouche ( ¶ ) · Puce ( • )  
Tiret bas ( _ ) 

Symboles typographiques japonais
Symbole mathématique

Plus et moins ( + − ) · Plus ou moins ( ± ) 
Multiplié ( × ) · Divisé ( ÷ ) · Égal ( = ≠ ) 
Pour cent ( % ) · Pour mille ( ‰ )
Carré ( ² ) · Cube ( ³ ) · Micro ( µ )

Symbole monétaire

Dollar ( $ ) · Euro ( € )
Livre sterling ( £ ) · Yen ( ¥ )

Le point-virgule est un signe de ponctuation représenté par une virgule surmontée d’un point.

Sommaire

Histoire

Le point-virgule a été inventé comme signe typographique par l’imprimeur italien Aldus Manutius pour deux usages :

  • marquer qu’un mot est l’antonyme d’un autre ;
  • séparer des propositions indépendantes dans la phrase.

Le signe est cependant bien plus ancien puisqu’on le rencontre déjà dans les manuscrits médiévaux comme signe d’abréviation, notamment pour la syllabe « et ». Ainsi, « deb; » se lisait « debet ». Le point-virgule est parfois aussi appelé point et virgule.

Citation

« On reconnaît tout de suite un homme de jugement à l’usage qu’il fait du point et virgule. »

— Henry de Montherlant, Carnets

Un signe menacé

En français, comme en anglais, la tendance est à l’emploi de phrases courtes, et donc à l’emploi exclusif du point et de la virgule. En anglais, c’est le livre Eats, Shoots & Leaves qui dénonce cet abandon[1]. En français, Sylvie Prioul en parle dans son livre La Ponctuation ou l’art d’accommoder les textes[2]. Le canular du 1er avril 2008 annonçant que l’usage du point-virgule dans les documents administratifs allait être obligatoire afin de sauvegarder ce signe a été assez remarqué[3].

Certains francophones accusent d’ailleurs l’influence de l’anglais d’être responsable de cet abandon en français[4].

Utilisation

En français

Le point-virgule a plusieurs usages dans la grammaire française[5]. Notamment :

  • il permet d’équilibrer logiquement une phrase un peu longue (y compris en poésie classique et romantique) ;
  • il peut servir de séparateur, dans une énumération (que ce soit dans une liste à puces ou dans le corps d’une phrase), par exemple, si divers éléments de l’énumération (dans la phrase) nécessitent un ou plusieurs regroupements « logiques » successifs ;
  • il peut également servir de séparateur intermédiaire entre deux phrases indépendantes, mais dont la signification est liée ;
  • on peut le trouver entre les prémisses d’un syllogisme ;
  • il remplace la virgule lorsque celle-ci prêterait à confusion comme après un nombre à virgule.

Dans la lecture à haute voix, le point-virgule est censé être accompagné d’une pause de durée intermédiaire entre la pause marquée sur une virgule et la pause marquée sur un point.

À l’écrit, il est toujours suivi d’une lettre minuscule (sauf, bien sûr, s’il s’agit d’un nom propre).

Typographie

En français, à la différence des autres langues, le point-virgule est précédé d’une espace fine insécable et suivi d’une espace justifiante[6],[7].

Dans la version francophone de Wikipédia, une espace avant un signe de ponctuation double, tel que le point-virgule, est automatiquement interprétée comme une espace insécable à l’affichage ; cependant, la typographie reste pour autant erronée car l’espace insécable n’est pas fine[réf. nécessaire] et la source ne contient ni l’une ni l’autre[8].

Dans d’autres langues

En grec ancien et moderne, le point-virgule est utilisé en lieu et place du point d’interrogation.

En informatique

Le point-virgule a un usage de « séparateur » dans divers langages informatiques : C, C++, Java, JavaScript, Cascading Style Sheets (CSS), etc. Par exemple en CSS :

p { color: black; background: white; text-align: justify }

Dans le langage Smalltalk, le point-virgule permet d’appeler des messages en cascades.

Dans beaucoup de langages procéduraux, il sert à marquer la fin d’une ligne de programme (ligne de code qui peut occuper plusieurs lignes typographiques).

Le point-virgule est utilisé pour plusieurs émoticônes, en particulier pour représenter le clin d’œil.

Un exemple

« Quand je sortis de ce Léthé, je me trouvai entre deux femmes ; les odalisques étaient revenues ; elles n'avaient pas voulu me réveiller ; elles s'étaient assises en silence à mes côtés ; soit qu'elles feignissent le sommeil, soit qu'elles fussent réellement assoupies, leurs têtes étaient tombées sur mes épaules. »

— Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, deuxième partie

Notes et références

  1. Lire : le magazine littéraire. L’actualité de la littérature francaise et de la littérature étrangère
  2. Un appel du mouvement contre la disparition du point-virgule | Rue89
  3. Le canular. À propos des réactions: Rue89 écaille son poisson d’avril : quelques victimes dans nos filets
  4. France says English disease should be brought to a full stop - Times Online
  5. Jean-Pierre Colignon, Un point c’est tout ! La ponctuation efficace, Éd. CFPJ, 1993, (ISBN 2-85900-050-X)
  6. Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale, Imprimerie nationale, 2002 (ISBN 978-2-7433-0482-9), 3e édition, octobre 2007, chap. « Ponctuation » , p. 148-149
  7. Jacques Drillon, Traité de la ponctuation française, Gallimard, coll. « Tel », Paris, 1991, p. 386, (ISBN 2-07-072198-1)
  8. Wikipédia:Conventions_typographiques#Signes_de_ponctuation
  • Portail de l’écriture Portail de l’écriture
Ce document provient de « Point-virgule ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ; de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”