8e régiment de hussards
8e régiment de hussards
Insigne du 8e Régiment de Hussards..jpg

Insigne régimentaire du 8e Régiment de Hussards.

Période 4 Juin 17931993
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type Régiment de hussards
Rôle Cavalerie Légère
Ancienne dénomination Régiment des éclaireurs de Fabrefonds
Inscriptions sur l’emblème 1800 : Stokach
1805 : Austerlitz
1806 : Iéna
1809 : Wagram
1918 : Aisne
1918 : Marne
1952-1962 : AFN
Guerres Première Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Décorations Croix de guerre 1914-1918
une palme
Médaille d'or de la Ville de Milan

Le 8e régiment de hussards (8e RH) est une unité de cavalerie légère de l’armée française, créé sous la Révolution française. Il se distingua notamment lors des guerres de la Révolution et de l’Empire, puis à la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Création et différentes dénominations

Historique des garnisons, combats et batailles du 8e de Hussards

l'atelier de confection des uniformes du 8e hussards en l'an VII costumeshistoriques.over-blog.com

  • Campagnes: Armée du Nord 1793 - Armée des Côtes de La Rochelle 1793 - Armée du Nord 1794-1795 - Armées de Sambre et Meuse et de Rhin et Moselle 1797 - Armée d'Helvétie 1798 - Armée du Danube 1799 - Armée du Rhin 1800 - Grande Armée 1805-1807 - Allemagne 1809 - Russie 1812 - Allemagne 1813 - France 1814 - Italie 1859 - Algérie 1869-1870 - Algérie 1875-1877 - Grande Guerre 1914-1918 - Algérie 1957-1960.

Révolution et Empire

8e hussards 1804(fr).jpg

De 1815 à 1848

  • 1840 : Lunéville, puis camp de Compiègne
  • 1841 : Vendôme
  • 1842 : Tours
  • 1844 : Saint Germain en Laye
  • 1846 : Paris au Gros-Caillou, à Grenelle et à l'Ecole Militaire
  • 1847 : Moulins. Deux escadrons détachés à Nevers
  • 1848 : Armée des Alpes. Saint Symphorien d'Ozon (Isère). Dépôt à Gray
  • 1849 : Trois escadrons à Bourgoin et à la Tour-du-Pin

Second Empire

  • 1850 : Fontainebleau
  • 1852 : Lille
  • 1855 : Moulins. Escadrons à Saint-Omer, à Bourges et à Nevers.
  • 1857 : Niort
  • 1859 : Armée d'Italie. Vesoul
  • 1860 : Milan puis Libourne
  • 1862 : Limoges
  • 1864 : Sedan, Rocroi et Givet
  • 1865 : Clermont-Ferrand
  • 1866 : Quatre escadrons à Lyon. Dépôt à Clermont-Ferrand, puis à Vienne.
  • 1867 : Algérie
  • 1870 : Tours, sauf 5° et 6° escadrons restés en Algérie.
  • 1871 : Saint-Germain- en- Laye

De 1871 à 1914

  • 1872 : Fontainebleau
  • 1875 : Algérie
  • 1877 : Lyon
  • 1887 : Vienne
  • 1893 : Verdun
  • 1913 : Meaux

Première Guerre mondiale

  • Casernement en 1914 : Meaux; 3e brigade de cavalerie légère.
  • A la 3e division de cavalerie d'août 1914 à novembre 1918. La 3e DC était rattachée au corps de cavalerie Sordet jusqu'en 26 août 1914, puis au 1er corps de cavalerie jusqu'à l'armistice (la 3e DC sera rattachée au 2e corps de cavalerie d'avril à juin 1918, pour l'offensive des Flandres).

Entre-deux-guerres

  • En octobre 1919, intégré dans la brigade mixte de Kehl, il se fixe à Strasbourg.
  • En 1929, la dissolution de l'armée du Rhin et la réduction de la durée du service militaire entraîne la dissolution du régiment.

Seconde Guerre mondiale

Guerre d'Algérie

  • 1951 : Garnison à Épernay (équipement : AMX-13 et EBR)
  • Août 1955 - 1957 : Algérie (PC à Constantine et Escadrons (Kabylie, Aurès, Monts du Hodna)
  • 1957 - nov 1958 : Algérie - le Régiment le long axe Biskra - Constantine
  • nov 1958 - juin 1960 :Algérie - Sud de Tébessa puis Ouenza
  • juin 1960 - dec 1960 : Algérie - Algérois
  • déc 1960 - mai 1961 : 1 escadron à Reggane
  • Juil 1961 - oct 1961 : Tunisie - Bizerte
  • 1961 : Garnison à Colmar
  • 1965 : Garnison à Altkirch
  • 1993 : Dissolution à Altkirch

De nos jours (jusqu'en 1993)

Chefs de corps

Colonels tués et blessés alors qu'il commandaient le 8e de hussards pendant cette période :

  • Chef de brigade Jacob-François Marulaz : Blessé à 5 reprises : une première fois en novembre 1793 puis le 30 avril 1794, le 18 mai 1794 et le 25 octobre 1796 ainsi que le 15 juin 1799. Seules cette dernière fut reçu en commandant le 8e de hussards
  • Colonel Jean-Baptiste de Laborde : blessé le 14 octobre 1806 et tué le 6 juillet 1809
  • Colonel Du Coetlosquet : blessé le 7 septembre 1812

Officers tués et blessés pendant qu'ils servaient dans le 8e régiment de hussards (entre 1805-1815) :

  • Officiers tués : 19
  • Officiers mort des suites de leurs blessures : 4
  • Officiers blessés : 87
  • Second Empire
  • 1852 : Joseph Erasme Preud'Homme de Fontenoy (*)
  • 1860 : Hugues Gabriel Marie Victor Payen de Chavoy
  • 1867 : Gaston Alexandre Auguste Marquis de Galliffet (**)
  • 1867 : Antoine Charlemagne (*)
  • 1870 : Ferdinand de Lacombe
  • 1870-1914
  • 1876 : Effantin
  • 1883 : Clicquot de Mentque
  • 1888 : Reverony
  • 1889 : Garic
  • 1899 : de Montangon
  • 1906 : de l'Espée
  • 1910 : Renaudau d'Arc
  • 1911 : Delaine
  • pendant la Première Guerre mondiale
  • 1917 : Balaresque
  • Entre-deux-guerres
  • 1919 : Altmayer
  • 1927 : Mordacq
  • pendant la Seconde Guerre mondiale
Motif la hongroise, il rappelle la boutonnière, très particulière et typique de la mode hongroise, brodée sur les uniformes des premiers hussards engagés en France au XVIIIe siècle.

(*) Officiers ayant été promu par la suite au grade de général de brigade, (**) Officiers ayant été par la suite promu au grade de général de division

Faits d'armes inscris sur l'étendard

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes [1],[2]:

8e régiment de hussards.svg


Décorations du régiment

Sa cravate est décorée :

De la Croix de guerre 1914-1918 avec 1 palme Photo Croix de guerre recto.jpg, puis de la Médaille d'or de la Ville de Milan Médaille d'or de la ville de milan.jpg.

Décorations donné à des soldats du régiment

  • Colonel Jacob-François Marulaz : Sabre d’honneur (reçu le 22 mars 1801)
  • Maréchal des logis Jean Bodurot : Sabre d’honneur
  • Maréchal des logis Philippe Erhard : Sabre d’honneur
  • Brigadier Albinien Fontanier : Mousqueton d’honneur
  • Hussard Nicolas Gelminger : Mousqueton d’honneur
  • Brigadier Gabriel Sautereau : Carabine d’honneur

Traditions

Recréation de la fanfare en l'an 2000 ( voir plus bas ) qui porte haut et fière les couleurs du "8" par le biais de ses innombrables prestations musicales à travers toute l'Europe. Celle-ci est équipée depuis 2011, d'uniformes fidèlement reconstitués, par les Ateliers du Chat Botté, selon l'ordonnance d'habillement de 1810 du 8ème hussard.

Devises

  • 1er escadron : Polka
  • 2e escadron : Second de personne
  • 3e escadron : Quel que soit l'obstacle
  • 4e escadron : Qui qu'en groigne
  • 5e escadron : Investigation
  • 11e escadron : Gaudium animae in actis (La joie de l'âme est dans l'action)
  • de la fanfare aujourd'hui : " Et par Saint Georges vive la cavalerie, et par Lasalle vives les hussards et par Marulaz vive le 8 "

Uniformes

Personnalités ayant servi au 8e régiment de hussards

  • Entre le 16 novembre 1926 et le 18 avril 1928, date où Louis Martial Couval effectuait son service militaire, son régiment, le 8e Hussard était stationné à Strasbourg, 20e Corps d'Armée, 3e Division. Source: Certificat de bonne conduite de Louis Martial Couval, signé par le Lieutenant-Colonel Mordacq, Commandant le 8e Regt de Hussard.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  2. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi

Reconstitution en 2000 de la Fanfare de cavalerie du 8e Hussard, sous l'appellation " Fanfare des Hussards d'Altkirch"


Une des toutes dernières fanfare de cavalerie traditionnelle de la France, elle est la descendante directe du 8ème Régiment de Hussards. Ce prestigieux régiment créé en 1793, servi les Deux Empires et toutes les Républiques. Stationné en Alsace, à Altkirch, les trente dernières années de son existence, le régiment et sa fanfare furent dissous en 1993, à l'aube de son bicentenaire, et son étendard déposé aux Invalides. Sa fabuleuse fanfare fut remontée, sous statut associatif le 11 novembre 2000, par quelques nostalgiques et anciens musiciens appelés et engagés. Composée essentiellement d’instruments d’ordonnance, agrémentés par la tonalité des timbales, les excellentes trompettes de la formation à deux voix, assurent l’éclatante sonorité de la fanfare, accompagnée de remarquables trompettes-cors, trompettes-basses et contrebasse et d'un efficace pupitre de tambours, grosses caisses et cymbales. Forte aujourd'hui d'une vingtaine de musiciens, venant des quatre coins du département, cultivant, entretenant et sauvegardant le répertoire traditionnel de la cavalerie française ainsi que l'esprit des hussards. A raison de deux répétitions par semaine, la fanfare interprète des œuvres de compositeurs de renom : Buhl, Gossez, Prodhomme, Lordey, Ponsen, Devogel, Souplet, ainsi que toutes les sonneries d'ordonnance de l’Arme Blindée Cavalerie. Vêtue de la somptueuse et rutilante tenue "1er Empire 1810" (1) ou domine le vert empire et le rouge écarlate, les prestations de la fanfare sont innombrables en France et au delà de nos frontières. Défilés, cortèges historiques, prises d'armes, concerts, inaugurations de haut niveau, festivals de musique militaire, reconstitutions napoléoniennes et commémorations nationales sont les activités de cette ultime et authentique formation de prestige et de tradition.

Ajouter une légende ici

( 1 : Nouveaux uniformes réalisés en 2011 par les Ateliers du Chat Botté, selon l'ordonnance d'habillement du régiment vers 1810).

Contact postal: Fanfare de cavalerie des Hussards d'Altkirch, Quartier Plessier, bâtiment 20, 68130 ALTKIRCH.


Articles connexes

Hussard
Liste de devises militaires françaises
Régiment de cavalerie français

Liens externes

régiment de cavalerie français
site de l'amicale du 8e de hussards
groupe de reconstitution 8e hussards

Fanfare des Hussards d'Altkirch : [1]




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 8e régiment de hussards de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 8e regiment de hussards — 8e régiment de hussards 8e régiment de hussards Période 4 Juin 1793 – 1993 Pays …   Wikipédia en Français

  • Régiment de hussards d'Orléans — 7e régiment de hussards Le 7e Régiment de Hussards est un régiment de cavalerie lègère de l armée française, créé pendant la Révolution 7e Régiment de Hussards Insigne régimentaire du 7e régiment de hussards …   Wikipédia en Français

  • 8e regiment de dragons — 8e régiment de dragons 8e régiment de dragons Période 1674 – 1977 Pays  France …   Wikipédia en Français

  • 8e régiment de dragons — Période 1674 – 1977 Pays …   Wikipédia en Français

  • 8e régiment de chasseurs à cheval — insigne régimentaire du 8e R.C.C. Période 1749 – 1959 Pays …   Wikipédia en Français

  • Régiment de hussards de Lauzun — 5e régiment de hussards 5e Régiment de Hussards insigne régimentaire du 5e régiment de hussards Période 1783 – 1992 …   Wikipédia en Français

  • Régiment de hussards Colonel-Général — 4e régiment de hussards  Ne doit pas être confondu avec 4e régiment de hussards (1791 1793). 4e Régiment de Hussards …   Wikipédia en Français

  • 2e régiment de hussards — Insigne régimentaire du 2 …   Wikipédia en Français

  • 2e Régiment de Hussards — insigne du régiment 1940 et motif de la hongroise portée sur le béret …   Wikipédia en Français

  • 2e regiment de hussards — 2e régiment de hussards 2e Régiment de Hussards insigne du régiment 1940 et motif de la hongroise portée sur le béret …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”