-1355

-1355

Années :
-1358 -1357 -1356  -1355  -1354 -1353 -1352

Décennies :
-1380 -1370 -1360  -1350  -1340 -1330 -1320
Siècles :
XVe siècle av. J.‑C.  XIVe siècle av. J.‑C.  XIIIe siècle av. J.‑C.
Millénaires :
IIIe millénaire av. J.‑C.  IIe millénaire av. J.‑C.  Ier millénaire av. J.‑C.


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année -1355 du calendrier julien proleptique.

Sommaire

Évènements

Égypte

  • Date présumée du début du règne d'Akhénaton selon J. Málek, N. Grimal, R. Krauss, Murnane.
  • Date présumée de la fin du règne d'Akhénaton selon l'égyptologue Donald B. Redford.
    • Aménophis IV, fils d’Aménophis III et de Tiy, monte sur le trône vers l’âge de 15 ans. Il règne 19 ans. En l’an 4 de son règne, il prend le nom d’Akhénaton (le serviteur du disque solaire). Pharaon mystique et autocrate, il abolit le culte d’Amon auquel il substitue celui d’Aton (le disque solaire). Il abandonne Thèbes pour fonder une nouvelle capitale, Akhetaton (« l’Horizon d’Aton », Tell el-Amarna), construite en cinq ans à 320 Km au nord de Thèbes.
    • Meryrê, grand prêtre d’Aton et intendant ; Amose, puis Nakht, vizirs ; Any, scribe royal et intendant ; May, intendant et chef de tous les travaux.

Arts & cultures

  • Découverte à Akhet-Aton des archives de la chancellerie d’Akhenaton et de son père, rédigées en akkadien, langue diplomatique de l’époque (1887).
  • Le culte d’Aton inaugure le monothéisme intolérant. Il affirme la bonté providentielle du soleil source de la vie. Tout élément de la création est bon par essence, et les dysfonctionnements et le mal, dont rendait compte la conception traditionnelle du combat cosmique, ne sont plus pris en compte. En tant qu’Aton, le dieu se révèle dans sa totalité, sans que subsiste un aspect caché (Amon, le caché, était la partie cachée d’Amon-Rê). Sa volonté n’est révélée qu’au roi son fils, interprète du dieu, dont le pouvoir ne saurait être contesté.
  • La « réforme » religieuse (abandon du passé, destruction des noms et des images d’Amon et d’autres dieux), aboutissement d’un mouvement plus ancien, semble n’avoir eu que peu d’impact en dehors du milieu royal et de la cour. Elle s’accompagne d’une révolution esthétique qui engendre un art plus réaliste et une littérature mystique. La reine Néfertiti participe à cette révolution et restera fidèle au culte d’Aton après la mort de son époux.

Naissances

  • x

Décès

  • x

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article -1355 de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”