82626-48-0

Zolpidem

Zolpidem
Zolpidem
Zolpidem
Général
Nom IUPAC N,N,6-triméthyl-2-(4-méthylphényl)-
imidazo(1,2-a)pyridine-3-acétamide
No CAS 82626-48-0
Code ATC N05CF02
PubChem 5732
Propriétés chimiques
Formule brute C19H21N3O  [Isomères]
Masse molaire 307,3895 gmol-1
C 74,24 %, H 6,89 %, N 13,67 %, O 5,2 %,
pKa 6,2
Classe thérapeutique
Hypnotique
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 92 %
Métabolisme Hépatique
Excrétion Urinaire
Considérations thérapeutiques
Conduite automobile Dangereuse
Caractère psychotrope
Risque de dépendance Moyen
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le Zolpidem est un hypnotique de la classe des imidazopyridines, ce n'est donc pas une benzodiazépine, mais en tant qu'hypnotique il est classé dans les drogues entrainant une toxicomanie[1]. Utilisé pour le traitement de l'insomnie occasionnelle, transitoire ou chronique, bien qu'il ne soit délivré que sur ordonnance. Il est notamment commercialisé sous le nom Stilnox en comprimés de 10 mg secables.

Il a une durée d'action limitée, et est particulièrement recommandé dans les insomnies d'endormissement, il faut cependant prendre rendez-vous avec le médecin avant de débuter le traitement. Il est préférable de l'absorber strictement au moment du coucher. Il ne provoque en général pas d'effet résiduel au réveil.

L'Armée de l'Air des États-Unis emploie le zolpidem, sous la marque de fabrique Ambien, pour aider des pilotes à dormir après une mission ; une autre drogue utilisée dans le même but est temazepam (Restoril).

Quelques noms commerciaux du zolpidem sont : Ambien, Stilnox, et Myslee (même laboratoire), Stilnoct, Hypnogen, Zolfresh. Ses effets hypnotiques sont semblables à ceux de la classe de benzodiazépine des drogues, mais elle est classifiée réellement comme imidazopyridine.

Doses communes d'Ambien : Le comprimé de 5/5401 contient 5 mg, alors que le comprimé de 10/5421 contient 10 mg. Stilnox (Sanofi-Aventis) est le #1 en France, son générique étant le Zolpidem (Merck, Sanofi-Aventis, etc.), sous forme de 7 ou 14 comprimés de 10 mg chacun.

Il a une demie-vie de deux à trois heures.

Sommaire

Effets indésirables

Il n'existe aucune étude indépendante des laboratoires pharmaceutiques produisant ces substances étudiant les effets secondaires ou indésirables de ce produit (la dépendance à un produit présenté comme un médicament entrainant le développement d'un marché considérable aujourd'hui méconnu et/ou mésestimé).

Les effets secondaires à toute dose peuvent inclure: [2]

  • Amnésie antérograde
  • Diplopie
  • Hallucinations, par tous les sens physiques, d'intensité variable ; Illusions; vision double.
  • Somnanbulisme, insomnie, cauchemar, tension.
  • Dépendance physique et psychique
  • Comportements automatiques étranges ou inappropriés
  • Ataxie ou coordination motrice déficiente, difficulté de maintien de l'équilibre ou de coordination des mouvements.
  • Euphorisme, sensation d'ivresse.
  • Confusion, baisse de la vigilance.
  • Appétit accru, troubles digestifs
  • Libido accrue
  • Jugement et raisonnement altérés
  • Extraversion désinhibée dans les contacts sociaux ou interpersonnels, irritabilité, modification de la conscience, agressivité.
  • Impulsivité accrue
  • Faiblesse musculaire, fatigue.
  • Eruption cutanées, prurit, urticaire superficiel ou profond.
  • Une fois le traitement arrêté, l'insomnie de rebond peut se produire, effet transitoire.
  • Il peut survenir un phénomène de sevrage à l'arrêt brutal du traitement:
  1. Anxiété importante
  2. insomnie
  3. douleur musculaires
  4. Agitation
  5. Irritabilité
  6. Maux de tête
  7. Engourdissement
  8. Picotement des extrémités
  9. Sensibilité anormale au bruit, lumière ou contacts physiques

Quelques utilisateurs prennent le zolpidem récréationnellement pour ces effets secondaires.
Des formes de toxicomanie au zolpidem ont été décrites, avec dépendance[3].

Notes

  1. D'après Boissier, Moniteur des pharmacies, 17 octobre 1970, pp. 2589-2590. Cité par Jean-Claude Dousset, Histoire des médicaments, des origines à nos jours, Payot, Paris, 1985, p. 398. Voir également cette étude. En Suisse le produit est considéré comme stupéfiant : voir en ligne.
  2. Zolpidem arrow 10mg, comprimé pelliculé sécables. Notice approuvé avril 2005. Arrow génériques.
  3. Revue Prescrire, n° 289, Novembre 2007

voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Zolpidem ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 82626-48-0 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambien — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Bikalm — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Imidazopyridin — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Ivadal — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Stilnox — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Zoldem — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Zolpidem-Puren — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Золпидем — …   Википедия

  • Zolpidem — Systematic (IUPAC) name N,N dimethyl 2 (6 methyl 2 p t …   Wikipedia

  • Zolpidem — Strukturformel Allgemeines Freiname Zolpidem Andere Namen …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”