Cc 72000


Cc 72000

CC 72000

CC 72000
CC 72000
Sérigraphiée diesel propre en gare de Dijon-ville.
Type de locomotive Locomotive diesel
Constructeur Alsthom/SACM
Date de construction 1968-1974
Production totale 92
Gabarit standard
Bogies C'C'
Longueur 20,19 m
Masse à vide 110/114 t
Type de combustible gazole
Type de moteur SACM AGO V16 ESHR (thermique) 2 moteurs TAO 656 B1 1215 V à ventilation forcée (électriques)
Moteurs de traction 2650 kW
Transmission électrique triphasé continu
Vitesse maximum 140 km/h CC 72001 à 72020
160 km/h CC 72021 à 72092
Carrière SNCF/ VFE - CIC Fret - TER
Effectif 21 au 01/07/09
Numéro CC 72001 à 72092
Surnoms La Marmite
Région d'action France
La 72042 et son Corail 4504 en provenance de Lyon-Perrache est arrivée à Tours son terminus.

Les CC 72000 sont une série de locomotives diesel-électriques construites à 92 exemplaires pour la SNCF par Alsthom. Elles sont progressivement radiées et il ne restait en 2007 qu'une trentaine d'exemplaires roulant. Une des principales raisons de leur retrait, outre leur âge, est la pollution générée par leurs moteurs diesel.

Elles ont été commandées le 29 décembre 1965, et la première a été mise en service le 20 décembre 1967 au dépôt de Rennes.

Les 20 premières n'atteignaient que 140 km/h, la vitesse maxi des suivantes a été rehaussée à 160 km/h. 30 d'entre elles ont été remotorisées et renumérotées dans la tranche CC 72100. Les CC 72000 restantes sont au nombre de 26, 36 d'entre elles ont été radiées, dont 12 en 2005. Par ailleurs, les 72001 à 72020, plus lentes, ont été soit radiées soit affectées au Fret. Les CC 72000 sont aujourd'hui affectées à Nevers, au VFE ex GL, CIC ex TIR, Fret et TER
Les locomotives qui ont été affectées aux TER ne le sont plus TER Pays de la Loire reversées à CIC, et TER Rhône-Alpes radiées sauf la CC 72074, réaffectée à CIC.

Ce sont les locomotives diesel de ligne les plus puissantes jamais mises en service par la SNCF.

Les CC 72000 sont reconnaissable au bruit de leur moteur, qui donne la mesure de leur puissance.

Sommaire

Histoire et service

Les premières locomotives diesels de lignes françaises des années 60 ne permettent que de remplacer de façon économique la traction vapeur, la puissance fournie est bien plus basse, ce qui complique le service sur les lignes non électrifiées qui voient passer des trains de passagers express de 850 tonnes et de marchandises de 1 500, il y a aussi le problème du chauffage, suivant les cas, pour augmenter la température de la rame de 15° par rapport à l'extérieur, la vitesse commerciale descend parfois de 82 à 78 km/h, c'est pour satisfaire ces problèmes que la CC 72000 a été mise en service. Le 12/04/1968, la CC 72002 est venue à Grenoble pour y effectuer des essais sur la ligne des Alpes de Grenoble à Veynes.

Les 20 premières CC 72000 étaient aptes à 140 km/h, mais les autres étaient toutes aptes à circuler à 160 km/h en tête de trains rapides, prenant le relais de la traction des trains sur les lignes non électrifiées. Cependant, elles furent surtout utilisées pour des trains de longues distances, comme Quimper - Toulouse via Nantes et Bordeaux, Lyon - Marseille via Grenoble et Veynes (ligne des Alpes), Valence - Genève via Grenoble (ligne Grenoble - Montmélian), Genève - Marseille et Genève - Nice via Grenoble (de Genève à Valence), Saint-Gervais - Nice (avec traction des trains de Chambéry à Valence), Grenoble - Nantes et Lyon - Nantes, Grenoble - Bordeaux et Lyon - Bordeaux, Reims - Dijon via Châlons-en-Champagne, Paris-Montparnasse - Nantes, Paris-Est - Belfort, Paris-Est - Bâle ou encore Paris-Austerlitz - Clermont-Ferrand.

Le CC 72000 ne connurent pendant leur carrière que les dépôts de Rennes, Chalindrey, Vénissieux et Nevers. Les CC 72100 sont toutes basées à Chalindrey. En 2009, seuls les dépôts de Nevers et de Chalindrey étaient encore dotés de ce type de locomotives dont certaines ont été revendues au Maroc. Les CC 72000 connurent leurs heures de gloire avec la traction des Trans-Europ-Express (TEE) "Jules Verne" Paris-Montparnasse - Nantes (395,1 km) créé le 28/09/1975, et "L'Arbalète" Paris-Est - Zurich jusqu'à Bâle à partir du 28/09/1969 et jusqu'au 26/05/1979, ainsi que du train "Ventadour" Bordeaux - Grenoble via Brive et Lyon.

La CC 72000 avait quand même ses limites, aux heures de pointes du vendredi soir et dimanche soir, où les trains sont généralement plus lourds, il y avait un manque de puissance et il fallait la remplacer par deux BB 67000, qui ralentissaient les trains de 160 à 140 km/h. Le moteur fut alors remplacé sur une des locomotive par un SEMT Pielstick de type V12 PA 6, qui peut fournir 3 100 kW avec 1 050 tr/mn, mais seul une locomotive est modifiée.

  • En 1972, des CC 72000 du dépôt de Vénissieux effectuent la traction d'un train quotidien entre Lyon et Marseille via Grenoble et Veynes par la ligne des Alpes. Ce service resta exceptionnel puisque n'ayant duré qu'un seul été. En effet, en raison du grand gabarit des CC 72000, lors de leur passage dans le tunnel du Grand Brillon (long tunnel en "S" et à gabarit étroit) au dessus de la gare de Vif, les gaz d'échappement refoulaient à l'intérieur en étouffant le moteur thermique.
  • En 1974, la construction des CC 72000 est stoppée en raison du choc pétrolier de 1973, les prix du kWh ayant trop augmenté, passant de 4 centimes avant 73 à l'époque l'électricité à 12 à 20, puis 30 centimes.

Machines particulières

  • CC 72061, 72062, 72064 : équipées pour la traction de TGV Atlantique pour la desserte « TGV Vendée » des Sables-d'Olonne (attelage Scharfenberg...) qui a été supprimée.
  • CC 72084 : pavoisée, elle a tracté le 01/10/1978 le train du centenaire de la ligne des Alpes entre Grenoble et Veynes. Conservée en état d'origine (avec plaques latérales et macarons peints), elle a également tracté le Train du Rugby, train-expo faisant la promotion de la Coupe du Monde 2007, pendant l'année 2006 dans toute la France, profitant de cette occasion pour être remise en peinture mais avec poses du nouveau logo SNCF et d'autocollants du rugby. Depuis le début 2009, elle circule de nouveau en état d'origine pour des trains spéciaux.

Cette machine était initialement destinée à intégrer les collections de la Cité du Train de Mulhouse. Mais il semble finalement que ce soit une unité aux couleurs de FRET SNCF qui devrait prendre sa place. Pour autant, son sort reste enviable puisqu'elle a été récupérée par l'association PVC (Pacific Vapeur Club)[1] .

  • CC 72030 (blasonnée Chalindrey) a reçu 4 livrées : la livrée bleue d'origine, la livrée Bleu Blanc Rouge (unique livrée sur un engin en commémoration du bicentenaire de la révolution française, l'été 1989), la livrée prototype multi-service rouge et enfin la livrée en voyage en devenant CC 72130. Elle est également la locomotive diesel française totalisant le plus de kilomètres parcourus depuis sa mise en service (environ 7 millions).

Les dépôts titulaires

  • Chalindrey (de juin 1969 à 2009)
  • Nevers (de 1989 à 2009)
  • Rennes (de 1967 à 1992, transfert de 7 locomotives à Vénissieux en 1983, puis transfert total à Nevers et Chalindrey en 1992)
  • Vénissieux (de novembre 1968 à 1992, puis transfert total à Nevers et Chalindrey)

Lignes desservies

Service des voyageurs

Service des marchandises

  • Paris - Troyes - Belfort - Mulhouse
  • Lyon - Grenoble
  • Vénissieux - La Buisserate
  • Nevers - Montchanin - Dijon
  • Vierzon - Tours
  • Petite ceinture à Paris
  • Valence - Grenoble
  • Chambéry - Grenoble
  • Saint-Étienne - Saint-Germain-des-Fossés
  • Le Mans - Saint-Pierre-des-Corps
  • Grande Ceinture Nord parisienne
  • Corbeil - Malesherbes
  • De nombreuses lignes à voie unique dans plusieurs régions (Rhône-Alpes, Champagne-Ardennes, Centre...)

Bibliographie

  • Livre : Jacques Defrance, Le Matériel moteur de la SNCF, Editions N.M. à Paris, paru en 1969 et réédition 1978.
  • Livre : Clive Lamming, Au coeur des trains, Hachette Collections, Mateu Crosso, 2004
  • Livre : Maurice Mertens et Jean-Pierre Malaspina, La Légende des Trans-Europ-Express (avec les CC 72000 du TEE "Jules Verne"), LR Presse, 2007
  • Revue Voies ferrées avec plusieurs articles sur les CC 72000 et les CC 72100.
  • Revue Rail Passion avec plusieurs articles sur les CC 72000 et les CC 72100.
  • Revue Le Train, article d'Olivier Constant sur "les Diesel de ligne" dont les CC 72000 dans le n° spécial 3/99.
  • Revue Le Train article de Jean Tricoire sur "les trains des Alpes" dans le n° spécial n° 57, paru en 2009.
  • Revue La Vie du Rail" avec plusieurs articles sur les CC 72000 et les CC 72100.

Modélisme

Ces locomotives ont beaucoup inspiré les fabricants :

  • Échelle 0 : Fulgurex, Lemaco.
  • Échelle HO : Jouef, Gérard TAB
  • Échelle N : Minitrix


Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Articles connexes

Notes, sources et références

  1. Olivier Constant, « CC72000 "classiques": Plus proches que jamais de la fin », dans Le Train, Juillet 2009 (N°255) (ISSN 0990) 

Sources

  • Livre: Clive Lamming, Au cœur des trains, Hachette Collections, Mateu Crosso, 2004
  • Livre : Maurice Mertens et Jean-Pierre Malaspina, La Légende des Trans Europ Express, LR Presse, 2007
  • Revues : Voies ferrées (plusieurs articles CC 72000 et 72100), Le Train (n° spécial CC 72000), La Vie du Rail (plusieurs articles CC 72000), Rail Passion (plusieurs articles CC 72000 et CC 72100).
  • Quotidien : Dauphiné Libéré, éditions Isère et Hautes-Alpes (article sur le centenaire de la ligne Grenoble à Veynes paru le 02/10/1978).

Liens externes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « CC 72000 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cc 72000 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CC 72000 — (SNCF) La CC 72084 au Pacific Vapeur Club de Sotteville …   Wikipédia en Français

  • Liste des asteroides (71001-72000) — Liste des astéroïdes (71001 72000) Voici la liste des astéroïdes numérotés de 71001 à 72000. Les astéroïdes sont numérotés lorsque leur orbite est confirmée, ce qui peut parfois se produire longtemps après leur découverte. Ils sont classés ici… …   Wikipédia en Français

  • Liste des astéroïdes (71001-72000) — Voici la liste des astéroïdes numérotés de 71001 à 72000. Les astéroïdes sont numérotés lorsque leur orbite est confirmée, ce qui peut parfois se produire longtemps après leur découverte. Ils sont classés ici par leur numéro et donc… …   Wikipédia en Français

  • Тепловоз СС 72000 — СС 72000 Основные данные …   Википедия

  • List of asteroids/71001–72000 — ! colspan= 5 style= background color:silver;text align:center; id= 001 | 71001 ndash;71100 [SERVERlocalurl:List of asteroids/71001 ndash;71100|action=edit edit] ! colspan= 5 style= background color:silver;text align:center; id= 101 | 71101… …   Wikipedia

  • СС 72000 — Основные данные …   Википедия

  • CC 72000 — СС 72000 …   Википедия

  • Meanings of minor planet names: 71001–72000 — As minor planet discoveries are confirmed, they are given a permanent number by the IAU s Minor Planet Center, and the discoverers can then submit names for them, following the IAU s naming conventions. The list below concerns those minor planets …   Wikipedia

  • EMD 72000 — A monoclonal antibody that is being studied in the treatment of some types of cancer. Monoclonal antibodies are made in the laboratory and can locate and bind to cancer cells. EMD 72000 binds to the epithelial growth factor receptor (EGFR) on… …   English dictionary of cancer terms

  • Meanings of asteroid names (71001-72000) — Asteroids not yet given a name have not been included in this list …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.