Cavatine


Cavatine

Une cavatine (du latin cavare « graver ») est une courte pièce vocale pour soliste utilisée dans les opéras ou les oratorios du XVIIIe siècle et du XIXe siècle, et qui ne comporte qu'une ou deux sections sans reprises. À l'origine, elle n'était qu'un prolongement plus mélodique du récitatif accompagné, avant l'air proprement dit. Par la suite, elle devint une sorte d'intermédiaire entre l'air et l'arioso (auquel on l'a parfois assimilée), utilisé comme air de présentation.

Parmi les cavatines les plus connues  : « Casta diva » dans l'opéra Norma de Vincenzo Bellini (1831), « Salut, demeure chaste et pure » dans Faust de Gounod et « Una voce poco fa » dans Le Barbier de Séville de Rossini.

Une autre cavatine célèbre est tirée des Noces de Figaro de Mozart : celle chantée par Barberine au quatrième acte « L'ho perduta, me meschina ». Elle est reprise entre autres dans le film Les Témoins d'André Téchiné (2007).


Poésie

Dans ses premiers textes des années 1870, Arthur Rimbaud utilise le terme de Cavatine dans l'un de ses poèmes:

ROMAN

I

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. - Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, Des cafés tapageurs aux lustres éclatants ! - On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin ! L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière ; Le vent chargé de bruits - la ville n'est pas loin - A des parfums de vigne et des parfums de bière....

II

- Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon D'azur sombre, encadré d'une petite branche, Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond Avec de doux frissons, petite et toute blanche...

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser. La sève est du champagne et vous monte à la tête... On divague ; on se sent aux lèvres un baiser Qui palpite là, comme une petite bête....

III

Le coeur fou Robinsonne à travers les romans, Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère, Passe une demoiselle aux petits airs charmants, Sous l'ombre du faux col effrayant de son père...

Et, comme elle vous trouve immensément naïf, Tout en faisant trotter ses petites bottines, Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif.... - Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

IV

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août. Vous êtes amoureux. - Vos sonnets La font rire. Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût. - Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire...!

- Ce soir-là,... - vous rentrez aux cafés éclatants, Vous demandez des bocks ou de la limonade.. - On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade.

29 sept. 70 Arthur Rimbaud

Le terme de "cavatine" au vers 24, outre son sens premier explicité ci dessus, désigne sans doute des romances à la française dont Baudelaire déjà soulignait l'importune mièvrerie.

Bibliographie

  • Marc Vignal (dir.), « Cavatine » in Dictionnaire de la musique, éd. Larousse, 1997.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cavatine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CAVATINE — Terme musical, tiré de l’italien cavatina , diminutif de cavata qui désignait au XVIIIe siècle un petit arioso placé à la fin d’un récitatif (ainsi chez J. S. Bach, par exemple dans ses Cantates nos 76, 80 et 117). Dans les opéras et les… …   Encyclopédie Universelle

  • Cavatīne — (ital.), 1) kleine Arie von nur einem, nicht wiederholt werdenden Theil u. ohne Coloraturen. Ihr geht zuweilen ein Recitativ vorher, dessen Hauptgedanken sie dann concentrirt wiederholt. Sie ist der einfache kunstlose Ausdruck nur einer… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cavatine — Die Cavatine (oder Cavata, italienisch) ist in der Oper eine zweiteilige Arie mit einer langsamen Einleitung und einem schnellen Schlussteil. In der Regel ist die Cavatine eine Auftrittsarie (it. sortita), d.h. die Arie für den ersten Auftritt… …   Deutsch Wikipedia

  • CAVATINE — s. f. T. de Musique. Sorte d air, ordinairement assez court, qui n a ni reprise ni seconde partie. Chanter une cavatine …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CAVATINE — n. f. T. de Musique Sorte d’air d’opéra, ordinairement assez court, qui n’a ni reprise ni seconde partie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cavatine — Ca|va|ti|ne 〈[ va ] f. 19〉 = Kavatine …   Universal-Lexikon

  • cavatine — (ka va ti n ) s. f. Terme de musique. Sorte d air, d ordinaire assez court, que l on ne répète pas et qui se rencontre souvent dans un récitatif obligé. ÉTYMOLOGIE    Ital. cavatina …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Cavatine — Ca|va|ti|ne 〈[ va ] f.; Gen.: , Pl.: n; Musik〉 = Kavatine …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Il crociato in Egitto — Giacomo Meyerbeer Genre Opéra Nb. d actes 2 Musique …   Wikipédia en Français

  • Marino Faliero (opéra) — Marino Faliero Marin Falier[1] La décapitation de Marino Faliero, table …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.