Caucus


Caucus

Caucus est un mot employé dans le monde anglo-saxon, en Suisse et dans l'Amérique du Nord francophone pour désigner principalement des réunions de supporters ou de membres de partis ou de mouvement politiques. Son sens exact varie suivant les pays. Il est également utilisé dans le sport et dans le théâtre d'improvisation.

Sommaire

Origine

L'origine étymologique du mot caucus fait débat :

  • Certaines sources[1] émettent une origine amérindienne, reprise par les algonquins sous la forme Caw-cawaassough / cau-cau-as-u soit "celui qui conseille". Mentionné dans le livre The General History of Virginia, New England and the Summer Isles publié en 1624 par le capitaine John Smith of Jamestown, ce mot aurait été répandu par le Parti démocrate à New York via le Tammany Hall, connu pour être friand de termes amérindiens. Que cette origine soit la vraie ou non, chaque tribu indienne avait des rites de conseils spécifiques, préfigurant la complexité de la mécanique électorale présidentielle américaine.
  • D'autres sources évoquent un dérivé du latin médiéval caucus, signifiant "abreuvoir".
  • L'origine la plus probable est la déformation du possessif du mot "caulker" (calfateur) utilisé dans le "Caulker's Club"[2] Phonétiquement Caulker's Club (\ˈkȯ-kərz ˈkləb\) s'est transformé en Caucus Club (\ˈkȯ-kəs ˈkləb\) d'où la graphie et prononciation qui s'ensuivirent. Le Caulker's Club est le premier syndicat organisé connu aux États-Unis, destiné à protéger les intérêts des ouvriers du port de Boston et dirigé par Samuel Adams, l'un des pères fondateurs des États-Unis et frère de John Adams qui deviendra le second président des États-Unis. Ce système d'organisation, parfois opaque, mais influent, est à la base du lobbyisme encore très pratiqué de nos jours.

Quelle qu'en soit l'origine exacte, il est admis que ce mot vient de l'organisation des consensus aux États-Unis et qu'il s'est établi dans la langue anglaise en tant que nom commun dès son utilisation répandue dans les années 1760 et en tant que verbe dans les années 1850.

États-Unis

À l'origine, un caucus était une réunion de personnes dont l'objectif était de promouvoir un changement de politique ou d'organisation. Aujourd'hui, le mot caucus en anglais peut servir à la fois de nom commun et de verbe.

Définition générale

Un caucus est un regroupement assez ouvert sur une tendance ou des points d'accord politiques, surtout parmi les groupes et organisations de la gauche américaine.

C'est aussi un regroupement d'élus sur une base d'affinités politiques ou ethniques, habituellement pour influencer la politique fédérale ou bien celle d'un Etat. Les républicains et les démocrates s'organisent en caucus (aussi appelés en anglais conference) au niveau du congrès ou des parlements des Etats. Parmi les caucus du congrès, l'un des plus connus est le Black Caucus, un groupe d'élus afro-américains. On peut citer aussi le Congressional Hispanic Caucus. Dans un genre différent, le Congressional Internet Caucus est un groupe qui promeut l'usage de l'internet. D'autres caucus peuvent être constitués sur un problème précis ou ponctuel comme l'actuel Out of Iraq Caucus, organisé par une tendance politique (ici le Caucus démocrate de la Chambre des représentants). Tous les caucus importants ont des bureaux dans le Capitole.

Le mot caucus est également utilisé en impro (improvisation théâtrale) une performance artistique consistant à créer une histoire à partir d'un titre inédit et selon une forme narrative imposée. Juste avant de monter sur scène ( "patoche" pour patinoire), les jouteurs se réunissent durant 20 secondes pour créer les grandes lignes de l'histoire qu'ils vont improviser. Ensuite, ils entrent en scène. Rappelons que l'improvisation est une discipline artistique née au Canada. Ces 20 secondes de concentration sont appelées caucus.

Dans le contexte des élections présidentielles américaines

Ce terme désigne le rassemblement de militants politiques locaux d'un parti pour choisir les délégués qui désigneront le candidat à l'investiture de ce parti dans la course à la présidence lors de la convention fédérale de leur parti. Le système du caucus pour la désignation des délégués n'existe que dans environ une douzaine d’États. Traditionnellement, le premier à désigner ses délégués par caucus est l'Iowa[3] début janvier.

Le caucus se déroule en plusieurs étapes. Les militants locaux, qui exercent une activité à l'échelon d'un bureau de vote, choisissent des délégués qui les représenteront aux réunions organisées à l'échelon du comté. Tous les électeurs d'un bureau de vote sont convoqués à la même heure. Ils se regroupent alors dans le bureau de vote par préférence derrière un capitaine qui soutient officiellement un candidat[3]. Le capitaine essaye alors de convaincre les indécis. Un candidat qui n'obtient pas 15% des voix dans un bureau est éliminé et ne peut avoir de délégués pour ce bureau[3]. La critique faite à ce système est qu'il n'est pas pleinement démocratique : pas de vote à bulletin secret donc influence et pression possible auprès des électeurs surtout dans une même famille, le nombre de délégués ne correspond pas exactement au nombre de voix obtenues mais est issu d'un calcul particulier tenant compte de la participation[3], l'heure fixe et la courte période pour le rassemblement et le choix excluent les personnes ne pouvant se rendre au bureau de vote à ce moment-là[3]. Pour compliquer le système, d'autres États votent à bulletin secret ou bien n'imposent pas de barre des 15%.

Une fois les délégués élus au niveau des bureaux, ces derniers vont se réunir au niveau de chaque comté. Ces réunions permettent à leur tour de désigner des délégués aux conventions de l'État. Ces conventions sélectionnent ensuite les délégués à la convention nationale du parti, laquelle désignera le candidat officiel.

L'objectif du système des caucus est d'indiquer, par le biais du choix des délégués, la préférence des membres du parti dans les États ayant ce mode de désignation. Ainsi, la désignation du candidat national à la présidence s'exprime au niveau des bureaux de vote dans le processus de campagne. Par ailleurs, pour défavoriser les états qui, par exemple, ont devancé la date de leur caucus en 2008, leurs représentants à la convention fédérale ne seront pas pris en compte.

Les détracteurs du système du caucus eux reprochent principalement :

  • le fait que les premiers états en lice ne sont pas représentatifs au niveau social ou "racial" de l'ensemble de la population fédérale.
  • le caractère peu représentatif des caucus. Vu l'effort en temps requis, moins de 10% des votants participent à ces phases préliminaires. Dans l'Iowa en 2008, moins de 6% des votants étaient représentés.
  • un filtrage des candidats potentiels dans les premiers états, laissant peu de chances aux candidats mal placés dans les autres états qui organisent des élections des délégués plus tard (jusqu'en juin). En effet, les candidats ayant reçu peu de support dans les premières pré-sélections abandonnent généralement la course à la présidentielle assez rapidement.
  • la période longue durant laquelle se font les pré-sélections : les représentants des conventions choisis plus tard n'ont pas été choisis dans les mêmes conditions que les premiers sélectionnés.

Si une minorité d´états organise des caucus, la majorité organise des primaires où les membres des partis élisent leur délégué à la convention nationale. Dans ce cadre, chaque état a sa propre procédure de sélection des candidats à la convention nationale et organise son élection à une date différente.

The Caucus-Race, décrite en 1885 par Lewis Carroll dans Alice au Pays des Merveilles était déjà symptomatique du désordre généré par les caucus : organisée par un dodo, sans organisation aucune, chaque animal remporte finalement un prix. Les mauvaises langues disent que Lewis Carroll, lors de l'écriture de ce passage, voulait dénoncer le manque de clarté des systèmes d'organisation politique prévalant dans les pays du Commonwealth.

« Election day » : le vote populaire

C'est le moment où tous les électeurs américains sont appelés à se prononcer directement pour leur candidat préféré. Celui qui gagne, dans chaque Etat, à la majorité relative, remporte la totalité des grands électeurs de cet Etat. Il nomme ensuite son vice-président. L'enjeu est donc de taille pour les États les plus peuplés, qui comptent le plus de grands électeurs : la Californie (54), New-York (33), le Texas (32), la Floride (25).

L'élection par les grands électeurs

Le président et son vice-président sont finalement élus par le collège électoral, résultat du vote populaire. Les 538 grands électeurs votent pour le candidat qu'ils se sont engagés à soutenir, et qui doit obtenir la majorité absolue. L'investiture du nouveau président a lieu un mois plus tard, en janvier.

Pays de tradition britannique

Dans certains pays du Commonwealth, un caucus est une réunion habituelle des membres du Parlement qui appartiennent à un même parti politique. Dans le système de Westminster, un caucus de parti peut être assez puissant puisqu'il a souvent la capacité d'élire ou de démettre le leader du parti au parlement. Le caucus se détermine aussi sur des sujets politiques, des tactiques parlementaires et des mesures de discipline à l'encontre de parlementaires désobéissants. Dans certains partis, comme c'est le cas traditionnellement au Labor Party australien ou son équivalent néo-zélandais, le caucus choisit les parlementaires qui intègreront le cabinet quand le parti est au gouvernement (en novembre 2007, cette tradition a été rompue en Australie avec l'élection de Kevin Rudd comme premier ministre, le caucus du Labor Party n'ayant pas joué un rôle direct dans le choix du cabinet ministériel). Dans ces deux partis, le mot Caucus peut aussi désigner le groupe des parlementaires et pas seulement leurs réunions. Le mot fut introduit en Australie en 1901 par King O'Malley, un membre du Labor Party, originaire des États-Unis, et le mot est probablement entré en Nouvelle-Zélande à la même époque. En Nouvelle-Zélande, ce mot est utilisé pour tous les partis politiques mais en Australie son usage est restreint au Labor Party. Pour le parti libéral et le parti national ainsi que pour les partis au Royaume Uni et en Irlande, le terme habituel est « parti parlementaire ». De manière général le mot caucus est rarement employé au Royaume-Uni.

L'usage du terme au Canada est similaire à celui fait en Nouvelle-Zélande, il est employé au niveau fédéral et provincial pour désigner l'ensemble des membres d'un même parti (aile parlementaire). Les membres d'un caucus d'un parti politique votent pour élire leur leader, figure importante lorsque le parti est dans l'opposition et en général lorsque ce parti accède au pouvoir, ce leader devient le premier ministre.

Suisse

Dans certains cantons romands francophones, notamment Genève, un caucus est la réunion des élus d'un même parti ou groupe politique. Celle-ci a en général pour but de fixer une position commune sur chaque objet de l'ordre du jour de la prochaine séance de l'assemblée législative ou délibérative.

Sport

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre en caucus. Le quart-arrière Matt Cassel (16) donne ses instructions pour le jeu qui va suivre.

Au football américain et au football canadien, le caucus (anglais en:huddle) est le court conciliabule que tiennent les joueurs de l'équipe à l'offensive juste avant un essai, et au cours duquel le quart-arrière annonce la stratégie pour le jeu qui va suivre. L'équipe dispose d'un laps de temps prédéterminé pour tenir son caucus, prendre sa position sur le terrain et mettre le ballon en jeu. Cette durée est de 20 secondes au football canadien[4] et, au football américain, de 40 secondes depuis la fin du jeu précédent ou 25 secondes à partir du signal de l'arbitre dans certaines circonstances[5]. Il arrive qu'une équipe ne tienne pas de caucus, soit qu'elle est pressée par le temps ou parce qu'elle veut prendre la défense adverse de vitesse.

Théâtre d'improvisation

En match d'improvisation, le caucus est le moment de concertation entre le coach et ses joueurs, avant le début de l'impro, une fois le thème donné par l'arbitre. Le coach désigne le jouteur qui va entrer sur scène avec un personnage, une situation, un lieu, une intention, une manière, bref il élabore un coaching pour donner des repères, enfin il essaie… Le caucus dure vingt secondes. Si une équipe dépasse ce temps, elle commet une faute de retard de jeu. Ce sens du terme est dérivé du sens sportif ci-haut.

Notes et références

  1. origine du mot caucus.
  2. "WINTHROP AND ADAMS", New York Times, mercredi 19 décembre 1876, Page 4, 1514 mots
  3. a, b, c, d et e « Avec Jacquie, dans les coulisses des caucus de l'Iowa », Le Monde, 3 janvier 2008
  4. Livre des règlements 2008 de la LCF, page 10
  5. NFL Rules Digest: Timing

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Caucus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caucus — [kɔkəs], Plural Caucuses, bezeichnet im Englischen eine Versammlung der Mitglieder und Anhänger einer Partei oder politischen Gruppierung. Der Ursprung des Namens ist strittig, indianische ( Stammesversammlung ) und lateinische Wurzeln werden… …   Deutsch Wikipedia

  • caucus — cau·cus / kȯ kəs/ n: a closed meeting of a group of persons belonging to the same political party or faction usu. to select candidates or to decide on policy caucus vi Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • Caucus — Saltar a navegación, búsqueda En los Estados Unidos se entiende por caucus (traducido como asamblea partidista ) el sistema de elegir delegados en varios estados de la unión (Iowa, Nevada, Wyoming, entre otros), la etapa primaria o preliminar en… …   Wikipedia Español

  • caucus — ● caucus nom masculin (américain caucus) Aux États Unis, comité électoral composé, aux divers échelons, des permanents de chaque parti. caucus n. m. (Québec) d1./d Réunion à huis clos de parlementaires discutant des affaires de leur parti. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • Caucus — Cau cus, n. [Etymology uncertain. Mr. J. H. Trumbull finds the origin of caucus in the N. A. Indian word cawcawwassough or ca[ u] cau as u one who urges or pushes on, a promoter. See citation for an early use of the word caucus.] A meeting,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • caucus — UK US /ˈkɔːkəs/ noun [C] ► POLITICS a group of people with influence or an interest in something who meet to consider a particular issue or problem: »He added that his caucus would fight to restore the governor s health care plan. ► MEETINGS in… …   Financial and business terms

  • caucus — ☆ caucus [kô′kəs ] n. [prob. after Caucus Club, 18th c. social and political club; ult. < MGr kaukos, drinking cup] 1. a) a private meeting of leaders or a committee of a political party or faction to decide on policy, pick candidates, etc.,… …   English World dictionary

  • Caucus —   [ kɔːkəs; amerikanisch, wohl aus dem Algonkin] der, / es, in den USA eine Versammlung politischer Gruppierungen, oft zur Nominierung von Kandidaten, so seit spätestens 1725 in Boston (Massachusetts). Dieses Verfahren der Kandidatenaufstellung… …   Universal-Lexikon

  • Caucus — Cau cus, v. i. [imp. & p. p. {Caucused}; p. pr. & vb. n. {Caucusing}.] To hold, or meet in, a caucus or caucuses. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Caucus — (spr. kaokös), bedeutet in Amerika und auch in England die Vereinigung politisch Gleichgesinnter, um sich über die Ausstellung von Kandidaten für die öffentlichen Ämter zu einigen und Parteiangelegenheiten zu erwägen, die einer spätern… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.