Cathédrale Sé de Lisbonne


Cathédrale Sé de Lisbonne

Sé de Lisbonne

Santa Maria Maior de Lisboa
La façade de la cathédrale
La façade de la cathédrale

Nom local Sé de Lisboa
Latitude
Longitude
38° 42′ 35″ Nord
       9° 07′ 59″ Ouest
/ 38.709722, -9.133056
 
Pays Portugal
Région Région de Lisbonne
Ville Lisbonne
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à Archidiocèse de Lisbonne
Début de la construction 1147
Style(s) dominant(s) Gothique
Classé(e) Monumento Nacional

La Sé de Lisbonne, initialement Igreja de Santa Maria Maior, est la cathédrale de la capitale portugaise et la plus ancienne de la ville. Elle est plus exactement située dans la freguesia de Sé.

Elle fut construite sous l'ordre du roi Alphonse Ier de Portugal, quelques temps après avoir repris Lisbonne au Maures[1]. La Sé, au temps du Roi Alphonse Ier, était désigné comme une Igreja Matriz (Église qui a la juridiction sur les autres églises ou des chapelles de la circonscription). Mais son statut fut élevé à Cathédrale par le Roi Jean Ier en 1393[2].

Sommaire

Histoire

Vue du bas-côté latéral

La capitale portugaise est le siège d'un évêché depuis le IVème siècle. C'est en 1147 que la ville a été reconquise par une armée composée de soldats portugais menés par le Roi Alphonse Ier de Portugal et croisés d'Europe du Nord participant à la deuxième croisade.

Un croisé anglais appelé Gilberto de Hastings fut nommé évêque de Lisbonne. Il fut ainsi le premier évêque de la ville après la conquête de la ville sur les Maures en 1147. Il fut évêque de Lisbonne jusqu'au 27 avril 1166, date de son décès[3].

Depuis le commencement de sa construction en 1147, le bâtiment a subi plusieurs modifications et a survécu à plusieurs tremblements de terre qui ont fait rage du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Elle est aussi la plus ancienne église de la ville et elle fut érigée sur l'emplacement d'une ancienne mosquée[4]. La mosquée d'Aljama fut utilisée pour les prières des vendredis. D'après les vestiges archéologiques, les chercheurs pensent qu'à l'emplacement de l'ancienne mosquée se trouvait une église wisigothique, et même avant cet édifice, un forum romain[5].

Font baptismal

À la gauche de l'entrée, il y a une chapelle, la capela franciscana (chapelle fransiscaine) qui contient le font baptismal où fut baptisé en 1195 Antoine de Lisbonne[6], de vrai nom Ferdinand de Bulhoes. Cette chapelle est décorée avec des azulejos qui représentent Saint Antoine. Dans la chapelle adjacente se trouve une crèche de Noël baroque fait de liège, de bois et de terre cuite exécutée par le sculpteur Machado de Castro[7]. António Vieira fut également baptisé dans la Sé.

Azulejos sur António de Lisboa
Lopo Fernandes Pacheco

Le premier bâtiment fut terminé vers 1150 et ensuite dans les premières décennies du XIIIe siècle, la cathédrale dut grandir dans un style plutôt romanesque. C'est à la fin du XIIIe siècle que le roi Denis fit construire un cloître gothique, le claustro dionisino. Un riche Lisboète, Bartolomeu Joanes, fit construire une chapelle funéraire à son nom, la capela Bartolomeu Joanes[8]. Le successeur du roi Denis, Alphonse IV, fit construire un nouveau dosseret avec un déambulatoire pour le panthéon familial[9].

C'est dans la Chapelle de Sainto Ildefonso que l'on peut voir le sarcophage, datant du XIVe siècle, de Lopo Fernandes Pacheco, compagnon d'armes du roi Alphonse IV, et de sa femme Maria Vilalobos. La tombe est sculptée avec une épée dans la main et un chien aux pieds du noble et sa femme avec un livre entre les mains. Dans la chapelle qui est adjacente à celle-ci se trouvent les tombes du roi Alphonse IV et de la reine Béatrice de Castille.

Pendant l'Époque moderne, l'architecture et la décoration du bâtiment furent enrichis, comme en témoigne la Sacristie, mais la grande partie de ces œuvres ont été supprimées pendant les deux campagnes de restauration dans la première moitié du XXe siècle, dont l'objectif a été de garder l'atmosphère médiévale[10].

Le 15 août 1498, la reine Leonor de Viseu fonda, avec l'aide du roi Manuel Ier, la première Misericórdia de Lisbonne dans une des chapelles du cloître de la cathédrale, la chapelle de Nossa Senhora da Piedade[11]. La Santa Casa de Misericórdia est un établissement catholique de médecine qui plus tard s'est largement agrandi dans toutes les grandes villes. Les Santas Casas ont eu aussi un rôle très important au Portugal et dans ses colonies.

Tremblements de terre

Le cloître en 2007.

La capitale portugaise, dont la cathédrale, a toujours souffert des tremblements de terre, ce qui est un grand problème pour tout le patrimoine lisboète et dégradant ainsi la cathédrale de plus en plus à chaque tremblement de terre. Entre le XIVe siècle et le XVIe siècle, il y en eut plusieurs, mais le plus catastrophique fut le tremblement de terre de Lisbonne de 1755, qui détruisit la capitale[12] et a très gravement endommagé la Sé, plus particulièrement, la chapelle principale gothique avec le Panthéon royal, ainsi qu'une grande partie de Lisbonne et d'autres villes du monde.

Les cloîtres et la plupart des chapelles furent également détruites par le tremblement et les incendies qui ont suivi. La cathédrale fut partiellement reconstruite, depuis ces dernières années la cour centrale du cloître a été excavée et maintenant on peut voir des signes des périodes romaines, arabes et médiévales.

Architecture

Le bâtiment de la cathédrale a la forme de croix latine. Elle possède trois bas-côté, un transept et une chapelle principale elle-même entourée d'un déambulatoire. À l'est de l'église se trouve le cloître (claustro dionisino). La façade principale de la Sé de Lisbonne ressemble un peu à une forteresse, avec deux tours à l'entrée et des créneaux au-dessus des murs. L'aspect menaçant, ce qui est également vu dans d'autres cathédrales au Portugal de cette époque, était utilisé pendant la Reconquista, car la cathédrale pourrait servir à tout moment de base pour attaquer l'ennemi pendant un combat.

Art romanesque

Portail principal

De la période initiale du bâtiment, ce qui correspond de 1147 jusqu'au XIIIe siècle, la cathédrale de Lisbonne a réussi à préserver sa façade occidentale avec sa rosace, son portail principal et sa nef. Les portails sont sculptés avec des motifs de type romanesque. La Sé de Lisbonne est très semblable à la Sé de Coimbra, elles furent construites à la même époque, la Sé de Coimbra fut construite en 1162 soit quinze ans plus tard que celle de Lisbonne.

La nef est couverte par une voûte en berceau et par une galerie triforium. Une des chapelles du déambulatoire possède une porte en fer du style romanesque. La lumière du jour accède dans la cathédrale via la rosace de la façade principale et par les déambulatoires occidentaux, les fenêtres étroites des bas-côtés latéraux de la nef.

Art gothique

Voûte du déambulatoire

Le roi Denis Ier ordonna la construction d'un cloître, qui fut construit dans le style gothique à la fin du XIIIe siècle, et fut sévèrement endommagé par le tremblement de terre de 1755.

Le roi Alphonse IV fit remplacer l'abside de type romanesque par une chapelle principale de type gothique entourée d'un déambulatoire. Le roi et sa famille furent enterrés dans la chapelle principale, mais leurs tombeaux ainsi que la chapelle furent détruits dans le tremblement de terre de 1755.

Le déambulatoire a survécu à la catastrophe, c'est un art important dans l'histoire de l'art gothique portugais. Le déambulatoire est composé d'un bas-côté circulaire et d'un deuxième étage qui est couvert par une croisée d'ogives et est doté d'une série de fenêtres (qui est la claire-voie) qui permet d'éclairer une grande partie de l'intérieur de la cathédrale.

Temps modernes

Pendant le XVIIe siècle une petite sacristie fut construite dans le style baroque. Après la catastrophe de 1755, la chapelle principale fut reconstruite dans les styles néo-classiques et Rococo (les tombeaux y compris du roi Afonso IV et de sa famille). Au début du XXe siècle, une grande partie de la décoration néoclassique de l'extérieur et de l'intérieur de la cathédrale fut enlevée pour donner à la cathédrale un aspect plus médiéval.

Reliques de Saint Vincent

Blason de Lisbonne

Au sommet du perron, se trouve un beau trésor, c'est là qu'est abritée une grande collection d'argents, de combinaisons ecclésiastiques, de statues, de manuscrits et reliques associées à Saint-Vincent de Saragosse[13].

La pièce la plus précieuse de cette cathédrale est le coffre qui contient les restes de Saint-Vincent de Saragosse, qui furent amenés à Lisbonne en 1173. Une légende dit que deux corbeaux sacrées ont surveillé pendant tout le trajet sur le bateau les reliques de São Vincente[14]. Pour leur rendre hommage, la ville de Lisbonne possède un bateau et deux corbeaux sur les armes de la municipalité[15]. Saint-Vincent est le saint patron de la capitale portugaise[16].

Recherches archéologiques

Des recherches archéologiques sont souvent menées dans le cloître de la Sé. Ces recherches ont pu mettre à jour dans le cloître des traces de l'époque romaine, maure, wisigoth et de l'époque phénicienne[17].

Il y a encore la trace de l'époque romaine : une pierre de l'ancien théâtre romain fut utilisée dans les fondations de la Cathédrale de Lisbonne[18].

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Galerie

Sources, notes et références

  • (pt) Cet article est partiellement issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en portugais intitulé « Sé de Lisboa ».
  • (en) Cet article est partiellement issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lisbon Cathedral ».
  1. (en) La Construction de la Sé peu après la reconquista, page consultée le 1er septembre 2009
  2. (pt) Igreja Matriz à Cathédrale en 1393, page consultée le 6 septembre 2009.
  3. (en) Évêques de Lisbonne, page visitée le 1er septembre 2009
  4. (pt) La Sé de Lisbonne fut érigée sur une ancienne mosquée de Lisbonne, page consultée le 1er septembre 2009
  5. (en) La cathédrale et bien avant. Image reconstituant la cathédrale aujourd'hui, page consultée le 1er septembre 2009.
  6. La vie d'Antoine de Padoue, page consultée le 1er Septembre 2009.
  7. La crèche de Noël de la Sé, page consultée le 6 septembre 2009.
  8. Chapelle funéraire du riche Lisboète, page visitée le 6 septembre 2009.
  9. (pt) La chapelle et le panthéon familial, page consultée le 1 septembre 2009
  10. (pt) Les enrichissements et les restaurations, page consultée le 1er septembre 2009
  11. (pt) Création de la Santa Casa da Misericórdia, page consultée le 1er septembre 2009
  12. Lisbonne détruit. Le Maghreb et le reste de l'Europe secoué, page consultée le 1er septembre 2009.
  13. (pt) Les reliques de Saint Vincent, page visitée le 6 septembre 2009.
  14. (es) Les reliques de Saint Vincent, page visitée le 3 septembre 2009.
  15. Purell, Mary (1960). Saint Anthony and His Times. Garden City, New York: Hanover House. pp. 44-45.
  16. Saint Vincent patron de Lisbonne, page consultée le 7 septembre 2009.
  17. (en) Les recherches archéologiques dans le Cloître, page visitée le 6 septembre 2009.
  18. Photographie sur commons de la fondation romaine, page consultée le 6 septembre 2009.

Commons-logo.svg

  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du Portugal Portail du Portugal
  • Portail de Lisbonne Portail de Lisbonne
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « S%C3%A9 de Lisbonne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathédrale Sé de Lisbonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cathedrale Se de Lisbonne — Sé de Lisbonne Santa Maria Maior de Lisboa La façade de la cathédrale Nom local Sé de Lisboa Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Sé De Lisbonne — Sé de Lisbonne Santa Maria Maior de Lisboa La façade de la cathédrale Nom local Sé de Lisboa Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale sé de lisbonne — Sé de Lisbonne Santa Maria Maior de Lisboa La façade de la cathédrale Nom local Sé de Lisboa Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Lisbonne — Lisboa Héraldique …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Sainte-Marie-et-Sainte-Anne de Cork — Présentation Nom local North Chapel Culte Catholique romain Type …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de León (Espagne) — Cathédrale Notre Dame de León Présentation Nom local Catedral de Santa María de León Culte Catholique romain Type …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale de Leon — Cathédrale de León Cathédrale Notre Dame de León Vue générale de l édifice Nom local Catedral de Santa María de León Latitude L …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale De León — Cathédrale Notre Dame de León Vue générale de l édifice Nom local Catedral de Santa María de León Latitude L …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de león — Cathédrale Notre Dame de León Vue générale de l édifice Nom local Catedral de Santa María de León Latitude L …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de Petrópolis —  Les photos de la cathédrale sur …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.