Cathedrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame-de-l'Annonciation, Notre-Dame et Cathédrale Notre-Dame.
Cathédrale
Notre-Dame-de-l'Annonciation
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
48° 41′ 29″ Nord
       6° 11′ 11″ Est
/ 48.69125, 6.18625
 
Pays France France
Région Lorraine.svg Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Ville Nancy
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à Diocèse de Nancy-Toul
Début de la construction XVIIIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style(s) dominant(s) Classique
Classé(e) Monument historique

La cathédrale Notre-Dame-de-l’Annonciation de Nancy est une cathédrale catholique romaine située place Monseigneur-Ruch à Nancy en Lorraine. Elle est également primatiale et basilique.

Cette cathédrale fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 août 1906[1].

Sommaire

Histoire

Cathédrale vue depuis la Place Stanislas

Au Moyen Âge, les villes de Metz, Toul et Verdun, soumises à l'autorité de leur prince-évêque, devinrent indépendantes du Duché de Lorraine, lequel ne possédait donc plus de siège épiscopal dans son territoire et sa capitale, Nancy, dépendant alors de l'évêché de Toul. Lorsque ce dernier fut sous tutelle française à partir de 1552 (cf. Trois-Évêchés), les ducs de Lorraine tentèrent d'obtenir un siège épiscopal à Nancy. Après maints efforts, ils obtinrent l’élévation de leur capitale au rang de siège primatial en 1602. En attendant la construction de l'actuelle cathédrale, c'est l'église Saint-Sébastien de Nancy qui reçut le titre de primatiale.

La construction de l'actuelle cathédrale a commencé en 1703 sous le règne du duc Léopold, et fut poursuivie par le roi Stanislas. Insatisfait par la création d'un chapitre primatial à Nancy, le duc Léopold propose, en 1717 la création d'un évêché à Saint-Dié, car bien qu'appartenant au duché de Lorraine, Saint-Dié ne dépendait d'aucun des Trois-évéchés. Malgré l'appui du Vatican, le Régent de France, bien que beau-frère du Duc, s'opposa fermement à la création d'un évêché Lorrain (1721).

L'évêché de Saint-Dié, également appelé « Quatrième Évêché » ne fut créé que soixante ans plus tard, dix ans après l'annexion des duchés par la France. C'est cette même année que la primatiale de Nancy reçut le titre de cathédrale lors du transfert de l'êvéché de Toul à Nancy en 1777.

Alors que Charles Lavigerie, évêque de Nancy, venait d'être désigné archevêque d'Alger, la cathédrale reçut en outre le titre de basilique du pape Pie IX en 1867.

Architecture

Façade de la cathédrale

Les plans ont été conçus en 1700 par l'architecte Giovanni Betto qui s'inspira de l'église Sant'Andrea della Valle de Rome. Le plan fut modifié par Jules Hardouin-Mansart et la cathédrale terminée à l'économie par Germain Boffrand.

Le plan intérieur est en forme de croix latine. Dans sa largeur, il comprend une nef, deux collatéraux et deux bas-côtés comprenant chacun 3 chapelles. La nef est composée d'une demi-travée ou se trouve l'orgue, de deux travées complètes, d'un transept surmonté en son centre d'une coupole, d'une quatrième travée qui va de la coupole aux sacristies et d'une abside semi-circulaire qui atteint les murs extérieurs des sacristies (avec saillie sur rue).

La nef mesure 60 mètres de longueur pour un peu moins de 14 mètres de large. L'ensemble de la cathédrale est d'ordre corinthien. Dans la nef, des anges sculptés présentent des attributs symboliques de la Vierge Marie. Le maître-autel de marbre polychrome est de 1763. Il est entouré de stalles dessinées par Boffrand, dont la principale porte le chiffre du primat Charles de Lorraine.

La première messe y a été célébrée le 1er novembre 1742. L'édifice est typiquement classique et d'une assez grande sobriété : le décor sculpté se limite aux colonnes. En revanche, à la croisée du transept, une coupole est décorée d’une fresque dédiée à la « gloire céleste » exécutée par un artiste nancéien, Claude Jacquart, entre 1723 et 1727. Deux des chapelles latérales sont ornées de grilles de Jean Lamour réalisées entre 1751 et 1755 peu de temps avant qu'il ne forge celles de la place Stanislas toute proche, les autres chapelles sont fermées par des grilles réalisées par son élève François Jeanmaire en 1759.

La façade présente un équilibre classique avec au sommet du corps central, un frontispice (le projet initial prévoyait d’élever un dôme ce qui explique un écartement plus important que la normale entre les 2 tours). Les deux corps latéraux sont coiffés de deux tours de base carrée, surmontées de pavillons octogonaux et recouverts de dômes et lanternons que Victor Hugo baptisa les « poivrières Pompadour »[2].

Il faut noter la présence d'un Christ en croix de bois peint attribué autrefois à Ligier Richier ; ainsi que le trésor qui comporte de nombreux objets liturgiques du Xe siècle qui ont appartenu à saint Gauzelin, évêque de Toul.

Culte de saint Sigisbert

Si la cathédrale est consacrée à Notre-Dame de l'Annonciation, un culte particulier est rendu à saint Sigisbert, roi d'Austrasie, dont les reliques, qui étaient conservées à la cathédrale dans la niche du cœur et étaient restées intactes depuis mille ans, furent profanées à la révolution et remplacées, sous l'Empire, par une statue de la Vierge à l'Enfant de 1669 due à César Bagard. Une statue du saint roi orne la façade, une chapelle latérale lui est dédiée, et les deux tableaux du chœur dépeignent l'une son couronnement, l'autre le souverain servant les pauvres. La chapelle absidiale de gauche est ornée d'un autre tableau de saint Sigisbert représentant son apothéose.

Orgues

La tribune supporte les grandes orgues de 1757 construites par les frères Dupont, facteurs lorrains, qui occupent tout le fond de l'église. En 1861 Aristide Cavaillé-Coll augmenta la capacité à 65 jeux soit 4164 tuyaux sur 4 claviers manuels et un pédalier de trente notes.

Galerie

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Article connexe

Liens externes

48°41′28.5″N 6°11′10.5″E / 48.69125, 6.18625

  • Portail de Nancy Portail de Nancy
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
Ce document provient de « Cath%C3%A9drale Notre-Dame-de-l%27Annonciation de Nancy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathedrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation De Nancy — Pour les articles homonymes, voir Notre Dame de l Annonciation, Notre Dame et Cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame de l Annonciation …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale notre-dame-de-l'annonciation de nancy — Pour les articles homonymes, voir Notre Dame de l Annonciation, Notre Dame et Cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame de l Annonciation …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy —  Cette primatiale et basilique n’est pas la seule cathédrale Notre Dame de l Annonciation. Cathédrale Notre Dame de l Annonciation et Saint Sigisbert …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation du Puy-en-Velay —  Cette cathédrale et basilique n’est pas la seule cathédrale Notre Dame de l Annonciation. Cathédrale Notre Dame de l Annonciation du Puy en Velay …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation — Cette page d’homonymie répertorie les différents édifices religieux partageant un même nom. Plusieurs cathédrales sont nommées cathédrale Notre Dame de l’Annonciation en l’honneur de l’Annonciation de Marie : la basilique cathédrale Notre… …   Wikipédia en Français

  • Basilique-cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation de Moulins —  Cette cathédrale et basilique n’est pas la seule cathédrale Notre Dame de l Annonciation. Basilique cathédrale Notre Dame de l Annonciation …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Notre-Dame de Verdun — Cathédrale Notre Dame de Verdun Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. Cathédrale Notre Dame …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame De Verdun — Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. Cathédrale Notre Dame …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale notre-dame de verdun — Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame et Notre Dame. Cathédrale Notre Dame …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame de Verdun —  Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”